• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Asselineau explique pourquoi le non au référendum Grec est une (...)

Asselineau explique pourquoi le non au référendum Grec est une arnaque

François Asselineau explique pourquoi le non au référendum Grec est une arnaque. (SYRIZA)

 

 

Tags : Europe Euro Grèce SYRIZA Union européenne




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2015 09:40

    Tsipras se trouve politiquement renforcé par le résultat de son référendum.
    Mais, les observateurs se demandent s’il pourra amener l’Europe à faire à la Grèce des propositions plus intéressantes, moins austères pour le « petit peuple ».
    Ces observateurs se trompent !
    Car, aujourd’hui, c’est Tsipras qui est en mesure de faire des propositions nouvelles à l’Europe : fiscaliser les armateurs grecs et l’église orthodoxe au lieu de poursuivre les mesures d’austérité nuisant au « petit peuple ».
    Tsipras n’a plus qu’à prendre ces deux décisions fiscales au plus vite !?


    • 3 votes
      herve_hum 6 juillet 2015 11:40

      @Jean-Pierre Llabrés

      le problème ne peut pas se résoudre par une mesure unilatérale quand il s’agit de commerce international !

      Vous pouvez agir au niveau de l’économie intérieure, mais pas extérieure, là, vous êtes tributaire des conditions internationales.

      Fiscaliser les bateaux grecs aura surtout l’effet d’aubaine pour les armateurs qui échappent à toute fiscalité.

      La concurrence au niveau mondial est le piège à con des peuples, tant qu’ils y restent accroché, la situation continuera de plus belle et l’explosion de moins en moins évitable.

      Il n’y a pas d’autres solutions que d’abolir la propriété pour en finir avec la concurrence entre les peuples au profit des propriétaires souverains de l’économie.

      sinon, Dieu continuera de se rire de ceux qui vénèrent les causes (la propriété) dont ils déplorent les conséquences (les crises monétaires et sa conséquence humanitaire)


    • 2 votes
      izarn 6 juillet 2015 17:26

      @herve_hum
      Assertions ridicules...Ben alors faites payer TOTAL, SocGen et PNB-Paribas....Arretez vos délires ! Regardez la poutre dans vos yeux !

      Arrtez le n’importe quoi ! Pitié !


    • 2 votes
      Tythan 7 juillet 2015 10:44

      @Jean-Pierre Llabrés

      L’un des problèmes de la Grèce est effectivement un système fiscal totalement archaïque et inefficace, mais croire qu’en faisant payer les armateurs et l’église orthodoxe tout serait réglé est une chimère.

      Quand au deuxième commentateur réclamant l’abolition de la propriété privée et semblant penser que cette perspective est réaliste, franchement j’avoue avoir eu du mal à garde mon sérieux... Je crois vraiment qu’il n’y a qu’en France qu’on peut voir écrire ce genre d’énormités...


    • 2 votes
      FifiBrind_acier 7 juillet 2015 20:38

      @herve_hum
      La Suisse est loin de la mer.... Vous pouvez nous expliquer comment, sans l’ UE ni l’euro, la Suisse a des salaires aussi élevés et un chômage quasi inexistant ?


    • 3 votes
      michel-charles 6 juillet 2015 09:53

      Le petit peuple Grec vient de se faire rouler dans la farine...(comme tous les petits peuples de la planète..)..Incapable de raisonner sainement, ils écoutent l’enfumeur promettre toute une série de mensonges qui va plonger ce pays dans les abysses...Il y a longtemps que les riches (qui dirigent les banques..) ont placé leur argent ailleurs...et le premier "Sinistre" va se faire étripé un de ces 4...La dette est toujours là..même avec le non.. !


      • 13 votes
        Romios Romios 6 juillet 2015 11:56

        @michel-charles

        En votant oui on aurait été plus futés ?

        Ou alors en faisant comme Asselinot, 0.5% parce qu’il préfère avoir raison tout seul que manoeuvrer habilement ?

        Ulysse a gagné là ou Agamemnon a échoué après 10 ans de siège. 

        Agamemnon etait un Asselineau. Rigide et buté. Il avait raison, tellement raisonnqu’il se trompait sur l’essentiel. 

        La France est plus puissante que la Grèce mais elle a rangé ses couilles au vestiaire. 


      • 3 votes
        izarn 6 juillet 2015 17:36

        @michel-charles
        En fait...La sortie de l’euro ça fait 50% du patrimoine des riches grecs dévalué...

        On comprends Juppé, Sarkosy, Woerth, Macron, Sapin et Hollande !

        Quelle tristesse ! Pauvres riches ! Mais que fait l’Internationale des Riches ?

        Que font Soros et Bill Gates ?

        Je déconne pas, c’est l’exacte réalité, comme dirait Poutine...


      • 3 votes
        Tythan 7 juillet 2015 10:50

        @michel-charles

        Bien sûr qu’il y a une part de démagogie d’Alexis Tsipras. Mais ce qui est vrai pour lui l’est pour absolument tous les hommes politiques.

        Je ne suis pas devin et je ne sais pas ce qu’il va se passer. Mais je note que le gouvernement français est en train de tout faire (enfin, je dis tout, mais il faut comprendre à "tout" à la mesure de la nullité de nos dirigeants actuels) pour que la Grèce reste dans l’euro malgré tout. Et donc à céder à Tsipras, qui lui, a démontré qu’il ne se laisse pas faire...

        Après, il est évident que même si Tsipras obtient ce qu’il veut, le problème restera toujours le même : la compétitivité grecque restera avec l’euro trop faible et dans quelques années la Grèce sera confrontée à un nouveau mur !


      • 5 votes
        FifiBrind_acier 8 juillet 2015 06:07

        @Romios
        On ne nous propose que deux solutions :

        - Rester dans l’ UE telle qu’elle est.

        - "Une Autre Europe à la St Glinglin", c’est la voie que préconise Syriza.

        Nous verrons s’ils obtiennent quelque chose de révolutionnaire.

        Des réformes structurelles + une remise de la dette + un échelonnement de la dette, c’est la même chose que les "plans de sauvetage" précédents.

        Cela a-t-il sauvé les Grecs et l’économie grecque ?


        Mais il existe une 3e voie, celle de la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN.

        Il y a incompatibilité entre les intérêts des peuples et une élite de créanciers qui vivent aux dépens des dettes accumulées par les Etats.


      • vote
        pegase pegase 8 juillet 2015 13:45

        @FifiBrind_acier


        Ton poste devrait être plussé 50 fois ... mais rien, aucun déclic dans leurs cerveau ...


        On est pas près de sortir de ce merdier smiley


      • 3 votes
        Boris le laid 8 juillet 2015 14:21

        Ton poste devrait être plussé 50 fois ... mais rien, aucun déclic dans leurs cerveau ..

        Quand on trolle comme un robot, on ne se plaint pas ensuite que personne ne prenne la peine ni de vous répondre, ni même de lire vos commentaires ^^ 


      • 9 votes
        jeanpiètre jeanpiètre 6 juillet 2015 10:18

        c’est sympa de cracher dan la soupe mais fanfan ne sera jamais au pouvoir, tsipras , si.

        Son arrogance et sa suffisance font passer juppé pour un gars modeste et sympathique.


        • 4 votes
          izarn 6 juillet 2015 17:39

          @jeanpiètre
          Certes, le casier judicière de Juppé est fort sympa pour les bordelais négriers...



        • 6 votes
          lemi lemi 6 juillet 2015 10:38

          Asselineau ne propose pas d’utiliser du gibolin pour laver ses carreaux, et d’ailleurs pour ceux qui s’en étonnent, il n’ont qu’à regarder toutes ses anciennes déclarations pour constater par eux-mêmes qu’il n’a jamais proposer cela. Alors à ceux qui veulent nous faire croire qu’il veut utiliser du gibolin ... blablabla ... d’ailleurs, la bourse ne baisse pas après le discours de Mr Asselineau, ce qui montre bien que les financiers savent très bien qu’il n’utilisera pas du gibolin et que ses propositions ne représentent aucun danger ... blablabla ....
          ***
          Bref : Asselineau s’étonne que Tsipras ne propose pas le programme de l’UPR.
          Je ne savais pas enfumeur à ce point le Asselineau.
          (ni même qu’il pouvait colporter les rumeurs ridicules de journaux anglais)

          Sur le fond, tout ce que asselineau ne comprend pas s’explique assez facilement :

          Oui, il y a des gens qui veulent rester dans l’Euro, et faire évoluer l’Europe politique, l’harmonisation des compétitivité, malgré les disparités entre les régions de l’europe, comme les nations le font déjà avec les disparités de leur propres régions.

          C’est ça l’europe "des valeurs" à construire, c’est l’Europe politique.

          On peut être honorable et contre ce projet.
          Mais on ne peut pas être honorable et faire semblant de ne pas le comprendre pour tromper son auditoire, se plaindre de choses que l’on a inventées soi-même !
          Désormais, je peux situer Asselineau dans le clan des enfumeurs ...


          • 3 votes
            lupus lupus 6 juillet 2015 11:34

            @lemi
            ah bon et la démission de Varoufakis c’est quoi ? oh grand politologue.


          • 4 votes
            lemi lemi 6 juillet 2015 12:35

            @lupus

            toi pas comprendre que moi pas parler de politique

            moi parler de mensonge, de méthode de réflexion, de manque de logique

            donc, toi pas comprendre

            rapport entre varoufakis et méthode de réflexion de Asselineau : AUCUN

            toi aller interpréter tes lectures avec tes fantasmes, ailleurs


          • 3 votes
            lupus lupus 6 juillet 2015 13:05

            @lemi
            OUI toi grand cerveau solitaire smiley


          • 5 votes
            mmbbb 6 juillet 2015 13:41

            @lemi Les tenants du traites de Masstricht acte fondateur de cette europe et de cette monnaie unique, nous predisaient une europe forte unie prospere et indépédante. donc si je reprends votre argumentation ".C’est ça l’europe "des valeurs" à construire, c’est l’Europe politique." j’ai l’impression d’entendre Mitterrand L’enfumeur n’est ce pas vous ? un langage de technocrate de l’ENA Ainsi se projeter dans l’avenir et faire abstraction de la realite contemporaineest une aberration Allez propager votre message dans certaines campagnes vous allez vertement recue surtout en Bretagne vous allez finir dans le lisier de cochon Je doute qu’apres ces annees de desillusions certains francais veuillent encore entendre ces paroles " d’espoir" .


          • 1 vote
            izarn 6 juillet 2015 17:40

            @lemi
            On voit que toi tu fumes de la petite fumée, style marie-jeanne....


          • 3 votes
            marcdouziech 6 juillet 2015 22:57

            @lemi
            "Oui, il y a des gens qui veulent rester dans l’Euro, et faire évoluer l’Europe politique, "....on fait comment ? On déchire l Article 48 ? Sauf que pour le déchirer on s ’ oppose à l Article 48 !!!!! Cornélien... http://www.upr.fr/videotheque-upr/autre-europe-impossible&nbsp ;



          • 3 votes
            FifiBrind_acier 7 juillet 2015 19:53

            @lemi
            Lisez donc cet article de la Tribune :

            "Pourquoi Merkel ne veut pas discuter de la dette de la Grèce" 


            Parce que le gouvernement grec demande une annulation de 30% de la dette, et que Merkel a menti aux Allemands, en leur disant que prêter 86 milliards à la Grèce ne leur coûterait rien. Elle ne veut pas fragiliser sa position politique en disant qu’elle leur a menti. ... Et les autres ont besoin de Merkel.

            D’où le blocage, et sans doute la sortie de l’euro, pour faire plaisir à son électorat, ce qui serait la meilleure chose qui puisse arriver à l’économie grecque.


            Asselineau a raison, Syriza n’a jamais expliqué aux Grecs que l’euro et les Traités européens avaient plombé l’économie grecque. La dette, c’est le pavé sur la cerise.

            Avant l’UE, la Grèce avait 6,6% de croissance et 0 chômeur.


          • 10 votes
            Boris le laid 6 juillet 2015 10:39

            La sortie de l’euro est une question extrêmement anxiogène pour la plupart des gens, grecs ou français, raison pour laquelle Tsipras a été plébiscité après avoir précisé que le non au référendum ne signifiait pas une volonté de sortie de l’euro. C’est exactement le même état d’esprit en France, mais soit ce troll ne l’a pas compris, soit il aime faire 0 % aux élections. Dans tous les cas ce n’est pas un politicien. Ce qui n’est pas un défaut, loin de là, sauf évidemment si on est le représentant d’un parti politique qui ambitionne de prendre le pouvoir en gagnant des élections...

            C’est bien le même gugusse inspecteur des finances selon lequel l’UE est une "construction racialiste blanche" ? Une construction racialiste blanche qui irait chaque jour chercher par milliers des clandos afro-maghrébins à domicile et oblige les états à les loger nourrir soigner et naturaliser ? ^^

            Bref, quelqu’un de très populaire ^^, fin psychologue ^^ ^^, promis à un brillant avenir à la tête de l’état ^^ ^^ ^^

            • 5 votes
              lupus lupus 6 juillet 2015 11:38

              @Boris le laid
              "La sortie de l’euro est une question extrêmement anxiogène" ^^^^ pour qui ? pour ceux qui suivent les grands politiciens français sarko mélenchon lepen hollande ? smiley


            • 3 votes
              Romios Romios 6 juillet 2015 11:58

              @lupus

              Pour exercer le pouvoir il faut d’abord l’avoir.

              Détail qui échappe à l’UPR. Il se croit de Gaulle en 1945, il est de Gaulle en 1920...


            • 4 votes
              lupus lupus 6 juillet 2015 13:37

              @Romios

              "Détail qui échappe à l’UPR. Il se croit de Gaulle en 1945, il est de Gaulle en 1920..."oh la vanne à 2 balles dans la même veine : lepen se prend pour jeanne d’arc, hollande pour di caprio .....

              détail qui échappe pas à la monarchie européiste c’est le niveau d’ânerie français.


            • vote
              izarn 6 juillet 2015 17:43

              @Boris le laid
              Ben tu restes dans l’euro, coco ! Moi j’amasse des roubles...

              Chacun son truc !

              J’anxiogène pas, j’OXIgène....


            • 7 votes
              joelim joelim 6 juillet 2015 19:18
              C’est bien le même gugusse inspecteur des finances selon lequel l’UE est une "construction racialiste blanche" ? Une construction racialiste blanche qui irait chaque jour chercher par milliers des clandos afro-maghrébins à domicile et oblige les états à les loger nourrir soigner et naturaliser ? ^^

              Ce n’est pas antinomique. Qu’ont fait les étasuniens avec les esclaves ? Toute coalition suprématiste nécessite une classe de travailleurs pas chers afin de mater sa propre population. 

              Sans parler de la volonté de détruire les Etats : on amène les immigrés pour accompagner la sauvagerie néo-libérale et en même temps on est racialiste et tribaliste. Bienvenue dans la réalité Boris Le Laid !

            • 1 vote
              FifiBrind_acier 7 juillet 2015 20:48

              @Boris le laid
              Elle est anxiogène quand les europathes disent que ce sera une catastrophe sans le démontrer. Et que la Gauche radicale n’explique pas les avantages d’en sortir.

              " L’eau mouille et le chômage tue". Différence entre le chômage dans la zone euro et dans les 10 pays sans l’euro. Vous savez lire deux courbes sur un graphique ?


              Un autre graphique simple à comprendre, celui de la dette : En haut c’est la courbe de la dette avec l’article 123 du TFUE, qui impose aux Etats d’emprunter avec intérêts.

              Et en dessous, c’est la courbe de la dette, si nous n’étions pas l’ UE & dans l’euro.

              La différence entre les deux, sont les intérêts que nous payons.


            • 8 votes
              Pauperes mundi Pauperes mundi 6 juillet 2015 11:06

              Joli travail de dénigrement et de petit commérage.
              C’est dommage, car globalement et jusqu’à présent j’approuvais les critiques que fait F.A. au sujet de l’Europe, mais avec ça il se discrédite, car il fait le jeu de la troïka. Soit il est devenu idiot, soit il est complice... Bref, il s’est grillé ! Il est aussi "petit" que tous les autres.
              Les grecs nous ont montré que, contrairement à la légende homophobe débile dont on les affuble, ils en ont encore dans le froc, et qu’ils sont les seuls pour le moment à avoir été capables de gifler la dictature européenne, et quelle gifle !
              Monsieur Asselineau, plutôt que de critiquer le voisin qui bouge, sortez des grands-messes de vos conférences et allez le chercher le pouvoir. Chiche ?


              • 8 votes
                Tartoquetsches 6 juillet 2015 12:50

                @Pauperes mundi
                L’utilité d’Asselineau n’est pas qu’il arrive un jour au pouvoir mais c’est son analyse et l’éveil des consciences sur le blocage total du jeu politique européen et la futilité de "changer l’Europe" de l’intérieur. 

                Et sur la Grèce je crains qu’il n’ait raison. La démission de Varoufakis va dans ce sens. La Grèce bénéficiera d’une annulation partielle de sa dette, restera dans l’euro mais au pris de nouvelle réformes FMI, qui recreuseront sa dette.

                Seule un éclatement total de l’UE peut arrêter ce mécanisme, mais celui-ci ne viendra pas d’un éveil des peuples qui voterait pour un Asselineau prônant le grand big bang, mais par implosion de celle-ci par réaction en chaîne.

                La Grèce peut en être le détonateur malgré elle, en entraînant une renégociation de la dette en Espagne, Portugal, Italie, France... insoutenable pour la BCE et donc les banques.

                L’UE ne peut éclater que par ses contradictions, pas par la volonté des peuples.

                Asselineau ne parviendra jamais au pourvoir pour faire éclater l’UE, mais il est utile pour nous faire sentir comment elle va éclater, et pourquoi.

                Quand au rêve d’une MLP arrivant au pourvoir (possible) et nous délivrant de l’euro et de l’ue, là par contre c’est bien une fiction.

                Si elle arrive au pouvoir, c’est parce qu’elle sera choisie et bénéficiera des faveurs du système en dernier recours, elle ne touchera pas au cœur du système mais pourra faire mumuse avec l’immigration et l’islam. On lui prépare le terrain.


              • 2 votes
                izarn 6 juillet 2015 17:52

                @Pauperes mundi
                Referendum au peuple grec :

                -Voulez vous etre encore matraqué ? Oxi !

                -Voulez vous arreter d’etre matraqué ? Nai !

                Remarquable !

                Ben et aprés, on fait quoi ?

                On gagne du temps...Depuis 6 mois. On va bien passer l’été, hein ? Madame Merkel ? Y a plein d’Allemands en vacances !

                Hollande : Oh oui ! j’ai hate de retrouver ma chérie aprés une année de dur labeur à écouter le Pentagone !

                Le chomage ? Oui, ben on verra ça à la rentrée, comme les grecs...

                Le repos des nantis, c’est important.

                Au moins ils ne nous font plus chier...


              • 2 votes
                joelim joelim 6 juillet 2015 19:23

                ils sont les seuls pour le moment à avoir été capables de gifler la dictature européenne, et quelle gifle !

                Vous plaisantez ? Tsipras qui leur dit qu’il ne veut surtout pas sortir de l’Euro/UE et qui croit que c’est un plus pour la négociation ? 

                Alors que c’est leur seule crainte, la santé de la Grèce ils s’en moquent comme de l’an 40.

                OK on va voir ce que ça va donner mais je gage déjà que plusieurs se sont rendus ridicules sur ce fil avec leur « Oh Tsipras il est trop courageux j’l’admire ». smiley 


              • 3 votes
                Pauperes mundi Pauperes mundi 6 juillet 2015 20:27

                @joelim
                Je suis très sérieux. Tsipras a un but. Et c’est un stratège, à l’instar des rats qui lui font face, et dans toute guerre, on use de ruse. Et il serait de sa part de la dernière imbécilité d’y aller "bille en tête" avec une question du genre : "La Grèce doit-elle sortir de l’Europe ?" pour le référendum. S’il l’avait fait, il aurait été confronté à un non massif découlant des menaces et de la trouille distillée par la propagande sauvage et mensongère européenne. Et le peuple grecs n’échappe pas plus qu’un autre à ce lavage de cerveaux.
                Tsipras est plus fin, et sort une carte à la fois, ou devrais-je dire avance un pion car il s’agit plus d’une partie d’échecs que de poker comme aiment dire les merdias. Il s’agissait dimanche de confirmer en Grèce et d’affirmer en Europe son pouvoir et sa légitimité. Ainsi, la manière la plus intelligente de le faire était de poser la question du oui ou non aux grecs autour des mesures d’austérité toujours plus fortes et pressantes que fait peser Bruxelles sur la Grèce. Un pas à la fois.
                Et vous oubliez une chose, que j’ai dit un peu bas ici et qui vous a échappé, tout le monde oublie la visite récente de Tsipras à Poutine, donc aux Chinois et à leur nouvelle monnaie...

                Je vous rejoins sur ce point : on verra bien ! smiley


              • 2 votes
                joelim joelim 6 juillet 2015 23:53

                @Pauperes mundi
                Effectivement c’est encore possible, en tout cas ce qu’il se passe est positif.


              • vote
                Pauperes mundi Pauperes mundi 7 juillet 2015 12:35

                @joelim
                Absolument :)


              • 1 vote
                FifiBrind_acier 7 juillet 2015 20:04

                @Pauperes mundi
                Avant l’ UE, la Grèce avait 6,6% de croissance et 0 chômeur. 

                Mais bien sûr, il faut y rester, l’ UE est un projet si miraculeux, si plein de valeurs formidables...


              • 1 vote
                Pauperes mundi Pauperes mundi 7 juillet 2015 20:05

                @FifiBrind_acier
                Mais je ne dis pas qu’il faut y rester. Relisez moi bien ;)


              • vote
                FifiBrind_acier 7 juillet 2015 21:02

                @Pauperes mundi
                C’est ce que dit Tsipras, que vous imaginez en fin stratège. Si Tsipras était un fin stratège il aurait sorti la Grèce de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN et utilisé le referendum pour aller déposer un dossier de sortie de l’ UE par l’article 50.


                Il aurait fait l’éducation économique et politique des Grecs, comme le fait Asselineau. Au lieu de ça, il leur fait miroiter qu’il va vaincre la Troïka et Merkel... et changer l’ Europe et les Traités, toussa, toussa...

                Rendez-vous dans quelques temps...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

komodor


Voir ses articles







Palmarès