• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie : le piège américain tendu à la France

Syrie : le piège américain tendu à la France

L'armée américaine a annoncé que l'ordre de retirer les forces US de Syrie avait été signé. Alors qu'Ankara a salué la décision de Washington de se retirer de Syrie, cet acte suscite pourtant des critiques aussi bien chez les républicains américains que des chancelleries occidentales ou encore les alliés kurdes. Les alliés étrangers de Washington sont surpris face à l'annonce de Donald Trump. Pierre Dortiguier, expert des questions politiques nous explique comment Trump tire profit de la situation et comment la France risque de tout perdre par la même occasion.

Tags : France Economie Etats-Unis Armée Iran Israël Prospective et futur Guerre Syrie Dette Arabie Saoudite Armes




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Vraidrapo 25 décembre 2018 17:59

    Pour l’heure tout va bien pour le Grand mamamouchi,

    la position géostratégique de la Turquie, lui assure une marge de manœuvre de la taille d’un boulevard. Il peut se permettre de faire chier tout le monde.

    L’acquisition par la Turquie de missiles antimissiles américains Patriot

    http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=5896


    • 3 votes
      Hijack ... Hijack ... 26 décembre 2018 12:29

      En fait, le retrait de l’oncle Sam (bras armé de l’entité agressive) du champ de bataille au nord de la Syrie, a probablement comme origine le refus de Poutine de fournir à Israël les codes Missiles des S300. Surtout au fait qu’à présent l’armée (la vraie) syrienne maîtrise parfaitement l’utilisation de ces armes de très haut niveau ... le pire étant que Moscou promet, en cas de nouvelles agressions, de livrer les mêmes lance Missiles dans leur version améliorée = S400.

      Donc, Donald T refuse de payer militairement pour le compte de Bibi N.


      • vote
        Matlemat Matlemat 26 décembre 2018 13:57

        Nous avons la Turquie elle même un peu surprise du retrait américain et qui hésite a s’engager à l’est de l’Euphrate, qui demande à la France de ne pas défendre les YPG. 


        • vote
          simplesanstete 27 décembre 2018 01:39

          La France serpillière de l’empire !


          • vote
            pegase pegase 27 décembre 2018 05:12

            Les chroniques de Juan d’Austrie sur facebook, poste avancé de tout ce qui se passe en Syrie ...
            -
            Damas négocie en ce moment avec les YPG ...L’aviation turque ne pourra pas faire de l’appui feux pour ses troupes au sol, la Russie assure la couverture radar anti aérienne pour les missiles pantsir SAA installés à la base de Kuweires. 

            Assad va récupérer tout le Kurdistan sans avoir à lutter contre les YPG.
            -
            Voilà ce que l’on peux dire de l’accord en cours de
            négociation.

            -

            Officiel
            - Assad récupère Idlib et les champs pétroliers de l’Est.
            - La Turquie récupère Efrin, et peut-être Manbej.

            -

            Non Officiel
            - La police russe encadre les Kurdes de l’Est avec à terme une dissolution des YPG et réintégration de la région dans la Syrie.
            - Les russes récupèrent toutes les concessions pétrolières.

            -

            Secret
            Efrin devient territoire turc avec tous les rebelles Syriens et étrangers qui y ont été transférés.
            Les combattants rebelles reçoivent des passeports turcs et sont obligés de faire leur service militaire. Ils sont envoyés directement au kurdistan turc avec consigne d’exterminer le PKK quel que soit le niveau de pertes (impossible d’envoyer les militaires turcs d’origine sous peine de révolution).

            Il y a une inconnue, c’est le sort du contrat avec les américains de CONOCO-PHILLIPS concernant le champ gazier de Tabiya,

            Concernant les français, il y en a quelque part au Nord de Manjeb, apriori en observation, ça fait un moment que j’ai lâché l’affaire, sans doute il y en a dans le kurdistan irakien, et peut être en Jordanie ...

            https://scontent-frx5-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/48376827_274135416525005_3641931692035276800_n.jpg?_nc_cat=100&_nc_ht=scontent-frx5-1.xx&oh=320b01428e1df636131d306941fff389&oe=5CD74CBF

            https://www.facebook.com/Les-chroniques-de-Juan-dAustrie-102241070381108/


            • vote
              wendigo wendigo 27 décembre 2018 10:18

              C’est un e fausse annonce pour piéger erdogan et la Turquie, comme l’Iraq de sadam s’était faites baiser sur le Koweit.
              Là ils incitent les trucs à attaquer les Kurdes, donnant ainsi un motif légitime à une action militaire "humanitaire" afin de faire ce que le putch manqué n’avait pu faire.
              Mais aussi cela aurait pour effet de relâcher la pression sur daesh qui est acculé dos à l’état ottoman.
              Comme si la Russie et la Turquie allaient tomber dans le piège sans avoir prévu de contre action.
              Stratégie puérile et surannée !


              • vote
                pegase pegase 27 décembre 2018 13:47

                @wendigo
                -
                Les trucs peuvent pas attaquer, aujourd’hui une armée même très moderne ne peut pas envahir une région si elle ne dispose pas d’appui feux aérien ...
                -
                Le contrôle de l’espace aérien est un préalable à une invasion, or dans le cas de la Syrie, les occidentaux coalisés ne l’ont pas du tout !

                C’est aussi de la pure comptabilité, un missile coûte moins cher qu’un avion de combat et son pilote ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès