• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le scandale de l’évasion fiscale : Paradise Papers, Panama Papers, Malta (...)
#40 des Tendances

Le scandale de l’évasion fiscale : Paradise Papers, Panama Papers, Malta Files, LuxLeaks, SwissLeaks, Clearstream...

Depuis l'affaire Clearstream, révélée par Denis Robert, rien n'a vraiment changé dans le monde feutré de l'évasion fiscale. Riches particuliers, sportifs multimillionnaires, hommes politiques véreux, entreprises, banques, mafias... toute cette coterie continue de passer par des paradis fiscaux pour accumuler discrètement ses millions, sans payer ces taxes et autres impôts dont l'honnête contribuable doit s'acquitter, lui...

 

Discrètement ? Pas tant que ça, puisque les révélations s'accumulent concernant ces scandales d'une évasion fiscale qui n'est jamais à court de destinations paradisiaques, malgré les affirmations péremptoires de l'hypermenteur Sarkozy, nous annonçant la fin des paradis fiscaux... en 2009...

 

A tout seigneur tout honneur, débutons ce tour d'horizon avec Denis Robert qui, tout en se réjouissant de sa victoire judiciaire contre Clearstream en 2011, nous rappelait l'absence d'enquête sur la véritable affaire Clearstream 1 (« Clearstream c’est d’abord un outil de dissimulation au service de ses clients. Une chambre noire de la finance. ») : 

 

La dernière révélation en date a été baptisée Paradise Papers. C'est le sujet de l'émission Cash Investigation du mardi 7 novembre 2017 :

"Cash Investigation". Paradise Papers : au cœur d’un scandale mondial

Les "Paradise Papers", c’est la dernière grande enquête inédite du magazine "Cash Investigation" (FacebookTwitter#@cashinvestigati), en partenariat avec le Consortium international des journalistes d’investigation, le ICIJ, déjà à l’origine des "Panama Papers". Huit mois d’enquête, dans le plus grand secret. C’est la plus grande fuite de l’histoire, avec 13,5 millions de documents, dont beaucoup proviennent d’un des plus grands noms du monde offshore, le cabinet d’avocats Appleby, qui a son siège aux Bermudes.

[...]

"Cash Investigation" a également découvert l’existence d’une discrète société offshore aux îles Caïmans, associant le groupe Louis-Dreyfus, un géant du négoce de produits agricoles, avec l’actuel ministre de l’Agriculture brésilien. Ce dernier est un des plus gros producteurs de soja du monde… Cette culture est au Brésil une source de profits immenses, mais elle a des conséquences environnementales catastrophiques.

Un des plus gros clients d’Appleby s’appelle Glencore, l’empire très secret des matières premières. Grâce à des documents inédits, "Cash" explique comment ce groupe a mis la main sur les plus belles mines de cuivre et de cobalt au monde, en s’associant avec un partenaire sulfureux en République démocratique du Congo… Après la diffusion de l’enquête, Elise Lucet poursuit le débat sur le plateau avec des spécialistes et des responsables politiques.

"Paradise Papers : au cœur d’un scandale mondial", une enquête d’Edouard Perrin, avec Solène Patron, diffusée le mardi 7 novembre 2017 à 20h55 sur France 2.

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-7-novembre-2017_2446212.html

 

"Paradise papers", Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam France (voir transcription en fin d'article)

"Paradise papers" : nouveau scandale de l'évasion fiscale #cadire 06.11.2017"Paradise papers" : nouveau scandale de l'évasion fiscale #cadire (6 novembre 2017)

Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a publié aujourd'hui des informations sur des entreprises et des particuliers qui soustraient aux États des milliards de dollars de recettes fiscales. En réaction, Oxfam rappelle plus que jamais l'urgence pour les responsables politiques de prendre des mesures permettant de mettre un terme aux pratiques d'évasion fiscale des grandes entreprises et des grandes fortunes.L'évasion fiscale coûte chaque année 60 à 80 milliards d'euros à la France, soit l'équivalent du budget de l’Éducation nationale. Les pays en développement ne sont pas en reste : un tiers du montant de l'évasion fiscale des entreprises permettrait de sauver 8 millions de vies chaque année.Nous en parlons avec Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam France.

 

Jean-Luc Mélenchon a déjà réagi à cette énième révélation, en dévoilant 5 propositions contre l'évasion fiscale :

Le lundi 6 novembre 2017, Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence de presse suite aux révélations concernant les « Paradise Papers ». Il a rappelé les chiffres de la fraude et de l'évasion fiscale avant d'interroger le gouvernement sur son action sur le sujet. Il a en particulier fait 5 propositions pour lutter contre la fraude et l'évasion fiscale :

- Suppression du verrou de Bercy

- L'impôt universel

- Interdiction pour les établissements bancaires d'exercer dans les paradis fiscaux

- Création du délit d'incitation à la fraude fiscale

- Interdiction d'exercer un mandat social pour les dirigeants des sociétés qui ont exercé dans les paradis fiscaux.

 

 

Cash Investigation avait déjà consacré plusieurs émissions à ce scandale de l'évasion fiscale :

 

Cash investigation - Le scandale de l'évasion fiscale / intégrale (21 juillet 2015)

Les journalistes Valentine Oberti et Wandrille Lanos ont obtenu le témoignage d'Hervé Falciani, l'ex-informaticien de la banque HSBC Genève qui avait quitté l'établissement en 2008, emportant avec lui la liste des clients. Trois disques durs remplis de noms, d'adresses et de numéros de comptes révélant l'identité de tous ceux qui fraudent le fisc en cachant leurs avoirs en Suisse. Menacé de mort et placé sous la protection de la police, l'homme livre sa vérité sur l'évasion fiscale. Accusé de vol de données par la justice suisse, il avait choisi de partager la liste avec les services fiscaux de Bercy. Mais certains acteurs du dossier accusent le gouvernement français d'avoir fait entrave au bon déroulement de l'enquête. Cash investigation revient aussi sur le cas des entreprises « fraudeuses » implantées en France.

 

Panama Papers :

 

Cash investigation - "Panama Papers" Paradis fiscaux : le casse du siècle / intégrale (6 avril 2016)

Cash investigation - Paradis fiscaux : le casse du siècle - Affaire "Panama Papers" / intégrale Les équipes de « Cash investigation » se sont lancées dans une enquête de grande ampleur sur les paradis fiscaux. Benoît Bringer et Edouard Perrin ont enquêté avec plus de 380 journalistes du monde entier, dans la plus grande discrétion. Le Consortium International des journalistes d'Investigation (ICIJ) a, en effet, mis en place un dispositif inédit pour révéler, en même temps, dans plus de cent médias, les informations confidentielles de ces investigations mondiales. Le résultat tombe : des personnalités ont créé ou utilisé des sociétés-écrans basées dans les paradis fiscaux. Après la diffusion de cette enquête, Elise Lucet reçoit des experts et des responsables politiques pour commenter et analyser ce phénomène.

 

Cash Investigation – Les nouvelles révélations des Panama Papers / Cash Impact (Intégrale - 1 mars 2017)

La rédaction de Cash revient sur l'impact de la plus grande fuite de documents de l'histoire avec de nouvelles révélations et vous livre les derniers secrets des Panama Papers.

 

SwissLeaks : 

Stéphanie Gibaud, Lanceuse d'Alerte SwissLeaks [EN DIRECT] (Thinkerview - 20 juin 2017)

 

Malta Files ( voir Malte : l’île où il fallait faire escale pour l’évasion, le blanchiment, la corruption... ) : 

Malta Files : les grands secrets d'une petite île (7 juin 2017)

Mediapart et l'European Investigative Collaborations ont eu accès à 150 000 documents sur Malte, paradis fiscal au cœur de l’Europe. Yann Philippin en explique les principaux enseignements.

« C'est l'histoire d'une petite île qui favorisait l'évasion fiscale, permettait à l'argent de la corruption de circuler discrètement vers les corrompus (au plus haut niveau de la hiérarchie politique) et offrait ainsi un cadre propice au blanchiment de l'argent sale des criminels mafieux... »

 

LuxLeaks :

 

LuxLeaks : "Ce sont les voleurs qui instruisent le procès", selon Denis Robert (26 avril 2016)

Le journaliste d'investigation, à l'origine de l'affaire Clearstream, était présent mardi à l'ouverture du procès d'Antoine Deltour, d'Edouard Perrin et de Raphaël Halet, à l'origine des révélations sur les accords financiers entre le Luxembourg et des grandes firmes. Un procès "politiquement important" pour Denis Robert, "puisqu'on est au coeur d'un problème qui concerne le pillage des Etats". Et d'ajouter : "Ce sont les voleurs qui instruisent le procès (...) ceux qui nous ont informés sont poursuivis".

 

Luxleaks : Optimisation fiscale légale, mais moralement inacceptable ? (11 avril 2016)

Les « Panama papers » suscitent leurs premières réactions politiques et la justice de certains pays a été saisie, Mais cela ne doit pas masquer un autre dossier en cours : LuxLeaks... Antoine Deltour est le principal déclencheurs de l’affaire qui met en cause le Luxembourg et ses pratiques « légales mais moralement douteuses » d'optimisation fiscale. Le lanceur d'alerte est convoqué devant la justice grand-ducale le 26 avril prochain. Jean-Christophe Picard, Président d'Anticor, revient sur la nécessité de protéger ceux qui mettent au grand jour ces pratiques.

 

Data Gueule (Panama Papers) : 

Paradis fiscaux : évasion que j'te pousse ! - #DATAGUEULE 59 (13 juin 2016)

Avec leur 11.5 millions de documents issus du cabinet d'avocat panaméen Mossack Fonseca, les Panama Papers ont confirmés d'une façon implacable l'ampleur des stratégies d'évasion fiscale qui gangrènent notre système mondialisé. Depuis plusieurs années, l'OCDE, le G20, la Commission Européenne et autres instances internationales affichent une volonté de lutter contre. Des mécanismes ont été mis en place, ouvrant en partie la voie à plus de transparence. Mais les mailles du filet restent désespérément percées. Peut-être parce qu'on continue à regarder la question avec des œillères ?

 

Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam France : 

« ça pose deux problèmes : le premier, ce n'est pas parce que c'est légal que c'est moral. Et que ce soit légal ou illégal, le résultat est le même, c'est de l'argent qui manque dans les caisses de l'Etat et c'est ensuite de l'argent qu'il faut aller récupérer ailleurs. Quand d'un côté les grandes entreprises ou les riches particuliers ne payent pas leur juste part d'impôts, eh bien souvent on va se tourner vers ceux auprès de qui c'est plus facile de lever l'impôt : on va augmenter la TVA, on va augmenter la CSG, c'est d'actualité... et ça touche de manière plus que proportionnelle les ménages les plus pauvres. Et ça prouve bien qu'il y a un vrai problème de fond, qu'il faut régler...
le deuxième, aujourd'hui qui pratique l'évasion fiscale à cette échelle-là ? (...) C'est un système qui profite à une toute petite minorité. Si une toute petite minorité se soustrait à cette obligation de payer des impôts, ça questionne vraiment ce contrat social, et finalement, l'impunité de laquelle ils jouissent est extrèmement problématique de ce point de vue là... »

 

A voir aussi : 

Denis Robert : scandale Panama Papers, "on redécouvre la lune..."

Denis Robert de rappeler :
 - que le scandale de l'évasion de l'argent des ploutocrates vers des paradis fiscaux, via des banques "réputées", ne date pas d'hier (l'affaire Clearstream 1 mettait déjà ça au grand jour : voir Denis Robert enfin libre de tout dire sur Clearstream)
 - que les politiques ne sont pas crédibles sur ce sujet crucial ; qu'ils ne font rien pour lutter contre ce pillage ; qu'ils mentent et vont même jusqu'à se vanter d'être à la pointe du combat...
 - que le scandale Luxleaks vaut des attaques judiciaires invraisemblables à l'encontre du lanceur d'alerte et des journalistes qui osent révéler ce genre d'affaires (idem pour Denis Robert : 10 ans de procédures pour finalement être blanchi)
 - le succès du film Merci patron ! de François Ruffin...

 

Que de scandales !

Que de personnalités, de politiques, de pays, de grandes entreprises, de banques épinglés  !

Pour quel résultat ?

A part des lanceurs d'alerte honnêtes et méritants, qui a réellement été inquiété par la justice ? 

(ah oui, pardon, j'oubliais : c'est légal ! 

Quand les plus riches se soustraient à l'impôt, pour faire payer le reste de la population (dont les pauvres) à leur place, c'est légal ! )

 

Tags : Economie Politique Société Fiscalité Scandale Entreprises International People Clearstream Jean-Luc Mélenchon Denis Robert Suisse Banques Oligarchie Polémique Finance Impôts Multinationales Paradis fiscaux




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • 3 votes
    zzz999 7 novembre 14:56

    pas plus le paradise papers que les autres "papers" ne déboucheront sur quoi que ce soit de concret, le but est d ’amuser le couillon pour faire croire que l’opinion publique a le moindre poids.....balivernes !!

    Combien de banquiers ont été emprisonnés à l’issue de la crise de 2008 ?.....zéro, nada, que dalle ou alors de tout petits goujons de friture pour faire croire que !


    • 3 votes
      Yakaa Yakaa 7 novembre 17:44

      @zzz999
      C’est sûr qu’avec "les piliers de bars" d’Agoravox TV, les banques et les multinationales peuvent trembler...


    • 1 vote
      pegase pegase 8 novembre 11:29

      @zzz999

      Elise Lucet ne parlera jamais du fameux article 63 du TFUE (traité de fonctionnement de l’union européenne) autorisant les mouvements de capitaux, non seulement à l’intérieur de l’UE, mais aussi extra européens ... iles caïmans y compris ....

      Je ne dit pas qu’elle n’est pas sincère dans sa démarche, mais il y a un gros soucis avec cet article ...

      https://www.youtube.com/watch?v=IqwO9k4pyyE


    • 2 votes
      bob14 bob14 7 novembre 16:57

      Le scandale de l’évasion fiscale  ?..non le scandale des banques qui ont toutes des représentations dans ces paradis !


      • 3 votes
        Miona Miona 7 novembre 17:20

        @bob14
        Les banques, les Chambres de compensation (voir Clearstream 1), les banques centrales et la BRI, les grands cabinets d’avocats d’affaires, les trusts et les gros fonds de pension, quelques familles richissimes, etc...
        Une toute petite minorité, plus proche de l’enfer que du paradis smiley


      • 4 votes
        jeanpiètre jeanpiètre 7 novembre 21:11

        @Miona
        Avec un gouvernement dont !es membres sont sélectionné au nombre de conflits d intérêts qu ils peuvent amener au conseil d administration,c est pas demain que le vent va tourner


      • vote
        Miona Miona 8 novembre 18:36

        @jeanpiètre
        Il n’y a pas de conflit d’intérêts voyons !

        Entre eux, ils partagent les mêmes intérêts ! (^-^)

        C’est du partage d’intérêts !


      • 1 vote
        Yakaa Yakaa 10 novembre 12:57

        @Miona
        Merci Miona pour ce très bon dossier, je n’ai pas encore tout visionné
        mais c’est vraiment le genre d’articles que j’aime trouver ici, car cela change des petites boules puantes obscurantistes ou complotistes (souvent les deux) que l’on voit trop souvent passer ici...

        A travers ces vidéos et ces infos, il y a des gens qui luttent, informent et font leur "part de travail" en ayant le courage de vivre pleinement ce qu’ils sont. Alors qu’il est tellement plus simple de ne rien faire du tout en dénonçant confortablement devant son écran "le tous pourris", "Le grand complot" etc... pour conclure que tout est de toutes façon plié d’avance et se vautrer dans l’impuissance, le fatalisme et la déprime....


      • vote
        Miona Miona 10 novembre 15:27

        @Yakaa
         ( ^_^) Moi aussi je n’ai pas encore tout visionné... (O_o)

        La tentation du fatalisme existe, en effet...

        « Elise Lucet a annoncé mardi qu’elle allait être mise en examen "pour la troisième fois depuis le mois de septembre" en raison des reportages de "Cash Investigation", alors même que la dernière plainte vient d’être jugée irrecevable. La journaliste a également évoqué les menaces plus insidieuses envers l’émission ou France Télévisions. » (France Soir - 8 novembre 2017)


      • vote
        Yakaa Yakaa 10 novembre 16:46

        @Miona
        Il y a bien sûr une grosse pression sur Elise Lucet et on peut bien sûr se demander jusqu’où le pouvoir à la botte des lobbys tolèrera ses émissions qui risquent fort d’être décalées vers des horaires sans audience ou bien purement et simplement supprimées.

        Comme auparavant avec Taddei, les médias dominants ont toujours besoin d’une (mais pas deux) émission indépendante et libre qui sert d’alibi à la thèse d’une soit disant liberté d’expression dans les médias mainstream. Cela sert aussi à faire briller l’illusion démocratique du petit cirque midiatico-politique ambiant.

        Mais Elice Lucet est très populaire et ce ne sera pas très facile de s’en débarrasser "à la loyale", je pense donc que les forces de l’argent et du pouvoir tenteront par tous les moyens de la salir et de la discréditer (elle et son équipe) le moment venu, enfin j’espère me tromper...


      • vote
        Miona Miona 10 novembre 17:26

        @Yakaa
        Ils ont bien joué le coup pour Taddei... L’émission a été coulée, lentement mais sûrement, sans que ça fasse de remous, ou si peu. Et ils ont beau jeu de dire que Taddei n’a pas été dégommé, puisqu’il a encore son émission (19h00-21h00, soit 2h, moins les pubs, 4 soirs par semaine...) dans un "grand" média (Europe 1)...


      • vote
        Miona Miona 10 novembre 17:28

        Bon courage Elise ! (>_<) 


      • vote
        Alainet 7 novembre 23:59

         Je viens de regarder l’émission  : le monde de la Finance devient de + en + interlope : collusion d’intérêts, concussions, prévarications... prises d’intérêts au niveau politique des chefs d’Etat roués, paradis fiscaux et instances UE ccorrompus ( mais pas tous) avec des multinationales quasi-maffieuses, avocats d’affaires véreux ! Pillage des richesses sans respect environemental, paradis de l’offshore, spéculations boursières.. Mais la machine s’emballe malgré des journalstes et des ONG qui essaient d’intervenir en vain.
        https://www.contrepoints.org/2017/07/27/295583-piege-de-fiscalite-mondiale-se-referme
        Le G7 et l’OCDE façonnent l’impôt mondial afin qu’aucun revenu ne puisse échapper à la taxation et maintenir la crédibilité des dettes souveraines des pays riches et surendettés...mais gouvernés par des mal élus ; cela semble insurmontable ....ou bien pour réduire l’évasion fiscale, devenons un paradis fiscal !
        https://www.contrepoints.org/2016/03/09/242137-la-france-doit-devenir-un-paradis-fiscal


        • vote
          pegase pegase 9 novembre 16:29

          @Alainet

          Mais la machine s’emballe malgré des journalstes et des ONG qui essaient d’intervenir en vain.


          Oui enfin, Élise Lucet escroque aussi intellectuellement ses auditeurs, j’aimerais bien l’avoir en face pour lui flanquer à la figure ses contradictions, même s’il est parfaitement salutaire d’agiter les consciences (elles en ont bien besoin en ce moment), mais ça ne doit pas se faire au prix de se foutre ouvertement de la poire des français, ils ont aussi un cerveau pour réfléchir vous savez !

          C’est comme l’ONG ATTAC qui manifeste devant la BNP, ils seront crédibles quand ils manifesteront devant Goldman Sachs, ou encore HSBC ...


        • 3 votes
          zygzornifle zygzornifle 8 novembre 08:58

          Wouhahahaha ..... Ce sont les premier de cordée si cher a Macron ex-premier de cordée chez Rothschild qui se font épingler .....


          Je suis sur qu’en grattant un peu on tomberai sur Macron (mais il y aurait chat perché) car c’était son job me semble t’il , l’oseille avec un grand O , le pognon avec un grand P, le grisbi avec un grand G ...... vive le président des riches adorateurs du veau d’or .....

          • vote
            Alainet 8 novembre 14:10

             Les "troisième couteaux"de Lavilliers sous le feu des projecteurs mais qu’a-ton fait depuis ? que dalle ! https://www.youtube.com/watch?v=FJmo4l1WkE0
             - Que va-t- faire des artistes/sportifs/ PDG et politiciens repris la main dans le pot de confiture ? Le proverbe dit que les meilleurs braconniers font les + grands gardes-chasse... mais avec 1 ex-banquier blanchisseur Luxembourgeois à la tête de la Commission UE et 1 ex-banquier à la tête de l’Elysée - quelle malchance !- les 3e couteaux n’ont pas trop de soucis à se faire.. ils prendront quelques mesurettes pour sauver les apparences sans aller trop loin. Quand la récession se fait sentir et que l’argent ne rentre plus dans les caisses de l’Etat pour payer notre Dette ; ils s’arrangeront toujours pour passer à côter du couperet : cabinets d’affaires & montages financiers, sociétés-écran, prête-noms dans des paradis.. et j’allais oublier l’essentiel : la symbiose entre banquiers & grands partis politiques qui se renvoient l’ascenceur dans des pactes de non-agression à notre insu : financement de leurs campagnes électorales contre optimisation fiscale !


            • vote
              Miona Miona 8 novembre 17:32

              @Alainet
              Une petite caste détenant tous les leviers (financiers, politiques donc judiciaires, médiatiques, etc) du système...

              Donc oui, quelques régularisations (vous voyez bien que les fraudeurs sont punis !) quelques mesurettes (vous voyez bien que l’on combat ce fléau !), quelques annonces démagogiques (les paradis fiscaux, c’est fini !), et on repart pour un tour... ( ;_·)


            • vote
              Alainet 9 novembre 14:43

              http://www.francetvinfo.fr/monde/paradise-papers/video-paradise-papers-l-optimisation-fiscale-n-est-pas-de-la-fraude-fiscale-martele-le-depute-lrem-bruno-bonnell_2457674.html
              quand j’entends ce député qui a le culot de comparer le" paradise paper" au frontalier ou au touriste qui va acheter sa cartouche de cigarette - cher à la frontière Belge  ; et rajouter que l’optimisation fiscale n’est pas fraude et qu’ils n’ont pas de leçon de morale à donner... je me demande s’ils méritent de rester encore aux affaires de la France ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès