• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > UKRAINE vs RUSSIE : analyse des forces en présence et des options tactiques (...)

UKRAINE vs RUSSIE : analyse des forces en présence et des options tactiques (Xavier Tytelman)

Xavier Tytelman (abonnez-vous à sa chaîne si vous êtes intéressé par l'aviation) analyse dans cette vidéo les forces en présence et les options tactiques des éventuels belligérants en cas de conflit russo-ukrainien.

 

Vous pouvez aussi le suivre sur :

Twitter : https://twitter.com/peuravion

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/tytelmanx/

Instagram : https://www.instagram.com/xavier_peur...

Sa page Facebook (pour ceux qui ont peur de l'avion) : https://m.facebook.com/CentrePeurAvion/

Le blog de sécurité aérienne : http://www.peuravion.fr/blog/ - le livre "Je n'ai plus peur de l'avion" que j'ai écrit avec le Dr Negovanska : https://amzn.to/324A39V

Tags : Armée Russie Guerre Ukraine Armes




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • 4 votes
    joelim joelim 14 février 10:56

    Les EUA veulent détruire l’Ukraine.

    Outre l’aspect stratégique ça leur rapporterait bien plus en commandes d’armement publiques que la formation, l’armement et le financement du terrorisme au Moyen-Orient.

    La seule solution serait de boycotter totalement ce pays, jusqu’à ce qu’ils s’extirpent de leur folie meurtrière.


    • 10 votes
      sls0 sls0 14 février 13:18

      Je suis abonné à sa chaîne. Une pointure le Xavier, par contre il est formaté OTAN en tant qu’ancien de l’aviation militaire. Du coup je vais regarder de plus près ses écarts.

      1’45", mémorandum de Budapest en 1991.
      Lors de la dislocation de l’URSS, la Crimée se proclame « République autonome de Crimée » en 1991, puis « République de Crimée » l’année suivante. Comprenant une importante population russophone, elle proclame son indépendance le 5 mai 1992, mais accepte d’être rattachée à l’Ukraine à la suite d’un accord entre les deux Parlements et en échange d’une large autonomie au sein du pays, tandis que Sébastopol est placée sous un régime spécial.
      Donc la Crimée était une république indépendante, elle a accepté d’être rattachée à l’Ukraine mais après le coup d’état de Maïdan elle était en droit de se détacher.

      6’44" Pour les explosions de dépôts ukrainiens, on peut incriminer la Russie que via sa vodka, j’ai vu quelques compte-rendus après les explosions, la vodka et le non respect des normes de sécurité reviennent souvent.

      7’10" Depuis quand empoisonner un directeur d’une boîte empêche la production ?
      Ah le Novitchock, la signature russe. Pour info l’université de San Diego en Californie en a produit en 95.
      L’Ouzbékistan en 1990 a demander aux USA de démanteler un site de production de Novichock sur son territoire.
      Jusqu’en 95 on pouvait parler d’un neurologique russe, ensuite beaucoup de pays ont eu la possibilité d’en faire.

      7’41" La DCA ukrainienne est à portée des hélicos russes qui eux sont hors de portée de la DCA ukrainienne. Si les russes bloquent les israéliens au top coté technologique avec leur guerre électronique, j’ai bien peur que les ukrainiens ne fassent pas le poids. Et qui fait le poids face au système Mourmansk BN ? Avec les systèmes Mourmansk BN à Kaliningrad et en Crimée, hormi le Portugal et l’Irlande, plus d’avions et de missiles qui volent en Europe.
      Sur flightradar 24, on peut voir l’effet du système électronique russe en Syrie, pendant 5 minutes on voit la trace d’un avion faire des bonds de 50km, ce n’est pas l’avion qui bouge mais ses données GPS. Un pilote de F35 israélien à eu ses instruments qui lui demandaient de voler 100m sous le sol, heureusement pour lui c’était en journée.

      8’34" le radar protégé parce qu’il est en retrait ?
      Hors DCA en Crimée les russes en une salve envoient 536 missiles.

      9’05" Si la Russie veut envahir.
      Pourquoi la Russie envahirait l’Ukraine ? Elle est à terre et hyper endettée l’Ukraine, corrompue jusqu’à la moelle, putain de boulet. Elle ne bougera que si l’Ukraine sort des accords de Minsk.

      13’25" L’Allemagne, la France et la Russie sont garants des accords de Minsk, dans ces conditions je vois mal L’Allemagne aider un des deux belligérants.

      13’55 Ça fait partie de nos engagements. Que nenni mon gars, on est engagé par notre signature des accords de Minsk, à la limite on devrait s’interposer entre les belligérants chose que les ukrainiens et américains n’apprécieraient pas du tout.

      15’14" Au sujet de la mer noire, d’après les accords de Montreux, les pays non limitrophes de la mer noire n’ont droits qu’à 2 navires de guerre en même temps. Les systèmes Bastions peuvent facilement détruire tout ce qui rentre en mer noire, si on prend en compte les 30 navires russes équipés de missiles, la mer noire et russe.
      Parlons du porte-avions US, il s’est réfugié dans la mer Adriatique parce que des sous-marins russes sont introuvables. Il n’est pas à l’abri d’un missile hypersonique car il est à moins de 2400km.

      15’51" La guerre est incertaine ? Plus aucune compagnie d’assurance assure un avion dans le ciel ukrainien depuis ce lundi.

      16’35" La stratégie russe c’est la défense de ses frontières, son armée n’est pas équipées pour l’invasion. Sauf que sa notion de défense c’est jusqu’à 600km de sa frontière donc l’armée russe est équipée pour une projection de 600km. Elle se limitera au Dondass, si les freins des chars sont inefficaces, il s’arrêteront au fleuve Dniepr.

      17’15" Les séparatistes se ferait écraser par l’Ukraine qui s’est préparé. Par contre avec l’appui des russes il pourront se baigner dans le Dniepr.

      17’50" Entre les promesses de 1991 et nos jours, il y a un paquet de néo-nazis qui sont apparus, ça change un peu la donne.


      • 3 votes
        sls0 sls0 14 février 17:45

        @Paroissien de dame P
        Il n’y a que la mer noire qui touche l’Ukraine, on oublie toutes les mers du monde car l’article parle de l’Ukraine.
        Il y a 3 ou 6 sous-marins russe en mer noire de mémoire. Le passage du Bosphore manque de discrétion.
        Pour l’instant c’est la Russie qui a topé un sous-marin de classe Virginia dans ses eaux territoriales du côté des îles Kouriles la semaine dernière.


      • 3 votes
        herve_hum 15 février 22:52

        @sls0

        merci pour votre excellent commentaire, il m’a évité d’écouter plus de 2mn le gars faisant de la propagande en mode représentant de commerce. C’est à dire, on commence par vous donner des faits sur les moyens, pour ensuite commencer à raconter sa propre histoire des finalités et qui n’ont plus rien à voir avec la vérité, des intentions réelles de ceux dont on sert la cause.


      • 4 votes
        Erreur 404 Erreur 404 14 février 21:26

        Si le président de téléréalité ukrainien met un pied dans l’OTAN, l’ukraine étant prise en tenaille par la Biélorussie au nord, par la Russie à l’est et au sud par la Crimée et la marine Russe, Poutine n’a plus qu’à refermer les pinces !


        • vote
          DAChHtv 15 février 12:08

          Les raisons des ambitions de V.Poutine

          =

          https://atlantico.fr/article/decryptage/ukraine---et-si-la-vraie-motivation-de-vladimir-poutine-n-etait-pas-du-tout-celle-que-l-on-croit-michael-lambert ?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Emmanuel_Macron%20estil%20menac%C3%A9%20d%E2%80%99un%20destin%20%C3%A0%20la%20Lionel%20Jospin%20?&utm_medium=email

          =

          Les raisons expliquées sont en parallèle avec notre analyse, résumée ainsi. En 2022, les Ukrainiens veulent désormais en grande majorité faire chambre à part de la Grande Russie. Encore plus qu’en 2014, le patriotisme ukrainien y compris chez les russophones a pris de l’énergie. Pourquoi ? Les libertés, d’opinion et de circuler sont à l’ouest, le niveau de vie aux ils aspirent se tient à l’ouest. V.Poutine ne peut rien proposer de tel pour séduire les Ukrainiens. Lui reste les menaces d’employer la puissance militaire. Cette situation le condamne à l’employer, faute d’arguments pour faire revenir les ukrainiens dans la chambre commune de la Grande Russie. Or la balance risaues avantages pour la Russie n’est pas en faveur d’une intervention. Mais au niveau des décideurs qui se soucie de ce que veulent les Ukrainiens ?



          • 5 votes
            jjwaDal 15 février 19:03

            Jamais les USA n’accepteraient des missile russes à Cuba qui n’a aucune frontière commune avec les USA. Et il faudrait que la Russie accepte qu’un voisin avec lequel elle a une frontière commune soit une tête de pont de l’OTAN et crée un rideau "défensif" sous le nez des russes à 7min de vol de moscou pour les missiles les pus rapides ?

            On peut penser que si l’Ukraine refuse d’être une zone tampon entre l’OTAN et la Russie, les russes feront en sorte de créer cette zone dans l’est de l’Ukraine ou chercheront la réciprocité en installant des missiles aussi proches que possible des USA.

            La Russie ne peut physiquement pas empêcher l’ouest de l’Ukraine d’entrer dans l’OTAN (c’est son souhait), mais si la partie est de l’Ukraine devenait annexée par la Russie il serait bon de se souvenir que toute attaque sur territoire russe (pour Moscou) est éligible à une frappe nucléaire (la doctrine russe).

            Qui est prêt à une salve nucléaire russe s’ils doivent se résoudre à le faire ?

            Qui veut un cataclysme planétaire pour "sauver Kiev" ?

            En général dans un "jeu de con", gagner est un mauvais signe de santé mentale, mais on oublie souvent que tout le monde perd à y participer.


            • 1 vote
              Eric_F 18 février 19:45

              @jjwaDal
              "On peut penser que si l’Ukraine refuse d’être une zone tampon entre l’OTAN et la Russie, les russes feront en sorte de créer cette zone dans l’est de l’Ukraine..."

              Ça parait effectivement plausible.


            • vote
              jjwaDal 20 février 18:27

              @Eric_F
              C’est d’autant plus plausible que les Russes sont le dos au mur et que le parlement russe a reconnu les deux républiques de l’est ukrainien par 351 votes pour et 16 contre, ce qu’il refusait depuis 8 ans... Seul l’absence d’accord de Poutine bloque la reconnaissance de l’indépendance de ces deux républiques. Une fois reconnue elles n’ont qu’à demander une intégration à la Fédération de Russie et elles sont de fait territoire russe. Attaquer un territoire russe est éligible dans la doctrine militaire russe a une frappe nucléaire.


            • vote
              Vraidrapo 15 février 21:10

              Un classique que tt le monde semble avoir oublié :

              SI VIS PACEM, PARA BELLUM  smiley


              • 2 votes
                herve_hum 15 février 22:57

                @Vraidrapo

                un classique d’oxymore surtout !

                Si tu veux la paix, prépare la confiance, si tu prépare la guerre, c’est pour faire la guerre.

                Ainsi, les USA sont le pays le plus en guerre depuis qu’ils sont ceux qui la prépare le plus !


              • vote
                Vraidrapo 16 février 12:09

                @herve_hum

                La confiance  !

                Tant qu’il y aura des utopistes...

                Je suppose que celui qui a créé "ma" sentence s’adressait aux victimes d’agression éventuelle.


              • vote
                herve_hum 16 février 15:43

                @Vraidrapo

                en êtes vous certain ?

                je vous invite à revoir l’histoire et de me trouver beaucoup de cas qui confirme la sentence.

                par exemple, quand Hitler se prépare à la guerre, le faisait t’il pour faire la paix ? Ceux qui l’ont cru en ont été pour leur frais !

                Vous oubliez seulement le fait que pour faire la guerre il suffit d’un seul, mais pour faire et maintenir la paix, il faut être deux, car si l’un veut faire la paix et donne des gages de confiance, tandis que l’autre prépare la guerre tout en affirmant vouloir faire la paix, ce ne sera un signe de confiance que pour les idiots.

                Ainsi et comme le dit le gars de la vidéo, au moment de l’effondrement de l’URSS, les gages de confiances se sont fait sur la base d’un arrêt de la préparation à la guerre et une amorce de désarmement. Et ce n’est qu’une fois avéré le fait qu’une partie continuait à se préparer à la guerre et même en profitait pour faire la guerre plus librement car face à des ennemis avec une très faible opposition, que les gages ont été rompu et obligeant l’autre partie à se préparer à la guerre.

                Mais il ne peut y avoir de gage de confiance tout en ayant une attitude qui prouve que vous violez cette confiance systématiquement. Cela s’appelle la duplicité, la manipulation.


              • vote
                Vraidrapo 17 février 11:42

                @herve_hum

                Et Pourquoi le Général il a muni la France de l’Arme Atomique devenu nucléaire, devenue à neutrons ? Et que tous les pays ont suivi son exemple..

                Tu essaies d’avoir le dernier mot ou quoi ?
                That’s all... folk !


              • 2 votes
                herve_hum 17 février 12:01

                @Vraidrapo

                Le dernier mot est pour moi toujours celui de la raison, ce n’est ni le mien, ni le tien.

                Or, la logique dit que celui qui prépare la guerre, c’est pour faire la guerre et celui qui veut la paix, prépare la confiance. Je t’invite à le vérifier avec tes voisins par exemple !

                Le général à muni la France de l’arme atomique parce que c’est un militaire avant tout, élevé avec l’idée d’une France conquérante et coloniale, devenu néo coloniale par sa faute. L’idée étant que l’arme atomique est une arme qui détruit autant l’ennemi que soi même et où donc personne n’a intérêt à l’utiliser, mais s’il n’y avait que les dirigeants d’un seul pays qui la possédaient, ils pourraient alors imposer leur domination à tous les autres, mais il n’y aurait jamais de paix possible.

                Car il ne faut pas confondre la paix avec la soumission. La paix se fait toujours sur la base d’un accord mutuel, la soumission sur la base de la soumission de l’un par l’autre et ce n’est jamais la paix, seulement une trève, le temps pour le soumis de refaire ses forces et/ou d’attendre que le dominant s’affaiblisse, notamment via d’autres fronts.

                Tiens, je t’invite d’aller lire l’article de Gérard Luçon qui reproduit le discours de Poutine en 2007, il ne dit pas autre chose que ce que j’écris ici, c’est à dire, que si la confiance n’est plus mutuelle, que l’un donne des gages de confiance pendant que l’autre donne des gages de méfiance en se préparant à la guerre alors qu’il avait signé des traités affirmant le contraire, la confiance est rompu de facto.


              • vote
                Vraidrapo 17 février 18:29

                @herve_hum

                Tu rêves... éveillé.


              • 1 vote
                herve_hum 18 février 08:50

                @Vraidrapo

                La différence entre le rêve et la réalité, c’est que dans le rêve, la causalité dépend de ton imaginaire, dans la réalité, c’est l’inverse.

                Mais la causalité ne rêve pas et elle dit que celui qui prépare la guerre, c’est pour faire la guerre il n’y a pas de contre exemple à cela. Par contre, le rêve, c’est de croire que quelqu’un qui prépare la guerre, le fait pour vouloir la paix

                Bref, je te laisse à tes propres rêves de paix en préparant la guerre



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès