• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Francis Cousin : Gilets Jaunes, mensonges du capital et impostures (...)

Francis Cousin : Gilets Jaunes, mensonges du capital et impostures citoyennes

Francis Cousin vient ici tordre le cou à tout le délire autour de Chouard ; du RIC et de ce qui pourrait faire s'essoufler les gilets jaunes si ils se concentrent trop sur ce sujet secondaire qui n'est pour lui qu'une tentative de diversion par la gauche du capital.

Pour complèter cette analyse je vous propose aussi de voir ou revoir le débat qu'il avait mené avec Chouard pour prendre conscience que Chouard, même si il est très gentil, est un modeste penseur avec une obsession autour de la démocratie directe, mais n'est pas forcement celui qui détient la solution absolue comme certain aimerait s'en convaincre pour s'expliquer et comprendre une situation complexe :

 

Tags : Etienne Chouard Capitalisme Gilets jaunes




Réagissez à l'article

148 réactions à cet article    


  • 10 votes
    barbarello barbarello 31 décembre 2018 13:19

    Le gros intérêt de Chouard par rapport à Cousin, c’est qu’il n’est pas abruti par idéologisme forcené, obtus, non apprenant, voie directe vers red total control, et fossilisé. Les idéologisés, j’adore vraiment ces restes bouffis du 20ème siècle...  smiley  !!! 

    Chouard parle vraiment avec n’importe qui, c’est une de ses qualités et il faut se le dire, fort et à répétition parfois. 


    • 9 votes
      Belenos Belenos 31 décembre 2018 13:49

      @barbarello
      Je voudrais bien voir le Cousin debout sur une palette à un rond-point de Gilets Jaunes tenir ce discours abscons. Etienne Chouard est audible et compréhensible par tout le monde ou presque. Francis Cousin par personne ou presque. 



    • vote
      Paul Pote Paul Pote 31 décembre 2018 13:34

      Le capital, vos papiers !

      https://youtu.be/CDlB3VJz35E


      • 6 votes
        Belenos Belenos 31 décembre 2018 13:45
        @l’argentin

        "Chouard, même si il est très gentil, est un modeste penseur avec une obsession autour de la démocratie directe, mais n’est pas forcement celui qui détient la solution absolue"

        La solution absolue, ça me rappelle la solution finale. Dans un monde relatif, les solutions relatives des modestes penseurs visant à améliorer notre monde sont préférables aux solutions absolues des intellectuels alambiqués cherchant à détruire ce qu’ils haïssent (c’est-à-dire à peu près tout ce qui existe). Les prophètes de la pureté et des paradis impossibles, quand ils sortent de leurs chambres (ce qui est heureusement rare), ne réussissent qu’à créer l’enfer sur Terre. 


        • 4 votes
          Belenos Belenos 31 décembre 2018 14:01

          Si quelqu’un a compris ce que Cousin propose comme action, je veux bien qu’il me l’explique. 


          • 5 votes
            Zatara Zatara 31 décembre 2018 14:25

            @Belenos
            Cousin ne propose aucune action. Et il ne s’agit même pas de Cousin selon Cousin. Il ne s’agit pas de conseil pratique, mais de reprendre les évènements, les phénomènes pseudo contemporain pour les redimensionner, les replacer dans la grille de lecture Marxienne, à travers le cheminement et la finalité prévu par Marx (et on ne pourra pas dire que le sieur Cousin manque de référence). C’est sous cet angle qu’il critique les GJ, non pas sur la base de leur soulèvement mais sur le type même de revendication, lorsque mise en face de cette finalité. En d’autre terme, il ne fait que décrire le gap entre la "réalité" sociale contemporaine et la finalité du capital selon Marx. Son langage reste théorique, pas pratique, même s’il donne des exemples historiques d’auto organisation.


          • 5 votes
            barbarello barbarello 31 décembre 2018 14:48

            @Zatara

            Ouaip, en un mot, c’est un branleur.  smiley 
            .
            et qui fait chier la société depuis 1 siècle, n’en démord pas en 2018 par auto-lobomisation des aires cérébrales dédiées aux feedbacks, ne produit que de la merde quand lui ou ses potes arrivent à s’incruster quelque part pour tenter des expés décrites en manuels sur les mammifères malheureux piégés.
            .
            Ouaip, un branleur, tout fier de lire des livres, un branleur craignos et mortifère même  smiley 


          • 6 votes
            maQiavel maQiavel 31 décembre 2018 16:25

            @Belenos

            Pour avoir lu son livre « l’Etre contre l’Avoir », pour avoir lu ses textes et avoir écouté nombre de ses vidéos, voilà ce que j’en déduis : il ne propose rien. smiley

            La seule action qu’il tolère, c’est aller lire des textes radicaux et attendre le grand soir qui mettra fin à l’argent, aux Etats, aux nations, aux civilisations et verra naitre la communauté de l’être générique et des pâquerettes. Tout ce qui sort de ce cadre-là est une mystification du capital, toute autre action sera assimilée par lui au « narcissisme du faire quelque chose ».

            Cousin est clairement Heideggerien (quand bien même il s’en défendrait, on retrouve d’ailleurs même vision selon laquelle entre les présocratiques et Hegel, il n’y a rien ). Chez lui , le "tout est déjà contenu dans le commencement" ou "le devenir d’un concept se dévoile dans son étymologie". C’est une pensée qui ne laisse aucune place au choix, à la décision, à la conscience. C’est une pensée qui a une forte cohérence interne (c’est le propre des systèmes d’idée unitaire que l’on retrouve aussi dans certaines idéologies religieuses). Quand quelqu’un dit qu’après Marx, il n’y a plus rien à dire de neuf, on est déjà fixé sur son dogmatisme. Toute sa pensée s’articule sur un dualisme transcendantal qui postule un dévoilement pour retrouver l’être générique universel, c’est très théologique et messianique comme pensée.

            Mais fondamentalement, il ne propose rien d’autre que la lecture. smiley


          • 2 votes
            Zatara Zatara 31 décembre 2018 16:57

            @Belenos

            Cousin est presque un prêtre de l’apocalypse capitalistique selon saint marx dans le sens ou tout est contenu dans les saintes écritures (avec Rosa Luxembourg et Hegel comme apôtres...mais comme vous avez du mal à séparer le marxisme comme mode de gouvernance —ou comme cache-sexe— et le marx de la nécrologie anticipé du capitalisme smiley...).
            Quoi qu’on en pense politiquement, sur le seul plan analytique, Cousin reste très stimulant...


          • 2 votes
            Belenos Belenos 1er janvier 00:17

            @Zatara
            "sur le seul plan analytique, Cousin reste très stimulant..."

            La stimulation analytique, c’est une expression savante pour désigner ce qu’on appelle communément la masturbation intellectuelle. Il est vrai que lorsqu’il parle, on le voit par moment qui s’échauffe et qui rougit comme si une forme d’excitation montait en lui en quête d’une inaccessible extase paroxystique (je ne plaisante pas). 


          • 1 vote
            Zatara Zatara 1er janvier 00:47

            @Belenos
             smiley c’est votre choix de le voir ainsi, petit pervers...

            Après je ne dis pas que Marx ou que le prêtre Cousin sont parfait, je dis qu’il y a de quoi enrichir une réflexion, une fois passé le cap du vocabulaire grandiloquent, ou l’esthétique du messager.... Le message Belenos.... y’a du bon et du moins bon. Pas besoin de prendre parti ou d’encadrer le bonhomme sur une analyse freudienne ....



          • 2 votes
            Belenos Belenos 1er janvier 01:49

            @Zatara

            "Le message Belenos.... y’a du bon et du moins bon."

            Ah mais j’ai compris le message. Ce n’est pas difficile, c’est toujours le même message qui tourne en boucle. Mais à partir de là, on aimerait qu’il propose une action possible en partant de la réalité ici et maintenant ou bien qu’il nous montre en quoi sa vie est l’incarnation exemplaire d’une autre manière d’exister personnellement et socialement qui pourrait nous inspirer. 


          • 2 votes
            Zatara Zatara 1er janvier 01:56

            @Belenos
            ou bien qu’il nous montre en quoi sa vie est l’incarnation exemplaire d’une autre manière d’exister personnellement et socialement qui pourrait nous inspirer.

            Il n’y a pas de place pour de l’épique individuel dans ce genre de grille de lecture, il n’y a que des phénomènes de masse qui se télescopent. Marx et Tolkien n’ont jamais eu la même loupe...


          • 1 vote
            Zatara Zatara 1er janvier 02:02

            @Belenos
            Mais à partir de là, on aimerait qu’il propose une action possible
            ....pour les actions, encore une fois, c’est vide... je vais me répéter différemment : dans "le" Marx de Cousin, il n’a jamais été question d’un programme politique, ni même d’une idéologie politique, mais d’une biographie phénoménologique annoncé du capitalisme servant de grille de lecture historique passé, présent, futur...


          • 2 votes
            Belenos Belenos 1er janvier 02:09

            @Zatara

            C’est amusant de voir comment Marx est fascinant pour les demi-intellectuels. Le logiciel marxiste leur donne l’impression qu’il dispose d’un trousseau de clés qui ouvre toutes les portes des mystères du monde. Mais du point de vue de l’âme, le marxisme est comme un jeu d’assemblage pour les enfants. Une fois qu’on a compris comment ça marche, qu’on a monté et démonté le jeu à 2 ou 3 reprises, on se rend compte que ça ne mène nulle part. C’est une voie sans issue, dont on peut seulement complexifier à l’infini le parcours pour le transformer en un labyrinthe dont on devient le prisonnier savant. Tout ce qui sort de ce labyrinthe est plus ou moins monstrueux, parce que la nature n’en veut pas, l’âme n’en veut pas, la vie n’en veut pas. Alors, ça retourne encore et encore dans la pensée humaine pour rigidifier le cerveau jusqu’à le pétrifier à mort. 

            "Lénine meurt le 21 janvier 1924 à l’âge de 53 ans. Même si ses médecins avaient pu penser que l’origine de ses problèmes de santé était liée aux deux balles restées dans son corps après l’attentat dont il avait été victime en 1918, la cause directe du décès ne fait guère de doute aujourd’hui. En effet, l’autopsie a montré que les AVC à répétition de Lénine étaient dus à une importante athérosclérose de ses artères cérébrales. Celles-ci s’avérèrent presque bouchées et ne laissaient quasiment plus passer de sang. Lors de l’autopsie, un médecin constata, en frappant une de ces artères avec une pince chirurgicale, qu’elle rendait un son minéral, comme si sa calcification l’avait fossilisée. Les gros vaisseaux sanguins du cerveau de Lénine, rigidifiés par les plaques d’athérome, étaient en quelque sorte en train de se pétrifier…" 


          • vote
            Belenos Belenos 1er janvier 02:15

            Etre immortel dans la mort, étrange et peu enviable destin. 
            http://www.slate.fr/story/100897/lenine-cadavre-embellir


          • 1 vote
            Zatara Zatara 1er janvier 02:32

            @Belenos
            c’est incroyable de vous voir vous débattre dans un rejet pur et simple de quelque chose que vous n’avez même pas chercher à comprendre autrement qu’en vous basant sur le régime soviétique. Marx n’a jamais parlé des limites inhérentes aux ressources consommées sur la terre, ni de ce qu’impliquait tout développement exponentiel. En ce sens, Marx est foutrement limité à la seule sphère des classes dites sociales. Au passage, ces mêmes classes sociales tripartites qui existait déjà en France sous l’appellation de la noblesse, du clergé et du tiers état.... Tout n’est pas parfait chez Marx, ce qui n’empêche en rien d’aller y faire un tour, ne serait que pour comprendre certains concepts qui ont encore toute leur place aujourd’hui, tout en oubliant définitivement le reste.... Maintenant, si vous ne jurez que par du Tolkien ou du Marvel, parce que rien ne peut se concevoir en terme de classe (ou d’hyperclasse), parce que toussa, c’est coco-stalino-Mao, c’est votre affaire....mais on ne comprendra strictement rien non plus dans une grille de lecture héroïco-fantaisiste. Simple question ici : le lien que je vous ai proposé un peu plus haut aborde la question migratoire. N’êtes vous pas d’accord avec ce qui y est dit ?


          • 1 vote
            Zatara Zatara 1er janvier 02:35

            @Belenos
            Personnellement, au delà de la seule question du degré de probité sur ce qu’à produit Marx, ce qui me gonfle avec Cousin, c’est qu’il ne fait rien pour simplifier ou adapter sa terminologie.


          • 1 vote
            Belenos Belenos 1er janvier 02:39

            @Zatara

            "c’est incroyable de vous voir vous débattre"

            Où avez-vous vu que je me débattais ?  smiley


          • 1 vote
            Belenos Belenos 1er janvier 02:41

            @Zatara

            "dans un rejet pur et simple de quelque chose que vous n’avez même pas chercher à comprendre autrement qu’en vous basant sur le régime soviétique."

            Ah ? Et sur quoi vous basez-vous pour affirmer cela ?


          • vote
            l'argentin l’argentin 1er janvier 02:48

            @zatara

            Merci Zatara d’ élever le niveau et oui Cousin est un peu gonflant dans son vocabulaire mais en même temps ça permet une plus grande précision et ça évite certainement pour lui de devoir répondre à des questions provenant de gens qui ne voient que l’ écume des choses. Pour ma part mon plus grand reproche c’est qu’il balaye de la main toutes les révolutions sud-américaines et a même fait une vidéo sur Castro et Cuba que j’ai trouvé totalement nulle venant de sa part car c’était plus une analyse à la onfray qu’autre chose.


          • 1 vote
            Zatara Zatara 1er janvier 02:51

            @Belenos
            Où avez-vous vu que je me débattais ?
            C’est une impression...Dés que Marx ressort dans un sujet sur ago, il arrive un moment ou vous pondez un blocage frontale et direct qui condamne tout ce qui à un rapport avec Marx.. Je ne suis absolument pas en train de chercher à défendre Marx ou même Cousin, mais j’estime que certaines idées méritent d’être extraite, et non pas confondu définitivement pour une raison idéologique grossière

            Ah ? Et sur quoi vous basez-vous pour affirmer cela ?
            je les lu à plusieurs reprises dans vos posts... la dernière fois en réponse à Joe Chip par exemple.


          • vote
            l'argentin l’argentin 1er janvier 02:52

            Et pour ce qui est de ce que propose Cousin je pense avoir compris, mais je peux me tromper, que finalement la solution c’est de rester dans l’ action et de ne surtout pas plier bagage pour aller s’ enfermer dans des salles et discutailler du RIC ou autre. C’est de l’ action et de la détermination à reverser le pouvoir capitaliste que naitront les solutions me semble être finalement son message


          • vote
            Zatara Zatara 1er janvier 02:53

            @Belenos
            ... voyez Belenos, sans avoir de talent littéraire particulier, j’ai une très bonne mémoire et vous lis avec grande attention


          • vote
            Zatara Zatara 1er janvier 03:03

            @l’argentin
            Merci Zatara d’ élever le niveau
            Je n’élève rien.
            et oui Cousin est un peu gonflant dans son vocabulaire mais en même temps ça permet une plus grande précision

            pour une partie de la terminologie, ok... mais si je fais cette remarque, c’est parce que ses tournures ou même certains mots peuvent très bien être adapté sans perdre une once de ce qu’il cherche à exprimer, au contraire, il gagnerait en limpidité...


          • 1 vote
            Belenos Belenos 1er janvier 03:22

            @Zatara

            "Il n’y a pas de place pour de l’épique individuel dans ce genre de grille de lecture, il n’y a que des phénomènes de masse qui se télescopent. Marx et Tolkien n’ont jamais eu la même loupe..."

            Je ne pensais pas du tout à Tolkien (d’ailleurs je ne sais pas si Tolkien incarnait sa philosophie dans sa propre vie). Et il ne s’agit pas d’héroïsme mais d’incarnation. Je pensais donc à des gens comme Henry David Thoreau, Mohandas Karamchand Gandhi, Lanza Del Vasto, Soeur Emmanuelle, Pierre Rabhi... ou même Ernesto Guevara. Car ce n’est pas une question de morale (de bien ou de mal) mais de cohérence ("est-ce que je fais ce que je dis ?")... Par exemple, comment Cousin a-t-il solutionné le problème de la fétichisation de la valeur marchande dans sa propre existence ? Comment vit-il ? Qui le paie pour donner ses leçons ? L’activité critique est en elle-même stérile. On n’agit pas sur la vie de l’extérieur. Il faut proposer des incarnations et incarner ce qu’on propose. C’est dans ce contact avec la vie qu’on se rend compte que des solutions relatives sur un terrain relatif valent mieux que des ambitions absolutistes hors-sol. (Bon, j’exagère un peu, parce qu’en fait je ne trouve pas Cousin antipathique du tout et je suis d’accord sur la plupart de ces constats, j’ai des copains comme lui et ça ne nous empêche pas de bien nous entendre et de passer des moments à nous marrer ensemble.  smiley 


          • 2 votes
            Belenos Belenos 1er janvier 03:40

            @Zatara
            "C’est une impression...Dés que Marx ressort dans un sujet sur ago, il arrive un moment ou vous pondez un blocage frontale et direct qui condamne tout ce qui à un rapport avec Marx..." 

            Ma position est frontalement opposée à Marx parce que je perçois clairement l’erreur de son système et les abominations qui en résultent logiquement. Cela n’a rien à voir avec un "blocage" et cela n’implique pas de se "débattre". Je ne fais pas non plus de "blocage" avec la pédophilie et je ne me "débats" pas non plus avec l’islamisme. Est-ce qu’il y a des analyses justes dans les écrits de Marx et Engels ? Bien entendu ! Presque tout est juste dans les détails (comme on trouve beaucoup d’informations vraies et poétiquement décrites dans le Coran). Mais ce n’est pas la question. L’idéologie ne se trouve pas dans les détails. 


          • 2 votes
            Belenos Belenos 1er janvier 03:57

            @Zatara

            "je les lu à plusieurs reprises dans vos posts... la dernière fois en réponse à Joe Chip par exemple."

            Vous ne pouvez pas avoir "lu" que ma connaissance du marxisme se limitait au constat des expériences soviétiques, car je n’ai jamais écrit cela. Je m’amuse en revanche souvent à me moquer des personnes qui trouvent Marx profond et difficile à comprendre, pour les faire enrager (je suis un peu taquin). J’affirme alors que son oeuvre complète se lit comme un roman de gare ou même qu’il m’a suffit de poser la main sur "Das Kapital" ou d’ouvrir une page au hasard pour comprendre toutes les erreurs en quelques secondes. Je sais que mes propos sont agaçants pour ceux qui ont l’impression d’avoir compris l’histoire du monde et l’actualité grâce à Marx, qu’ils paraissent prétentieux et arrogants ou tout simplement stupides. Mais "Je ne suis pas sur ago pour suggérer, ni pour diluer derrière du PC.... ni pour faire dans la psychologie. J’y vais au marteau piqueur hargneux et rieur, tant pis pour ceux qui se braquent..."  smiley

            Même traitement pour Freud. Ces idoles de la modernitude ne m’impressionnent pas du tout. On peut voir très rapidement leur faille, non pas d’une manière analytique en la cherchant avec une loupe mais parce qu’elle suppure et répand son odeur de mort dans la totalité. 


          • 3 votes
            Belenos Belenos 1er janvier 04:09

            @Zatara

            "si je fais cette remarque, c’est parce que ses tournures ou même certains mots peuvent très bien être adapté sans perdre une once de ce qu’il cherche à exprimer, au contraire, il gagnerait en limpidité..."

            Oui mais alors, le discours se terminerait plus rapidement et alors il faudrait passer à l’action. Ce qu’il s’agit d’éviter. On produit cet évitement du passage de la théorie à la pratique en complexifiant la théorie à l’infini. Par exemple, cela permet de produire un méta-discours pour expliquer les termes complexes du premier discours. Ce faisant, on s’éloigne encore d’un cran de la réalité tout en prétendant en avoir approfondi et précisé la description. Au bout d’un moment (après quelques dizaines d’années) on se trouve dans une position complètement abstraite mais très sûre d’elle-même qui permet de démontrer avec éloquence la fausseté et la vanité de toutes les actions des gens qui tentent modestement d’agir sur la réalité avec du bon sens et de véritables actes. 


          • vote
            Belenos Belenos 1er janvier 04:14

            @Zatara
            "sans avoir de talent littéraire particulier"

            Humm, vous venez de recevoir une lettre de refus d’un éditeur ??  smiley


          • 1 vote
            Belenos Belenos 1er janvier 11:20

            @Zatara

            "et vous lis avec grande attention"

            Lisez-bien ce qui est arrivé au cerveau de Lénine, c’est très instructif. 


          • 2 votes
            Zatara Zatara 1er janvier 12:05

            @Belenos
            excellent.

            Au bout d’un moment (après quelques dizaines d’années) on se trouve dans une position complètement abstraite mais très sûre d’elle-même qui permet de démontrer avec éloquence la fausseté et la vanité de toutes les actions des gens qui tentent modestement d’agir sur la réalité avec du bon sens et de véritables actes.

            Bref, comme un prêtre...


          • 1 vote
            Zatara Zatara 1er janvier 15:13

            @Belenos
            (Bon, j’exagère un peu, parce qu’en fait je ne trouve pas Cousin antipathique du tout et je suis d’accord sur la plupart de ces constats, j’ai des copains comme lui et ça ne nous empêche pas de bien nous entendre et de passer des moments à nous marrer ensemble. 

            Espèce de crypto-marxisto-cousiniste ....


          • vote
            Qamarad Qamarad 1er janvier 16:27

            @Belenos
            Mon cerveau va très bien Monsieur. Avec Staline, on vous passe le bonjour céleste. On prend le jacuzzi avec Saint-Pierre smiley


          • vote
            Belenos Belenos 1er janvier 17:10

            @Qamarad
            J’ai du mal à imaginer Staline dans une région céleste mais je souhaite la plus grande paix possible à son âme. (C’est Lénine qui avait le cerveau calcifié.)


          • vote
            tobor tobor 2 janvier 01:05

            @Belenos
            Tout à fait d’accords avec Zatara.
            Sa grille de lecture même si ultra-référencée ouvre sur un tout autre point-de-vue beaucoup plus radical et d’une portée bien plus vaste que ce qui tient de l’argumentaire citoyenniste.
            .
            Il ne peut sans-doute pas faire de proposition concrète sans risquer de procès.
            Il met donc en garde contre la récupération politique puisque le politique n’est qu’une façade derrière laquelle d’énormes intérêts capitalistes ne sont en rien prêts à transiger ou à capituler.


          • 1 vote
            Belenos Belenos 2 janvier 02:03

            @tobor

            "un tout autre point-de-vue beaucoup plus radical"

            Je ne sais pas ce que cela peut vouloir dire. Probablement torturer et tuer des gens, comme toujours avec le marxisme.


          • vote
            pegase pegase 2 janvier 12:40

            @Belenos
            -

            J’ai toujours rien compris à Marx, Cousin non plus smiley

            C’est moi ou c’est vraiment difficile à comprendre ?
            -
            ça semble du même tonneau que la Chine qui se dit "communiste" ??? ... Mon logiciel ne doit pas être adapté smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès