• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Brice Couturier : L’art de relayer les pressions lobbyistes

Brice Couturier : L’art de relayer les pressions lobbyistes

"on a privé de leurs mandats, des élus juifs"

 

Comment légitimer une déclaration communautariste menaçante en question journalistique, sans aucune mise en perspective.

 

C’est le travail de l’inénarrable Brice Couturier, grand défenseur par ailleurs (vraiment ailleurs) de la laïcité (la laïcité selon BHL/Zemmour).

 

Extrait de cette intervention du Mardi 22 novembre 2011, vers 8h40, dans « les matins de France Culture ». Invité : José Bové qui tente en vain l’apaisement et qui parvient tout de même à s’échapper sans grâce de ces préoccupations antirépublicaines.

 

… le fond de l’affaire extrait d’un article de médiapart :

 

Le Comité représentatif des institutions juives de France (Crif) s’invite de façon inattendue dans la négociation entre le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts. Dans un éditorial intitulé « Les évincés » et publié sur le site du Crif, son président Richard Prasquier fait une lecture très personnelle de l’identité des élus socialistes amenés à céder leur siège, de plus ou moins bon gré, au profit de leurs alliés écologistes. Selon lui, « l’effet d’affichage des noms des évincés est désastreux ». Et Prasquier d’énumérer que l’accord a « abouti à l’éviction » de Serge Blisko, Tony Dreyfus, Danièle Hoffman-Rispal et Daniel Goldberg, autant de personnalités qui seraient, selon lui, « garantes dans leur histoire assumée personnelle et familiale d’une mémoire des persécutions ». Il poursuit : « Il est tentant de parler d’antisémitisme, certains l’ont déjà fait et je me garderai de les suivre. Je pense que nous n’en sommes pas là. »

[...]

Contacté par Libération.fr, Serge Blisko, député PS de la 10e circonscription de Paris, pointe lui aussi un « effet d’optique troublant » et juge l’éditorial de Prasquier « mesuré et maîtrisé »

[...]

Et le député PS d’assurer que cet « héritage culturel » leur donne « une sensibilité particulière sur des questions comme la mémoire ou le droit d’asile ».




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 7 votes
    joelim joelim 25 novembre 2011 14:13

    Que la majorité de la classe politique viennent régulièrement manger dans la main de ces anti-républicains et lobbyistes du CRIF, voilà qui explique une partie de l’insalubrité de la situation politique actuelle. Et cela dépasse l’entendement de toute personne douée de raison...


    • 10 votes
      DIVA DIVA 25 novembre 2011 14:27

      Des verts antisionistes ? Intéressant !
      Et puis surtout, être antisioniste ce n’est pas un délit !
      ...
      Il est même plutôt sain de commencer d’évacuer de la politique française, des individus qui, avant d’être juifs, sont tout de même français, il me semble, mais des français pour le moins étranges puisqu’ils soutiennent la politique notoirement ségrégationniste d’un pays étranger !
      ...
      Du reste, il n’est pas nécessaire d’être juif pour en arriver à une telle aberration !
      Une fois de plus, l’anti républicain Prasquier, victimise inutilement le débat !
      ...
      Si tous les partis pouvaient en faire de même et exclure de la politique française tous ceux qui n’œuvrent pas pour la France !


      • 6 votes
        Alsace Alsace 25 novembre 2011 17:28

        Couturier : " ...pour montrer aussi que le PS n’était pas systématiquement sur une ligne anti-israélienne". Mouahaha !


        • 7 votes
          franck2012* 25 novembre 2011 20:10

          Eli Semoun rigolard : " Il n’y a pas assez de juifs à la télévision "

          Prasquier : " ......Pas assez de juifs en politique "

          Brice Couturier : " Pas assez de journalistes zélotes ... "



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès