• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Sylvain Cypel : l’Etat d’Israël contre les Juifs ...

Sylvain Cypel : l’Etat d’Israël contre les Juifs ...

Journaliste, fin connaisseur d'Israël, Sylvain Cypel publie un essai fortement documenté dont le titre ne manquera pas de faire débat : « L'Etat d'Israël contre les Juifs ». Pour le résumer succinctement, ce livre est le récit d’une longue dérive de l’Etat d’Israël vers un régime ethniciste, raciste, belliqueux, faisant un usage systématique et disproportionné de la violence à l’encontre des Palestiniens. C’est la mise en place progressive de ce qui ressemble fort à un régime d’apartheid, c’est aussi un régime illibéral passant des alliances avec des régimes autoritaires. Et c’est cette dérive, écrit Sylvain Cypel, menace aujourd’hui les Israéliens eux-mêmes mais aussi les juifs du monde entier.

Explications.

.

On peut donc imaginer que le sionisme est en fait un mal pour tous, pour les arabes notamment, mais surtout les juifs, in fine !

 

Extrait de l'ouvrage : L'anti-sionisme juif par Ilan Greilsammer

Dès ses débuts, le sionisme, doctrine fondée sur l’idée d’une nation juive ayant vocation à la souveraineté sur son territoire, eut à affronter des courants d’identité juive qui lui étaient radicalement contraires et hostiles. Il ne s’est pas agi d’une polémique menée sur un ton aimable, mais d’une véritable guerre idéologique.
L’un des combats les plus sévères fut celui qui opposa le sionisme à l’ultra-orthodoxie. Les rabbins du xixe siècle, dans leur écrasante majorité, voyaient dans le sionisme une hérésie redoutable, un nouveau faux messianisme qui rappelait les mouvements qui avaient fait tant de mal au peuple juif, comme le shabbtaïsme au xviie siècle, la secte frankiste ou d’autres déviations. Ces Sages de la Thora, qu’ils appartiennent au courant hassidique ou aux grandes académies talmudiques lituaniennes, continuaient à défendre la thèse traditionnelle selon laquelle l’exil des Juifs constitue un châtiment de Dieu, et qu’il n’appartient qu’à Dieu lui-même de mettre fin à cette punition. L’homme n’ayant aucune influence sur Sa décision, c’est une rébellion contre Lui que vouloir accélérer la rédemption. Ces hautes autorités religieuses interprétaient les trois serments du Cantique des Cantiques « Ne réveillez pas l’Amour avant son Temps » comme une injonction divine de ne pas chercher à hâter le rassemblement des exilés, comme le faisait précisément le sionisme. De plus, il était interdit par les textes de revenir en Eretz Israël « be-homa », c’est-à-dire « en force »…

Tags : Israël Palestine Sionisme




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 2 juin 11:52

    Rien à redire sur ce qui est exposé.

    Samedi je reçois le livre, je préfère le papier.

    Je pourrai le refiler à ma voisine d’en face qui est juive et qui partage ce point de vue à priori. Elle pourra ensuite le refiler au couple musulman avec lequel elle discute assez souvent. Ce n’est pas des discussions politiques, religieuses ou philosophiques. C’est des discussions de cuisine, d’entretien de maison, de bon voisinage sans plus, du normal, de l’humain.


    • vote
      JL 2 juin 12:13

      « On ne m’ôtera pas de l’idée que, pendant la dernière guerre mondiale de nombreux Juifs ont eu une attitude carrément hostile à l’égard du régime nazi. » (Desproges)

       

       Rien de nouveau sous le soleil.

       A bon entendeur ...


      • 6 votes
        kirios 2 juin 13:43

        très intéressant , merci !


        • 3 votes
          Hijack ... Hijack ... 2 juin 14:04

          Ce journaliste rejoint presque la vision antisioniste de Norman Finkelstein, en étant plus prudent. Finkelstein a en effet tout perdu, lui qui avait été professeur connu et reconnu dans les universités US.


          • vote
            Sentero Sentero 2 juin 22:03

            Très intéressante interview qui montre bien les dérives de l’Etat israélien sous l’influence d’une (extrême) droite identitaire nationaliste décomplexée et le soutien qu’elle reçoit des régimes ilibéraux et "populistes" (Orban, Trump, Bolsonaro, Mohdi...). Une leçon tout à fait intéressante sur les nationalistes et les identitaires de nombreux pays qui rêvent plus ou moins de faire comme ceux d’Israel avec leurs propres minorités.

            A mon avis l’interviewé évoque juste trop peu l’influence des juifs religieux fanatiques qui gangrènent la société israélienne.

            En gros cela illustre bien qu’en s’intégrant au Moyen-Orient l’Etat d’Israel et la société israélienne régressent idéologiquement, moralement, politiquement... cette "brutalisation" et la baisse des standards (démocratie, Etat de droit...) allaient probablement de paire avec l’intégration d’Israel dans une région ou aucun Etat n’a la moindre leçon à donner à ses voisins smiley En gros Israël s’est malheureusement "normalisé" en s’y intégrant... ce n’est ni une bonne nouvelle pour les Israéliens, ni une bonne nouvelle pour les Palestiniens ni une bonne nouvelle pour les Juifs en général.

            La seule solution viendra donc des modérés des deux camps si on les laisse faire ce que les extrémistes des deux cotés éviteront à tous prix encouragés par les sionistes radicaux et les antisionistes radicaux hors d’Israel-Palestine.

            Au final on voit aussi bien que les communautés juives sont loin d’être monolithiques par rapport à ces questions et que le "lobby juif" ne signifie pas grand chose en particulier aux EUA tant il est divisé sur la question... à ce niveau les Démocrates semblent bien plus lucides et modérés que les Républicains.


            • vote
              ged252 3 juin 09:55

              Les juifs sont divisée en quatre camps au moins.

              Il y a 1)- les juifs sionistes, qui sont ceux qui vivent en Israel et pensent que les juifs doivent vivre en Israel ; 2) les juifs anti sionistes, ceux qui pensent que les juifs doivent vivre en Diapora et non pas en Isreal ; 3) ceux qui ne veulent pas vivre en israel, et 4) ceux qui pensent que les juifs doivent vivre comme moise, en terre étrangère : " je suis un immigré en terre étrangère"..

              .

              Ceux qui ne veulent pas vivre en Israel se divisent en plusieurs camps, dont l’un est ceux qui ne veulent pas vivre en Israel, parce que ça ne leur plait pas, comme ceux qui ne veulent pas vivre en Algérie, ou au Mali pour les Maliens. Et pour les mêmes raisons : économie et sécurité.


              • vote
                ged252 3 juin 10:52

                Beaucoup d’entreprise de haute technologie se sont installées en Irael, ça veut dire que bientôt, les Israéliens auront les moyens de surveiller, contrôler et éliminer toute menace qui viendrait des Palestiniens ou des pays arabes alentour. Ils seront libres de faire ce qu’ils veulent, (reconstruire le 3eme temple) et si l’Occident et son humanisme n’est pas d’accord, ils l’enverront balader, sans qu’il ne puisse rien dire ou rien faire.


                • vote
                  Conférençovore Conférençovore 3 juin 17:56

                  @ged252
                  Pour "bientôt" ?
                  C’est déjà le cas sur le plan militaire, du renseignement (n’en parlons même pas), de la pol inter, etc.
                  Quant à la construction du 3ième temple, il ne faut pas fantasmer non plus la pop israélienne : en gros, une bonne moitié (et je dirais un peu plus, 65-70%) est soit complètement laïque soit juive culturelle (comme la plupart des Français dit catholiques mais qui ne le sont d’un point de vue culturel :on va se marier à l’église, fêter Pacques, Noël mais ça s’arrête là). Donc, en gros, la reconstruction du temple, une bonne partie ds Israéliens ils s’en branlent. Les gens ont tendance à perdre de vue également que ce sont des... Occidentaux mentaux : un mélange de juifs de Fr/RU/EUA poru la partie ouest, Ukrainiens/Russes/pays baltes/E. centrale et de l’est, sépharadim ou mizraïm de toutes façons également occidentalisés., ce qui implique une mentalité plutôt tournée vers le consensus. Les gens confondent pol et populations.
                  Par contre, le pb d’Israël est la démo galopante des haredim qui sont également des sortes de... cassos, à savoir globalement des pop pauvres, non productives. Je schématise un peu parce qu’on en retrouve également sur des métiers productifs mais en gos c’est ça. Ils sont omniprésents à J-Ouest (Mea Shearim), là où les objectifs sont braqués, mais assez peu ailleurs. Ils ne sont pas à confondre avec les sionistes ultra que l’on retrouve en partie dans les colonies. 
                  La reconstruction du temple, ce n’est pas pour demain : Israël a beau pouvoir écraser les Arabes non-Israéliens en deux secondes, il y a des enjeux géopo complexes derrière : le Mont du Temple est géré par la Jordanie et puis Israël a également une forte pop russe (souvent non juive) et les Russes ont également des intérêts dans leur sphère d’influence à défendre (monde chiite, asie centrale), sans compter tout un tas de pays qui estiment que seule une solution à deux Etats est envisageable et n’accepteront jamais une telle "provocation".


                • 1 vote
                  Hijack ... Hijack ... 3 juin 13:14

                  Bon à savoir :

                  Appel de 127 intellectuels juifs aux députés français : « Ne soutenez pas la proposition de résolution assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme »

                  (Juste pour dire que de telles positions existent mais sont tues).

                  .

                  Les « valeurs » du sionisme sont contraires à la Torah !!!


                  • vote
                    Conférençovore Conférençovore 3 juin 18:07

                    @Hijack ...
                    Position ultra minoritaire chez les rabanim actuels. Je le signale parce que c’est la vérité. Hagaï, l’organisation Naturei Karta et qq autres sont réellement ultra minoritaires. Ces positions sont effectivement passées sous silence mais également parce qu’elles très très peu représentatives. 


                  • 3 votes
                    Hijack ... Hijack ... 3 juin 18:57

                    @Conférençovore

                    Évidemment qu’ils sont minoritaires ... ultra minoritaires, même ! Je l’avais souvent indiqué en parlant d’eux (notamment les religieux).

                    En Israël ce mouvement est connu et ils en parlent, mais ailleurs, surtout en France il est tu !

                    Les majorités n’ont jamais eu le monopole de la vérité, dit-on.


                  • 1 vote
                    Joe Callagan Joe Callagan 3 juin 19:34

                    @Hijack ...

                    Hors sujet :

                    J’apprécie beaucoup Hagaï, que je connais par son enseignement non-dualiste. Voici un court satsang qu’il a donné en compagnie de Gérald Ben Merzoug que j’apprécie encore plus :

                    https://youtu.be/R2DGOXwDOCU


                  • vote
                    Conférençovore Conférençovore 3 juin 20:13

                    @Hijack ...
                    "Les majorités n’ont jamais eu le monopole de la vérité, dit-on."

                    Je ne sais pas. Peut-être.


                  • 3 votes
                    Hijack ... Hijack ... 3 juin 21:00

                    @Conférençovore

                    Ah ... Attention, je ne faisais pas allusion au genre majorité de français de souche par ex., comparés aux minorités d’ailleurs. Je parlais bien d’idées majoritaires ou minoritaires, dans le sens où les idées minoritaires, ont tjrs plusieurs trains d’avance et ne sont reconnues que bien plus tard.

                    Pour les juifs, dans le monde entier et surtout en Israël, le sionisme (bicause le nazisme pour faire court) est perçu comme une seconde religion (voire même la première pour les plus fanatiques).


                  • 6 votes
                    Hijack ... Hijack ... 3 juin 21:47

                    @Joe Callagan

                    Tu n’es pas du tout hors sujet, mais au contraire, en plein dedans !

                    Je ne connaissais Gabriel Hagaï

                    que pour avoir lu quelques articles de lui ... c’ est vraiment un homme de bien.
                    Il est vraiment très sage dans sa vision des choses du monde .... J’écoute et lis pas mal le Rabbin Borreman, qui a la même vision que Hagaï sur le sionisme, entretien avec lui.


                  • vote
                    Conférençovore Conférençovore 4 juin 08:21

                    @Hijack ...
                    "Pour les juifs, dans le monde entier et surtout en Israël, le sionisme (bicause le nazisme pour faire court) est perçu comme une seconde religion"

                    Non. C’est ce que j’explique plus haut (à Ged). Le sionisme est un projet territorialiste issu d’un mélange idéologique (le socialisme et le nationalisme des 19 et 20ièmes) avec une coloration messianiste et plus largement théologique mais qui, en bonne partie, est plus tardive et ne concerne pas la majorité des Israéliens juifs (c’est même une minorité). On pourrait même parler dyu sionisme théologique comme d’une idéologie ad hoc, une sorte de réajustement théologico-idéologique lié au fait que l’Etat a pris forme. Car, c’est cela qui compte : Le sionisme est un projet qui a abouti en 1948, année où le proto-Etat juif (territoire sur lequel une bonne partie des "Palestiniens" actuels se sont précipités entre 1880 et 1940...) est devenu un Etat à part entière. Certes, cet Etat n’a pas encore des contours bien dessinés. Certes, certains rêvent d’un pays du Nil à l’Euphrate mais ils sont ultra-minoritaires. En revanche bcp espèrent une Judée-Samarie intégralement israélienne, ce qui est une source de tension actuelle et à venir, incontestablement. Il y a aussi un paramètre bcp plus prosaïque qui est... économique : nombre de juifs qui s’installent en Israël n’ont tout simplement pas les moyens de se payer des logements sur T-A. Alors il reste les colonies. NB : Je ne justifie en rien ce grignotage territorial (il est au contraire extrêmement problématique), j’explique juste ce que j’ai constaté et sais. 

                    Je ne crois pas que l’on puisse parler du sionisme comme une religion (si ce n’est dans une partie de l’opinion qui est très minoritaire et parfois même pas religieuse... il suffit de constater ce que disent certains haredim qui réfutent l’autorité d’Israël, ne parlent même pas l’hébreu moderne, etc pour constater que la question est plus complexe que ce qu’en disent la plupart des observateurs). En revanche, on peut le faire s’agissant de certains événements de 39-45 qui servent d’ancrages à l’idée du "plus jamais ça". Il y a une volonté farouche chez nombre d’Israéliens qui est liée à l’idée (fondée) que leur situation actuelle (et passée...) est précaire, d’où une pop mobilisée, physiquement (3 ans de service obligatoire pour les garçons, 1,5 pour les filles) comme mentalement, d’où l’arme nucléaire, d’où la stratégie d’indépendance hydrique, d’où toutes les expériences d’agriculture y compris en plein désert, d’où le dév éco très rapide (aussi lié au fait que nous sommes sur une pop globalement avec bcp de cerveaux...). 
                    Comme je le dis parfois, il faut se rendre sur place pour comprendre que c’est un pays minuscule qui, dès la sortie sud de Beer-Sheva dévoile ce qu’il est, à savoir en bonne partie un désert (le Néguev). Géographiquement, on est donc sur un territoire fragile, qui plus entouré de pays tous musulmans (et donc pas forcément très amicaux). Tout cela façonne un inconscient collectif et ce qu’il convient de nommer une... Nation (ce que n’est pratiquement plus la France). 


                  • 7 votes
                    Hijack ... Hijack ... 4 juin 13:11

                    @Conférençovore

                    Je connais bien le sionisme, son origine politique, la plus répandue et celle dont tu fais allusion ... et le sionisme cabaliste qui remonte au XIIIème siècle (d’après quelques chercheurs dont Y. Hindi), mais qui doit en réalité dater d’encore plus loin. Au 19ème, on parle de Herzl qui était athée comme fondateur du mouvement, l’erreur est là. L’idéologie encore une fois remonte à la nuit des temps ... il a bien fallu tout ce temps pour embrouiller et les juifs et les autres. 
                    Je connais Israël, comment ça se passe là-bas ... j’ai un ami qui avait fait son alya ... et le regrette amèrement (lui était parti là-bas pour des motifs familiaux). Je connais la faiblesse et la connerie de bcp de pays arabes autour. Si je défends les palestiniens, n’est en aucun cas parce que je suis musulman, mais comme être humain ... comme bcp le sont, surtout bcp de juifs le sont, notamment des rabbins (voir plus haut).

                    Tout ce qui se passe autour d’Israël actuellement ... voire même depuis la création de ce mini état, n’est que du gros bluff, je ne reviens pas dessus. Les vrais cabalistes font une guerre contre Dieu, guerre perdue d’avance et nous ne serons plus là pour le constater. L’état sioniste ne veut en aucun cas la paix ... tout ce qui se fait autour de ça, n’est que du cinéma pour endormir.

                    Je sais fort bien que le sionisme n’est pas une religion à proprement parler, c’en est même l’exact contraire, mais j’ai employé le mot religion, pour démontrer à quel point certains sont fanatisés .... comme on pourrait dire, religion de l’athéisme, religion de la laïcité ou autres sectes.


                  • vote
                    Conférençovore Conférençovore 5 juin 20:50

                    @Hijack ...
                    "Je connais Israël, comment ça se passe là-bas ..."

                    Oui, à travers les médias "alternatifs" et... et, c’est tout.

                    "Si je défends les palestiniens, n’est en aucun cas parce que je suis musulman, mais comme être humain ... "

                    Pardon mais c’est peu crédible. Tu réagis essentiellement par rapport au fait que des muz sont impliqués (et en face des juifs...). En outre, si tu es rationnel et un minimum attaché à la vérité historique, alors tu dois admettre que ceux que tu appellent "Palestiniens", à 80-90%, n’ont pas plus d’assisses sur ce territoire qu’un juif de Brooklyn. On t’a vendu un "peuple palestinien" qui, en bonne partie, est une pure construction : la plupart sont arrivés là avec le dév du proto-Etat juif. Il est d’ailleurs assez logique que ce soient des juifs cocos qui aient défendu la "cause" palestinienne (et continuent de le faire... avec plus ou moins de sincérité) mais tout cela n’a pas grand rapport avec l’humanisme. 


                  • 1 vote
                    Hijack ... Hijack ... 6 juin 01:32

                    @Conférençovore

                    Hum ! Ben oui, à travers n’importe quel média à condition que ce média me semble crédible, que si ce média est en général en accord avec la réalité, réalité que je constate de moi-même ou par des témoignages crédibles.
                    .
                    Simplement, que tu ne peux imaginer que les gens peuvent penser autrement.
                    .
                    J’ai défendu les indiens peaux-rouges, les vietnamiens, les cubains, les vénézuéliens, pas mal d’africains non musulmans et je n’ai pas constaté de musulmanie chez eux ; puis les Gilets Jaunes et tout un tas de gens que j’estimais (à tort ou à raison) qu’ils sont en train de se faire avoir. En fait, tu as du mal à croire que les autres peuvent penser au-delà de tout ce que tu pourras imaginer.
                    Je n’ai pas l’âme d’un justicier ... je défends avec mes seuls arguments. J’ai différentes sources, mais pas obligatoirement celles auxquelles tu fais allusion et il m’arrive souvent d’être en désaccord total avec eux. Je défendrais (avec mes minuscules moyens) tjrs, un petit agressé par un puissant, surtout si le puissant abuse,ment, triche et tue ... J’ai un ami de longue date qui vit en Israël, qui m’informe pas mal.

                    Au cas où tu me sors que je ne fais qu’assumer mon antiaméricanisme primaire ... non, je ne suis pas anti américain, j’aime bcp de choses chez eux, sauf leur faiblesse d’être le bras armés d’idéologies qui se sert d’eux. 
                    D’ailleurs, j’étais très fan de tout ce qui venait des USA grâce à la musique ... mais en même temps très anti, à cause de la guerre du Vietnam.

                    Physiquement, j’ai souvent défendu tout un tas de gens (rarement des arabes pour te rassurer) ...

                    Les juifs que j’ai cité plus haut ... suivent simplement leur religion qui leur interdit de coloniser un pays comme ils le font. Ils ont l’air de tout, sauf de cocos ...
                    Les cocos dont tu parles, ils ne m’intéressent pas. Tu te fais bcp de cinéma, on dirait.


                  • 1 vote
                    Hijack ... Hijack ... 6 juin 11:06

                    J’ai oublié de dire une chose ... quand on discute avec quelqu’un, mieux vaut lire ce qu’il avait dit précédemment sur le sujet en question. En effet, sur ce sujet, je ne fais que me répéter.

                    De plus, en dehors de ce sujet ... "arabes, juifs, musulmans et tout le tintouin" ... j’ai tjrs pris la défense de sujets, nations ou idées depuis tjrs, qui sont les mêmes, facile à constater sur Avox où tout demeure. Si je prends parfois la défense de l’islam, c’est tjrs en réponse à ce qui se dit, lorsque je constate un mensonge ou fausse info. Enfin, je critique plus les musulmans que je ne les défends en général.


                  • vote
                    Serge ULESKI Serge ULESKI 4 juin 10:06

                    Si Israël est une démocratie, alors... il ne peut s’agir que d’une démocratie sur le modèle d’une France des années 50 ; entre deux montées dans le djebel et… pour ne pas en être redescendus les mains vides, deux séances de torture dans les caves d’Alger. 

                     

                    Théocratie militaire racialiste, nationaliste, colonialiste et impérialiste, il n’ y a plus rien à sauver d’Israël depuis 1967 ; Etat qui bénéficie en France d’un soutien scandaleux dans les médias de nos milliardaires, dans la quasi totalement de la classe politique, l’industrie du divertissement au sein d’une communauté qui s’est effondrée sur un plan moral et intellectuel (Zemmour, Finkielkraut, BHL - bonjour les dégâts !)... jusqu’au plus haut sommet de l’Etat français et dont la critique vous condamne à la relégation professionnelle et sociale dans le cadre d’une censure implacable.

                     

                    Notons au passage que ce pays est un des rares pays à n’avoir rien à offrir au monde excepté le chaos, la destruction, le vol et l’humiliation des plus faibles : un véritable tour de force ce vide civilisationnel à l’origine duquel on trouvera une béance morale d’un autre siècle... absence de toute considération humaniste assumée il est vrai avec une arrogance abjecte qui n’est pas sans rappeler les "pires heures de l’histoire de l’Occident"........................ 

                     

                    Pour prolonger, cliquez : http://serge-uleski.over-blog.com/2020/07/a-propos-de-l-effondrement-moral-des-juifs-de-france.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès