• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’administration Trump remet Cuba sur la liste noire des « Etats soutenant le (...)

L’administration Trump remet Cuba sur la liste noire des « Etats soutenant le terrorisme »

Les Etats-Unis avaient retiré Cuba de la liste des Etats soutenant le terrorisme en 2015, geste qui était perçu par les commentateurs comme un signe de la normalisation des relations entre les deux pays. Cuba était sur cette liste noire depuis 1982, Washington accusant alors La Havane de soutenir des mouvements de guérilla en Amérique centrale. Lors d'une visite historique en 2016 à Cuba, Barack Obama était même devenu le premier président américain en exercice à fouler le sol cubain depuis la révolution castriste de 1959. Mais cette décision était surtout symbolique, puisqu’elle n’a pas levé les sanctions et l'embargo mis en place depuis une cinquantaine d'années. 

L'administration de Donald Trump vient de réinscrire Cuba sur la liste noire des « Etats soutenant le terrorisme » ce lundi « pour avoir apporté son soutien de manière répétée à des actes de terrorisme international en donnant refuge à des terroristes », a annoncé le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. Cuba rejoint ainsi sur la liste noire l'Iran, la Corée du Nord et la Syrie. A noter que le Soudan a été retiré de cette liste par l'administration Trump après avoir normalisé ses relations avec Israël.

Maurice Lemoine, journaliste, spécialiste de l'Amérique Latine, revient sur les faits.

Le ministre cubain des Affaires étrangères a dénoncé l'« opportunisme politique » de l'administration Trump. « Le département d'Etat américain manipule le sujet du terrorisme avec un opportunisme politique grossier », a également réagi sur Twitter Carlos Fernandez de Cossio, chef du département des Etats-Unis au sein du ministère cubain des Affaires étrangères. « Cuba est un Etat victime du terrorisme perpétré pendant des années par le gouvernement américain ou par des individus ou organisations qui opèrent depuis ce territoire, sous la tolérance des autorités. »

Quant au fait que Cuba a depuis longtemps été affecté par le terrorisme du gouvernement américain, le commentaire de Viktor Dedaj, responsable du journal militant d'information alternative`Le Grand Soir`, est croustillant :

« Cuba, qui a connu +3000 attentats (et autant de victimes), tous organisés à ciel ouvert depuis la Floride. (A l'échelle de la France, cela ferait +/- 20.000 attentats.) - dont vous n'avez jamais entendu parler. Cuba, a été le premier pays à avoir un avion de ligne exploser en plein vol, attentat organisé par un des protégés de la famille Bush, Posada Carriles. - dont vous n'avez jamais entendu parler. Cuba, où leurs agents anti-terroristes chargés de surveiller les "groupes armés les plus dangereux du continent" (dixit le FBI) sont arrêtes et condamnés à des peines de folie, dans des prisons SuperMax (cf l'affaire des Cinq de Miami) - dont vous n'avez jamais entendu parler. Lors du discours inaugural du président George W. Bush dans le "rose garden" de la Maison Blanche, derrière lui, sur le podium, légèrement à droite, se tenait un certain "Aquino", condamné pour terrorisme par la justice des Etats-Unis... Dont vous n'avez jamais entendu parler. Et vous vous étonnez lorsque j'affirme que ce pays est dirigé par des psychopathes ?  »

Sources 

-Le Temps

-RT France

Tags : Terrorisme Cuba Donald Trump




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 3 votes
    sls0 sls0 13 janvier 18:32

    Avant de regarder la vidéo je croyais que c’était dû au fait que les russes envisagent de réactiver une base navale de l’époque soviétique mettant ainsi le sud des USA exposé.

    Tout compte fait c’est une dernière gaminerie de Trump c’est déjà moins grave. Il veut semer sa merde avant de partir sans plus.


    • 2 votes
      Tchakpoum 13 janvier 21:41

      Et vous vous étonnez lorsque j’affirme que ce pays est dirigé par des psychopathes ?

      C’est par là qu’il faut commencer, en effet. On peut éventuellement avoir un intérêt bassement tactique à chercher lequel est moins pire entre un dément et une ruine à la tête du pays le plus meurtrier du monde, quels que soient les présidents.

      Je sais que c’est compliqué parfois de chercher où est l’autre côté de l’envers. Il faut avoir le cerveau détruit pour idolâtrer encore Trump et se foutre de la vie des cubains qui vivent l’embargo depuis 60 ans et des agressions permanentes.

      Si une guerre civile commence aux States, ce n’est pas que ça me plairait, mais ça m’arrangerait qu’ils s’occupent chez eux de la démocratie (et de leurs tricheries répétitives) et de la liberté (record du monde de prisonniers par habitants) plutôt que dans le ROW (rest of world) où ils démontrent sans fin le mépris qu’ils ont des vies humaines.


      • 3 votes
        MAZIG 14 janvier 12:45

        Les ricains battent tous les records en matière de :

         mensonges , agressions , assassinats , torture , viols , vols , pillages etc

        Et ils osent s’octroyer le droit de qualifier d’autres pays de terroristes. Ce qui me désole le plus , c’est la position d’alignement automatique de l’Europe sur leurs agissements nuisibles , telle une péripatéticienne , les jambes écartées et se soumettant sans conditions aux fantasmes vicieux et ignobles de ce pays barbare.

        N’a-t-on pas dit que les américains sont les seuls à être passés de la barbarie à la décadence ??? Ils nous le prouvent quotidiennement.


        • 1 vote
          sylvain66 14 janvier 14:08

          je ne pense pas que biden changera quoi que ce soit à cette décision . Les EU comptaient convertir cuba et son élite au capitalisme rapidement et n’y sont pas parvenus . Les objectifs importants sont le pétrole du vénézuela et le lithium de bolivie . Cuba leur met des batons dans les roues pour tout ça et les médecins cubains qui aident partout dans le monde ne doivent pas non plus plaire aux organisateurs du covid . C’est leur spectacle et ils s’y invitent .

          Il n’y aura pas de ruptures de politiques, l’évènement trump est un non évènement


          • 2 votes
            Eric_F 14 janvier 18:12

            Trump est l’idole des "anti-système", mais il a renoué à la politique archéo-atlantiste, notamment concernant le conflit israélo-palestinien, l’Iran, Cuba.


            • 2 votes
              cedricx 15 janvier 13:42

              Trump n’a aucune idée de ce que sont les relations internationales, avant de partir il veut mettre un maximum de mines sur le parcours de son successeur à Cuba, en Palestine et ailleurs.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès