• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > En Afrique, la Chine s’en tient-elle vraiment à sa doctrine de non-ingérence (...)

En Afrique, la Chine s’en tient-elle vraiment à sa doctrine de non-ingérence ?

Ce n'est un secret pour personne : la Chine investit massivement en Afrique. Le géant asiatique finance à grands coups de milliards les infrastructures du continent. Pékin assure que son soutien aux Africains se limite à l'économie. Mais... à vrai dire, en Afrique, la Chine s'en tient-elle vraiment à sa doctrine de non-ingérence ?

L'occident reproche à la Chine ce qu'il a fait de manière décuplée. L'ONU n'est-elle pas une armée internationale, sur laquelle d'autres acteurs peuvent intervenir ? On voit très clairement dans ce positionnement que la Chine est loin du colonialisme tant redouté par l'occident, colonialisme que l'occident aimerait bien retrouver en Chine.

Rappel :

Un dirigeant africain était satisfait de délocaliser des industries chinoises chez lui. La Chine sait que se monnaie en majorité publique lui permet de devancer les autres pays. Donc pourquoi ne pas développer les industries africaines ?

https://ia801306.us.archive.org/21/items/EconomieReelle/2018-05EconomieScience.sozi.html#2systemes

Tout ce joue sur la monnaie, ce dont ne parle jamais l'occident.

Tags : France Afrique Economie Politique Etats-Unis Chine Développement Durable Ethique Angleterre Monnaie Industrie Diplomatie




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 3 votes
    maQiavel maQiavel 6 novembre 18:44

    La grande différence entre les puissances occidentales et la Chine, c’est que les puissances occidentales renversent les gouvernements qui ne leur sont pas favorables par des actions militaires, par la subversion, par des pressions diplomatiques (via les institutions onusiennes par exemple) ou une combinaison des trois. La Chine ne fait rien de tout cela, elle traite simplement avec les autorités légales des pays africains.

     Si ces autorités sont corrompues et qu’elles donnent, via des arrangements commerciaux, des avantages économiques aux chinois, ces derniers ne vont pas refuser (et ils seraient fous de refuser). Et dans ce cas, même si les populations autochtones nourrissent une animosité réelle envers les chinois, ce sont avant tout leurs autorités qui portent la responsabilité de ces accords.

     Si cependant ces autorités refusent ces arrangements, les chinois en renégocient de moins avantageux ou alors prennent acte du refus et vont voir ailleurs. Ils ne vont pas déclencher des guerres ou des embargos au nom des droits de l’homme, financer des opposants et armer des rebelles « démocrates », assassiner des chefs d’Etat « dictateurs » pour arriver à leurs fins. En cas de refus , ça se passe tranquillement. C’est toute la différence.


    • vote
      guepe guepe 7 novembre 12:09

      @maQiavel

      Mouais, pt que la Chine n’a pas encore les moyens militaires pour se lancer dans ce genre de politique ? Y a qu attends voir son attitude dans l histoire avec ses voisins. En plus, ce pays est une dictature autoritaire, on la voit mal jouer aux démocrates voulant répandre la démocratie et les droits de l’homme ailleurs.

      En plus, cette stratégie peut lui réserver de sacrés surprises comme le retournement à 180 degrés de la Malaisie envers elle et son budget militaire ne fait que croître d ’année en année.


    • vote
      Hijack ... Hijack ... 9 novembre 21:51

      Nous sommes bien loin du "Dernier Train du Katanga" (Congo belge années 60) ... mais voir des trains hyper modernes au Kenya, ça change !

      Je pense que la Chine s’enrichit en Afrique en enrichissant les africains ...

      Certes, pour la Chine, il y a des visions politiques mais qui ne touchent pas directement l’Afrique ; en effet, la Chine s’installe là où tous les autres ont échoué ... par condescendance, mauvaise foi, impérialio/colonialisme.

      Une chose importante à ne pas négliger : qui avait ouvert la route à la Chine en Afrique : le colonel M. Kadhafi ... un des motifs de l’agression de son pays et de son assassinat.

      L’Afrique possède énormément de richesses mal exploitées ... la Chine fait le nécessaire et l’africain en tire également profit. Gagnant/Gagnant. Les autres ... perdant/perdant.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès