• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Et "si on avait à Paris 10 000 terroristes qu’on appelle rebelles" (...)

Et "si on avait à Paris 10 000 terroristes qu’on appelle rebelles" ?

Entretien du 26/02/2018 avec Bassam Tahhan, politologue franco-syrien. Les combats se sont intensifiés ces derniers jours à la Ghouta, entre l'armée régulière syrienne et les groupes islamistes. Parmi eux : le Fatah al-Cham (alias Front al-Nosra), la Faylaq al-Rahmane (Légion du Tout miséricordieux), l'Armée de l'islam et le groupe rebelle salafiste Ahrar al-Cham al-Islamyya.

Tags : France Economie Armée International Russie Terrorisme Guerre Syrie Armes




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • vote
    maQiavel maQiavel 28 février 12:28

    Ouais bon, on pourrait aussi dire « 10000 rebelles que Bassam Tahhan appelle terroristes », ce sont des formules de propagande, rien de plus. Le terme « terroriste » a une connotation morale, objectivement il ne veut pas dire grand-chose, on peut le cuisiner à toutes les sauces partisanes. 

    Pour ce qui est du front al Nosra, on aime bien mettre ce groupe en avant mais toutes les sources, y compris russes, reconnaissent que les membres de ce groupe sont loin d’être majoritaires à la Ghouta orientale.


    • 10 votes
      pegase pegase 28 février 12:40

      @maQiavel

      toutes les sources, y compris russes, reconnaissent que les membres de ce groupe sont loin d’être majoritaires à la Ghouta orientale.


      Votre source c’est Sputnik ?  smiley

      Des rebelles syriens il y en a très peu, la plupart des ex armée syrienne sont revenus dans le camp Bachar depuis longtemps, même Bassam Tahhan qui était pourtant dans l’opposition soutient le régime ....


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 28 février 13:09

      @pegase
      Les Russes auraient intéret à faire croire qu’al nosra domine à la Ghouta. Mais meme eux ne peuvent pas déformer la réalité à ce point et sont obligé de reconnaitre que ce n’est pas sur zone la force dominante. C’est le sens de ma phrase que vous avez mit en gras. 

      Je vous ai répété à plusieurs reprises que je n’ai confiance en aucune source dans l’absolu , y compris Sputnik. Mais toutes les sources que j’ai pu consulter , y compris Sputnik , ne fait pas d’al Nosra le groupe dominant sur place. 

      Des rebelles syriens il y en a très peu, la plupart des ex armée syrienne sont revenus dans le camp Bachar depuis longtemps

      ------> Faux. Les groupes qui avaient en leur sein le plus de jihadistes étrangers, c’était l’EI et Al nosra. Poutine lui meme , qui aurait tout intéret à faire croire le contraire , admet qu’au sein de l’EI , les syriens et les irakiens étaient majoritaires , il donne des chiffres dans le documentaire d’Oliver Stone. 

      Maintenant , vous , quelles sont vos sources ? 


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 28 février 22:17

      @maQiavel
      Cela n’empêche que les autres groupes sont du même acabi. Et cette fois ce ne sont pas que les Russes qui le disent : https://www.youtube.com/watch?v=xpa6TjeY3_U

      (Je l’ai d’ailleurs soumis à la modération sous le même titre que cette vidéo Youtube).


    • vote
      maQiavel maQiavel 28 février 23:35

      @V_Parlier
      Et les Russes ont tout à fait intéret à le dire puisqu’ils les bombardent , ce qui rend cette info là moins fiable. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 28 février 23:48

      @V_Parlier

      Je m’explique : de ma perspective , les Russes ne sont pas fiables en soi. Personne ne l’est. Par contre c’est le fait qu’un acteur admet une information qu’il aurait intérêt à nier qui en augmente la fiabilité.

      Par exemple, lorsque l’OTAN dit que 70 % des Syriens soutiennent Bachar el Assad , l’information est fiable puisque cette structure aurait tout intérêt à nier ce fait. Par contre si l’OTAN dit que Bachar « massacre son peuple » selon l’expression consacrée, l’info n’est pas fiable car elle va dans le sens des intérêts de la structure qui agit pour le renverser.  

      De la même manière, lorsque les Russes admettent que les rebelles sont majoritairement Syriens, l’info est fiable car ils auraient plutôt intérêt à nier ce fait. Par contre, quand ces mêmes Russes accusent ces rebelles de « terrorisme » l’info n’est pas fiable car elle va dans le sens des intérêts de la Russie qui les bombarde.  

      Voilà en gros , dans cette guerre  de propagande, c’est une manière de s’y retrouver.


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 1er mars 13:50

      @maQiavel
      C’est bien pour ça que j’ai fourni ce lien plus haut.


    • vote
      maQiavel maQiavel 1er mars 14:03

      @V_Parlier
      Ah oui pardon , mes excuses , j’avais lu "Et cette fois ce sont les Russes qui le disent " ... 


    • 3 votes
      Et Hop ! 2 mars 13:44

      @maQiavel : " Le terme « terroriste » a une connotation morale, objectivement il ne veut pas dire grand-chose" 

      Le terme terroriste est une qualification pénale bien définie.

      Des civils d’un pays (ou des étrangers) qui utilisent des armes de guerre, des fusils, des bombes, des canons (quand ce n’est pas des chars et des chasseurs bombardiers) ne sont pas des "opposants politiques", ce sont des terroristes. 

      Des opposants politiques, ça distribue des tracts, colle des affiches, édite des journaux, des livres, des chaines de TV, ça fait des meetings, des réunions, ça n’utilise pas des fusils mitrailleurs et des lance-roquettes.

      Des militaires étrangers qui agissent sans mandat et sans uniformes pour les identifier, c’est aussi des terroristes qui ne bénéficient pas des lois de la guerre et du statut de prisonniers de guerre. Toute armée clandestine commettant des actes de guerre peut être qualifiée de terroriste, et ses agents condamnés comme tels par les juridictions civiles. Les brigades internationales et autres jihadistes sont des terroristes qui peuvent êtres passés par les armes sans jugement par l’armée régulière du pays.

      Des opposants politiques qui sont payés et mandatés par une puissance étrangère, ça s’appelle des traîtres, et si ce sont des hommes politiques ou des hauts fonctionnaires du pays, c’est punissable comme crimes de haute trahison.


    • vote
      maQiavel maQiavel 2 mars 13:59

      @Et Hop !

      Très bien.

      Est-ce que par « civil » vous entendez des individus qui ne font pas partie d’une armée régulière ? Si c’est le cas , cela voudrait dire que tous les rebelles qui prennent les armes contre un gouvernement ou les sécessionnistes sont des terroristes.  Selon cette définition, les séparatistes du Donbass sont des terroristes. Les résistants aussi étaient des terroristes.

       Vous êtes d’accord avec ça ?

      Si vous êtes d’accord, cela signifie que la résiitance armée à un gouvernement dictatorial et totalitaire qui placerait ses propres concitoyens dans des camps de concentration, comme c’était le cas des khmers rouge lorsqu’ils gouvernaient le Cambodge, est du terrorisme. 

      Cela signifie donc que le terrorisme n’est pas un mal en soi , c’est quelque chose qui peut être légitime.


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 28 février 12:32

      Sinon, dénoncer la propagande occidentale sur les événements de la Ghouta orientale ( qui insupporte au plus au point , c’est un pitoyable remake d’Alep ) est une chose mais adhérer à la propagande russo syrienne en est une autre. Ce que Bassam Tahhan qui connait la Syrie comme sa poche ne dit pas et ne peut pas dire , c’est que les habitants de cette zone sont hostiles au régime syrien (oui, je dis bien au "régime", c’est-à-dire à l’organisation institutionnelle du pays).

      Cette zone est une retranscription syrienne de l’opposition entre les métropoles et la périphérie : lorsque Bachar el Assad est arrivé au pouvoir, le gouvernement syrien a achevé de déconstruire l’Etat social syrien bati par son père en libéralisant l’économie tout azimut. Ces réformes ont profitées à la bourgeoisie des grandes villes mais ont reléguées les classes populaires et moyennes en voie de déclassement à la périphérie. Ces populations, écœurées par la corruption, le népotisme, le déclassement et l’ostentation matérielle des classes supérieures, vont trouver refuge dans la religion. Ce processus de replis culturel qui va être accéléré par les chaines satellitaires du golfe et par les missionnaires salafistes qui sont arrivés dans le pays dans les bagagess des investisseurs des pétromonarchies après lesquels courrait le gouvernement syrien. Ce n’est pas pour rien que cette zone là est l’une des premières à s’être soulevée en 2011 : le gouvernement s’est pris dans la gueule une contre société Syrienne qui s’est construit ses propres représentations identitaro-religieuses et qui était bien contente de prendre les armes qu’on lui a donné. Les bombardements sur la zone ont pour but de terroriser cette population hostile pour la pousser hors de l’enclave. Il s’agit de tout cramer pour repartir sur de nouvelles bases.


      • 11 votes
        pegase pegase 28 février 12:52

        @maQiavel


        On a des tas d’opposants à Macron et à l’UE, ce n’est pas pour autant qu’ils mettent à feux et à sang le pays, en brûlant vivant dans des cages des officiers, égorgeant à la chaine la population qui n’est pas d’accord ...


      • vote
        maQiavel maQiavel 28 février 13:11

        @pegase
        On ne met jamais un pays à feu et à sang tout seul , tous les camps , y compris le gouvernement syrien ont mit le pays à feu et à sang , c’est ça la guerre. 

        Et le gouvernement en place a aussi commit des crimes de guerre. Il n’y a pas d’un coté les gentils et de l’autre les méchants , c’est de la propagande ça ... 


      • 9 votes
        pegase pegase 28 février 13:33

        @maQiavel

        On ne met jamais un pays à feu et à sang tout seul , tous les camps , y compris le gouvernement syrien ont mit le pays à feu et à sang , c’est ça la guerre.


        NON, vos gentils rebelles ont postés EUX MÊMES leurs horreurs sur youtube et les réseaux sociaux (demandez à Blueman, il a une belle collection), à contrario on a pas vu le moindre indice d’atrocités commises par le régime syrien qui dispose d’une armée régulière soumise aux règles de l’ONU ...

        Sinon prouvez le nous ici !

        La seule chose qu’on pourrait leur reprocher, c’est d’utiliser des armes thermobariques, et encore il ne me semble pas qu’elles soient interdites par l’ONU ...

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_thermobarique


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 28 février 14:04

        @pegase

        Qui a parlé de gentils rebelles ? C’est vous qui êtes dans une posture manichéenne, vous êtes complètement formaté par la propagande russo syrienne, c’est affligeant.

        Ce n’est pas parce qu’une armée régulière est soumise aux règles de l’ONU qu’elle respecte ces règles sinon aucune armée régulière n’aurait jamais perpétré de crime de guerre, est ce que vous réalisez la stupidité de votre remarque ?

        VOUS n’avez pas vu le moindre indice d’atrocités commises par le régime syrien parce VOUS triez les informations pour ne pas les voir.

        Carla Del Ponte qui dirigeait la commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie a bien dit que des atrocités étaient commises dans les deux camps , raison pour laquelle on lui a mit les bâtons dans les roues et qu’elle a démissionné d’ailleurs car certaines puissances auraient souhaiter qu’elle ne parle que de celles commises par le régime (je vous met un lien à Blueman puisqu’apparemment c’est synonyme dans votre construction mentale de fiablilité ).

        En outre, vous avez des tas de vidéos ou l’on voit des Chabiha s’adonner à des atrocités sur la population civile ou des rebelles capturés et bien sur d’innombrables témoignages.

        Le pire c’est que je sais pertinement que tout ce que je raconte là ne sert à rien , vous etes dépourvu d’esprit critique , vous croyez mordicus à la fable idyllique du gouvernement syrien bienveillant aimé par son peuple ( qui est exactement l’inverse de la fable cauchemardesque vendue par les MMS du régime démoniaque qui massacre son peuple ) , vous n’avez aucun sens de la nuance. 


      • 8 votes
        mac1 28 février 14:28


        @maQiavel
        Les gentils rebelles, les bon pères de famille c’est bien ce qu’essayent de nous vendre les médias dominants depuis des années ?

        Cette guerre est avant tout une guerre d’intérêts économiques et les droits de l’homme là dedans sont manifestement un alibi comme les allemands tueurs d’enfants l’étaient dans la presse des années 14…

        La première victime d’une guerre c’est la vérité comme l’a rappelé l’autre…


      • 2 votes
        Vraidrapo 28 février 14:32

        @maQiavel

        C’est un beau roman, c’est une belle histoire...

        Aucun des Syriens immigrés en France et qui possède de la famille à Alep, n’adhère à votre explication... Une amie a organisé des voyages pour son Association, tous sont revenus enchantés du mode de vie de leurs hôtes.


      • vote
        maQiavel maQiavel 28 février 14:43

        @mac1

        Les gentils rebelles, les bon pères de famille c’est bien ce qu’essayent de nous vendre les médias dominants depuis des années ?

        ------> Oui et c’est ridicule.

        Cette guerre est avant tout une guerre d’intérêts économiques et les droits de l’homme là dedans sont manifestement un alibi comme les allemands tueurs d’enfants l’étaient dans la presse des années 14…

        ------> Evidemment.

        La première victime d’une guerre c’est la vérité comme l’a rappelé l’autre…

        ------> Exactement.

        Je rajouterai que ces propagandes sur les crimes de guerre n’ont d’autres but que de jouer une fiction inspirée de la seconde guerre mondiale avec les victimes (les juifs), les bourreaux ( les nazis) et les sauveurs ( les alliés ).

        A chaque guerre ou le bloc américano-occidental  agit pour renverser un régime, les médias rejouent la même partition avec des acteurs dans le rôle des juifs, des nazis et des alliés, le but affiché étant d’éviter une nouvelle shoah par l’ingérence humanitaire. Et aujourd’hui, les médias alternatifs ont récupéré le mêmes schéma triangulaires en attribuant les mêmes rôles mais à des acteurs différents.

        Le but de toutes ces propagandes, c’est de mettre les émotions et les affects en avant et évacuer les réelles causes des conflits et leurs dynamiques locales, religieuses, économiques, géopolitiques, régionales, internationales etc. Là, je n’ai fait que décrire ce que j’ai compris de la dynamique locale de la Ghouta et vous avez un pegase qui vont tombe dessus et vous ramène aux crimes de guerre. A la fin, ça devient le seul sujet.


      • vote
        maQiavel maQiavel 28 février 14:48

        @Vraidrapo
        Aucun des Syriens immigrés en France et qui possède de la famille à Alep, n’adhère à votre explication...

        ------> Bizarre car je connais un restaurant syrien dont le patron et les employés sont alépins et ils sont farouchement opposé au gouvernement syrien. 

        La conclusion qui s’impose est que vous ne connaissez pas tous les immigrés Syriens de France et que par conséquent votre contre -argument n’en est pas un. 


      • 1 vote
        pegase pegase 28 février 16:09

        @maQiavel

        Les syriens sont pourtant mieux lotis que les Français, qui paie le plus d’impôts et de charges sociale* dans le monde ? Ce sont les français !!!  smiley

        *en étant moins bien soigné et pris en charge qu’ailleurs ...

        alors votre restaurateur est soit complètement idiot ou c’est un charlot !


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 28 février 16:33

        @pegase
        Allez expliquer aux syriens qui vivaient dans la misère dans la Ghouta qu’ils sont mieux loti que les Français à cause des charges sociales , on va voir ce qu’ils vont vous dire . smiley

        Le pire , c’est que vous ne le faites pas exprès. Je vais arreter parce que là ...   smiley


      • 5 votes
        pegase pegase 28 février 16:53

        @maQiavel

        La misère de la Ghouta n’est que le fait des rebelles qui y ont instaurés la Charia ...


      • 5 votes
        pegase pegase 28 février 17:01

        @maQiavel

        Vous auriez écouté Bassam Tahhan cela vous aurait évité de balancer une sottise de plus !


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 28 février 17:04

        @pegase
        La misère dans la Ghouta avant la rébéllion.  Suivez le fil , bon sang. 

        Terminé , je ne discute plus avec un endoctriné. 


      • 3 votes
        Vraidrapo 28 février 18:26

        @maQiavel
        La conclusion qui s’impose est que vous ne connaissez pas tous les immigrés Syriens de France et que par conséquent votre "argument" n’en est pas un.

        Et réciproquement !


      • vote
        maQiavel maQiavel 28 février 18:34

        @Vraidrapo
        Sauf que moi , je ne brandis pas les Syriens que je connais comme un argument.

        Au contraire , je dis que brandir des Syriens de notre connaissance n’est pas un argument puisqu’ils ne peuvent pas etre représentatif de tous les syriens vivant en France ( et de tous les Syriens en général). 


      • 3 votes
        Vraidrapo 28 février 19:17

        @maQiavel

        Sauf que moi , je

        Mais, vous, vous êtes par-fait ! Comment ne l’ai-je pas compris à la seconde ?!


      • vote
        maQiavel maQiavel 28 février 19:35

        @Vraidrapo
        Là on est dans une des ruses énoncée dans l’art d’avoir toujours raison qui consiste à déplacer l’objet du débat. 

        Je pourrais répondre que je suis très très loin d’être parfait ,que comme tout le monde je commet des erreurs et que je ne suis rien d’autre qu’un citoyen lambda qui s’interroge mais ce hors sujet serait apporter de l’eau à votre moulin. Donc je m’arrête là ...


      • 2 votes
        pegase pegase 1er mars 11:32

        @maQiavel

        Ce n’est pas vrais, la Ghouta était "le poumon vert de Damas, région bucolique et agricole" dixit Bassam Tahhan ..... d’ailleurs on voit très bien dans les vidéos des véhicules récents, des rues entretenues, on n’est pas dans des zones de non droit comme en France ...

        Le conflit syrien n’a jamais été une guerre contre une hypothétique rébellion, c’est une opération de l’occident, les états unis ont injectés 12 milliards de dollars dans l’affaire (déclaration de Trump)... Et vous, vous croyez que Poutine a envoyé leurs engins les plus sophistiqués pour lutter contre des rebelles smiley

        Vos rebelles ne sont pas malheureux, ils roulent dans des 4x4 à 50 000 euros, et entre nous deux ce serait moi le partisan endoctriné ??????? 


      • 1 vote
        pegase pegase 1er mars 11:36

        La libération de la France de l’occupation nazie n’aura couté que 11 milliards de francs de l’époque, il est intéressant de comparer aux 12 milliards de dollars qui ont été nécessaire à leur opération d’ingérence en Syrie ...


      • 5 votes
        Hijack ... Hijack ... 28 février 14:18

        Tiens ??? smiley ... Tahhan invité dans une chaîne TV
        Merci à RT de nous offrir des infos plus réalistes ...


        • 2 votes
          Vraidrapo 28 février 14:26

          Dans le doute, une méthode possible : faire appel aux fondamentaux ou à la logique.
          Si Bachar avait tant de difficultés à réduire ses opposants au point d’en être réduit au Chimique, Israél n’enverrait pas son aviation pour bombarder son Armée chaque fois que les terroristes sont en difficulté.
          A propos de µicron et des socialistes, je pense que Tahan fait l’âne :
          je ne vois pas de conflit d’intérêt entre les socialo-sionistes français et la marionnette de Roteuchilde et Goldmann-Sachs (consorcioum).


          • 4 votes
            pegase pegase 28 février 16:22

            @Vraidrapo
            Israél n’enverrait pas son aviation pour bombarder son Armée chaque fois que les terroristes sont en difficulté.


            C’est pour ça que les russes ont envoyés leurs chasseurs SU57, ils en avaient ras le bol de l’intervention israélienne ... Cette information n’est pas à prendre à la légère, il s’agit clairement d’une mise en garde de la Russie ...


          • 6 votes
            Vraidrapo 28 février 18:37

            @pegase
            Il est absolument évident que la France est à la point de la déstabilisation de la Syrie depuis 2011 (Juppé et nos barbouzes dénoncés par le Canard en février 2012).

            Gérard Challiand avait déclaré en conférence, des "amis" londoniens m’avaient sollicité pour participé à un "coup" contre la Syrie, j’ai décliné...

            Parmi les rebelles qui s’opposent à Bachar Al Assad sur le terrain, seul 10 % sont des démocrates. Ils sont d’ailleurs soutenus par les États-Unis. Mais les autres, soit 90 % des combattants anti-Assad en Syrie, sont des islamistes. Eux au pouvoir, le nombre des victimes sera encore plus important. Ceux qui nous attaquent sur notre sol sont liés à ces combattants.

            https://www.les-crises.fr/gerard-chaliand-sur-la-syrie/


          • 1 vote
            jesaispas 28 février 19:38

            @maQiavel

            Vous nous expliquer que comme le gouvernement Français n’est pas un bon gouvernement cela donne le droit a des bons citoyens de prendre les armes et commencer a tirer sur tout ce qui bouge

            Ma foi essayez en France, on vous regarde, et on est solidaire avec vous, ces pas beaux de l’armée, de la police et du gouvernement on les aime pas trop, allez y SVP avec votre baton, vous serez un héros my Friend, bien que nul soit parfait non ?


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 février 20:05

              @jesaispas

              Non, je ne dis pas que « ça donne le droit » (ou l’inverse), le fait est qu’il arrive que des pouvoirs perdent leur légitimité aux yeux de certains pans de populations qu’ils gouvernent et ceux-ci s’estiment en droit de prendre les armes. C’est une constante depuis la révolution néolithique. C’est d’ailleurs déjà arrivé à plusieurs reprises dans notre pays. C’est aussi ce qui est arrivé en Syrie et qui explique partiellement la situation. Je fais juste un constat, je ne prends pas parti pour les rebelles (en réalité je suis pour la victoire du gouvernement syrien pour des raisons géopolitiques).

              Par ailleurs, c’est le même phénomène que l’on a retrouvé dans le Donbass. Ceux qui ont pris les armes ont aussi été qualifié de terroristes  (ou de bons citoyens commençant à tirer sur tout ce qui bouge, c’est selon).


            • 3 votes
              jesaispas 28 février 20:54

              @maQiavel

              Bonsoir

              le seul pb que j ai avec cela est que comme en Ukraine et en Syrie les mecs qui déclenchent fomentent arment et financent ces ’dites’ révolutions sont l’OTAN et ses allies en business ...

              merci pour votre réponse en tout cas


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 février 21:07

              @jesaispas
              Je suis d’accord avec vous. 


            • 2 votes
              V_Parlier V_Parlier 28 février 22:28

              @maQiavel
              Vous écrivez : "Par ailleurs, c’est le même phénomène que l’on a retrouvé dans le Donbass. Ceux qui ont pris les armes ont aussi été qualifié de terroristes  (ou de bons citoyens commençant à tirer sur tout ce qui bouge, c’est selon)".

              -> mmh... il y a comme un problème de chronologie là. Ceux qui ont reversé le gouvernement étaient les "maïdanistes" qui ont trouvé comme priorité la menace et les répressions contre le Donbass déjà échaudé par le coup d’Etat.

              En Syrie l’équivalent des maïdanistes n’arrive justement pas à prendre le pouvoir. De plus je pense qu’ici même nous avons été déjà assez bien documentés pour savoir qui "tire sur tout ce qui bouge" en Ukraine, ceci sans raison particulière (car les habitants du Donbass ne sont pas racketés ni soumis à la charia ou choses comparables, par les séparatistes).


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 février 22:57

              @V_Parlier
              L’équivalence réside dans le fait que des hommes prennent des armes contre un gouvernement. 

              Bien sûr les situations ne sont pas les mêmes (elles ne le sont jamais) mais c’est de cet aspect là que je parlais. 

              Et il n’y a pas que le Donbass ,il y’a d’innombrables exemples à travers l’histoire. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès