• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’armée algérienne va-t-elle lâcher Bouteflika ?

L’armée algérienne va-t-elle lâcher Bouteflika ?

Entretien du 26/03/2019 avec Fatah Bendali, vice-président du parti Jil Jadid Europe. Pour RT France, il revient sur l’appel du chef d'état-major de l’armée algérienne Ahmed Gaïd Salah à mettre en application l’article 102 de la Constitution déclarant vacant le poste de président de la République.

Entretien du 26/03/2019 avec Badis Khenissa, membre du comité central du parti Talaie El Hourriat. Il réagit à l’appel du chef d'Etat-Major de l’armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, à mettre en application l’article 102 de la Constitution déclarant vacant le poste de président de la République.

Entretien du 26/03/2019 avec Omar Kezouit, journaliste politique au quotidien El Watan. Il est invité à revenir sur l’appel du chef d'état-major de l’armée algérienne Ahmed Gaïd Salah à mettre en application l’article 102 de la Constitution déclarant vacant le poste de président de la République.

Tags : France Développement Durable Elections Prospective et futur Russie Langue française Algérie Monnaie Industrie




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    danae141 28 mars 08:53

    chi va piano, va sano e va lontano !


    • vote
      ahtupic 28 mars 11:33

      Espérons qu’en France, l’armée fasse la même chose : ne pas soutenir Micron


      • vote
        Reignor Reignor 28 mars 12:19

         

        Moi, j’aimais bien Bouteflika. C’était le chef d’État idéal : on ne le voyait jamais, on ne l’entendait jamais. Le rêve !

         


        • vote
          joelim joelim 28 mars 20:17

          C’est pas plutôt l’inverse ?


          • vote
            Vraidrapo 29 mars 09:00

            La vraie question serait :

            L’Armée algérienne va-t-elle lâcher le Pouvoir ?

            Qu’est-ce qui sépare le Peuple du Pouvoir si ce n’est la Force ?

            On peut disserter autour de l’Argent... mais, ça vient en second lieu

            1924-1936-1981 : la gauche et le "mur d’argent"

            Le Cartel des gauches, victorieux aux élections législatives de 1924, faute d’avoir pu enrayer la crise monétaire, tombe deux ans plus tard. Le radical Edouard Herriot stigmatise les milieux d’affaires, qu’il accuse de déloyauté, d’une expression qui fera fortune.

            https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/08/1924-1936-1981-la-gauche-et-le-mur-d-argent_1697763_1471069.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès