• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Défilé du 1er mai 2018 : 1200 antifas saccagent les commerces (...)
#92 des Tendances

Défilé du 1er mai 2018 : 1200 antifas saccagent les commerces parisiens

Selon la préfecture de police de Paris, « environ 1200 individus cagoulés et masqués » ont fait leur apparition « au niveau du Pont d’Austerlitz », avant de saccager et d’incendier plusieurs commerces. Peu après 16h30, des heurts étaient toujours signalés.

Les forces de l’ordre avaient anticipé des débordements. Mais peut-être pas de cette ampleur. En marge de la manifestation parisienne du 1er mai, dont le cortège était censé défiler de la Place de la Bastille à la Place d’Italie ce mardi, un gros millier de casseurs est apparu, vêtu de noir et visage dissimulé. « Présence d’environ 1 200 individus cagoulés et masqués au niveau du Pont d’Austerlitz », a ainsi tweeté la préfecture de police de Paris, photos à l’appui, aux alentours de 15h30.

Ces individus étaient regroupés derrière plusieurs banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Macron nous met dans une colère noire », « Sous les K-Way, la plage » ou « le black bloc colore nos vies ». Ils s’en sont pris à plusieurs symboles censés représenter le capitalisme américain et la société de consommation : ils ont notamment saccagé et incendié le McDonald’s situé Boulevard de l’Hôpital, avant de se munir de barrières de chantiers pour établir un barrage.

 

 

 

[...]

Le Président de la République, Emmanuel Macron, se trouve à l’autre bout du monde, en Australie, et le premier ministre Édouard Philippe est pour l’instant resté silencieux.

Parmi les pancartes et les slogans brandis par ces « Black Blocs », plusieurs messages hostiles voire belliqueux étaient adressés à l’exécutif. « Premiers de cordée, premiers guillotinés », ont-ils notamment écrit, en allusion à la formule employée par Emmanuel Macron. « Cette fois, on s’est organisé », ont-ils également prévenu, avant de scander, selon l’AFP : « Tout le monde déteste la police », « Paris, debout, soulève-toi », ou encore « Zyed, Bouna, Theo et Adama, on n’oublie pas, on pardonne pas ».

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Les réactions politiques

 

Jean-Luc Mélenchon ?@JLMelenchon

Insupportables violences contre la manifestation du premier mai. Sans doute des bandes d'extrême droite. #1erMai

 

BFMTV ?@BFMTV

"Vous voulez que je reste chez moi à regarder la TV ?" Macron répond sèchement aux critiques de son éloignement pour le 1er mai

 

 

Thomas Portes ?@Portes_Thomas

Sur les précédentes manifestations : contrôle avant la manif, fouilles des sacs, barriéreage. Aujourd’hui rien. Plutôt étonnant. Volonté de passer sous silence la colère sociale en laissant faire les casseurs ? On a de quoi s’interroger. #1erMai

 

 

Raquel Garrido@RaquelGarridoFr

Clairement le maintien de l’ordre ne peut plus être confié à G. Collomb, impliqué jusqu’au dents dans le scandale de la campagne Macron. Il a intérêt au bordel pour faire diversion. Il est co-responsable des affrontements. Les énergumènes radicalisées sont ses alliés. #1ermai

Tags : Paris Violence urbaine Manifestation




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • 10 votes
    V_Parlier V_Parlier 2 mai 08:55
    Si les Russes se comportaient comme les occidentaux en Ukraine de 2013, ils auraient dépêché des snipers pour tirer sur des CRS et des casseurs, et ensuite ils auraient fait tourner en boucle dans le monde entier les images de casseurs tués.
    On peut donc voir qu’ils sont bien loin d’arriver au niveau de perversité de nos dirigeants.

    • 8 votes
      Doume65 2 mai 10:04

      Bonjour.
      Pourquoi appeler ces petits fachos des antifas ??


      • 5 votes
        Belenos Belenos 2 mai 11:53

        @Doume65
        Parce que c’est le nom que leur a donné leur maître.


      • 13 votes
        pegase pegase 2 mai 15:27

        @Doume65

        Ce sont des miliciens, des pros rémunérés par Sorros (Open society), avec des policiers de l’eurcop forces, ils portent parfois un brassard orange, et vont se réfugier dans les jupes des CRS quand ils se font prendre à parti par des manifestants qui ont compris leur manège ... Ils sont là pour discréditer les manifestants ...

        Tu peux le chanter sur tout les réseaux sociaux, ils s’en foutent, de toutes façons le système contrôle tout les médias ...


      • 3 votes
        alibaba007 alibaba007 3 mai 08:23

        @Doume65 "Pourquoi appeler ces petits fachos des antifas ??"

        As-tu entendu parler de la Novlangue ?

        Les Maîtres nous envoient leurs propres troupes faire un semblant de révolte pour justifier l’ostracisation des mouvements contestataires et se donner encore plus de moyens pour les mater.

        Comme par hasard, Macrotte est à l’autre bout de la planète. C’est donc pas sa faute !

        Oh ! comme c’est vilain, les traitres en profitent pour foutre le souk en son absence...

         smiley


      • 7 votes
        Constant Danlerreur Constant Danlerreur 2 mai 10:05

        La tristesse de gauche authentique m’envahit en ce lendemain qui déchante et qui aurait du chanter, en effet, comment ne pas verser des larmes de sang de gauche authentique quand on voit que ce pays de gauche authentique est ravagé par des meutes de nazis d’extrême droite prêtes à holocauster le moindre restaurant un peu exotique, s’attaquer ainsi à d’honnêtes commerçants de gauche authentique, vandaliser nos rues aux noms de gauche authentique, oui la tristesse m’étreint la gorge telle la svastika et le marteau.
        .
        Ces hordes d’extrême droite doivent être éradiquées et menées au goulag le plus proche afin de sauvegarder à tout prix notre démocratie de gauche authentique.
        .
        Florilège en vrac des monstruosités commises par les nervis d’extrême droite ces deux dernières décennies, source : Jean-Luc Mélenchon, grand homme de gauche authentique :
        .
        Un skinhead d’extrême droite ravage la France pendant l’été 1995
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_de_1995_en_France
        .
        Janvier 2015 : Charlie Hebdo, deux skinheads à crêtes roses, T-Shirts du FN et Mein Kampf en poche massacrent la rédaction d’un célèbre hebdomadaire de gauche authentique. Source : Caroline Fourest, grande femme de gauche authentique :
        .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_contre_Charlie_Hebdo
        .
        Un troisième nervis d’extrême droite antisémite s’attaquera à l’hypercasher de gauche authentique.
        .
        Novembre 2015 : Un commando d’extrême droite commet un carnage d’extrême droite dans un lieu symbolique du progressisme de gauche authentique Le Bataclan. (Source France Insoumise de Gauche Authentique)
        .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_du_13_novembre_2015_en_France
        .
        Notre Dame des Landes, avril 2018 : Une armée de hippies d’extrême droite sème chaos et désolation dans cette région pittoresque aux relents d’image d’Epinal, heureusement contrés par les forces de l’ordre de gauche authentique : (Source Blog de gauche authentique de Jean-Luc Mélenchon)
        .
        http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/04/15/01016-20180415ARTFIG00088-notre-dame-des-landes-une-semaine-d-expulsions-et-de-heurts.php
        .
        Un autre grand homme de gauche authentique Christian Estrosi appelle à repousser le nationalisme No Border, le populisme progressiste et l’extrême droite pro palestinienne, à les traquer jusque dans les chiottes de gauche authentique :
        .
         
        http://www.fdesouche.com/998365-violences-lors-de-la-manif-du-1er-mai-christian-estrosi-denonce-la-montee-du-nationalisme
        .
        La liste est longue prenons encore d’autres catastrophes imputables à l’extrême droite nazie :
        .
        Décembre 1999 Deux tempêtes d’extrême droite Lothar et Martin manquent de ravager l’Europe (Source : cerveau de gauche authentique de Mélenchon)
        .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Temp%C3%AAtes_de_fin_d%C3%A9cembre_1999_en_Europe
        .
        2003 : Une canicule d’extrême droite s’attaque sans pitié à nos anciens comme à nos plus jeunes, semant la mort sans distinction avec une haine aveugle digne des plus grands chef d’oeuvre hitlériens d’extrême droite : Source : toujours le brillant cerveau de gauche authentique du non moins brillant homme de gauche authentique Mélenchon :
        .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Canicule_europ%C3%A9enne_de_2003
        .
        Octobre 2015, l’année la plus sombre de notre histoire récente en proie aux fureurs d’extrême droite qui déferlent sur nos contrées de gauche authentique, Des inondations d’extrême droite d’une rare violence nous font craindre le retour des heures les plus sombres de notre histoire toute entière, source : Le lobe ventriculaire de gauche authentique de Jean-Luc Mélenchon, grand homme de gauche authentique :

        .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Inondations_d%27octobre_2015_dans_les_Alpes-Maritimes
        .
        Voilà en résumé de gauche authentique, le terrifiant bilan des ravages causés par l’extrême droite dans nos contrées de gauche authentique depuis la nuit des temps de gauche authentique, il est donc urgent de se lever comme un seul homme, de brandir le poing gauche bien haut et d’hurler en coeur NO PASARAN ! Mes amis, mes camarades, je compte sur vous afin que plus jamais ça !
        .
        Tous avec moi : "

        Avanti o popolo, alla riscossa,Bandiera rossa (bis)Avanti o popolo, alla riscossa,Bandiera rossa trionferà.
        Bandiera rossa la trionferà (ter)Evviva il comunismo e la libertà.
        Degli sfruttati l’immensa schieraLa pura innalzi, rossa bandiera.O proletari, alla riscossaBandiera rossa trionferà.
        Bandiera rossa la trionferà (ter)Il frutto del lavoro a chi lavora andrà.
        Dai campi al mare, alla miniera,All’officina, chi soffre e spera,Sia pronto, è l’ora della riscossa.Bandiera rossa trionferà.

        • 1 vote
          Garibaldi2 2 mai 16:44

          @Constant Danlerreur

          Labrune sors de ce corps !


        • 13 votes
          thierry3468 2 mai 12:33

          Ces violences permettent de décrédibiliser tout mouvement populaire en assimilant tout manifestant à un casseur en puissance.Qui sont vraiment ces hommes en noir ?Sont-ils manipulés,encouragés par certains ?Les débordements violents servent depuis quelques années à casser les manifestations.Ce n’est pas un hasard de découvrir le lendemain les images choc dans tous les médias.Il convient donc de prendre ces événements avec beaucoup de recul .


          • 1 vote
            Joe Chip Joe Chip 2 mai 14:21

            @thierry3468

            Ces scènes de violence de rue illustrent surtout le fait que l’Etat français a renoncé graduellement à exercer le monopole de la violence légitime (sauf contre les groupuscules d’extrême-droite). 

            L’explication complotiste ("violences instrumentalisées pour discréditer la gauche") ne tient pas la route car le spectacle surmédiatisé de l’incurie de l’Etat et de l’impuissance policière devant 1000 types un peu organisés est désastreux en terme d’image et de crédibilité pour Macron et pour les autorités françaises, et pas seulement en France. Les tabloïds britanniques ont comme d’habitude fait leur choix gras de "l’anarchie à Paris" sur fond de voitures brûlées et de symboles du capitalisme dégradés.  

            Enfin bon, avec un socialiste pur et dur estampillé miterrandie comme ministre de l’intérieur, il ne faut pas s’étonner d’assister à ces débordements répétés. Même s’il assez surréaliste d’entendre Gérard Collomb décréter d’attentats en émeutes que "tout est sous contrôle", il faut se mettre à sa place : de son point de vue "contrôler" veut tout simplement dire que les services de renseignement ont fait leur travail et "savaient" ou "avaient anticipé" la venue des Black Bloc - pas que l’Etat avait pris la mesure des évènements et s’apprêtait à y répondre avec les moyens appropriés. 

            On est arrivé à un point en France où l’objectif n’est plus la sécurisation des personnes et des biens mais la maîtrise de l’information et de la communication autour des désordres et des actes de délinquance. L’important n’est pas de protéger les magasins ou les passants mais de traiter le fameux "sentiment d’insécurité" qui tenaille la population. 

            Cette évolution a été entérinée sous Sarkozy qui a profondément réformé les services de renseignement pour en faire une police politique au service du pouvoir, sous l’influence d’Alain Baueur qui a fait du traitement statistique et préventif de la délinquance la pierre angulaire de la lutte contre l’insécurité en France, au point que l’on peut parler de l’avènement d’une véritable criminologie d’Etat rappelant par certains aspects le système de police panoptique mis en place par Fouché sous l’Empire.

            C’est pourquoi l’Etat, après chaque attentat, après chaque manifestation donnant lieu à des violences, après chaque émeute urbaine, après chaque réveillon, fait savoir par la bouche du ministre de l’Intérieur ou du Procureur de la République que "tout est sous contrôle", que les terroristes ont été "repérés" et portés au fichier S, FPR ou FSPRT, que les mouvements des militants radicaux ont été suivis scrupuleusement par les forces de l’ordre, que le nombre de voitures brûlées a diminué, comme chaque année, de 20% (grâce à une astuce statistique permettant de distinguer les incendies par "mises à feu" des "feux de propagation"), etc... dormez, braves gens, l’Etat veille sur vous. 

            Le pire, c’est que ce renoncement à réprimer la violence, cette complaisance cautionnée par un discours normatif insistant systématiquement sur le "grand professionnalisme" des forces de l’ordre et la très grande "rationalité" des autorités, dissimule en fait un caractère totalitaire et antidémocratique. 

            A force de ne plus vouloir employer la force contre des groupuscules violents, à force de préférer gérer des dégradations matérielles plutôt que des "bavures" amplifiées par les médias et les associations, l’Etat a renforcé l’appareil de renseignement intérieur et de surveillance collective dans le but de stopper ou d’atténuer les violences en amont. 

            Cette idéologie technocratique et saint-simonienne qui voit potentiellement un criminel en chacun puisqu’elle ne veut plus discriminer les criminels au nom de la protection des droits individuels et des "valeurs républicaines", qui identifie derrière chaque citoyen une menace dont il appartient aux autorités d’évaluer le potentiel et la dangerosité, est en train de nous mener doucement et sûrement vers un système de type "pré-crime" à la Minority Report (l’aspect SF en moins) : 

            https://bourgoinblog.wordpress.com/2015/03/26/demain-tous-suspects-justice-predictive-et-surveillance-globale/

            Mais cette énième loi liberticide qui suit de près la loi sur le terrorisme de novembre dernier, la loi sur la géolocalisation de mars 2014 et la loi de programmation militaire de décembre 2013, n’est que le point d’orgue d’un processus qui a débuté il y a une dizaine d’années : le basculement progressif du droit pénal dans un régime préventif. La traque obsessionnelle des individus dangereux ou des comportements suspects aux fins d’éradiquer les menaces avant même qu’elles ne se concrétisent était déjà l’un des axes forts du rapport Bauer de 2008

            Le rapport qu’il rédige à la demande de l’ex-président pose les bases d’une nouvelle pensée stratégique ultra-sécuritaire visant à « gérer les crises non militaires, coordonner le renseignement préventif, déceler les signaux faibles et suivre au jour le jour l’évolution des dangers et des menaces

            L’importation du principe de précaution dans le domaine pénal conduit ainsi à sanctionner des intentions supposées (attestées par des indices de comportement suspects comme la consultation de certains sites Internet) au même titre que l’acte accompli, même en l’absence de commencement d’exécution.

            Là où je diffère avec cette analyse, c’est qu’en réalité l’Etat bascule vers une justice préventive car celle-ci est perçue comme plus égalitaire (étant basée sur des critères statistiques, donc rationnels et à priori non discriminants) et conforme à l’idéologie dominante (antiraciste, etc.) dans la mesure où il a précisément renoncé à punir les "actes accomplis" : les deux faits sont corrélés. Autant la justice française peut en effet répugner à mettre en prison ou sanctionner sévèrement un délinquant multirécidiviste radicalisé (le "laxisme judiciaire" identifié confusément et dénoncé par le citoyen moyen), autant elle ne semble rien faire pour s’opposer à la surveillance passive de segments entiers de la population réduits à une série de sociotypes identifiés par des statistiques ou des algorithmes. Pire, elle y verrait plutôt le moyen de protéger certaines populations "à risques" contre elles-mêmes et les conséquences de leurs actes (ex : femme djihadiste qui demande à être soustraite à la justice irakienne et revenir en France). 


          • 2 votes
            paulau 2 mai 17:32

            @Joe Chip

            C’est une constante de l’État français : faible face aux forts, fort face aux faibles.


          • 2 votes
            Croa Croa 3 mai 00:25

            À thierry3468,

            « Sont-ils manipulés,encouragés par certains ? » Oui mais pas tous.

            Ça sert à plusieurs choses, à faire le jeu des médias contre les manifestants (très majoritairement calmes) mais aussi à casser la manif (qui se sépare entre ceux qui ne veulent pas se mélanger à ça et ceux qui poursuivent tout de même.) et aussi à entraîner des gens à la faute (ce ne sont pas les "meneurs" qui se font attraper par les CRS mais les innocents qui les suivent, et pour cause puisque les meneurs sont amis des flics !)


          • 10 votes
            Hieronymus Hieronymus 2 mai 12:55

            absolument honteux !

            ce gouv de fiottes est dans la droite ligne des socialauds, menteur et manipulateur.. quand on se remémore l’extrême brutalité avec laquelle il (pour moi c’est les mêmes) a agi envers les manifestants de la Manif pour Tous, des gens extrêmement corrects (trop corrects) lesquels se retrouvaient pris dans une nasse (y avait un haut parleur qui beuglait "obéissance à la loi") puis en garde à vue dans des conditions indécentes durant 48h, à côté de cela ce gouv tolère ces milices ultra violentes d’antifas, tout cela par pur calcul politique..

            Collomb ne vaut guère mieux que Valls, Cazeneuve, Taubira, la même clique de crapules, des gens vicieux et détestables !


            • 3 votes
              Joe Chip Joe Chip 2 mai 15:21

              @Hieronymus

              Mythologie. Rien ne sape plus la confiance dans les autorités que l’image de la police débordée par des groupuscules et des activistes. Le gain supposé que le gouvernement pourrait en tirer sur le plan politique contre les syndicats (qui défendent vraiment les salariés selon vous ?) ne compense pas les désordres et leur impact sur l’opinion, très angoissée par ces scènes de chaos dans un contexte de crise économique et sécuritaire déjà bien chargé.   

              Les petits bourges, cathos à petits pull rose de la manif pour tous et autres dissidents en goguette à Paris pour faire la révolution n’étaient non seulement pas du tout préparés à faire face aux forces de l’ordre mais en plus ils se sont convaincus naïvement que les "corps intermédiaires" chers à Soral se rallieraient à eux ou sinon à leurs idées qu’ils étaient censés partager (vu qu’un flic est de droite, nan ?). 

              Ces gauchistes du black bloc sont des militants aguerris qui ont un certain savoir-faire en matière de guérilla urbaine et qui contrairement à d’autres ne passent pas leur vie à brailler derrière leur clavier. La police n’est certainement pas impuissante face à eux mais elle ne peut pas intervenir contre eux sans commettre des violences alors que les mecs de la manif pour tous étaient en PLS au premier jet de lacrymogène. Désolé, mais tenir le pavé ça ne s’improvise pas complètement. On ne passe pas de banlieue versaillaise à la rue en toute impunité, il y a des droits de passage dont il faut s’acquitter si tu veux... 


            • 8 votes
              pegase pegase 2 mai 15:39

              @Joe Chip

              Encore un qui croit à la fable des militants Black blocs d’extrême gauche !

              Peut être il faudrait en attraper un pour le pendre par les pieds afin qu’il nous montre sa fiche de paye Eurocop forces smiley 


            • 2 votes
              ZardoZ ZardoZ 2 mai 18:10

              @Hiero, normal, ils sont là pour ça... Ces valets servent l’état profond oligarchique sioniste, la mise en place du grand remplacement, doublé d’événements chocs paralysants, pour ensuite instaurer big brother. Donc, commencer à tout péter peut être une soluce. Surtout les Mac Do merdeux...


            • 4 votes
              Yakaa Yakaa 2 mai 18:40

              @Joe Chip
              D’habitude j’apprécie vos analyses et vos idées, mais là je vous trouve d’une naïveté déconcertante.
              Cela fait des décennies que ces groupuscules (d’extrême gauche comme d’extrême droite, peu importe) sont archi-infiltrés par les RG, les flics ou d’autres services et cela fait des décennies que les forces de l’ordre les laissent tranquillement tout casser pendant une heure avant d’intervenir.

              La recette est rodée et a fait ses preuves, elle se répétè inlassablement à chaque manif dont l’enjeu représente une certaine importance, le but état toujours le même : Délégitimer un mouvement et une forte contestation du pouvoir en faisant passer les manifestants pour des casseurs, des terroristes ou des délinquants.


            • 3 votes
              Heptistika Heptistika 2 mai 19:50

              @Joe Chip

              "ne compense pas les désordres et leur impact sur l’opinion, très angoissée par ces scènes de chaos"

              - Mais n’est-ce point là le but même du pouvoir, contrôler une population apeurée, transit d’inaction, inepte à la réflexion ? Qu’en a à faire le pouvoir de la réputation de l’uniforme des forces de l’ordre, ce sont ces derniers qui se mangeront des jets de pierre dans la rue, pas les capitaines en costards planqués derrière leur bureaux...


            • 5 votes
              Hieronymus Hieronymus 2 mai 23:45

              @Joe Chip
              ce que j’ai voulu exprimer, c’est que les participants de la Manif pour Tous ont été très naïfs de croire qu’avec le gouvernement Hollande ils pourraient être entendus en se comportant correctement, de croire qu’ils étaient entre gens corrects et respectueux même si d’opinion divergente, que nenni !

              ça c’était la politique à la Papa, du temps de Mitterrand et Chirac, même si ces 2 là étaient des fripouilles, c’étaient au moins des gens éduqués disposant d’une haute culture, ayant fait des humanités et faisant montre encore d’une certaine bonhomie, d’un respect et d’une bienveillance relative envers leurs administrés, ainsi suite à des manifestations monstres, Mitterrand recule sur l’Ecole libre en 1984 et Chirac sur le contrat 1ère embauche en 2006, avec Hollande & co "fatal error" d’oser croire à une quelconque respectabilité de la part de ces pourritiques ..

              on ne le répètera jamais assez, les socialos sont des salauds, ce sont de véritables racailles de la politique, sans foi ni loi, avec ces ordures seul prévaut le rapport de force, Hollande fourbe et lâche secondé par Valls méchant et haineux sont des êtres profondément amoraux et pervers, ils ont totalement dégradé la Vème république, initiant un processus d’exercice du pouvoir allant délibéremment à l’encontre du bien public et faisant fi de toute règle de morale .. et depuis ça continue !


            • 5 votes
              pegase pegase 2 mai 23:58

              @Yaka

              Ils ne sont pas "infiltrés" ils sont "rémunérés", ce n’est pas pareil !


            • 1 vote
              Yakaa Yakaa 3 mai 09:54

              @pegase
              Vous avez bien sûr leurs fiches de paye sous les yeux pour affirmer ça ?


            • 1 vote
              Joe Chip Joe Chip 3 mai 11:33

              @Yakaa

              Cela fait des décennies que ces groupuscules (d’extrême gauche comme d’extrême droite, peu importe) sont archi-infiltrés par les RG, les flics ou d’autres services et cela fait des décennies que les forces de l’ordre les laissent tranquillement tout casser pendant une heure avant d’intervenir

              La recette est rodée et a fait ses preuves, elle se répétè inlassablement à chaque manif dont l’enjeu représente une certaine importance, le but état toujours le même : Délégitimer un mouvement et une forte contestation du pouvoir en faisant passer les manifestants pour des casseurs, des terroristes ou des délinquants.

              Je suis désolé de vous décevoir mais je ne suis certainement pas "naïf". Cette idée selon laquelle l’Etat utiliserait cyniquement les groupuscules violents pour "discréditer la contestation" est une idée reçue que les gens répètent tout la considérant paradoxalement comme une sorte de secret bien gardé depuis mai 68. 

              J’ai moi-même "fréquenté les manifs" - si cela a la moindre signification - à une certaine époque et j’ai un ami qui occupe un poste relativement haut placé dans un grand syndicat, je connais donc assez bien le folklore des "mobilisations" et les éléments de langage utilisés par les partis qui encadrent "officiellement" la "colère populaire". Quand je manifestais j’entendais déjà les mêmes poncifs en marge des manifs, en fait on était carrément briffé par les mecs de la LCR à l’époque : les skins et les casseurs sont "infiltrés", les RG sont partout, les flics "laissent faire pendant une heure avant d’intervenir".... 

              A vous écouter on pourrait presque croire que l’instrumentalisation de groupuscules violents est une tradition bien installée au sein de la police "depuis des décennies"... si cela fait vraiment des "décennies" que cette situation perdure sans aucune évolution, alors c’est particulièrement inquiétant car cela veut dire que tous les acteurs impliqués sont manipulés sans pour autant être dupes de cette manipulation et qu’ils s’engagent donc en toute connaissance de cause dans un mode de contestation qu’ils savent par avance voué à l’échec et sans aucun effet politique. En gros, c’est une mauvaise comédie où chacun - média, manifestants, politiques, casseurs, syndicats - viendrait tenir son rôle avec plus ou moins de sincérité tout en sachant que cela ne mènera à rien puisque l’Etat a tout sous contrôle. 

              Je suis quand même surpris que tous les zantisystèmes se trouvent d’un coup solidaires de Martinez, de Besancenot et de Mélenchon - sacré attelage - et ne voient pas que ces derniers tentent avant tout de se disputer le contrôle politique du "mouvement social" entendu comme un rassemblement de petits fonctionnaires, de cheminots et d’étudiants. Je vous le dis de suite, j’ai pour ma part plus de respect pour les black blocs que pour ce ramassis de baby-boomers en colère, de hard-rockers ventripotents, de communistes déphasés et d’alcooliques que l’on trouve dans les cortèges (mon ami qui est contraint de participer à toutes les manifs me décrit de manière désabusée des "militants" bourrés à la bière dont on ne peut plus rien tirer dès 16h de l’après-midi). Mon Dieu, ils ont cassé un McDo ! Quelle radicalité absolue ! Le gouvernement laisse faire pour manipuler la contestation sociale !  

              Ce qui est merveilleux avec cette théorie de la manipulation intégrale, c’est qu’elle transforme la faiblesse apparente de l’Etat - réduit à l’impuissance par sa hantise absolue de la bavure - en une redoutable habileté stratégique : cela forcerait l’admiration si ce n’était pas une description réductrice et simplifiée de la réalité. 

              C’est avec le même genre de raisonnement que l’on finit par expliquer que les terroristes sont des pantins contrôlés par la CIA, que les nationalistes ukrainiens sont des pions contrôlés par l’UE, que tous les opposants à Assad sont des terroristes (ou l’inverse)... Je ne crois pas être naïf mais à mon tour de vous mettre en garde contre une certaine forme de cynisme qui peut donner l’impression de dominer les évènements et de tout comprendre derrière son écran. 

              Sans nier certaines réalités (travail du renseignement, etc.) je pense surtout que ces activistes radicaux sont à la fois plus déterminés, plus motivés et surtout plus courageux que tous les individus planqués ou blasés qui les désignent comme des "idiots utiles" instrumentalisés par le pouvoir. Moi je ne crois pas aux "recettes", et je ne crois pas que tout soit "orchestré". Quant à l’argument qui consiste à dire que le gouvernement laisserait sciemment ces scènes dérouler pour contrôler les émotions du public ou "gouverner par le chaos" des foules "apeurées et ineptes (inaptes ?) à la réflexion" (Heptistika, thierry3468), là encore, je trouve que ce sont des idées d’une banalité affligeante.

              La naïveté pour moi consiste plutôt à croire que ces manifs constitueraient une "menace" pour Macron alors qu’il cherche précisément à avoir une opposition circonscrite à l’extrême-gauche pour délégitimer les demandes sociales aux yeux de la petite classe moyenne qui est la plus durement impactée en réalité par sa politique. Je ne sais pas dans quel milieu vous vivez, mais je peux vous garantir que le français moyen dans sa province n’a pas besoin d’une mise en scène du pouvoir pour estimer que le "mouvement social" est surtout constitué de gens qui défendent avant tout des avantages économiques et sociaux liés à un statut privilégié. 

              C’est ce que 60 à 70% de la population pense spontanément, contrairement à ce que raconte Mélenchon et les autres pour justifier l’échec des mobilisations successives. Et le fait que ce "mouvement social" soit en grande partie contrôlé par des immigrationistes qui appellent, comme dans les années 70-80, à la "convergence des luttes" (avec qui ? les indigénistes ?) reste rédhibitoire pour une majorité de la population. 

              Après, libre à vous de croire ce que vous voulez. Je préfère en tout cas croire naïvement à la réalité plutôt que tomber d’accord avec un imbécile du calibre de pégase, à bon entendeur....


            • vote
              Yakaa Yakaa 3 mai 12:59

              @Joe Chip

              "Cette idée selon laquelle l’Etat utiliserait cyniquement les groupuscules violents pour "discréditer la contestation" est une idée reçue que les gens répètent tout la considérant paradoxalement comme une sorte de secret bien gardé depuis mai 68."

              Sincèrement si c’est un secret, c’est vraiment un secret de polichinelle.
              D’ailleurs de nombreux témoignages de flics (généralement pas des "gauchistes") dans cet article de Marianne. :
              Quelques citations :
              Alexandre Langlois, secrétaire générale du Syndicat de police Vigi au niveau national, n’est pas d’accord avec son confrère d’Ile-de-France, Axel Ronde. Ce mardi 1er mai, il a rapporté sur Twitter les témoignages de collègues CRS, qui auraient reçu la consigne suivante : "En cas de casse, on laisse casser"Il nous confirme au téléphone avoir reçu ces informations des CRS présents sur place. Des consignes, selon lui, toujours données à l’oral. "Nos collègues CRS nous ont alerté hier. La consigne était la suivante : "s’il y a de la casse on laisse casser". Selon lui, cette stratégie du laisser faire devient classique, et en dit long sur la stratégie politique adoptée par le gouvernement pour traiter la grogne sociale : "L’objectif est de détourner le message social, je n’en vois pas d’autre". Une intervention anticipée aurait-elle pu s’avérer plus dangereuse que l’inaction ? "Les affrontements auront lieu, quoi qu’il arrive. Alors il vaut mieux intervenir en amont quand ils sont en petits groupes, dispersés".
              ....................
              Peu avant l’arrivée des "Blacks blocs" au niveau de la gare d’Austerlitz, son commissaire aurait transmis la consigne : "S’il y a de la casse, on laisse casser". Une décision qui ne l’étonne plus : "C’était pareil au moment des manifestations contre la loi Travail : ils voulaient qu’on laisse faire". Et d’ajouter : "C’est une question politique. Ces règles sont édictées au plus haut niveau de l’exécutif". Tout en se moquant des réactions indignées des différents membres de l’exécutif, il s’insurge : "Ce sont des mensonges, de la communication. Nous ne sommes pas naïfs, c’est la ligne de conduite du ministère !".


            • vote
              Zatara Zatara 4 mai 03:30

              @Général Joe Chip

              décidément, entre votre science du missile longue portée, et les coups tordus politiques par l’infiltration des manifs ou des groupuscules extrémistes (qui sont documentés pour qui se donne la peine de chercher un minimum), z’êtes tombé bien bas...


            • 2 votes
              MAZIG 2 mai 13:04

              Le banquier Macron doit se délecter .

              Après avoir provoqué , avec la complicité des médias corrompus, la désintégration des anciens mouvements politiques , il s’atèle maintenant à vouloir décrédibiliser les organisations syndicales , ou du moins ce qu’il en reste . Laisser faire , équivaudrait à être complice de la fort probable désintégration de la France qui est en cours.

              • 2 votes
                Tom France Tom France 2 mai 16:50

                En même temps, tous ces gauchistes n’ont aucun rapports avec le monde du travail et de la production, ils sont les gardiens du capitalisme spéculatif au point que soros les financent et la CIA les encadrent contre le capitalisme entrepreneuriale ! Si on devait ramener l’ordre, on aurait du les tirer comme des lapins et il y aurait eu des morts mais bon...


                • 6 votes
                  Heptistika Heptistika 2 mai 19:38

                  @Tom France

                  "ils sont les gardiens du capitalisme spéculatif"

                  - Capitalisme spéculatif ou capitalisme à papa fantasmé à une époque où il est mort et obsolète, ça reste de la droite.

                  Soros et consors engagent des gens de "gauche" afin de discréditer toute revendication légitime. Laisser casser un McDonald ou deux s’avère un sacrifice bien dérisoire, d’autant plus que les coûts d’assurance sont en fin de chaîne supportés par le quidam lambda.


                • 2 votes
                  Joe Chip Joe Chip 3 mai 11:54

                  @Heptistika

                  Soros et consors engagent des gens de "gauche" afin de discréditer toute revendication légitime. Laisser casser un McDonald ou deux s’avère un sacrifice bien dérisoire, d’autant plus que les coûts d’assurance sont en fin de chaîne supportés par le quidam lambda.

                  Donc Soros dans son bureau de New-York ou de Londres "engage" des activistes français et européens pour "discréditer toute revendication légitime" (lesquelles ?) parce qu’il craint naturellement que Mélenchon, Martinez et Besancenot et la "convergence des luttes" en France ne représente une menace pour la mondialisation. Les Américains, les Chinois, les Indiens, tout le monde a le regard tourné vers la "contestation sociale" en France et les manifs de cheminot (grand sujet d’amusement et/ou de consternation à l’international, mais admettons).Ensuite Sorros et ses potes mondialistes passent quelques coups de fils au gouvernement français pour que la police laisse ces émeutiers-idiots-utiles-du-système "casser un McDonald ou deux", le tout étant bien entendu couvert par les assurances (tout est prévu). 

                  Waouh, "ils" sont décidément trop forts.


                • vote
                  Zatara Zatara 4 mai 03:40

                  @Général Joe Chip

                  Waouh, "ils" sont décidément trop forts.

                  Votre bêtise dans votre capacité à enfumer au passage, 4/5 ans de leaks dédié spécialement à Soros, et à ses magouilles, sont sans conteste les seuls à ce niveau... Maintenant faut juste assumer, mais j’ai peur que votre prétention ne suffise pas à cacher le vide argumentatif sidérant derrière cet ironie..


                • vote
                  Zatara Zatara 4 mai 03:42

                  @Général Joe Chip

                  ...mais c’est peut être bien votre patte personnelle finalement....


                • 5 votes
                  thierry3468 2 mai 17:55

                  @Joe Chip
                  Je persiste à croire qu’il y a une étrange médiatisation volontaire de ces dérapages violents dans les manifestations.Il n’est pas rare de constater que certains éléments très agités se révèlent au moment venu etre des policiers en civil .Peu importe l’image que les médias peuvent renvoyer sur une possible incompétence d’un préfet ou d’un ministre (ils serviront de fusible au besoin),l’objectif est de casser l’élan populaire,démobiliser les manifestants ,assimiler les manifestants au casseurs .Nous sommes dans la guerre des images et de l’émotion.Tous les coups bas sont permis .Macron symbolise complétement ce règne de la communication.Il n’existe que par les communicants .L’anathème de complotiste me fait toujours sourire comme si le pouvoir ne connaissait pas les coups tordus et les manipulations en tout genre .Les rumeurs persistantes sur la présence de l’Eurogendfor dans les manifestants peuvent expliquer pourquoi les CRS tardent à réagir.Il faut que les casseurs puissent faire leur travail si possible devant les caméras et dans un deuxième temps,les CRS signent la fin de récréation et interpellent quelques gugusses qui se sont fait rouler dans la farine.Rappelons nous l’hopital Neker lors des manifestations anti loi travail et l’explosion suspecte des médias des incidents :on a parlé de manifestants qui ont saccagé l’hopital d’enfants ...En réalité,un étrange gars(un policier,un manifestant,Valls déguisé en racaille ?) a cassé les baies vitrées de l’hopital et comme par hasard,le gouvernement a instrumentalisé cet incident pour décrédibiliser totalement les manifestations.
                  Presque 2 ans plus tard,on nous ressort la meme soupe et on doit donc y voir une bien étrange coincidence ou le meme mode opératoire .Cela ressemble beaucoup à l’opération Gladio....Et pour Joe Chip,c’était bien l’OTAN qui enfilait le costume de complotiste.


                  • 2 votes
                    Yakaa Yakaa 2 mai 21:42

                    @thierry3468
                    "Il n’est pas rare de constater que certains éléments très agités se révèlent au moment venu etre des policiers en civil"

                    +1 En effet cela fait des décennies que de tels témoignages son constatés par ceux qui fréquentent les manifs.


                  • 3 votes
                    Garibaldi2 3 mai 04:31

                    @thierry3468

                    A Necker c’est quelques glaces anti-effraction du rez-de-chaussée qui ont été cassées par un type seul, boulevard du Montparnasse.

                    Ca a été instrumentalisé par le petit fasciste Valls. Il n’y a jamais eu de saccage de l’hôpital. Les incidents à l’angle de la rue de Sèvres ont commencé quand la police a essayé de couper la manif en 2 avec l’aide de casseurs.

                    Ca n’a choqué personne que les CRS tirent des grenades lacrymogènes sous les fenêtres d’un hôpital !!!

                    La vidéo ici vous montrera ce qu’il s’est passé : https://www.periscope.tv/Pierre3D/1YpKkpXeevmGj

                    Le 1er mai, sur le pont d’Austerlitz il était très facile de bloquer les casseurs qui ne pouvaient plus ni avancer ni reculer. Il suffisait de le vouloir. Et les faire partir vers le quai d’Austerlitz vous les enfermer dans une nasse.

                    Comme par hasard, boulevard de l’hôpital, la préfecture de police n’avait pas fait sécuriser le chantier qui se trouvait au milieu du boulevard, alors que c’est fait systématiquement pour chaque manifestation ! Ca a donné aux casseurs les moyens de monter un barricade. 

                    Ces incidents ont été voulus. Personne ne peut expliquer comment plus de 1000 individus sont arrivés à couper la manif, comme une génération spontanée !

                    La police dispose des caméras de surveillance sur la voie publique, d’un hélicoptère, d’informateurs en civil sur le parcours. Elle a donc tous les renseignements pour apprécier une situation, et elle était parfaitement au courant qu’il y aurait plus de 800 casseurs qui viendraient troubler la manif.

                    Les reportages en direct étaient très clairs.


                  • 4 votes
                    ZardoZ ZardoZ 2 mai 18:04

                    Bah, péter un Mac Do, c’est plutôt sympatoche, non ? Z’avez la mémoire courte vous tous, le moustachu gaulois de la confédération paysanne, il y a quelques années en avait démonté (j’aime bien le terme ! Lol) un, dans l’Aveyron, on en faisait pas tout un patacaisse. Fracasser un Mac Do c’est plaisant, je trouve, ils auraient du se farcir un Quick halal et quelques kébabs en sus. Dans la région parisienne Mac Do et compagnie sont des vraies nids à racailles. Alors on va pas pleurer pour celui ci, si ?
                     


                    • 3 votes
                      quand 2 mai 18:54

                      Le choc des Black Blocs, si tant est que ces individus ne sont pas des manipulateurs, est incomparablement moindre, sans commune mesure avec la brutalité des autorités. Au pouvoir, celles-ci ne le sont que parce qu’elles ont à leur disposition des gens bien supérieurs en nombre, prêts à imposer à n’importe quel prix la violence qu’elles ordonnent.

                      Ces petits soldats de l’ordre, elles ont les moyens de les armer, sur-armer.

                      La bourgeoise française n’est pas seule. Elle peut compter sur l’aide de ses homologues mondialisées, coalisées en force de frappe incontrôlable.

                      La vie nous accule à un défi, nous qui affirmons être épris de justice et qui pour beaucoup crevons sous l’indigence, qui n’en pouvons plus d’espérer trouver y compris en nous-mêmes une échappatoire salutaire.

                      Ce défi, c’est celui lancé par une France qui possède d’abord et avant tout parce qu’elle est habitée de la subjectivité immuable d’écraser l’autre, de présider au destin d’autrui, par sa mort s’il le faut, avertissement sans concession envoyé à celles et ceux qu’elle épargne.

                      Quand les frustrations se défoulent sur l’étranger, alors la bien-pensance applaudit et renchérit à la masse avec la cruauté la plus déchainée.

                      Quand les colères se souviennent du vrai visage de l’oppresseur, alors les chiens de garde sortent les griffes, les crocs et une morale qu’eux-mêmes piétine, bafoue.

                      Elle agresse alors que nous ne faisons que nous défendre.

                      Souvent la vie nous contraint à "épouser les combats de son temps" nous dit Edgar Morin.

                      L’heure est au courage, peut-être aussi aux pleurs................Sinon rien


                      • vote
                        tugehela@ethersportz.info 2 mai 20:10

                        oui il faudra apprendre le francais aux journaleux - ils sont facilement identifiables car tous habilles en noir et cagoules,
                        NON ils sont tous facilement reperables mais justement non identifiables, mamamia les jeunes generations il leurs manque le cerveau


                        • 4 votes
                          Mollah Homard 2 mai 20:33

                          Le premier ministre se demande s’il n est pas temps de "dissoudre certaines associations". A la bonne heure ! Ca fait 15 ans qu’antifas et cie cassent brulent et invectivent derrière leurs cagoules . Incroyable qu’ils puissent encore exister, car si ces milices etaient de droite elles auraient été dissoute depuis le départ. Preuve qu’elles sont protégées quelque part , qu’elles ont un role.


                          • vote
                            jeanpiètre jeanpiètre 3 mai 00:05

                            On se croirait sur RMC ou macron 5, tout le monde , les black blocks en premiers tombe dans l orchestration du pouvoir
                            C est tellement prévisible que c est un non événement, et tellement dissident d amplifier la parole de l oligarchie que c était évident que notre éclaireur en chef pilule en remette une couche
                            Bravo pour cet article qui ne fait que confirmer que vous avez perdu tout sens critique



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès