• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Tunisie : l’envers du printemps arabe

Tunisie : l’envers du printemps arabe

Alors que l’économie de la Tunisie tourne au ralenti et que la grogne sociale reprend, la situation du pays semble fragile. D’un côté l’Union européenne a décidé de lui accorder son aide mais dans le même temps, elle considère la Tunisie comme un Etat en proie au blanchiment d’argent et aux financements occultes.

La Tunisie veut préserver son indépendance sur tous les terrains et cherche à éviter une coopération militaire avec l’OTAN. Au niveau international, où va la Tunisie ? Comment envisage-t-elle de développer son modèle post-révolutionnaire ? Mezri Haddad, ancien ambassadeur de la Tunisie auprès de l'UNESCO, rejoindra Oleg Shommer pour aider à mieux saisir la complexité des défis auxquels fait face ce pays d’Afrique du Nord.

Tags : Afrique Economie Politique Guerre Tunisie OTAN




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • vote
    V_Parlier V_Parlier 16 mars 16:23

    Ah la Tunisie, ça aussi ça a été quelque-chose. Quand je pense qu’il n’avaient pas mis Alliot-Marie dans le coup et qu’elle avait cru bien faire en proposant son aide contre les émeutiers... la pauvre, ça lui a couté sa place. smiley Elle croyait vraiment trop en la bienveillance de son président.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès