• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DEBAT Natacha Polony/François Bégaudeau : Les élections présidentielles et la (...)

DEBAT Natacha Polony/François Bégaudeau : Les élections présidentielles et la République

Concept de l’émission : "Débats D'idées" invite deux ou trois intervenants à l’aveugle, sans leur dire face à qui ils vont débattre. Un plan de l’émission leur est envoyé une semaine à l’avance afin qu’ils se préparent.

Timecode :

00:00 Introduction (Ne passez pas, c'est important !)
3:30 Présentations
6:20 Vision du quinquennat Macron des deux invités
18:05 C'est quoi la "Macronie" ?
38:00 Le souverainisme
48:00 La place du RN en 2022 + divergences
1:38:00 Votre vision de la république ? Ses forces, faiblesses, limites ?
1:48:15 Le débat est-il vraiment utile ? N'assistons-nous pas à une division au sein du peuple ?
2:04:00 Conclusion, qu'avez-vous pensé de ce débat ?

Tags : Emmanuel Macron Souverainisme Natacha Polony RN Débat François Bégaudeau




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 mai 02:37

    Le débat commence d’une manière assez ennuyeuse à mon goût, mais il devient très intéressant quand il approche la notion de civilisation, que Bégaudeau considère comme floue et inopérante au plan politique, et que Polony considère au contraire comme une idée essentielle. 

    Je pense néanmoins que l’ensemble du débat est pollué et biaisé par un attachement désuet et obstiné à une sémantique dualiste "gauche-droite", surtout de la part de Bégaudeau qui semble croire encore que gauche est synonyme de bien, de beau et de bon, que seul le capitalisme est destructeur de poésie, que l’unique ennemi de la liberté est le bourgeois de droite, que tous les acteurs positifs du monde réel sont de gauche, etc.

    Les deux intervenants sont intelligents, mais Polony dans cet entretien m’apparaît plus fine, plus équilibrée et en fait plus proche de la réalité que son interlocuteur. Tandis que ce dernier, tout en invoquant constamment le retour au réel, reste coincé dans des abstractions néomarxistes dans lesquelles il puise une fausse assurance, voire une touche d’arrogance soralienne.  smiley 


    • 2 votes
      Pyrathome Pyrathome 20 mai 12:57

      @Gaspard Delanuit

      sémantique dualiste "gauche-droite"


      C’est un schéma qui est obsolète depuis longtemps, aujourd’hui on a une "gauche/droite" globaliste, européiste et mondialiste ( la quasi totalité du parlement actuel, "crypto-opposition" comprise )....face à une "droite/gauche" souverainiste, anti-européiste et anti-mondialiste qui monte en puissance....en somme, une sorte d’inversion des pôles en cours avec intrication !

      C’est ça la réalité ! pour faire une synthèse succincte !


    • 6 votes
      vesjem vesjem 20 mai 08:25

      natasha qui, à son âge, croit (ou feint de croire pour les besoins de son journal) encore à l’émancipation du peuple ; quelle utopie, quel blabla !

      le peuple suit majoritairement la propagande merdiatique organisée par l’oligarchie néolibérale, et beaucoup d’eau passera sous les ponts avant qu’il ne se rende compte majoritairement de cette escroquerie ;

      le peuple est par nature une substance molle et ductile, donc malléable à volonté

      cette dame fait partie du système de désinformation


      • 2 votes
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 mai 13:55

        @vesjem

        Polony a donné une définition beaucoup plus dialectique et dynamique de la démocratie que celle qui consiste à dire "Je crois à l’émancipation du peuple". En revanche Bégeaudau, lui, semble croire encore à son âge que l’alpha et l’oméga de toute réflexion politique se résume à la lutte des classes perpétuelle. Il est aussi convaincu que ceux qui pensent différemment de lui sont forcément dans des abstractions, alors que lui-même serait constamment dans la réalité de la réalité (alors qu’il n’a probablement jamais tenu dans sa main d’autre outil qu’un stylo). 


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 mai 16:53

        @vesjem

        "le peuple suit majoritairement la propagande merdiatique"

        C’est globalement vrai. Mais rien n’est absolu dans la réalité. Les catégories absolues sont une invention de la pensée humaine. La population est toujours plus ou moins sous influence de la propagande, de la mode ou des idées préconçues de son temps. Mais parfois moins, et parfois plus. Les différences ont beau être minimes, elles peuvent faire la différence entre une société à peu près vivable et une société invivable. 

      • vote
        mmbbb 23 mai 10:01

        @vesjem si le peuple est idiot , il faut changer le peuple ou le laisser dans son marasme !
        Quant à la gauche , elle n est que l ombre d elle meme , La droite n a guère de force de proposition Ces lignes de partage n ont plus guere de signification . 
        Que cette sociéte francaise continue son lent délitement , c est dans la nature des choses . Elle se redressera ou sombrera Quoi qu il en soit nous avions des atouts mais nous avons gaches nos chances . Ce n est pas le mondialisme qui a pourri nos institutions c est nous mêmes notamment l educ ou je suis en désaccord complete avec Begaudeau 



        • 1 vote
          albert123 20 mai 16:07

          Une énième succursale de l’opposition contrôlée entame sa campagne.

          le bétail masqué est heureux comme le sont tous les idiots.


          • vote
            sls0 sls0 20 mai 19:06

            Comme j’apprécie les deux j’ai regardé.

            Il faut s’appeler Taddéi pour savoir driver un Bégaudeau. Sinon il faut savoir couper le son pour respecter un temps de parole.

            Il vaut mieux les interviewer séparément.

            Natacha Polony interview donc est plus modérée.


            • vote
              mmbbb 23 mai 11:14

              @sls0 il part un peu dans tous les sens , il est un petit agité du cervelet ! 


            • vote
              méditocrate méditocrate 20 mai 21:14

              https://www.youtube.com/watch?v=oNJo-E4MEk8

              L’indémodable dans le discours politique et son abstraction.


              • vote
                mmbbb 23 mai 09:53

                 je n ai que survole ce débat Je suis tombé sur la thématique de la baisse du niveau scolaire en France . Begaudeau a tort , il ne fait qu entériner la thèse de l américanisation de la societé francaise Nous y sommes , l Education n est plus le creuset unificateur de la sociéte farncaise Je préfère l analyse plus pertinente de M Brighelli agrége de francais et enseignant dans les hautes écoles . Il dresse un réquisitoire sans appel de notre systeme educatif 

                Par ailleurs , Mme Polony est sur la même ligne . Elle s indigne de cette baisse C est un de ces chevaux de bataille 

                Ce même Brihelli affirme sans ambages que les " bo bos " sont les premiers a suser de leurs relations afin de s affranchir de la carte scolaire imposée 
                Une hypocrisie francaise le ^principe est dur et la pratique est souple 
                Désormais , l élite a la voie royale et le peuple patauge 
                Ce qui est en train de se passer . 


                • 2 votes
                  Serge ULESKI Serge ULESKI 2 juin 18:23

                  Bégaudeau semble ignorer que Marianne est entre les mains d’une idéologie de la confrontation qui a placé le Musulman, l’Islam ainsi que la gauche, la vraie, au centre de tous les malheurs de notre société ; cette idéologie porte un nom : le national-sionisme.

                  Marianne, Causeur, Sud radio... même combat ! ou si l’on préfère : E. Lévy, Zemmour, Goldnadel, Polony, Bercoff même combat !

                  Polony gardera son poste si elle s’y soumet. Polony, petite bourgeoise intellectuellement limitée qui a découvert le monde 20 ans après tout le monde, n’est que l’idiote utile de cette idéologie.


                  • 1 vote
                    Serge ULESKI Serge ULESKI 2 juin 18:44

                    @Serge ULESKI

                    De plus, face à Bégaudeau elle se sait dans l’obligation de "se retenir"... elle ne peut pas livrer (délivrer) ce pour quoi elle a été recrutée et ce pour quoi elle gardera son poste : cette alliance honteuse que j’ai évoquée plus haut.
                    Parce qu’elle se fera laminer par Bégaudeau.


                  • 1 vote
                    Serge ULESKI Serge ULESKI 2 juin 18:54

                    A la charge de Bégaudeau sans doute le fait qu’il ne voit pas qu’elles sont les conséquences concrètes de "l’exfiltration" de la politique dans le débat dit "des idées".... dans les médias de masse ; et le fait qu’il va nous falloir tenir compte et répondre à toutes ces diversions de type bouc-émissaire (principalement le Musulman, l’Islam) et les conséquences sur le terrain principalement de type concentrationnaire-urbain-concentrationnaire à la périphérie des centres-villes occupés par la bourgeoisie. 


                    • 1 vote
                      Serge ULESKI Serge ULESKI 2 juin 19:01

                      car cette stratégie de la confrontation et du bouc-émissaire s’est donnée les moyens de faire en sorte que les Polony de ce monde puissent argumenter "le péril musulman", le "péril identitaire", le "péril de la délinquance" ..... tous les périls de la diversion... Aucun Musulman ne remet en cause les retraites, l’assurance chômage, le financement des hôpitaux, des profs décemment formés et rémunérés ; aucun Musulman n’est responsable de la concentration de la propriété des médias dans les mains de dix milliardaires... c’est là que Bégaudeau rafle la mise haut la main face à une petite bourgeoise confuse, manipulée, piégée dans un emploi dont elle sortira plus bête qu’en y entrant, fatalement. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès