• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Graphique pandémie H1N1 très troublant

Graphique pandémie H1N1 très troublant


Voici une vidéo illustrant un graphique publié le 29/11/2009 dans le journal "Le Monde".
Ce graphique montre l’étrange lien entre le début des vaccinations H1N1 et l’augmentation des consultations...

Tags : France Vaccins Santé Scandale Grippe aviaire Télévision Santé menacée Arnaque ? Désinformation Journalisme citoyen Lobby




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Mr Pigeon Mr Pigeon 1er décembre 2009 19:22

    Juste pour rigoler, admettons que l’allusion de cette vidéo soit vrai.

    Bin, c’est une forme de sélection naturelle. Les moutons les plus peureux, se font piquer les premiers, les autres ont droit à un petit sursis.


    • 0 vote
      francklek 1er décembre 2009 22:15

      Je trouve que les "dingues et les paumés" de Hubert Felix est particulièrement bien choisie. Reste à choisir son camp : dingue ou paumé ?


      • 1 vote
        Elle Elle 1er décembre 2009 22:23

        Je vous rappelle qu’un vaccin est une souche du virus affaibli, sensé mobiliser votre corps pour vous faire des anti-corps afin d’être prêt quand le virus ’fort’ arrive.

        Toutefois, on introduit le virus par le biais de la vaccination... faut pas s’étonner que des gens tombent malades !


        • 3 votes
          tiouze 2 décembre 2009 11:10

          Un vaccin N’EST PLUS une souche de virus affaiblie. un vaccin, c’est maintenant directement l’antigene qui est introduit, et non le virus lui-meme. Cela maintenant tiens plus du "genie genetique" qu’autre chose. Le virus ne fait donc pas tomber malade parce qu’on l’a introduit dans le corps. Le lien n’est donc pas a faire de ce cote la. En revanche, oui, plus il y a de malades, plus les gens flippent et se font vacciner...


          • 4 votes
            Elle Elle 2 décembre 2009 12:07

            La substance active d’un vaccin est un antigène destiné à stimuler les défenses naturelles de l’organisme (le système immunitaire). La réaction immunitaire primaire permet en parallèle une mise en mémoire de l’antigène présenté pour qu’à l’avenir, lors d’une contamination vraie, l’immunité acquise puisse s’activer de façon plus rapide.

            Il existe quatre types de vaccins selon leur préparation : agents infectieux inactivés, agents vivants atténués, sous-unités d’agents infectieux ou toxines inactivées.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès