• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Résister au festival d’intox sur le Venezuela : entretien avec Elisabeth (...)

Résister au festival d’intox sur le Venezuela : entretien avec Elisabeth Burgos

Alors que le Venezuela s’enlise dans une crise sans précédent dans son histoire et que Nicolàs Maduro tente à tout prix de se maintenir au pouvoir, la désinformation sur la réalité de la situation politique vénézuélienne bat son plein. C’est dans ce contexte que l’anthropologue franco-vénézuélienne Elisabeth Burgos, spécialiste du castrisme et ancienne directrice de la Maison de l’Amérique latine à Paris, a co-signé dans Le Monde du 18 septembre 2017 une tribune dénonçant le « festival de post-vérités » orchestré par les tenants du bréviaire chaviste en France. Elle répond aux questions de Conspiracy Watch. Une analyse qui diffère sensiblement de celle de Vincent Lapierre...

Tags : Amérique du Sud Etats-Unis Pétrole et essence Désinformation Manifestation Venezuela Cuba



Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 2 votes
    sls0 sls0 8 octobre 18:55

    40.000 conseillers cubains j’aimerai qu’elle mette ses sources. Ca doit être franchement visible. En Angola au début c’était 480 conseillers cubains très visibles et c’est devenu encore plus visible avec 36.000 militaires lors de la guerre. Il y a une liste des personnes tuées, elle est très précise. Il y a des arguments idéologiques et moisis contre mais rien de factuel ce qui fait qu’elle parait vraisemblable. Il y a du lynchage par le feu, ce n’est pas trop représentatif d’une démocratie poussée coté opposants. Beau florilège d’arguments moisis cette vidéo. Mes remarques sont sur la forme et non le fond. Malgré que je fais mon plein avec de l’essence vénézuélienne, je ne m’implique pas trop idéologiquement. Des vénézuéliens il y en a dans le barrio, on en parle très peu tout compte fait. En libye il y avait aussi du pétrole et un président qui avait des idées sur le bien être des africains qui dérangeaient. Qu’on laisse faire les vénézuéliens, on s’est intéressé aux libyens, pas de bol pour eux.


    • 2 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 9 octobre 14:56

      A chaque fois qu’un gouvernement occidental s’intéresse de près à un pays sud-américain ou africain, çà finit toujours en catastrophe ... Dès que Trump ouvre la bouche, c’est une catastrophe ... Quand Sarkozy s’est approché de Kadhafi, çà a finit en guerre civile barbare pour son peuple ... Il suffit que Macron touche au code du travail pour tout déséquilibrer ... Lorsque Macron a fait son discours sur les africains, il leur a dit de faire moins d’enfant, ce qui est une catastrophe morale !


      • 3 votes
        disjecta 9 octobre 15:20

        Impressionnant ! Merci pour cette vidéo ! Des fois qu’on aurait un doute sur la connerie monumentale que représente l’Observatoire du conspirationnisme, cette vidéo permet de bien situer les choses.
        Ou alors cette vidéo est en fait une parodie orwellienne pour dénoncer la désinformation médiatique massive sur le Venezuela qui, toute personne à peu près saine d’esprit l’aura remarqué, n’a cessé de vomir sa haine de classe, raciste et pinochetiste sur Maduro, la révolution chaviste, les habitants pauvres des barrios, la démocratie, et applaudit au contraire les lynchages de noirs, les émeutes et les pillages de nervis d’extrême-droite et de para-militaires colombiens, la volonté de la bourgeoisie venezuelienne d’installer une dictature pinochetiste et pouvoir commettre de nouveau des massacres en paix (cf. le Caracazo en 1989, 3000 morts), la folie militaire des fascistes au pouvoir à Washington.
        Merci donc Sacha pour ce grand moment parodique (et à Elizabeth Burgos qui fait très bien la journaliste complètement démente) !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès