• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Alain Soral : "Marine Le Pen cautionnée par Israël"

Alain Soral : "Marine Le Pen cautionnée par Israël"

Frédéric Taddeï et ses invités débattent de l’actualité de ce début de semaine, l’accession de Marine Le Pen à la tête du Front National et la chute de Ben Ali en Tunisie.
Invités : Alain Soral, Alain De Benoist, Natacha Polony, Michel Maffesoli, Clémentine Autain, Marc Weitzmann et Bernard Stiegler.

Tags : Mondialisation Marine Le Pen Tunisie




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • 71 votes
    Benj 18 janvier 2011 12:22

    Quand Soral a finit de parler, un silence qui en dit long sur la pauvreté de l’argumentaire des présents.


    Quand bien même son scénario 2012 n’as pas lieu, on pourra se dire que c’est par ce qu’il a crever l’abcès !

    Soral vs Zemmour, seul à seul, en frontal, et les cartes seront sur le tapis ! enfin .

    • 7 votes
      ffi 18 janvier 2011 16:06

      Il me semble que Soral a trouvé une explication bien pratique, l’explication qui explique tout.
      .
      C’est peut-être vrai, mais il manque de preuve. Il est cependant indéniable que la Franc-maçonnerie est un nid à corruption.
      .
      Je trouve qu’il se trompe de cible, il s’obstine, mais il ne va pas au fond des choses. A mon avis, ce qui se passe (ces réseaux), est inévitable dans le système actuel. Admettons qu’il y ait des réseaux très puissants :
      .
      Une fois ceux-ci éliminés, n’y a-t-il pas le risque que d’autres réseaux tout aussi puissants les remplacent et que l’on se retrouve dans la même situation ?
      .
      Donc Soral en reste au niveau du symptôme.
      .
      A partir du moment où l’autorité politique a commencé à être considérée comme un grand marché, où les places sont mises aux enchères, forcément, cela aiguise les appétits. De plus, être élu coûte cher, mais peut rapporter beaucoup. Cela attire les ambitieux de partout qui se mettent en réseau, font du lobbying, pratiquent le clientélisme, pratiquent la démagogie et font moult promesses en toute hypocrisie... La publicité, les slogans racoleurs, le marketing politique, le packaging programmatique, tout y est... la politique est gérée sur le mode de l’économie...
      .
      Or, l’autorité politique est beaucoup trop importante pour être gérée comme un vulgaire marché. D’elle dépend notre avenir. L’autorité a besoin d’agir en toute vérité. Coluche ne disait-il pas, "à la télé, on peut pas dire la vérité, il y a trop de gens qui écoutent".
      .
      Les candidats au grand marché du politique s’attachent à séduire les clients-électeurs, en même temps qu’il s’attachent à salir leurs concurrents par la caricature... pour éviter que l’on achète leur produit (et oui le bulletin est une unité de compte... et l’urne est une tirelire). D’autres vont même jusqu’à tenter de truster les médias ou les sondages pour pouvoir guider les opinions de manière hypocrite !
      .
      Cela dit, sur les sujets importants, la corporations des représentants-placiers sait se mettre d’accord (retraite des députés, frais de fonction, indemnités, ...).
      .
      C’est donc le modèle démocratique que l’on s’acharne à poursuivre qui est inopérant et encourage la corruption de l’Etat : n’est-ce pas pour cela qu’il est ardemment souhaité par l’Empire pour le monde entier ?
      .
      Ce problème est récurrent depuis le XIXème siècle, la démocratie ne fonctionne pas, elle encourage la corruption. Par conséquent, tant que la France et les autres pays d’Europe ne font pas un trait sur la démocratie, la décadence continuera. Le charme de croire avoir la possibilité pour chacun d’être Roi est fort, mais c’est de la théorie. En pratique, il y a toujours des réseaux qui mettent en place des stratégies pour s’emparer de l’état et l’utiliser à leur fins personnelles, dans leurs propres intérêts.
      .
      En fait, l’autorité doit être indépendante de tout parti-pris, elle doit être garant du bien commun. La démocratie libérale veut nous faire croire que mettre à la tête du pays un représentant de certains intérêts particuliers, du fait de son élection par la majorité, est similaire à garantir le bien commun. Or c’est faux. Une véritable autorité politique doit être au-dessus de la concurrence des intérêts particuliers.
      .
      Mais ça, les politique n’en diront mot... Ils ne vont pas remettre en cause leur gagne-pain.


    • 21 votes
      NICIAS 18 janvier 2011 19:35
      FFI
      Ce que Soral et Rancière disent, est que le nouveau bouc émissaire est musulman et l’antisémitisme anti juifs a été remplacé par l’antisémitisme anti musulmans.
      Ce nouvel "antisémitisme des lâches" dixit.
      Rancière, je le répète dit exactement ce que dit Soral.

    • 2 votes
      ffi 19 janvier 2011 01:42

      A partir du moment où il suffit de fédérer une majorité pour exercer l’autorité ... On peut réunir une majorité par le sentiment de haine majoritaire... Ca c’est déjà vu.
      .
      Mais un sentiment de haine a des raisons profondes, ce n’est pas une opinion rationnelle, c’est une réaction instinctive, émotionnelle à une situation réelle.
      .
      Peu de pays dans l’histoire, comme la France récente, ont vu l’établissement de 10 millions d’étrangers en un temps aussi court : c’est cette situation qui provoque des antagonismes. Ils sont réels. D’autant plus que la religion de l’Islam est particulièrement raciste et contient tout ce qu’if faut pour justifier des exactions (torture, racket...) envers les non-musulmans (il suffit de lire le Coran pour s’en assurer). Mais évidemment, il est exagéré de tout réduire à cette seule dimension. Il reste que la coexistence et la fraternité dans le peuple en est compliquée.
      .
      Les représentants-placiers candidats au grand marché de l’autorité politique sont particulièrement incapables de gérer ces problèmes de coexistence et il est donc logique qu’une opposition qui se veut populaire focalise le débat sur ce point pour fédérer une majorité.
      .
      Mais la raison profonde reste que notre système démocratique représentatif est inefficient à traiter les problèmes préventivement, car les représentants-candidats sont toujours plus soucieux du court-terme que du long-terme, le court-terme de la prochaine échéance électorale s’entend... D’où ce fonctionnement chaotique, par saccades politiques, des démocraties, toujours en retard d’un wagon sur la réalité, réduites à traiter dans l’urgence les problèmes lorsqu’ils explosent à la figure, plutôt que les éviter continuellement par une prévention astucieuse à la racine.
      .
      Tant dans le domaine de l’activité économique (délocalisation, inflation, chômage), que dans le domaine de la coexistence de populations diverses (immigration, racisme), ou dans le domaine de la santé (médicaments toxiques), etc..., il faut bien reconnaître la faillite du système politique sur à peu près tous les plans...
      .
      Soral ne fait que renverser les bouc-émissaires à haïr, mais, ce faisant, il reste enfermé dans la logique de ce système malfaisant, il ne s’en extrait pas, il ne se met pas au-dessus de la mêlée.
      .
      Du coup il a ses boucs-émissaires alternatifs (banquiers, judéo-maçonnerie, bobos, etc...) aux autres (fonctionnaires, musulmans, chômeurs), ce n’est guère plus glorieux.
      .
      Et la question majeure est évitée : qu’est-ce qui fait que l’autorité politique sert toujours d’instrument à des groupes particuliers ? ...
      .
      C’est la conséquence de la démocratie représentative dont le fonctionnement électif permet à toute puissante organisation d’obtenir le contrôle de l’autorité politique pour l’utiliser dans son intérêt exclusif sans égard pour le bien commun.
      .
      Le seule moyen d’avoir une autorité indépendante, c’est qu’elle ne procède pas d’une élection, mais du hasard. On ne choisit pas notre naissance. Il faut donc un roi. L’exercice de l’autorité politique n’est qu’un métier, le métier d’une vie et il faut un homme formé dès le plus jeune age dans cette perspective. C’est le seul moyen d’avoir une continuité politique soucieuse du bien commun.


    • 4 votes
      NICIAS 19 janvier 2011 12:11

      Benj

      Soral et Zemmour échange régulièrement en dehors des caméras.


    • vote
      iakin 19 janvier 2011 17:19

      Assez d’accord avec ffi...

      De plus, Benj, vous en arrivez un peu à l’argumentation paradoxal :
      - si ça se passe comme Soral l’a prédit c’est qu’il avait raison
      - si ça ne se passe pas comme il l’a dit, c’est parce qu’en en parlant il a désamorcé le processus

      Ca n’a pas de sens, comme si un bonhomme tout seul qui passe une fois à la télé pouvait faire peur aux intérêts mondialistes pourtant autrement plus puissants...

      Mais on pourrait alors aussi se demander comment on a pu laisser passer Soral à la télévision pour dénoncer tous les réseaux d’influences... est-ce que finalement Soral ne leur rend pas service ?
      Avec ce genre de raisonnement on peut arriver à toutes les contradictions.

      Soral dit des choses intéressantes, parfois plus que les autres interlocuteurs (il a le mérite je trouve d’avoir essayé d’élever le niveau du débat), mais son analyse manque par ailleurs aussi de profondeur et de raisonnement... et d’ailleurs je trouve dommage qu’on ne lui ai pas donner le temps d’approfondir ce qu’il voulait dire.


    • 2 votes
      Benj 20 janvier 2011 01:18

      @ Nicias


      je le sais bien, mais un truc en direct , ça obligerait d’une part Mr Soral à pousser Mr Zemmour à dire en public ce qu’il sait qu’il ne peut pas dire chez "on as la bouche quand même bien ouverte" le samedi soir, ce qui cramerait Zemmour en plein vol médiatique, mais qui le "béatifierai" à nos yeux. et d’autre part la culture et la connaissance , allié à la grande bouche légendaire des deux personnage, qui n’en sont pas moins deux gentlemen, je pense que ce serait chaud bouillant. je dit même que Mr Ardisson, si il n’avait pas dealer depuis qu’il a renoncé à Soral, en crève d’envie. il en a gros de s’être vendu et de se taper des Debouzze et Bhl et consort...

      @ iakin

      Mr Soral le dit lui même, ce n’est pas une science exacte. il est vrai que le paradoxe que tu soulignes est exacte, j’y ai pensé. mais je compte aussi sur notre lucidité. l’hypothèse est tellement plausible que je fait plus que la prendre en compte. Si il dit cela c’est aussi à travers le prisme de l’histoire qu’il regarde notre présent et ne cesse de parallèliser les deux. un éternel recommencement. maintenant, savoir si il peut faire changer leur plan, disont qu’en tout cas si il ne le pensait pas , il ne se mettrait pas en risque comme il le fait. 

      un gars comme Serge Halimi a renoncé à la télé car il dit que "eux" ont tout leur temps médiatique alors que nous, n’avons que dix minutes de temps en temps de questions à charge. avec le bouurage de crane des médias, 80% des francais croient que PPDA est un homme qui donne des infos !!! si il te faut expliquer que Chavez est un gars bien, il te faut 30 minutes de preuves de machins etc.. pour dire que ahmadinedjad veut rayer le pays qui n’existe que dans leur réve , il suffit de le dire et tout le mode est d’accord. 

      Soral est passé à la télé, une fois depuis un an et demi, ouah génial. eh, tu as vu ce qu’il dit comme moi, il en a dire. pourquoi ne pas lui laisser plus de temps ? je te retourne la question . Soral est arrivé et savait à l’avance qu’il allait attendre le moment propice pour lâcher son truc par ce qu’il en est sur. c’est ainsi. dons il crève la bulle .l’antisémitisme des lâches !!

      je te cites :""Avec ce genre de raisonnement on peut arriver à toutes les contradictions.

      Soral dit des choses intéressantes, parfois plus que les autres interlocuteurs (il a le mérite je trouve d’avoir essayé d’élever le niveau du débat), mais son analyse manque par ailleurs aussi de profondeur et de raisonnement... et d’ailleurs je trouve dommage qu’on ne lui ai pas donner le temps d’approfondir ce qu’il voulait dire.""


      tu vois , tu te contredit et tu t’étonnes toi meme de ce que tu dit ! il n’as pas de prfondeur par ce que tu ne le connait pas. et si il lui avait laisser plus de temps toi et beaucoup d’autre reconnaitrait ce qu’il est . je ne l’encense pas, mais disont d’un homme qu’il est vertueux et courageux et lucide et ... si il l’est .


    • 6 votes
      Captain Tolkien 18 janvier 2011 12:38

      Oui, bof. Soral est influencé par la thèse du complot sioniste des Protocoles des sages de Sion. Ce n’est plus crédible.

      Pour ceux qui ne connaissent pas, voir ce bon documentaire en 2 parties


      • 46 votes
        Proto Proto 18 janvier 2011 15:23

        Je ne saurais trop recommander aux lecteurs de ce site de se méfier des commentaires et des liens fournis par l’intervenant Tolkien qui confinent, pour être poli, à l’ignorance crasse, et qui s’apparentent à l’activité des sayanim les plus virulents et les plus étroits d’esprit.
        Je suis d’ailleurs navré que le nom d’un si bon auteur soit utilisé par un tel cuistre.
        Ainsi, s’il n’est plus à démontrer que le fameux Protocole est un faux, son contenu peut toujours faire l’objet d’un débat, et la façon dont ce présentateur d’Arte présente le sujet est loin d’être objective (ce même présentateur dont la probité, pour ne pas dire plus, avait été mise en question par ce reportage).
        Les intervenants de l’émission de Tadeï qui balaient d’un revers de main l’influence établie des réseaux sionistes ou maçonniques dans les "démocraties" occidentales font preuve de méconnaissance géopolitique, d’amateurisme sinon d’un parti pris évident.
        Il est certain que tout réseau d’influence qui contourne les règles de représentation démocratique parlementaire constitue une menace pour cette démocratie, ou du moins, en bafoue les principes.
        Bien entendu, beaucoup se trompent sur la dangerosité avérée de tels réseaux, et finissent par en faire des obsessions, tout aussi néfastes.
        Sinon, si les idée de Soral valent souvent d’être étudiées, son comportement laisse parfois à désirer.
        Enfin, le débat sur Marine Le Pen n’était pas top, les arguments des uns et des autres se sont portés sur des considérations spécieuses qui n’interpellent pas les électeurs.
        Mais au moins personne n’a évoqué les chemises brunes et les années 30, c’est déjà un bon début, pour une émission télévisée.


      • 5 votes
        rastapopulo rastapopulo 18 janvier 2011 15:37

        C’est vraiment la tarte à la crème anglaise (vu l’alliance des sionistes avec les financiers anglosaxons).

        Soral en tant que Marxiste (rentier subversif hébergé à Londres qui a sucé les idées de son temps en les retranscrivant de manière prophétique comme c’est la tendance historique chez les juifs dixit Zemmour), je vois pas comment ce serait possible !!!!!!!!!!!!!!!!

        L’éternelle débat du antisionisme/antisémtisme...

        Moi, je vous trouve tous débiles. Soral et Dieudo qui font abstraction de l’antisémitisme passé et les sionistes jouant les saintes ni-touche qui jamais n’influencent aucune institution (oh non hein) !

        L’horreur pour nous étant que les sionistes défendent les financiers anglosaxons (sous peine d’être traité d’antisémite) et accessoirement mène une politique de colonisation qui n’a rien avoir avec un refuge pour les juifs.  


      • 15 votes
        agent orange agent orange 18 janvier 2011 16:16

        A cours d’arguments, les sionistes de service nous resservent à chaque fois celui du "pot de colle à l’usage du fion".


      • 2 votes
        Captain Tolkien 18 janvier 2011 16:47

        Pardon je me suis trompé. Le documentaire est en 3 parties. J’avais raté la seconde dont le thème est la palestine et le hamas ! ça vaut son pesant de cacahuètes !
        http://www.dailymotion.com/video/x5c5cg_les-protocoles-des-sages-de-sion-li_news


      • 9 votes
        Bender Bender 18 janvier 2011 20:50

        Bravo proto, barvo agent orange, vous êtes dans le vrai. Quant à gandalf, qu’il aille faire sa propagande ailleurs, ça colle plus par ici !!


      • 2 votes
        morice 18 janvier 2011 21:46

        et l’autre qui ose faire le coup de ce faux notoire !


      • vote
        kemilein kemilein 19 janvier 2011 01:45

        pourtant il a raison sur certain point :/
        c’est ce qui est con de nos jours, certain pose de bon constat
        mais de mauvaises solutions.

        oui les médiacrates laissent lePen parler parce que > racisme souhaité...
        sauf que, les partis type, ne peuvent pas se le permettre.
        on peut évacuer israel dedans.. ca ne nous concerne pas trop pour notre élection presidentielle/legislative (beaucoup de traitre dans le tas)


      • 5 votes
        NekO NekO 19 janvier 2011 05:44

        Oui bender ils sont dans le vrai, je suis de ton avis.

        J’ai suivi l’émission en direct hier.
        Il est vrai que Soral à son caractère bien trempé et qu’il peut vite s’emporter, néanmoins ce qu’il dit devrai être pris très au sérieux.

        J’ai adoré Palmade qui en a profité pour dire qu’il n’arrivais pas à écouter les propos d’une personne quand elle était agressive... Qu’il reste dans son domaine de prédilection. Penser plus loin que le bout de son nez n’est pas pour lui.

        Pour revenir sur Soral et son comportement, bon que dire ? Il est manifestement comme ça ! C’est sa personne ! Alors qu’on ne l’invite pas si l’on sait à quoi s’attendre.

        Et le coup de Taddeï qui menace Soral de prendre parti contre lui... Taddeï taddeï... Il crains encore de se voir reprocher d’être de l’opinion du "méchant" (Kassovitz)

        Enfin, émission comme je les aime, on aborde la question de la mondialisation et des gens qui sont derrière ce mot et qu’il va bien falloir s’habituer à entendre un nombre incalculable de fois.

        Qu’on se le dise, quand on parle de la mondialisation, on parle du futur proche de l’humanité et ce futur est déjà en marche depuis un moment.


      • 1 vote
        ffi 20 janvier 2011 07:54

        Que le protocole des sages de sion soit une supercherie, cela semble acquit. Cependant, j’avais ouï dire qu’il s’agissait d’un plagiat du livre de Maurice Joly "dialogue en enfer entre Machiavel et Montesqieu", paru en 1864, oeuvre littéraire qui s’attache à montrer comment Napoléon III et sa cours s’emploient et complotent pour s’emparer du pouvoir absolu. Il semblerait qu’il suffise de remplacer Napoléon III par juif et France par monde pour retrouver la moitié de l’ouvrage, mot pour mot. C’est donc une oeuvre imaginaire, mais néanmoins basée sur des impressions au sujets de faits du XIXème siècle, qui met en lumière le fait la possibilité que certains réseaux "occultes" (qui avancent masqués) travaillent en coulisse pour s’emparer des leviers du pouvoir.
        .
        Je pense donc qu’il est plus utile de se pencher sur l’oeuvre originale de Maurice Joly que sur les protocoles et de garder pour pertinente l’idée qu’il existe des réseaux d’influences, formels et informels, où des gens travaillent, ou réunis par une convergence d’intérêt, ou bien subtilement assujettis à une volonté supérieure qu’ils ignorent, à ce que les politiques, qui ne devraient que défendre le bien commun, deviennent l’instrument de leur intérêt propre (travaillant donc à subjectiver le bien bien commun par l’intérêt particulier).
        .
        Ces réseaux existent, il est inutile de le nier. Ils font partie intégrante du dispositif démocratique, où l’autorité est à vendre au plus influant. Ils sont de toutes sortes : réseaux ethniques : les Juifs (Crif), les Noirs (Cran) ; réseaux confessionnels : Musulmans (CMCF), catholique (Eglises) ; réseaux économiques : multinationales (Lobby pharmaceutiques, alimentaires, OGM), ou corporatistes : artisanat, professions et métiers ; réseaux politiques (partis, think tanks, sociétés saint-Simon, clubs) ; réseaux oligarchiques (Bilderberg, etc),...
        .
        L’oeuvre de Joly apporte l’idée que certains avancent masqués. C’est utile de le savoir car c’est vrai, il y a des hypocrites.
        .
        Soral, lui-même, avec égalité-réconciliation crée un réseau. Il le fait en toute transparence et,c’est très honorable.
        .
        Mais, encore une fois, les réseaux occultes ne sont une menace que parce que, en démocratie, les décisions de l’autorité (et l’autorité elle-même) sont à vendre au plus offrant. L’autorité n’est pas indépendante des intérêts particuliers, elle en est au contraire l’expression.
        .
        Donc, de mon point de vue, Soral, s’il veut être cohérent, devrait comprendre que dénoncer les réseaux occultes ne suffit pas, car ils sont une conséquence du système : ils y sont en principe la pratique politique la plus naturelle : être suffisamment puissant pour se mettre en avant et séduire le plus possible, sans mentionner les intérêts que l’on sert, afin d’éviter toute opposition. C’est la conséquence du processus d’élection. Être populaire malgré une volonté d’agir contre une partie du peuple, nécessite d’avancer masqué.
        .
        Si Soral veut être cohérent, il doit donc dénoncer cet aspect pervers de la démocratie, sinon il sera toujours en retard d’un réseau. Si je lui reconnais le bien-fondé de dénoncer les réseaux actuellement aux manettes, en revanche je regrette que cela le pousse à s’accoquiner, par réflexe pavlovien, avec des réseaux antagonistes aux premiers, qui, s’ils parviennent au pouvoir, n’agiront pas mieux que ceux-ci. En cela il reste enfermé dans la nasse, ce qui est dommage pour cet esprit brillant.


      • 36 votes
        rastapopulo rastapopulo 18 janvier 2011 15:45

        C’est vous qui parlez de complot, Soral parle de réseaux.

        Dans le cas de la finance anglosaxonne, ce sont carrément des écoles qui forment ouvertement les élites (Barroso, Lagarde,...) à allez dans leur sens !!! Est ce un complot ? Quelle importance de pouvoir apposer ce terme au final !

        Sinon bien sur il est énervant, mais le consensualisme qui se la joue "meilleur que lui" est pire.


      • 3 votes
        ffi 18 janvier 2011 16:10

        C’est pourtant une conséquence normale de la démocratie vu que ce système consiste justement à mettre l’autorité en vente au plus offrant.


      • 59 votes
        NICIAS 18 janvier 2011 12:53

        Tolkien , Juluch

        Vous faites la paire.
        Mais heureusement, n’êtes que deux.
        Rancière dit exactement ce que dit Soral, sans nommer les responsables (Soral applaudit)
        Alors que Soral , lui, à les cojones de les nommer
         Vous êtes deux crétins, dont on a compris le projet et l’objectif.
        La France n’est pas Israel et si vous y tenez tant que ça allez y, ça nous fera des vacances.
        Stop à la double allégeance, nous ne nous laisserons pas dicter nos actes par des sionistes malades et vicieux.
        Tellement vicieux que après nous avoir vendu le multiculti, ils nous vendent l’Europe blanche maintenant.
        Ce sont des raclures opportunistes qui vendraient pères et mères et n’ont aucune morale.
        Amis juifs, comme on le dit aux musulmans, balancés dans des bennes à ordures tout ces salauds qui ne veulent pas votre bien, mais qui sont en train de vous guider vers la chute.




        • 39 votes
          NICIAS 18 janvier 2011 16:01

          Juluch 

          dans votre bêtise abyssale, vous êtes incapable de la moindre analyse.
          Qui parle de complot. ? 
          Ce n’est pas un complot,un complot est quelque chose de caché et fondé sur des fantasmes débiles (par exemple le complot islamiste du 911)
          Ce qui est en oeuvre relève de la politique délibérée, tout est visible et consultable.
          Et si il y a bien un malade, c’est vous, il n’y a qu’à lire vos commentaires pour se rendre compte compte de votre vacuité que vous remplissez avec votre obsession de l’islam.
          Vous n’êtes donc pas équipé pour comprendre un Rancière, car il conchie dans le texte les crétins dans votre genre.
          Parmis les idiots utiles de wall street, vous devez figurez parmis les plus crétins.
          Quant à l’appel à la psychiatrie, je vous conseil cordialement la neuro-chirurgie, car dans votre cas, seul le billard, pourrait éventuellement, vous soulager.
          Bien cordialement s’entend.
          NB : Soral n’est pas mon pote, mais il dit exactement ce que dit Rancière.
           

        • 11 votes
          NICIAS 18 janvier 2011 16:34

          Une botte de foin , une !


        • 4 votes
          MARECHAL DAVOUT 18 janvier 2011 16:55

          Nicias si tu veux être cohérent avec tes propos, tu peux, toi aussi, puisque tu le conseilles à ce que tu taxes de sionisme, de prendre également un avion pour la palestine afin de protéger ces pauvres être humains, injustement traités.


        • 15 votes
          NICIAS 18 janvier 2011 17:22

          Maréchal

          Je suis chez moi ici, et je n’ai pas d’autre patrie .
          Quant aux Palestiniens, une fois débarrassé des sionistes extrémistes, ils vivront leur vie tranquillement, comme ils l’entendent.
          Par contre, vous concernant , j’ai répondu à une de vos questions, concernant Napoléon, ou j’ai apporté la preuve qu’il considérait Davout comme un traître et un opportuniste.
          Il avait raison.


        • 2 votes
          Captain Tolkien 18 janvier 2011 20:00

          Les israeliens n’ont pas d’autres patries qu’Israel. Vous voulez les exterminer Nicias ?


        • 6 votes
          morice 18 janvier 2011 21:48

          Tolkien, qui vient à chaque fois nous faire le coup de la défense du sionisme avec le MEME argument : ceux qui NOUS critiquent sont des antisémites.

          C’est raté.


        • 1 vote
          MARECHAL DAVOUT 19 janvier 2011 11:50

          Nicias ou est le rapport entre Napoléon et la palestine ? et c’est les historiens qui expliquent l’histoire, pas les négationnistes comme toi
          Au fait ton nicias était un général incapable, qui a la mort de ses soldats sur sa conscience
          normal que tu prennes un incapable comme exemple.

          Moi aussi je n’ai qu’une patrie mais je ne me focalise pas seulement sur les injustices en palestine !
          Des injustices il y en a partout dans le monde !

          Alors moi, en qualité de Français je veux que l’on commence par réduire celle qui se trouve dans mon pays.


        • 4 votes
          NICIAS 20 janvier 2011 10:45

          Maréchal


          Vous êtes un analphabête.


        • 4 votes
          NICIAS 20 janvier 2011 17:57

          Et de rajouter un autre élément.

          William Goldnadel y va aussi de son livre sur la blancheur.
          On croit rêver.
          Je vous le redis, ce sont des dangereux pervers

        • 58 votes
          Hijack ... Hijack 18 janvier 2011 12:59

          Comme d’hab, Soral place la barre un peu haut par rapport à la pauvreté des arguments des autres intervenants.
          Je comprends donc leur agacement ... smiley

          J’ai bien aimé l’antisémitisme des lâches !!!
          Il parlait de l’anti arabo/musulmans, qui est un peu trop facile ... et très courant.
          Soral, en effet a tjrs été en avance ... et cet antisémitisme là va déstabiliser l’autre !
          Souhaitons seulement que les arabo/M ne fassent pas un fonds de commerce de cet antisémitisme là.

          Le sionisme manipule le monde, c’est même pas un complot, mais un fait ...
          IL n’y a qu’à voir la gêne ambiante lorsque le débat tente d’aborder le sujet ... Voilà pourquoi le génocide gazaoui a pu se faire à l’aise ... Je le rappelle, le sionisme n’est que l’idéologie dont se servent ceux qui veulent faire passer les diables pour des anges ... que l’on soit juif ou pas, là n’est pas le problème, bcp de juifs dénoncent cette crade idéologie ... à juste titre !


          • 10 votes
            O Brion 18 janvier 2011 13:16

            Un grand nerveux, ce Soral.
            Il suffit d’observer le nombre de fois qu’il touche à son verre pour se rendre compte qu’il souffre de troubles compulsifs. Et ça cadre parfaitement avec sa monomamie au sujet du complot judéo-maçonnique. Ce qui doit par ailleurs beaucoup plaire à la cohorte de djandjawids présents sur ce site.
            Dommage que cet esprit au demeurant brillant souffre de telles obsessions.


            • 1 vote
              julien58 julien58 18 janvier 2011 13:25

              Oui, à mon avis, il ne faut pas trop le chauffer, sinon ça en viendrait vite aux mains !!


            • 2 votes
              morice 18 janvier 2011 21:51

              Dommage que cet esprit au demeurant brillant souffre de telles obsessions.


              "brillant" 

              Superficiel, et BRISE surtout par les tatanes paternelles...



              et une vie de GIGOLO...


            • 2 votes
              simplesanstete 22 janvier 2011 21:06

              Morice
              Votre jugement moral du caractère de Soral est pathètique et en dit long sur vous mêmes, vous avez dû être prof (gigolo institué, comme les curés) pour juger comme cela, revisionnez le merveilleux Lacombe Lucien vous comprendrez, peut être, ce que c’est d’être reconnu où pas au delà des rôles.


            • 18 votes
              julien58 julien58 18 janvier 2011 13:24
              Après 26’ :

              Soral ne dit pas que des choses bêtes, mais c’est un vrai excité, qui attaque ses interlocuteurs gratuitement ! Dommage ! Il devrait prendre exemple sur Michel Collon, qui est un exemple dans la discussion.

              • 7 votes
                Zowie elfableo 18 janvier 2011 16:31

                Soral n’est pas à la hauteur de ses interlocuteurs . il n’a pas compris que c’est pas celui qui parle le plus , et le plus fort qui a raison .

                en société , son côté imbuvable , a effectivement dû mal à passer , et pour cause : 
                 il n’écoute personne puisqu’il sait déjà tout .

                bref, sur ce coup là , il aurait mieux fait de rester chez lui à faire son monologue : je l’ai jamais vu aussi ridicule !!


                • 1 vote
                  morice 18 janvier 2011 21:53

                  je l’ai jamais vu aussi ridicule !!


                  si si...


                • 4 votes
                  NICIAS 19 janvier 2011 11:56

                  Morice 

                  Je vous trouve pas très objectif.
                  Vous pouvez considérer Soral comme vous le voulez, par contre il faut quand même lire ses travaux avant de raconter n’importe quoi.
                  En l’occurrence "MIsère du désir", est un livre excellent, que certains professeurs de sociologie utilisent encore aujourd’hui.
                  Ce n’est pas mon pote et il y a en lui trop de colère, pour pouvoir en parler.
                  Il faudrait d’abord qu’il calme sa colère.
                  Parce que c’est quand même facile de mettre des bouts d’émissions pipole.
                  Lisez et revenez nous faire un exposé.
                  Sinon, c’est juste baver pour baver.



                • 8 votes
                  epapel epapel 18 janvier 2011 16:41

                  Les analyses de Soral sont souvent justes, mais il lui arrive aussi de dire de grosses bêtises.

                  Dommage qu’il coupe tout le temps la parole et ponctue sans cesse ce que disent les autres, car ça l’empêche d’écouter et l’amène de temps à autre à faire de graves contresens.

                  Il y en a quand même une qui est totalement à côté de la plaque : Clémentine Autin. Je me demande s’il elle comprend le monde dans lequel on vit.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès