• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 12 Mai 2012 - Global rEvolution - Journée Planétaire

12 Mai 2012 - Global rEvolution - Journée Planétaire

Partout sur la Planète, les 99% prennent la parole le 12 Mai 2012 ! Venez nombreux, où que vous soyez.

 

 

Nous vivons dans un monde dominé par des forces qui ne sont plus capables de garantir des droits essentiels pour vivre dignement et dans le respect de la liberté. Un monde où il n’y a pas d’alternatives à cette perte continuelle de droits.


Nous vivons dans un monde dans lequel la loi du plus fort est opposée aux valeurs essentielles de la déclaration universelle des droits de l’homme. Tout ce qui n’encourage pas la compétition, l’égoïsme et la cupidité est considéré comme déviant et contre la loi du marché. Cette idéologie est renforcée par le monopole des grands médias, instruments indispensables au maintien du consensus autour de ce système que nous jugeons injuste et non durable.

Mais nous ne sommes plus silencieux. De la Tunisie à la place Tahrir, de Madrid à Reijkiavik, de New-York à Bruxelles, les peuples se sont élevés dans la droite ligne du printemps arabe. A chaque fois nous avons dénoncé la réalité de notre situation, à chaque fois nous nous sommes rapprochés, aujourd’hui nous allons mener cette lutte mondialement. Nous, unis, avons librement décidé de faire entendre nos voix le 12 mai, partout dans le monde pour exposer la situation planétaire et demander l’application de politiques oeuvrant pour le bien commun.

Le système démocratique et politique a été vidé de sa substance. Il a été mis au service de quelques privilégiés par la croissance des bénéfices de leurs entreprises et de leurs institutions financières.

Nous déclarons que cette crise n’est pas un accident dans l’ordre des choses. Il a été causé par la cupidité de ceux qui ont mis le monde à genoux. Les sciences économiques, les médias et tous les composants majeurs de notre société ont perdu leur vocation première d’oeuvrer pour le bien commun. En ne considérant aucune autre solution, ils sont devenus les rouages d’une idéologie accréditrice du pouvoir monétaire et de la répression des peuples. C’est à ces mêmes experts que nous devrions laisser notre futur pour qu’ils puissent poursuivre leur entreprise qui a déjà tant détruit.

Nous prenons acte de leur volonté mais qu’ils prennent acte de la nôtre. Ici et maintenant, nous sommes de retour. Nous nous sommes réveillés et arrêtons de nous plaindre pour préférer l’action. Désormais nous ciblons les causes directes de la crise : leurs politiques et leurs mensonges travestis en rhétoriques aussi vides qu’aveugles. Nous proposons des alternatives à ces politiques afin de régler la situation actuelle en tendant vers un monde plus démocratique où régneront les valeurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Tourner enfin en réalité le vieux rêve que nos ancêtres avaient quand ils se sont élevés contre les oppressions passées. Un monde où chaque homme et chaque femme aura la garanti de son droit à la libre poursuite d’un bonheur personnel et collectif.

Tags : Démocratie Citoyenneté Manifestation Anonymous




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 8 votes
    Flynt Flynt Ginko 3 mai 2012 00:33

    Je respecte les gens qui se déplacent, se bougent le cul pour leurs convictions mais vous croyez vraiment que ces mouvements, même à l’échelle mondiale ont réellement, un impact dans ce qu’ils sont aujourd’hui ? Ces mouvements me font penser aux manifestations monstres qui ont précédé la guerre en Irak en 2003... finalement ça n’avait rien changé, la guerre a eu milieu malgré les millions de manifestants, les beaux drapeaux multicolore, les beaux slogans et les bons sentiments.
    -
    Ce que je "reproche" à ces mouvements c’est leur pacifisme. Pacifisme, que je comprends dans un premier temps, la peur que la violence soit manipulée et prétexte à des représailles, à une mauvaise image, etc... mais sans la violence rien ne s’accomplit. Nous sommes dans une période ou même le fait de se bouger vient du fait de subir la violence du quotidien, un quotidien où l’on est soit confronté à la faim, la peur du lendemain, l’inactivité, la misère en somme... Et parfois des raisons plus obscures. Après l’indignation vient l’action, on ne peut pas rester indéfiniment dans la posture de l’indigné. Sans oublier que l’indignation doit être accompagné par la compréhension réelle de notre indignation, les raisons, les causes, la cause des causes, faire preuve de courage intellectuellement et d"ouverture dans son analyse.
    -
    -
     J’étais triste en voyant les "indignés" se faire traiter comme des chiens par les CRS, se faire battre à La Défense, et où les indignés se défendaient en hurlant "nous sommes pacifistes", "Stop à la violence", "Vos enfants auront honte de vous" face à des CRS lobotomisés, voir parfois haineux et se croyant dans une mission salutaire. Face au bras armé du capitalisme, le pacifisme ne sert à rien.


    • 2 votes
      tokepiks 3 mai 2012 13:38

      Vous affirmez que sans la violence rien ne s’accomplit et critiquez le les actions de protestation non-violentes .

      Ce que je trouve intéressant dans ces mouvements pacifiques c’est le fait qu’il suffit d’être présent . Ainsi les manifestations sont ouvertes à tous ceux qui veulent protester : jeunes , vieux , faibles , forts , petits & grands .
      Voir des gens assis se faire matraquer est une image violente et encore plus si l’on peut s’identifier à ceux-ci.

      °°°

      Il faut tenir compte du fait que le pouvoir en place est organisé et équipé pour faire face à n’importe quel type de révolte populaire violente.
      Par ailleurs , une manif violente sera violemment réprimée et le lieu de rassemblement mutera en champ de bataille .
      Ainsi la masse cosmopolite manifestante sera dissoute (par elle même) pour ne laisser que les plus forts (jeunes) d’entre-nous "jouer" à tirer sur la queue du doberman .

      Sur un champ de bataille , c’est la loi du plus puissant et rien de plus.

      Je pense que le peuple est bien mieux équipé pour sortir victorieux d’un combat d’idées à moyen terme plutôt que d’une rapide rébellion armée qui aboutirai à l’instauration d’un système identique...avec des leaders différents.


    • 3 votes
      Flynt Flynt Ginko 3 mai 2012 19:32

      Bonjour tokepiks,
      Justement c’est parce que le peuple n’est pas du tout équipé pour remporter un combat d’idée à moyen terme que je préconise que la seule solution c’est la violence.
      Entre l’éducation nationale avec l’école gratuite et obligatoire, les grandes écoles, la télévision, les journaux, le divertissement dans sa globalité, l’édition et la distribution, les moyens du système sont monstrueux pour dévier nos consciences, nous n’avons pas du tout le poids nécessaire pour affronter le système sur le combat des idées à l’échelle du peuple. Sans parler du fait que désormais même internet est pollué par le système, quoiqu’on en dise. Et n’oublions pas la capacité du système à anticiper le danger qui le guette et à le contrer par des leurres.
      La Grèce en est la preuve, le peuple ne réagit que lorsqu’il n’a plus rien à manger, lorsqu’il n’a plus d’avenir, et dans ce contexte seule la colère se fait entendre. Le combat par les idées a besoin d’un certain confort pour s’établir, et à contrario le confort est l’un des boucliers du système.
      -
      -
      « Dans les pays occidentaux les capacités du pouvoir à préempté toute forme de contestation ont atteint la quasi perfection.
      La fabrique du consentement est une usine zéro défaut.
      Avant même que vous ne pensiez, le pouvoir a déjà implanté en vous les catégories qui prédéterminent votre pensée et c’est tout un travail à accomplir sur soi pour se libérer de ce conditionnement.
      Nous sommes arrivé au point ou le pouvoir connaît le peuple mieux que le peuple ne se connaît lui-même.
      L’ingénierie sociale que nous subissons est bien perverse et c’est bien plus efficace que les dictatures à l’ancienne » Michel Drac.


    • 1 vote
      yo 3 mai 2012 16:13

      J’ai l’impression que ceux qui organise ces manifestations n’ont pas encore compris que :

      Leurs adversaires sont :
       - multiples et organisés comme un banc de poisson.
       - A la base et même pour certain des moteurs économiques de la société !
       - Que certains sont aussi bloqués par ce système !

      Enfin bref ! on est tous dans le même bateau !

      Et la chose la plus intelligente serait de se réunir autour des questions fondamentales qu feront l’avenir !

      Enfin si cela permet de sortir prendre l’air !

      Bisounours à tous !


      • vote
        Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 5 mai 2012 01:46

        Prenez du recul et lorsque la source des problèmes est bien identifiée, soyez le média.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès