• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Assange, Trump... jusqu’où défendre la liberté d’expression ?
#38 des Tendances

Assange, Trump... jusqu’où défendre la liberté d’expression ?

La censure numérique, la liberté d'expression... ces thèmes sont appelés à être sur le devant de la scène pour les années à venir !
Un débat d'actualité.

Tags : Liberté d’expression Frédéric Taddeï Julian Assange Donald Trump Débat




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 13 janvier 17:29

    Le sujet est intéressant, des interventions ont été intéressantes mais malheureusement le débat est allé dans tous les sens et ça mériterait un article en soi pour tenter de remettre les choses dans le bon ordre.

    Par exemple, Éric Denécé dit que le cas Snowden est plus discutable que le cas Assange parce que ce dernier révèlerait des choses qui peuvent porter préjudice à une diplomatie en cours d’exercice. Mais qu’est-ce que ça veut dire ça ? Si révéler des crimes de guerre porte préjudice à une diplomatie en cours d’exercice, alors c’est très bien, je ne vois pas où est le problème smiley. Mais on comprend que ce qu’il veut vraiment dire, c’est que Wikileaks a publié des documents confidentiels.

    C’est là qu’il faut faire la distinction entre publier des documents qui révèlent des actions (comme par exemple des militaires qui se livreraient à des crimes de guerre sur un théâtre d’opération) et des documents qui révèlent des procédures ( par exemple les procédures des protocoles d’utilisation de l’arme nucléaire ou encore des procédures de fonctionnement ou de fabrication d’un produit ). Le second type de document relève de la sécurité nationale mais pas le premier qui relève simplement de l’information comprise comme un bien public qui doit être mis à disposition des citoyens qui ont la responsabilité de se tenir au courant des actes des gouvernements qu’ils élisent. Et Wikileaks n’a jamais publié de documents mettant en danger la sécurité nationale étasunienne. Les réserves d’Éric Denécé vis-à-vis d’ Assange n’ont donc pas lieu d’être. 

    Bref, tout au long du débat, il y’a de nombreuses confusions de ce genre là qui empêchent de raisonner correctement.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

JOVTOD

JOVTOD
Voir ses articles


Publicité





Palmarès