• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Faut-il débattre avec l’extrême droite ?

Faut-il débattre avec l’extrême droite ?

Nombreux sont les militants qui refusent tout contact, dialogue et débat avec l'extrême droite. Laissons les principaux intéressés nous délivrer leurs raisons et arguments avant de passer à un débat plus contradictoire.

Cette vidéo constitue la première partie d'un diptyque sur le sujet "Faut-il débattre avec l'extrême droite ?". Je voulais vraiment prendre le temps et laisser la parole à ceux qui tiennent cette position afin de s'exprimer clairement et en détail.

Pour participer à la deuxième partie : m'envoyer un mail. Merci de me contacter seulement si vous êtes vidéaste sur Youtube ou que vous êtes un personnage "public" afin que je puisse consulter vos travaux, votre placement et pensées dans l'optique de réaliser une deuxième partie des plus hétérogène possible. A tous : N'hésitez pas à prévenir des personnalités que vous estimez pertinents que je recherche des débatteurs sur ce sujet. Les commentaires injurieux seront supprimés sans aucune hésitation. Vous m'avez habitués à une section des commentaire construite et respectueuse, je tiens à ce que cela continue.

Tags : Politique RN Débat




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • 11 votes
    naincognito 18 août 13:56

    Déjà est-ce que l’extrême droite à envie de débattre avec des punks à chiens , des dégénérés notoires , des escrocs , des trâitres et des menteurs ( bon elle a aussi son lot )  ??


    • 5 votes
      Ritonas 4 18 août 14:33

      C’est quoi et surtout qui, Qui, QUI, l’extrême droite ?


      • 6 votes
        Hijack ... Hijack ... 18 août 17:21

        On va un peu radicaliser la chose :  smiley

        Droite : bcp de cons ... avec majorité d’électeurs qui vont avec.
         Droite extrême ou soi disant : même chose en plus hard, mais plus franc.
        .
        Gauche : bcp de pourritures ... avec une partie d’ électeurs naïfs sincères et l’autre partie de faux naïfs se faisant passer pour des honnêtes gens.
         Gauche extrême ou soi disant : même chose en plus hard.
        .
        Tout ça pour dire qu’il n’existe plus ni de droite ni de gauche ... En France, mais aussi souvent ailleurs. Plus le temps passe et plus tout se dégrade, y compris donc les clivages politiques. La meilleure solution (selon moi) est de s’échapper de tout ce bordel et ne plus croire à aucune politique, seulement peut-être à certaines personnes, femmes ou hommes qui peuvent être sincères/compétents/honnêtes/logiques/courageux, voire le tout à la fois, mais faut pas rêver.


        • 3 votes
          Hijack ... Hijack ... 18 août 17:33

          Droite : bcp de cons ... avec majorité d’électeurs qui vont avec.


          Précision : évidemment, ce n’est que mon avis ... surtout, lorsque je dis majorité, j’entends par là, pas mal de leurs votants et bien sûr pas tous.


        • vote
          sls0 sls0 18 août 17:41

          Oui discuter avec des rois du sophisme c’est un exercice difficile.

          Il y en a un bon paquet ici, c’est lassant avec toujours leur même regaine.


          • 3 votes
            Mélanippe 18 août 17:57

            Primo, qu’est-ce que l’extrême-droite........ !!! En miroir je répondrais : faut-il débattre avec l’extrême gauche ?


            • 1 vote
              Ritonas 4 18 août 18:03

              Au vidéaste et pas à cet feignasse de Mat-hac ( qui coupe et colle le texte de la vidéo originale ) :

              "Nombreux sont les militants qui refusent tout contact, dialogue et débat avec l’extrême droite."

              Voilà le problème "militants".


              • 8 votes
                Zero9 Zero9 18 août 20:33

                On doit débattre avec tout le monde, je comprend même pas que l’on puisse se poser cette question.


                • 2 votes
                  Conférençovore Conférençovore 19 août 11:53

                  @Zero9
                  En effet... mais nous devons aussi faire remarquer que SEULS les gauchistes refusent le débat. C’est même leur marque de fabrique. Ceci est inscrit dans leur ADN idéologique : dialoguer avec les autres, ceux jugés "d’extrême-droite" (jugés par eux, bien évidemment hein...) serait leur donner une sorte de légitimité à être présents dans le débat public (et donc avoir une audience). Ceci étant intolérable pour eux, et sachant par ailleurs qu’ils se feraient déboîter sur tout un tas de sujets, ils préfèrent interdire toute forme d’expression jugée un peu trop patriote. 
                  De nombreuses personnalités classées à l’ED par ces gens ne rêvent que de cela (avoir des échanges sains, libres et courtois avec des adversaires idéologiques) mais pour ces gens, nous ne sommes pas des adversaires. Nous sommes des ennemis et tous les coups sont permis. Les violences qu’ils commettent sont pleinement justifiées puisqu’ils nous combattent.

                  Cela étant, à titre personnel, je crois que dialoguer avec des ennemis (car c’est ce qu’ils sont ces gauchistes* : des ennemis intérieurs, des demi-français**, des hommes-soja dégueulasses et dignes héritiers des porteurs de valise et autres saboteurs, des traîtres à leur pays) ne pourrait s’envisager qu’en terrain neutre. Or ce terrain ne l’est quasiment jamais : que ce soit les merdias de masse (qui sont tous ou presque de gauche), les universités où les gauchistes règnent en maîtres, toutes ces associations subventionnées, le monde des sciences molles (et je ne parle même pas des RS ou des plateformes telles que YT où la censure ne touche quasiment que les gens dits de droite),... tous sont tenus par des gauchiasses qui n’ont aucun intérêt à ouvrir leurs portes aux autres. 

                  D’ailleurs rien que ce type d’échange entre gauchistes démontre que ce sont eux, ces faux rebelles, qui peuvent décréter s’ils peuvent nous parler ou non. 

                  * je ne mets pas tous les gens de gauche dans la catégorie "gauchistes"
                  ** Obono est aussi Gabonaise. Donc à qui parlons-nous quand nous échangeons avec elle ? La Française administrative qu’elle est qui est incapable de dire "Vive la France" sans s’étouffer ou bien la Gabonaise ?


                • 1 vote
                  Conférençovore Conférençovore 19 août 11:57

                   Les violences qu’ils commettent sont pleinement justifiées puisqu’ils nous combattent et que eux incarnent le camp du bien. Tous les coups leurs sont donc permis et si nous répondons, bah il arrive ce qui est arrivé aux jeunes qui se sont défendus face à la bande de Méric : les juges rouges les pulvérisent, la presse, toute la classe politique les dénoncent et leur séjour dans des prisons peuplées essentiellement d’individus hostiles peut se transformer en enfer. 


                • 3 votes
                  Toutatis 19 août 07:28

                  La réponse est "non" évidemment.

                  Puisque le terme "extrème-droite" sert à désigner ceux avec lesquels ces gens ne veulent pas débattre.


                  • 2 votes
                    Hijack ... Hijack ... 19 août 12:33

                    Sinon, bien évidemment qu’il faut discuter avec tout le monde ... je ne comprends pas comment ça pourrait être autrement.

                    Refuser le débat avec un contradicteur, un opposant politique voire un ennemi, c’est de fait, avouer sa faiblesse et son impuissance à argumenter pour défendre ses petites idées. Celui qui refuse le débat craint inconsciemment de ne pas être à la hauteur. 


                    • 2 votes
                      yoananda2 19 août 14:24

                      Moi je débat avec tout le monde, du moins ceux qui ont des arguments et qui savent débattre un minimum. (débattre signifie savoir se réfréner d’insulter et de ne pas mélanger tous les sujets autant dire que rien qu’avec ça on perds déjà beaucoup de monde)

                      L’extrême droite à ses biais, mais les pire de tous sont à l’extrême gauche : en plus d’être hargneux et haineux (au lieux d’être haineux envers les étrangers, ils le sont tout autant si ce n’est plus envers les droitards dont ils dépendent souvent via les transfert sociaux en plus) ils cultivent leurs biais comme si c’était des vertus.


                      • 3 votes
                        Zero9 Zero9 19 août 16:14

                        La gauche c’était cette chose censée défendre les ouvriers, et elle les a bien trahis, j’étais de gauche, maintenant je suis de nulle part.


                        • vote
                          wendigo wendigo 19 août 20:03

                           La vraie question serait plutôt "peut on débattre avec les gauchistes" ?
                          Mais on ne se la pose jamais, car enfin ; pourquoi poser une question dont on connait déjà la réponse ?!


                          • vote
                            naincognito 19 août 21:56

                            Tiens l’illustration de mon premier message :

                            https://twitter.com/f_philippot/status/1428423048412254212

                            Tu ne discutes pas avec ça , t’envoies les blindés


                            • 1 vote
                              microf 20 août 22:30

                              Je ne comprendrai jamais pourquoi ce débat de savoir s´il faut parler avec l´Extrême-droite.

                              J´aurai compris si la question était de parler avec les immigrés ou les Musulmans, mais l´Extrême-droite ce sont des de souches, l´Extrême-gauche, ce sont des de souches, il faut se parler entre de souches et non fuir le débat.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès