• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > On clarifie les choses - La Croix du Sud

On clarifie les choses - La Croix du Sud

Pour défendre et préserver notre liberté d'expression : Partageons, confrontons nos idées dans un cadre respectueux et amical !
Laisser un commentaire qui participera également au référencement de la vidéo et n'hésitez pas à me suggérer des thèmes ou des sujets pour de prochains contenus.

Tags : Etats-Unis Prospective et futur International Donald Trump




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 10 votes
    Super Cochon Super Cochon 26 janvier 10:53

    .
    .
    Biden est un escroc ! ...... les bandes audio de l’Ukraine sont de véritable aveux !
    .
    .

    L’Ukraine et la Chine ne sont que des éléments récents de la corruption de la famille Biden. On peut aller plus loin et affirmer que la carrière entière de Joe Biden a été entièrement façonnée par la corruption . Un article vieux d’un an du journal The Intercept, donc antérieur à toute la polémique actuelle sur l’ordinateur du fiston, permet de savoir ce qu’il en est.

    .

    La famille de Joe Biden tire profit de sa carrière depuis des décennies. Les Démocrates doivent l’admettre

    .

    [Le problème pour les Démocrates reprochant à Trump un éventuel marchandage en Ukraine] est qu’un examen de la carrière de Hunter Biden montre clairement que lui et le frère de Joe Biden, James, ont capitalisé sur leur nom de famille pendant des décennies, tirant parti de l’implication - et parfois de l’argument explicite - que donner de l’argent à un membre de la famille de Joe Biden permettait de gagner la faveur de Joe Biden. (...)

    .

    En s’appuyant sur le nom et le pouvoir de son père pour faire avancer sa carrière, Hunter Biden suivit les traces de James Biden, le jeune frère de Joe. Tout commença modestement. En 1973, un an après que Joe Biden fut élu au Sénat à 29 ans, James Biden ouvrit la discothèque Seasons Change avec ce que Politico, faisant référence à des reportages locaux contemporains dans le Delaware, qualifia de "prêts bancaires exceptionnellement généreux". Lorsque James eut des problèmes, Joe, en tant que sénateur, se plaignit plus tard que la banque n’aurait pas dû prêter l’argent à James. "Ce que j’aimerais savoir", déclara Biden au News Journal en 1977, "c’est comment le responsable des prêts a laissé les choses aller aussi loin." Le journal enquêta, et des sources à la banque déclarèrent que le prêt avait été accordé parce que James était le frère de Joe.

    .

    http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/tag/corruption


    • 2 votes
      sls0 sls0 26 janvier 12:01

      Ben non mon p’tit bonhomme tu t’es planté lamentablement sur tout tes raisonnements ou hypothèses.

      Pleins d’avis positifs ? Ta chaine attire que du bargeot, les avis positifs sont compréhensibles.

      Si on sort du farfelus, il ne faut pas s’étonner d’être traité de farfelus.

      Oui l’histoire est finie tout comme toi.


      • 1 vote
        sls0 sls0 26 janvier 15:38

        Tiens, en voilà un qui ne s’est pas trompé une seule fois sur ce coup là.

        https://youtu.be/nVHCFX-a1qw

        Avec la capsule en faisant du 1/x on arrive à s’en sortir, le plus simple c’est d’aller voir du coté de celui qui ne s’est pas planté une seule fois.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès