• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre de l’info : au coeur de la machine russe (documentaire de Paul (...)

Guerre de l’info : au coeur de la machine russe (documentaire de Paul Moreira)

Comment le pouvoir russe utilise Internet pour tenter de déstabiliser les démocraties occidentales... Menée par Paul Moreira, une enquête rigoureuse, qui met des visages et des faits sur une nébuleuse soigneusement entretenue.

Le 29 mai 2017, le président français Emmanuel Macron fraîchement élu accueille à Versailles son homologue Vladimir Poutine, et accuse la chaîne internationale RT (Russia Today) et le site Sputnik d'avoir œuvré durant la campagne électorale française comme des organes de propagande en faveur de Marine Le Pen, sur ordre du Kremlin. "Apportez-nous les preuves", rétorque en substance le président russe, aujourd'hui candidat à un quatrième mandat. C'est ce que fait Paul Moreira dans cette enquête rigoureuse, exposant un pan de la machine russe à désinformer, au travers, notamment, de la manière dont elle s'est mise au service de Marine Le Pen dans la course à la présidence française, mais aussi de ses faits d'armes pro-Trump aux États-Unis, et pro AfD (le parti d'extrême droite Alternative für Deutschland) en Allemagne.

"Usine à trolls"
Paul Moreira interroge la jeune patronne de RT, Margarita Simonian, qui sait tourner en ridicule dans un clip malicieux ceux qui dénoncent son asservissement au Kremlin. Il parvient aussi à faire parler (en caméra cachée) le guerrier de l'ombre Konstantin Rykov, hacker et ancien député pro-Poutine, qui a joué un rôle clé dans les campagnes américaine et française. D'une "usine à trolls" de Saint-Pétersbourg, où de jeunes professionnels du Web fabriquent 24 heures sur 24 des fake news, aux confidences du député européen d'extrême droite Jean-Luc Schaffhauser, qui a négocié les prêts russes au Front national, de la profession de foi ultraconservatrice de l'oligarque Konstantin Malofeev aux mensonges par omission du leader de l'AfD Alexander Gauland, Paul Moreira a enquêté plusieurs mois pour établir des liens entre le sommet du pouvoir russe et les vagues de désinformation dénoncées par le président français comme par les services secrets américains. Son documentaire éloquent met ainsi des faits, des mots et des visages sur une nébuleuse soigneusement entretenue, dont les combattants ont appris à effacer les traces.

source : Arte

Tags : Information et Médias Internet Désinformation Médias Russie FN Guerre Marine Le Pen Vladimir Poutine Manipulation Aymeric Chauprade Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • 17 votes
    maQiavel maQiavel 14 mars 17:01

    Sniff ,sniff... 

    Quelle est cette odeur ? Ah oui, je reconnais ,celle de la bonne veille propagande occidentaliste à l’ancienne ...

    • 10 votes
      maQiavel maQiavel 14 mars 17:58

      Mais bon, j’imagine que Paul Moreira, après la polémique sur son documentaire « très controversé » sur l’Ukraine (comprendre par là qu’il n’avait pas repris bêtement la propagande de l’ensemble des médias occidentaux sur la Russie) devait se rattraper en montrant pattes blanches à ses confrères. 


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 16 mars 10:28

      @maQiavel
      Moreira est rentré dans le rang. Après l’opprobre qui s’était abattue sur lui suite à son reportage "Ukraine, les masques de la révolution", il fallait bien qu’il se fasse pardonner par ses collègues pour redevenir respectable.

      PS : Même si cette "usine à trolls" existait (je n’en sais rien pour l’instant), le reportage tout aussi propagandiste de Vitkine annonce 400 "trolls" qui enverraient chacun 50 messages par jour. Bref, pas grand chose, quantité négligeable dans le flux et le chaos massif facebookien. Et puis c’est une pratique démocratique à l’occidentale après tout : https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-ue-va-financer-des-trolls-pour-130702 et https://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140221trib000816529/une-patrouille-de-trolls-sur-les-reseaux-sociaux-pour-lutter-contre-l-euroscepticisme.html (et plein d’autres).


    • 1 vote
      V_Parlier V_Parlier 16 mars 10:29

      @maQiavel
      Oups, je ne vous avais pas lu.


    • 3 votes
      Olivier Perriet 14 mars 17:26

      Salut,

      c’était assez intéressant car des trolls russes on en voit ici tous les jours (et c’est super lourd)

      cela dit...... tous les pays cherchent à favoriser les gens qui leur sont favorables (ou réputés tels) à l’étranger. Lorsque Hollande a pris position contre Trump et pour Clinton, il n’est venu à personne l’idée de dire que "la France s’ingère dans les élections US". L’idée est ridicule, et pourtant...

      Pour en revenir à la présidentielle française en 2017, deux candidats (Fillon et Macron, pour ne pas les nommer) ont fait le voyage à Berlin et ont été reçus par A Merckel, qui signifiait ainsi quel était, selon elle, "le bon choix". Personne n’a été dire que "l’Allemagne s’ingérait dans les élections françaises". Et pourtant...

      Le fait que Trump ou Le Pen, aient des points de vues supposés communs avec Poutine ne les disqualifie pas pour autant, et ne suffit certainement pas à les présenter, comme c’était montré dans le reportage, comme "des agents du kremlin", c’est assez ridicule. Qu’une communauté de geek russes revendique l’élection de Trump ne rend pas ça vrai pour autant.

      En matière de trollage, ce sont les israéliens qui ont été pionniers dans la matière, en 2000-2002, dans le contexte de la 2e Intifada et de la présidentielle française, avec une floraison de sites internet violemment anti islam/musulmans et pro israéliens. L’info a même fuité dans les grands médias à partir de 2003, mais sans être trop reprise.

      Non, le problème dans cette attitude, je trouve, c’est que ça révèle une mentalité foncièrement anti démocratique :

      c’est l’idée que les gens sont manipulés, et suffisamment bêtes pour être manipulables, et que finalement c’est celui qui va être le plus véhément, le plus lourdingue, qui va les faire basculer de son côté.


      • 12 votes
        maQiavel maQiavel 14 mars 18:03

        @Olivier Perriet

        -c’était assez intéressant car des trolls russes on en voit ici tous les jours (et c’est super lourd)

        ------> Il y’a des gens ici qui sont des fanatiques absolus de Poutine et qui ne tolèrent aucune critique, effectivement, ça peut être très lourd. Mais de là à ce qu’ils soient pilotés par le Kremlin, ça va loin là tout même …

        Il existe des raisons qui expliquent le fait que Poutine soit adulé dans certains milieux en occident.

        -tous les pays cherchent à favoriser les gens qui leur sont favorables (ou réputés tels) à l’étranger.

        ------> Dont un en particulier qui a tenté d’influencer au moins 81 élections étrangères entre 1946 et 2000 dans 45 nations. Et cela sans compter les tentatives de coups d’État militaires ou les renversements de régime suivant l’élection d’un candidat non agréé.

        Mais bon, l’important c’est qu’ ils Zon pas Zentils les Russkof. smiley


      • vote
        Olivier Perriet 14 mars 19:31

        @maQiavel

        Oui en effet, vous avez bien raison, même si on en voit tous les jours "c’est pas pour ça qu’ils sont pilotés depuis la Russie" smiley On aura donc mal vu, sans doute.

        Bon sur le reste c’est toujours le même argument, et si on remonte jusqu’en 1945, il faudrait donner les statistiques de l’URSS.


      • 6 votes
        maQiavel maQiavel 14 mars 20:29

        @Olivier Perriet

        -Oui en effet, vous avez bien raison, même si on en voit tous les jours "c’est pas pour ça qu’ils sont pilotés depuis la Russie"  On aura donc mal vu, sans doute.

        ------> En y réfléchissant bien, vous avez peut être raison. J’irai même plus loin : on devrait évaluer l’éventualité qu’ Agoravox soit sous le contrôle d’un grand complot du Kremlin  smiley

        -si on remonte jusqu’en 1945, il faudrait donner les statistiques de l’URSS.

        ------> Je ne les ai pas mais si je devais parier, je dirai sans trop de crainte qu’elles sont inférieures. Mais peu importe. En attendant, ce ne sont pas l’URSS et ses vasseaux qui se plaignent de l’ingérence américaine dans leurs élections. Quand on a tenté d’influencer 81 élections étrangères dans 45 pays, la moindre des choses c’est de ne pas trop la ramener sur ce sujet. Mais bon, ce n’est que mon opinion toute personnelle. smiley


      • vote
        pegase pegase 15 mars 13:38

        @Olivier Perriet

        c’était assez intéressant car des trolls russes on en voit ici tous les jours (et c’est super lourd)


        Ah bon ? Des noms SVP !

        Je trouve que les intervenants d’agoravox sont plutôt neutres dans une grande majorité, ni pro américains, ni pro russes ...

        Ils ont la position que tout les patriotes doivent avoir, ni "pour" ni "contre", ils penchent du côté de leurs intérêts en tout premier lieux, et des intérêts de la France en seconde position ...

        Et c’est parfaitement normal !

        En outre ....

        Ce n’est qu’après la Deuxième guerre mondiale que le principe de non-ingérence s’est vu accorder le statut légal fondamental dont il jouit actuellement dans la “constitution” mondiale. En 1970, lors de son 25e anniversaire, l’Organisation des Nations unies adoptait la “Déclaration relative aux principes du droit international touchant les relations amicales et la coopération entre les Etats”1 dans laquelle le principe de non-ingérence était correctement défini, simultanément avec ceux de l’égalité souveraine des Etats, l’interdiction du recours à la force et les principes d’égalité du droit des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes. 

        • 2 Article 2 (7) : “Aucune disposition de la présente Charte n’autorise les Nations Unies à intervenir (...)

        2Ce principe fut l’un des moyens adoptés pour tirer un trait sur le colonialisme, assurer l’égalité entre Etats souverains et favoriser l’autodétermination des peuples. Il fut en effet invoqué pour faire obstacle à la politique hégémonique de certains grands Etats. On n’avait pas prévu qu’il servirait à protéger les abus de souveraineté. C’est dans cet esprit que l’article 2 paragraphe 7 de la Charte de l’ONU déclare que l’Organisation n’a pas non plus le droit d’intervenir dans les domaines relevant essentiellement de la compétence des Etats, sans pour autant s’interdire de prendre les mesures de maintien ou de rétablissement de la paix ordonnées par le Conseil de sécurité (CS).2

        Source : http://books.openedition.org/iheid/2927?lang=fr



      • 1 vote
        pegase pegase 15 mars 13:43

        Le principe de "non ingérence" dans les affaires d’un état par un autre état, permettait de tirer un trait sur le colonialisme ...

        Concernant la France, ce droit a été manifestement piétiné, mais pas par les russes smiley


      • vote
        Joe Chip Joe Chip 15 mars 15:15

        @Olivier Perriet

        Les trolls russes fréquentent d’autres forums (notamment certains médias mainstream et des blogs militaires que je ne vais pas citer). Ils sont assez faciles à repérer car ils utilisent toujours les mêmes arguments et les mêmes armes rhétoriques. 

        Il faut distinguer ces trolls des pro-russes et fans de Poutine qui s’abreuvent sur sputnik et RT tout en refusant d’entendre d’autres sons de cloche. Eux sont dans l’auto-intoxication, il n’y a même plus besoin de troller.

        Et sans vouloir tirer sur l’ambulance, je pense pas qu’Ago bleu génère assez de trafic pour attirer l’attention de l’oeil de Moscou...


      • vote
        Joe Chip Joe Chip 15 mars 15:37

        Par ailleurs, le but des trolls russes est moins de faire de la propagande à l’ancienne (Poutine sait bien qu’il est impossible dans le monde actuel de cacher les faiblesses objectives de la Russie, ce qui était le but de la propagande soviétique) que de saper la confiance des Occidentaux, ou en tout cas d’une certaine catégorie de la population occidentale, dans leurs propres institutions et dans leur représentation politique.

        Et ils s’adaptent à la mentalité de chaque pays, en appuyant là où ça fait mal. Aux USA, ils jouent à fond la carte des libertés constitutionnelles bafouées, un thème qui résonne très fort chez les libertariens et les conservateurs. En Angleterre, ils ont alimenté la propagande antieuropéenne des eurosceptiques. En France, ils cherchent plutôt à jouer sur le sentiment décliniste et la défiance envers les élites.  


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 16 mars 10:34

        @Joe Chip
        Bref, c’est la contre-attaque au flot massif de propagande que font la BBC, Euronews, et j’en passe, en langue russe à destination de la Russie.

        Seulement ceux qui ont commencé à jouer deviennent mauvais joueurs, ils veut se réserver ce droit.


      • vote
        Olivier Perriet 16 mars 13:53

        @Joe Chip

        pour ma part, j’ai longtemps cru qu’il s’agissait "d’anti propagande" :

        comme vous dites, les arguments sont tellement lourds, et portés par des pseudos transparents du genre popov ou roman garev, que je me suis longtemps dit que c’était des anti russes qui voulaient discréditer Poutine.

        Mais je pense que c’est le style autoritaire à la russe : comme tout est propagande, c’est celui qui gueule le plus qui a raison. Il suffit d’être celui là. Au final on te prend pour un imbécile.

        Maintenant, quelles en sont les conséquences en vrai, c’est difficile à dire. Moi personnellement, j’étais assez favorable à Poutine jusque récemment, parce que c’est vrai qu’on le présente systématiquement mal ici et qu’on ne prend jamais la peine de voir les choses du point de vue russe.

        Mais ça m’a fait évoluer dans le sens inverse, surtout vu les arguments immuables qui sont utilisés : on a l’impression d’être revenu dans les années 60.

        Il y a dû y avoir la même chose en Ukraine avant que ça ne s’embrase.

        Et s’agissant des manoeuvres sur Internet, les Israéliens ont été les pionniers pour semer la merde lors de la 2e Intifada, en diffusant des discours très anti musulmans, en accusant la France d’être antisémite, en se réjouissant de l’arrivée de Le Pen au 2e tour en 2002, etc... Une autre guerre de l’ombre (dont on a peu parlé à la différence de celle-ci)


      • 2 votes
        CoolDude 14 mars 20:05

        C’est plus la menace Communiste, c’est la menace Russes !
        ...
        ..
        .
        Mais mais mais...
        C’est du racisme, du du populisme ça !!!

        Mais que fait la police de la pensée ?!


        • 9 votes
          maQiavel maQiavel 14 mars 20:14

          Je conseille une overdose de Xanax pour ceux qui veulent aller jusqu’au bout ce reportage parce qu’il y’a de quoi péter son clavier. Lorsqu’il a fait son doc sur l’Ukraine, Paul Moreira était quasiment pendu en place publique par la quasi-totalité des MMS. Maintenant, cette même presse fait de ce documentaire médiocre un travail de référence et le porte au pinacle, on comprend pourquoi.

          La partie sur Sputnik et RT est un florilège de deux poids deux mesures et de moraline à géométrie variable, c’en est pathétique. Je ne vais pas revenir sur tout mais il faudrait cependant que quelqu’un se dévoue à débunker rigoureusement cette merde points par points et par écrit parce que les journaleux vont reprendre comme des perroquets les pseudo-arguments de ce documentaire.

          La partie qui m’a fait le plus marrer, c’est lorsque la voix du doc explique que les électeurs du FN sont quelques uns à être sous influence de RT et Sputnik. Rhooo, les saligauds  qui n’ont pas l’outrecuidance d’être sous l’influence de TF1,  le monde , libération, France 24 , BFM , CNEWS et j’en passe smiley . Et si on comparait le nombre d’électeurs influencé par RT et Sputnik et ceux sous influence des MMS ? Ah non, ça on ne va pas faire ça car on se rendrait compte qu’au fond, l’influence russe, c’est peanuts.

          Et puis le foutage de gueule : dans le reportage, on reconnait que les « fakenews » ne sont pas si nombreux à être diffusés par Sputnik et RT mais par contre on leur reproche « un état d’esprit permanent » qui consiste à  présenter une perception négative de Macron. Ooooh le pauvre Macron martyrisé par les médias russes  smiley . Puisqu’on parle « d’état d’esprit permanent » , si on parlait du traitement médiatique  des MMS de MLP depuis qu’elle est à la direction du FN (et je suis sympa parce que j’aurais pu choisir pire comme traitement médiatique, celui de son père par exemple). Il n’a jamais s’agit de lui donner une perception négative, surement pas smiley . Et si on parlait du traitement des MMS d’Asselineau pendant la campagne, associé systématiquement au « complotisme » à quasiment chaque interview ? Nan, nan,  les brutes c’est Sputnik et RT. smiley

          Et enfin le reproche fait aux deux médias russes  de présenter les infos sur MLP de façon « amélioratives »  en la mettant en avant, en montrant son courage. Évidement, ce n’est pas comme si la quasi-totalité de la presse main stream, dès 2016 a dressé panégyriques après panégyrique pour le candidat Macron.  

          http://www.acrimed.org/La-presse-est-unanime-Emmanuel-Macron

          http://www.acrimed.org/Emmanuel-Macron-superstar-mediatique

          http://www.acrimed.org/Le-cas-Macron-un-feuilleton-mediatique-a-suspense

          Allez  hop, à la poubelle, un pitoyable documentaire à charge   smiley . Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur  Sputnik et RT, je leur recommande cet excellent article.


          • vote
            Olivier Perriet 15 mars 09:38

            @maQiavel

            Et donc finalement ?

            Vous êtes globalement d’accord avec le reportage, en disant juste que "c’est sui qui l’dit qui y est" ?

            Si l’inverse est vrai, c’est pas pour ça que le reportage est faux.

            Encore un effort, vous pouvez sûrement mieux faire smiley


          • 4 votes
            maQiavel maQiavel 15 mars 12:44

            @Olivier Perriet

            Quel est l’intérêt de faire un documentaire pour dire que Sputnik et RT font exactement ce que font les autres médias ?  smiley

            Quel scoop, Sputnik a des préférences politiques et un traitement médiatique qui a favorisé certains candidats à la présidentielle et en a défavorisé d’autres ! Rhooolàlà, c’est incroyable …  smiley

            Le prochain scoop : les journalistes de RT donnent leurs opinions politiques sur facebook et twitter. smiley 


          • vote
            pegase pegase 15 mars 13:56

            @maQiavel

            Je conseille une overdose de Xanax pour ceux qui veulent aller jusqu’au bout ce reportage parce qu’il y’a de quoi péter son clavier.


            Merci de prévenir, je ne regarderai pas  smiley

            Pour vous remercier, un petit cadeau pour vous qui déclenche des crises de fou rire sur les réseaux sociaux ...

            https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/29177652_1992401584353032_6026009678029258752_n.jpg?oh=c1d5072d5850e3c7ff3f834f95b27a9c&oe=5B3C3259

            D’après Wiki ce journaliste serait mort à Raqqa, tué par l’état islamique ... mébon, on ne désespère pas de le voir ressuscité et re-torturé ou massacré dans un prochain conflit ...


          • vote
            Olivier Perriet 16 mars 23:31

            @maQiavel

            Le scoop c’était plutôt la machine à troller mais bon, puisque ça ne vous arrange pas, je comprends, vous préférez ne pas voir et nier.


          • vote
            maQiavel maQiavel 17 mars 10:38

            @Olivier Perriet

            Ah mais pour ne pas voir , je m’en crève les yeux. smiley

            Trèves de plaisanteries, évidemment que ces usines à trolls existent, vous avez-vous-même expliqué plus haut que les Russes sont loin d’être seuls à s’adonner à ce genre d’activité. De plus dans ce documentaire, il n’y a aucune preuve formelle que ces usines sont lié au Kremlin et même si elles l’étaient, il n’y en a aucune qu’elles auraient pu faire basculer les élections américaines, ces arguments là sont ceux des personnes qui n’ont pas acceptés la défaite de Clinton et refuse d’en voir les causes réelles. Comme vous l’avez dit vous-même « c’est l’idée que les gens sont manipulés, et suffisamment bêtes pour être manipulables ».

            Franchement, pas de quoi en faire un scoop, surtout quand on sait que l’UE utilise les mêmes procédés.


          • vote
            Olivier Perriet 17 mars 12:33

            @maQiavel

            Oui c’est vrai d’ailleurs l’utilisation des trolls par l’UE avait été moulte dénoncée par les sages de l’Hue Pet Hère, notamment.

            Même si on peut reprocher beaucoup à ce vénérable mouvement sectaire, il ne m’était même pas venu à l’idée de faire comme vous, et de dire "circulez c’est nul y’a rien à voir".

            Pour en revenir sur d’autres cas, l’utilisation de CNN au profit des USA lors de la guerre du Golfe en 1991 a bien été mise en lumière, celle d’Al Jézira au profit du Quatar et des mouvements liés aux Frères musulmans aussi, notamment lors des "printemps arabes".

            En France c’est Pierre Péan qui avait écrit des livres sur le pouvoir de TF1 et sur la face cachée du Monde.

            Alors votre cynisme il concerne tout ça aussi, ou alors c’est juste une dose d’hypocrisie supplémentaire, parce que cette fois la critique concerne Russia Today ?

            J’ai malheureusement une idée de ce que vous allez continuer à répondre :

            "tout est inutile", "rien ne sert à rien", etc, etc, etc... On connaît déjà la chanson


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 17 mars 13:22

            @Olivier Perriet

            Oui, je suis un vilain nihiliste. Jetez moi des cailloux ...   smiley

            Je vais tenter de vous expliquer ce qui me pose problème : les élites occidentales  passent  leurs temps à faire la leçon aux autres. Elles voient en l’occident une référence normative exceptionnelle absolument nécessaire au monde. Cette foi dans son exceptionnalisme est fanatique, fondamentaliste et incontestable, de leur perspective l’Occident doit être considéré comme un guide moral, un phare du progrès et le seul juge et gourou compétent, de gré ou de force. C’est le ferment de l’impérialisme moral, idéologique, politique et économique des élites occidentales. Mon propos ne relève pas de l’anti-occidentalisme primaire, je ne suis même pas à proprement parlé anti-occidental, je suis un occidental et j’en suis bien content. Mais c’est toute cette doctrine pseudo-universaliste qui me sort par les trous de nez d’autant plus qu’elle se combine à un gout pour le simplisme lorsqu’il s’agit de définir « le bien et le mal ». Alors bien sur , quand on passe son temps à faire la belle en faisant arrogamment la leçon au vaste monde sur la bonne façon de penser , de s’organiser , sur les bonnes valeurs  , ça motive de pointer du doigt les forfaitures de ceux qui se croient tellement supérieurs.

            En tant que citoyen, évidemment que cela me pose problème que ceux qui prétendent gouverner en mon nom manipulent les opinions. Ce qui me dérange, c’est lorsqu’ils accusent , animé d’un complexe de supériorité évident, d’autres de faire la même chose qu’eux, c’est une tartufferie qui m’insupporte.

            Et c’est le problème de ce reportage : toute sa démonstration est fondée sur le fait que c’est la Russie qui est à la manœuvre d’une nouvelle forme de course aux armements cognitifs que et les Etats-Unis comme les pays européens en subissent les conséquences. Alors que dans la réalité, c’est que ce que fait la Russie est du pipi de chat comparé aux actes du bloc américano –occidental.

            Voilà. 


          • vote
            Olivier Perriet 19 mars 12:57

            @maQiavel
            je ne suis même pas à proprement parlé anti-occidental, je suis un occidental et j’en suis bien content.

            C’est une litote, vous êtes la quintessence de l’Occidental hyper individualiste, qui relativise tout sauf quand ça le concerne directement smiley , jemenfoutiste, "responsable de rien mais qui a un avis éclairé sur tout".

            Les gens comme vous sont des citoyens du monde, c’est à dire de nulle part.

            Et sur le reste, que dire ? c’est des arguments à géométrie variable :

            Ce que fait la Russie c’est "pareil" que ce que nous faisons, ou alors "c’est du pipi de chat" ? Il faudrait déjà commencer par savoir. Bon vent.


          • vote
            maQiavel maQiavel 19 mars 14:17

            @Olivier Perriet

            -Ce que fait la Russie c’est "pareil" que ce que nous faisons, ou alors "c’est du pipi de chat" ? Il faudrait déjà commencer par savoir.

            Pareil dans le fait qu’elle use d’une propagande pour défendre sa position mais du pipi de chat quant aux moyens utilisé par rapport à ce que les élites occidentales font. Vous y’en a comprendre ?

            Pour le reste, effectivement dire que l’exceptionnalisme défendues par les élites occidentales et qui sert de terraux à leur impérialisme pose problème , c’est etre  « la quintessence de l’Occidental hyper individualiste, qui relativise tout sauf quand ça le concerne directement , le jemenfoutiste, responsable de rien mais qui a un avis éclairé sur tout et enfin citoyens du monde, c’est à dire de nulle part  ».Vous avez raison, c’est d’une logique implacable.  smiley

            Bon vent à vous également. smiley


          • vote
            Olivier Perriet 20 mars 14:14

            @maQiavel

            On sentait bien venir la défausse sur l’air de "tout ça ne sert à rien car c’est tellement évident, voyons, j’ai tout compris depuis longtemps moi, et puis rien ne vaut rien et tout se vaut, et d’ailleurs c’est tellement inutile, etc etc etc..."

            Mais votre bonne conscience tellement supérieure à celle qui se croient supérieurs (je ne suis sûr d’être clair) vous honore vraiment, si si, et puis c’est beaucoup mieux pour le moral


          • vote
            maQiavel maQiavel 20 mars 16:24

            @Olivier Perriet
            Ok , j’ai compris la leçon : la Russie est une vilaine dictature et Poutine un horrrrriiiible monstre trop méchant qui veut dominer le monde. 

            Voilà. Je peux faire partie du camp des gentils maintenant ? 


          • 4 votes
            Hijack ... Hijack ... 15 mars 01:13

            Bon, je me contente du sous-titre, pas assez de calme pour écouter ce genre de foutaises >>>
            .
            Comment le pouvoir russe utilise Internet pour tenter de déstabiliser les démocraties occidentales... Menée par Paul Moreira, une enquête rigoureuse, qui met des visages et des faits sur une nébuleuse soigneusement entretenue.
            .
            Le pouvoir russe n’a pas besoin de déstabiliser les soi disant démocraties occidentales. En effet, les démocraties américano/européennes s’auto-destabilisent elles mêmes. Pourquoi la Russie voudrait déstabiliser l’Occident qui la provoque pourtant ? L’occident fait tout ce qu’il faut pour que la Russie se développe à tous les niveaux (grâces aux blocages et boycotts), pour que la Russie progresse militairement, surtout pour qu’elle s’allie militairement (enfin) avec la Chine.
            .
            A charge contre la Russie ... Mais pourquoi diable, ont-ils installé leur grand pays si près de bases militaires américaines, et se plaindre après ... pfff
            .
            Qui agresse militairement ... partout dans le monde, qui aide le terrorisme, qui le combat vraiment ?


            • 2 votes
              Olivier Perriet 15 mars 09:39

              @Hijack ...

              Avec des commentaires comme ça...vous ne risquez pas de finir assassiné dans l’explosion d’une voiture piégée comme Rafic Hariri smiley


            • 2 votes
              Hijack ... Hijack ... 15 mars 21:34

              @Olivier Perriet

              Bravo, tu as tout compris ... je ne veux pas finir comme R. Hariri, donc je défends la vérité.


            • vote
              Olivier Perriet 16 mars 23:30

              @Hijack ...

              Quel meilleur éloge du Hezbollah ;

              on connait la rhétorique islamienne : "ceux qui sont dans l’erreur", "les mécréants", "les ignorants" etc etc etc...


            • 1 vote
              Hijack ... Hijack ... 16 mars 23:37

              @Olivier Perriet

              C’est bien de t’accuser, de te dénoncer ... mais c’est ton problème, ni le Hezbollah, ni moi n’avons dit ça. Merci de m’associer à ce résistant.


            • vote
              Olivier Perriet 17 mars 12:17

              @Hijack ...

              Mais y’a pas de quoi, c’est assez transparent.


            • vote
              jesaispas 15 mars 01:42

              un journaliste il a un salaire donc il n’est pas libre, comme nous tous.

              La haine racial, mais ils sont en prison, au UK,
              Alors c’est comme en France
              Peut être aussi la loi Gayssot aussi, l’histoire doit être linéaire, c’est chronologique par nature, on a des manuels pour cela, Hachette c’est pas cher.
              On est safe en occident le continent de la liberté d’expression, c’est rassurant.


              • 1 vote
                Olivier Perriet 15 mars 10:49

                @jesaispas

                un journaliste il a un salaire donc il n’est pas libre, comme nous tous.

                Euh, parce vous pensez que les geek qui font de l’agit prop à temps plein sur les réseaux sociaux ils vivent de quelle manière ?


              • vote
                jesaispas 1er avril 16:46

                @Olivier Perriet
                salut Olivier ds notre cas si vous bossez ds le prive comme moi on se vend aussi bien sur, car une entreprise n accepte aucun propos a connotation politique ou lie au sexe, il nous réduit a notre plus simple expression un porte parole de l entreprise vous voyez bien on est tous des encules , mais a notre façon ...

                Bien a vous


              • 1 vote
                Tom France Tom France 15 mars 14:55

                Que la Russie utilise internet pour sa comm’, TOUT LE MONDE le fait, il n y a rien d’extraordinaire à cela. Maintenant, si les pays soumis à l’axe israélo yankee semblent êtres gênés par le succès de médias Russophone pour un autre point de vue sur l’actualité par rapport à la propagande grossière organisé par l’oligarchie globaliste de chez nous, alors il y a matière à comprendre leur panique et gesticulations mais pas à prendre cela au sérieux !


                • vote
                  Olivier Perriet 16 mars 13:55

                  @Tom France

                  Ou donc avez-vous vu que la Russie était anti mondialisation ? Dans vos rêves ?


                • vote
                  Tom France Tom France 16 mars 18:18

                  Et bien la Russie profonde qui est largement majoritaire l’est, préférant conserver son identité et ses racines plutôt que de tourner comme l’europe de l’ouest ou les US quand la france choisi de renier l’état nation par honte. Après, l’oligarchie Russe reste globaliste comme toute les puissances d’argent puisque l’argent n’a pas de frontières.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès