• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Acte 46 à Toulouse : un journaliste de RT France matraqué par des membres des (...)

Acte 46 à Toulouse : un journaliste de RT France matraqué par des membres des forces de l’ordre

Alors qu'il couvrait l'acte 46 du mouvement des Gilets jaunes à Toulouse, le 28 septembre, Frédéric Aigouy, journaliste de RT France, a été victime de coups de matraque infligés par des membres de forces de l'ordre, au cours d'une opération de dispersion.

Tags : France Politique Journalisme Médias Manifestation Police Polémique Gilets jaunes Gendarmerie




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 1 vote
    rita6 rita6 30 septembre 09:42

    bof..La routine avec la police de Vichy.. smiley


    • vote
      mat-hac mat-hac 30 septembre 10:03

      @rita6
      Quelles forces de l’ordre ?


    • vote
      rita6 rita6 30 septembre 15:16

      @mat-hac..J’ai répondu mais mon commentaire saute ?


    • 2 votes
      asinus 30 septembre 10:05

      mince comme en Russie ? c’est bien la peine ............


      • 2 votes
        Duke77 Duke77 30 septembre 12:45

        @asinus
        Excellent

        La France n’a plus aucune leçon a donner en matière de répression des opposants politiques depuis Macron. La police de Poutine n’a jamais éborgné 20 personnes en moins d’un an.


      • 1 vote
        rita6 rita6 30 septembre 15:18

        @Duke77..Exact il les enferme ou les assassine..Tous les noms sont sur le net...Les cocos du coin vont bien sur me moinsser...MDR


      • vote
        asinus 30 septembre 18:38

        @Duke77
         en meme temps j’imagine mal Poutine " que j’admire" tolérer que ces policiers soient blessés par des émeutiers .


      • 1 vote
        sls0 sls0 30 septembre 19:15

        @asinus
        Les émeutiers en question sont des observateurs des droits de l’homme, en plus violent ça existe.


      • vote
        sls0 sls0 30 septembre 18:38

        C’est quand même plus cool de matraquer sans témoins plus ou moins officiels. On leur lâche les rênes, ils se défoulent. Comme à un moment il risque d’avoir un retour à la justice, c’est certainement par les décideurs qui vont prendre c’est les sans grades qui vont dérouiller, moins il y a de preuves et de témoignages des observateurs des droits de l’homme mieux ça sera.


        • 1 vote
          Scalpa Scalpa 30 septembre 20:57

          https://www.youtube.com/watch?v=N82ze2hfUEk

          Peut être qu’ils leurs donnent des produits qui leurs font perdre la boule en s’attaquant au GJ la comme seule bouée de matraquage.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès