• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’arrivée de Joe Biden va-t-elle changer les relations russo-américaines (...)

L’arrivée de Joe Biden va-t-elle changer les relations russo-américaines ?

Avec l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche, la Russie ne se fait guère d'illusions quant à ses futures relations diplomatiques avec la nouvelle administration américaine. Le point à Moscou avec notre correspondant Antoine Cléraux.

Tags : Etats-Unis Russie Joe Biden




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 1 vote
    mac1 20 janvier 18:51

    Je vois mal comment elles pourraient s’améliorer !

    Les marchands de canons ont probablement de beaux jours devant eux, contrairement à la majorité de la population.


    • vote
      sls0 sls0 20 janvier 21:10

      Ce qui me dérange dans l’équipe Biden c’est que dans les responsabilités à risque de faire parler la poudre il y a presque que des civiles qui ont une vue théorique de la guerre. Un militaire sait ce que c’est la mort de bidasses, il a certainement vu des enfants explosés en erreur collatérale. Sa vue est moins théorique, ils freinent assez souvent quand c’est trop aventureux avec risque de conflagration. Les faucons sont souvent des civiles bien planqués.


      • 2 votes
        mac1 20 janvier 22:01

        @sls0
        Comme en 14, les va-t-en guerre étaient souvent des industriels ou ceux qu’ils finançaient... rien de nouveau sous le soleil.


      • 3 votes
        maQiavel maQiavel 20 janvier 21:38

        Tout cela n’est qu’une comédie, Biden ne sera jamais président, Trump est en embuscade et tout se déroulera selon « le plan », ayez confiance.


        • 2 votes
          bubu12 20 janvier 21:46

          @maQiavel

           smiley smiley

          sinon j’aimerais bien avoir l’avis de tous les allumés du bulbe qui nous ont pris de haut depuis 2 mois avec le plan 


        • 3 votes
          mac1 20 janvier 21:59

          @bubu12
          Il n ’y a pas de plan et je n’y ai jamais cru, ce n’est pas pour ça que je me réjouis de l’arrivée de Biden et des démocrates au pouvoir. Guerres et contrôle social au nom des "grande idées" au programme ?


        • 1 vote
          Guepe maçonne Guepe maçonne 21 janvier 00:06

          @bubu12

          D’après TocTocRix, Trump s’est enfui avec les codes nucléaires. Tout n’est donc pas perdu smiley


        • vote
          Gollum Gollum 21 janvier 09:37

          @bubu12

          On ne voit plus le doctorix sur Avox.fr... Il s’est retranché comme dans un bunker sur son dernier texte où tout opposant est éliminé sous prétexte de trollisme... smiley

          Et il pérore sur le Covid en guise de contre-feu.

          Avec une nouvelle théorie top délire : le <covid a été répandu par chemtrails ! smiley

          Mais de mea culpa y aura pas c’est pas le genre du gugusse..


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 21 janvier 17:16

          Bah ... Lavrov a tout dit en quelques mots.

          Mais à mon avis, bien que ce sera détendu sur la forme durant les premiers mois (à condition que le plus que retraité soit tjrs en poste) ... Biden subira les mêmes pressions que Trump, mais lui aura du mal à les contourner comme ce fut le cas avec son prédécesseur.


          • vote
            QAmonBra QAmonBra 21 janvier 17:36

            Merci @ l’auteur pour le partage.

            La marionnette Biden et son équipe de dégénérés vont probablement jouer à fond la carte chinoise contre la russe, quitte a faire et, surtout, faire faire à leurs vassaux, de sérieuses concessions économiques aux chinois, mais à Beijing ils ne sont pas nés de la dernière mousson et, comme disait l’autre, entre l’arbre et l’écorce attention aux doigts qui trainent, car l’alliance sino-russe a dépassé le stade stratégique !

            De leur coté, au point où ils en sont, les iraniens ne céderons rien, ça sera retour à l’accord nucléaire, lever de toutes les sanctions et assied toi sur le reste, au grand dam des $ionnards de tous poils, mais comme le dit un vieux dicton oriental : "On ne jeûne pas durant 40 jrs pour déjeuner d’une grenouille !"

            Donc vogue la galère pour, à terme, une énième et probablement ultime guerre, ayant de bonne chance d’embraser le proche et moyen orient et de mettre, définitivement, à l’heure de la décolonisation toutes les pendules occidentales.


            Au risque de me répéter, le seul mérite de Trump à mes yeux est d’avoir été le Gorbatchev des U$A, quant à Biden il pourrait bien être son Eltsine et me combler, car je pourrais enfin déboucher ma première bouteille de champagne millésimé, je réserve la seconde, un magnum, pour un autre évènement attendu patiemment de longue date. . .


            • 2 votes
              Hijack ... Hijack ... 21 janvier 21:07

              @QAmonBra

              Biden pourrait en effet être leur Eltsine ... sauf qu’aux USA, nul Poutine en vue.


            • 1 vote
              QAmonBra QAmonBra 22 janvier 17:07

              @ Hijack

              (. . .) "sauf qu’aux USA, nul Poutine en vue."

              Aucun risque, ils l’assassineraient ! On n’est donc pas prêts de voir le bout de son nez !

              De plus, un peuple ne guérit pas comme cela d’un complexe collectif de supériorité nommé "exceptionnalisme", pour ne pas dire suprémacisme, fruit d’un conditionnement quasi religieux durant des décennies.

              D’après Marx, l’Histoire, comme le facteur, "sonne" toujours deux fois, une première fois sous forme de tragédie, la seconde comme une farce et nous y sommes.

              L’inévitable question est donc en combien d’états les U$A vont ils se scinder ?

              Car la guerre de sécession n’a pas cessé c’est sur et depuis le temps qu’ils cherchent a partitionner d’autres pays. . . Alors si ce n’est de rire, je ne me sens nullement d’humeur a en pleurer, donc champagne dès la première scission ! . . .


              • 1 vote
                Hijack ... Hijack ... 23 janvier 14:48

                @QAmonBra

                Ça c’est sûr, que si Poutine il y avait aux States ... il n’aurait pas le temps, ne serait-ce que de se présenter aux élections.

                Le peuple zunien est certes formaté ... mais la responsabilité incombe aux élites politiques ... elles-mêmes, tenues bien en mains par les puissances financières et médiatiques du pays, téléguidés idéologiquement de l’extérieur. Par conséquent, si jamais les USA changent de politique, le peuple suivra sans problème, il n’est pas plus con que les autres.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès