• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Crise en Ukraine : « Ce qui sera important face à Poutine, c’est le rapport de (...)

Crise en Ukraine : « Ce qui sera important face à Poutine, c’est le rapport de force »

Entretien du 22/02/2022 avec l’avocat Jean-Claude Beaujour, vice-président du groupe de réflexion France-Amériques. Il réagit à la reconnaissance par la Russie de la souveraineté des républiques autoproclamées du Donbass. Le président Vladimir Poutine a chargé l'armée russe d'assurer le maintien de la paix dans les deux républiques de Lougansk et Donetsk. L’avocat souligne que la difficulté consistera à mettre en place des sanctions qui, si elles ne sont pas équilibrées, pourraient bien se « retourner contre les Occidentaux ».

Tags : France Etats-Unis Russie OTAN Ukraine




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 2 votes
    wendigo wendigo 23 février 08:14

     Quand on voit l’impacte des sanctions précédentes et la marge de manoeuvre pour de nouvelles, pisser dans un violon serait plus productif.
    Ensuite niveau diplomatique, si c’est confié à des macron l’occident n’a pas finit de se faire balader, parce que là on pourra parler de discution de coin de table  smiley
    Quant à l’option militaire .... je ne veux pas être méchant mais indiquez moi la dernière fois que l’otan à gagné une guerre. La Russie ce n’est pas l’Afghanistan et nous avons vu les prouesses, que dis-je, les miracles que la bande à picsou nous a fait là bas .
    Et alors pour ce qui est des sanctions économiques .... l’occident n’en a plus les moyens, quand on fait du quantitative easing infini et éternel adossé à des taux négatifs, que l’on a un sérieux besoin et manque d’énergie on ne fait pas un bras de faire avec quelqu’un qui ne manque de rien, et surtout pas de volonté, eux ont le pétrole et le gaz et nous nous n’avons que des besoins.
     M’es avis et c’est mon sang Slave qui s’exprime, que le seul moyen de régler le problème serait de passer par la voie de la sagesse et de cesser les manigances puériles. Mais de cela l’occident n’en est plus capable.
    Les probabilité de gagner sur une partie d’échec contre un adversaire qui a trois coups d’avance sont infimes, cela ne relève plus de la simple vue de l’esprit mais de la démence !


    • vote
      Paroissien de dame P 23 février 09:54

      @wendigo
      Quand on est énergivore comme L’ Europe occidentale , et qu’on est assez con pour fermer les centrales nucléaires à zéro émission de carbone pour les remplacer par des centrales à charbon , fioul ou gaz , c’est qu’on est vraiment con. L’Allemagne a écouté les délires des verts et de greta , manipulée par les lobbys US pour vendre leur gaz de schiste pourri.
      Avec les centrales Nucléaires ils auraient pu dire merde aux Russes et aux Ricains.


    • 1 vote
      sls0 sls0 23 février 13:57

      Un peu légère l’analyse de l’avocat Jean-Claude Beaujour, vice-président du groupe de réflexion France-Amériques.

      Malgré un parti pris normal assez pro-américain, si on lit entre les lignes, Poutine a fait un échec et mat. En face ça ne peut que gesticuler.

      Ça fait depuis le 1 janvier 2016 que la Russie aurait pu reconnaître l’indépendance car la butée des accords de Minsk c’était décembre 2015.

      Poutine a attendu patiemment que l’Ukraine fasse une grosse gaffe. Plus de 1000 obus par jour avec des victimes civiles et des cibles hors convention de Genève, c’est la très grosse gaffe qui permet une reconnaissance et une intervention "humanitaire".

      Dire qu’il y a une quinzaine de jours le Kremlin avait annoncé qu’il n’était pas chaud pour reconnaître l’indépendance suite à l’annonce de la Douma. Il n’y avait pas à l’époque plus de 1000 obus par jour qui tombaient sur le Donbass.

      La Russie a signé en 1993 comme quoi elle était garante des frontières de l’Ukraine il était difficile de reconnaître dans ces conditions. Certains vont rétorquer que la Russie n’en a pas tenu compte pour la Crimée. Lors de la Signature en 1993 la Crimée avait déclaré son indépendance en 1992. Par après elle s’est associé à l’Ukraine, en 2014 suite à Maïdan et le massacre d’Odessa elle a repris sa liberté. En droit international c’est dans les clous.


      Cela dit dans le Donbass ça se bagarre assez furieusement, les ukrainiens ont fait des percées qui pour certaines finiront en chaudron comme en 2014. Il n’y a pas encore d’impact de l’armée russe. Pour l’instant c’est encore un conflit ukraino-ukrainien si on a pas reconnu l’indépendance du Donbass.



      • vote
        Sentero Sentero 23 février 17:25

        @sls0

        1000 obus par jour... 1000 obus par jour... un véritable mantra... de quels calibres, sur quelle durée, avec combien de morts ??? ... et dans le même temps qu’en a-t-il été de l’autre coté ??? ... et est-ce que cela méritait de mettre fin unilatéralement aux accords de Minsk tout en massant des dizaines de milliers d’hommes à la frontière  ??? 


      • vote
        Paroissien de dame P 23 février 17:45

        @sls0
        Et tu gobes encore les conneries de la Néant qui voulait encore il y a 3 jours nous faire croire à des exercices militaires Russes à la frontière . A un moment donné il faut arrêter de nous prendre pour des jambons , Poutine avait déjà pris sa décision et tous les les spécialistes s’accordent à dire que çà fait un bail que le FSB et des spécialistes militaires Russes étaient et sont en RPD . 


      • vote
        sls0 sls0 23 février 18:12

        @Paroissien de dame P
        Je n’écoute pas tes spécialistes qui répètent les mantras de l’OTAN c’est vrai.
        J’ai des amis ukrainiens comme russes qui me servent à peu près la même salade que Christelle Néant. J’ai aussi des amis aux USA mais qui s’en foutent.

        Sinon ça fait longtemps que vais sur le site aviapro.com qui est parfois assez critique vis à vis du matériel volant russe, des tactiques russes et des choix d’achat de matériel militaire. Ils ont des sacrées sources et un sacré service de veille sur internet coté US, les annonces du Pentagone et de la presse spécialisée sont particulièrement surveillées.
        Une sorte de canard enchaîné spécialisé aviation russe. Si eux disent que le rafale est un excellent avion J’ai tendance à les croire.


      • vote
        Sentero Sentero 23 février 18:35

        @sls0

        Oui et bien moi j’ai aussi des amis ukrainiens et bizarrement aucun n’est nazi ni suicidaire... ce sont des gens comme tout le monde qu’ils veulent la souveraineté et la sécurité de leur Etat... en gros des patriotes ni plus ni moins... et j’en connais aussi du Donbass et je ne vois pas trop de différences d’ailleurs...


      • vote
        Sentero Sentero 23 février 18:36

        @Sentero

        ...et je n’ai toujours pas trouvé vos 5 tanks... et au final combien ces milliers et milliers et milliers d’obus ont fait de morts coté Donbass ?????


      • 3 votes
        Pyrathome Pyrathome 23 février 21:05

        @Sentero

        Pas de nazis en Ukraine ?

        Ben si....et de la pire espèce !

        Ce sont tes "amis", Sentero ?

        https://twitter.com/UPR_Asselineau/status/1496528673515655170?cxt=HHwWhMCy0cm53sQpAAAA

        Le régiment Azov des « hommes en noir » est une unité de volontaires ukrainiens intégrée à la garde nationale ?? conseillée par l’OTAN.
        Accusé de nombreuses violations des droits de l’Homme, il affiche sans vergogne ses sympathies néonazies.

        Some player shoot again ?


      • vote
        Paroissien de dame P 23 février 21:38

        @sls0
        Putain les gars faut vraiment être con pour mettre de l’huile sur le feu , si un des protagonistes dérapait que ce soit les Russes ou les Ricains , on serait bon comme en 40 , sauf que là , la reconstruction serait de type Tchernobyl . Serais tu aussi con que la Dame Pipi , pour soutenir un type qui pourrait nous vitrifier ??? Et je te signales que la Néant s’est vantée ici même d’avoir pris la nationalité Russe , Bonjour le journalisme indépendant et impartial . 
        Mais voilà les petits nationalistes et patriotes Français préfèrent soutenir leur alter ego Russe . 


      • vote
        QAmonBra QAmonBra 23 février 22:24

        @Pyrathome

        [. . .] "Oui, il vaudrait la peine d’étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d’Hitler et de l’hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXe siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qu’Hitler l’habite, qu’Hitler est son démon, que s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme, ce n’est pas l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation de l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique.

        Et c’est là le grand reproche que j’adresse au pseudo-humanisme : d’avoir trop longtemps rapetissé les droits de l’homme, d’en avoir eu, d’en avoir encore une conception étroite et parcellaire, partielle et partiale et, tout compte fait, sordidement raciste." [. . .]


        Discours sur le colonialisme, Aimé Césaire, 1950


      • 1 vote
        Sentero Sentero 23 février 22:54

        @Pyrathome

        C’est pas la question moi je vous dis que je connais des ukrainiens et aucun n’est nazi c’est tout... et au final cela n’a rien à voir avec le coup de Calgon de Vladimir Duchemin dans le Donbass... 

        Maintenant si après des décennies et des décennies de macération en URSS il y a des nationalistes ukrainiens qui recyclent encore des symboles nazis pour s’opposer à la russification de leur pays cela démontre bien l’échec de la Russie... mais encore faut-il connaitre suffisamment l’histoire de l’entre-deux-guerres et de la 2e guerre mondiale dans la zone pour comprendre le processus...

        Sinon est-ce que j’ai des "amis" nazis... je ne pense pas... en revanche sur Agoravoxtv on a suffisamment essayer de m’expliquer qu’il n’y avait jamais eu de génocide des Juifs (ni de chambre à gaz) pour que je comprenne qu’il y a peut-être pas mal de "nazis" qui s’ignorent sur ce site... et le plus drôle c’est qu’ils sont souvent les premiers à soutenir Duchemin... cherchez l’erreur... smiley


      • 2 votes
        BA 23 février 14:04

        Le 6 mars 1991, les occidentaux s’étaient engagés à ne pas étendre l’OTAN au-delà de l’Elbe. Trente ans plus tard, nous pouvons regarder ce que les occidentaux ont fait : ils ont étendu l’OTAN vers l’est, de plus en plus vers l’est, toujours de plus en plus vers l’est, en trahissant leurs engagements.


        Aujourd’hui, les occidentaux paient cette trahison.


        La carte des pays membres de l’OTAN, avec la date de leur adhésion :


        https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_du_trait%C3%A9_de_l%27Atlantique_nord#/media/Fichier:History_of_NATO_enlargement.svg


        Crise en Ukraine. La preuve que les occidentaux s’étaient engagés à ne pas étendre l’Otan vers l’Est.


        Un document émanant des archives nationales britanniques corrobore la thèse avancée par Moscou de l’existence d’un engagement de Washington et des puissances occidentales à ne pas étendre l’Alliance atlantique vers l’Est. Le magazine allemand Der Spiegel en révèle l’existence.


        Ce texte, longtemps classé secret défense, a été remonté des profondeurs des archives par le chercheur états-unien Joshua Shifrinson, professeur à l’université de Boston.


        Il y est question du procès verbal d’une réunion des directeurs politiques des ministères des affaires étrangères des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et de l’Allemagne, tenue à Bonn le 6 mars 1991. Le thème était la sécurité en Europe centrale et orientale.


        Le document fait part sans la moindre ambiguïté d’un engagement de Washington, Londres, Paris et Bonn à ne pas étendre l’Alliance atlantique vers l’Est. Une telle expansion serait « inacceptable », est-il dit explicitement.


        « Nous avons clairement indiqué lors des pourparlers 2 plus 4 (sur l’unification allemande, avec la participation de la RFA et de la RDA, ainsi que des États-Unis, de l’URSS, du Royaume-Uni et de la France) que nous n’étendons pas l’OTAN au-delà de l’Elbe, » explique Jürgen Hrobog, le représentant de la RFA, avançant une position bien entendu convenue avec le chancelier de l’époque, Helmut Kohl.


        Et d’expliciter, cité par le journal  : « Par conséquent, nous ne pouvons pas proposer à la Pologne et aux autres pays d’adhérer à l’OTAN. »


        https://www.humanite.fr/monde/otan/crise-en-ukraine-la-preuve-que-les-occidentaux-setaient-engages-ne-pas-etendre-lotan-vers



        • vote
          QAmonBra QAmonBra 23 février 22:01

          @BA

          La parole donnée ou/et la signature des dirigeants occidentaux, notamment anglo-saxons, n’ont pas plus de valeur que celle des promesses électorales de leurs "politi-chiens de garde".

          Ceci s"applique bien sur d’abord, par pur mépris, à l’égard des non européens, que sont également à leurs yeux les russes, mais aussi, à l’occasion d’une juteuse affaire, à l’encontre d’alliés européens (vassaux ?) non anglophones !

          Cela ne date pas d’aujourd’hui, j’en veux pour preuve historique l’expression amérindienne : "Visage pale a langue fourchue comme le serpent" . . .


        • vote
          Paroissien de dame P 24 février 09:14

          @QAmonBra
          Ayé , t’as trouvé ton graal , c’est toi même !!!!



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès