• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Boulo sur le FREXIT et les USA

François Boulo sur le FREXIT et les USA

Infiltré de FI, peur ou manque de connaissances ? l'avenir nous le dira mais ce discours semble tout de même étrange pour une tête si bien faite...

Tags : FREXIT Gilets jaunes




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • 5 votes
    barbarello 28 février 09:47

    Ca fait depuis bien deux mois que j’ai dis plusieurs fois que ce boulo est un problème pour les gilets jaunes et le sens profond et émancipateur des gilets jaunes.
    Les bisounours et les simples d’esprit n’ont rien remarqué. Quant à ceux qui l’encensent car il matche à leurs pauvres visées, ceux là... !
    Ce boulo est parfait pour ramener les gilets jaunes dans le minable jeu des partis, de certains partis, des syndicats, de certains syndicats, et des chemins ultra balisés et sclérosés de la république pourrie à la moelle ! Je le redis !!!
    Sans parler de ses caractéristiques idéologiques assez claires et si typées qui transparaissent au travers des creux et des bosses de sa sémantique.
    Boulo ? Un problème pour le mouvement des gilets jaunes !!!
    .
    Ceux qui ne le comprennent pas devraient faire ce genre de quizz :
    https://www.bfmtv.com/societe/quizz-salon-de-l-agriculture-connaissez-vous-vraiment-les-animaux-de-la-ferme-1637143.html
    Bon quizz à eux, qu’ils soient à la hauteur. smiley
     !  smiley 


    • 4 votes
      Belenos Belenos 28 février 10:00

      @barbarello
      "Je le redis !!!"

      Mais que dites-vous en fait ? Vous répétez le refrain de la même chanson mais sans formuler une critique claire et argumentée. 

      https://www.youtube.com/watch?v=QXbQP6LEjEM


    • 6 votes
      barbarello 28 février 10:10

      @Belenos

      Ce boulo est parfait pour ramener les gilets jaunes dans le minable jeu des partis, de certains partis, des syndicats, de certains syndicats, et des chemins ultra balisés et sclérosés de la république pourrie à la moelle ! Je le redis !!! 
      Sans parler de ses caractéristiques idéologiques assez claires et si typées qui transparaissent au travers des creux et des bosses de sa sémantique. 
      Boulo ? Un problème pour le mouvement des gilets jaunes !!! 

      .
      Débrouillez vous avec ça, il y a suffisamment matière.
      Je conseille de faire le quizz d’abord, plusieurs quizz de ce genre même... 
      Bonne journée. 


    • vote
      mat-hac mat-hac 28 février 12:05

      @barbarello
      La réponse à vos questions :
      https://archive.org/details/FrancoisBoulo



    • vote
      mat-hac mat-hac 28 février 12:21

      Oui, la vidéo consiste à mettre en valeur la sortie de l’UE. Mais la sortie de l’UE nécessite un projet. Seulement François Boulo ne connait pas les grands travaux qui permettraient de recréer des emplois, ce dont ne parlent aucunement les politiciens cités, y compris Asselineau et Dupont-Aignan.
      https://www.youtube.com/watch?v=fpcoiphXuYM
      Savez-vous que les nouvelles sur François Boulo ont été déréférencées des moteurs de recherche sur les articles où il n’y a pas 6000 vues ?
      Pour ma part, lorsque le regarde des vidéos sur les grands travaux, je vois s’afficher ensuite Marine Le Pen, Dupont-Aignan, Asselineau. Or ceux là ne proposent aucunement les grands travaux et ne parlent pas ou rarement de la monnaie productive publique créée en 1945.


    • vote
      barbarello 28 février 12:45

      @mat-hac

      La réponse à vos questions :

      Où avez vous que j’ai des questions sur cette personne, à part dans votre esprit disons très "spécial" ? 


    • vote
      mat-hac mat-hac 28 février 12:47

      @barbarello
      Il s’agit de proposer des solutions. En voici une autre :
      https://rutube.ru/video/de0529caa86691c7ba136c83e734e3d6


    • vote
      mat-hac mat-hac 28 février 12:51

      Je dirais pour ma part que Mélechon et Dupont-Aignant proposent plus de solutions, certes tordues et petites, que Marine Le Pen et Asselineau.


    • 1 vote
      l'argentin l’argentin 28 février 13:42

      @mat-hac
      Désolé mais rien que de voir ségolène Royal dans la canapé à drucker ; c’est le choc votre vidéo mais je suis désolé là je peux plus entendre tous ces enfumeurs


    • 1 vote
      mat-hac mat-hac 28 février 13:57

      @l’argentin
      Vous en faites partie.


    • vote
      mat-hac mat-hac 28 février 23:00

      @mat-hac
      Il est possible, comme Complot, que François Boulo n’ait rien fait pour le mouvement des gilets jaunes. Donc il y a bien un complot. Moi je dis qu’il s’agit du complot de la monnaie privée.
      Après, comme Complot, on énerve pour dire que celui qui parle de la monnaie privée est fasciste.


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er mars 09:50

      L’article François Boulo de wikipedia est en ce moment déréférencé de ma recherche wikipedia alors qu’il est en consultation pour suppression.
      Je peux difficilement signer sur wikipedia.


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er mars 09:54

      ok j’avais pas mis la majuscule à boulo.


    • vote
      pegase pegase 1er mars 10:23

      @mat-hac
      -
      La monnaie française n’a jamais été privée, en tout cas pas sous la cinquième république, les euros français appartiennent aux français .... Chaque pièce ou billet de banque représente un titre de créance émis par la BDF, cette banque étatique (elle est toujours propriété de l’état depuis 1945) a été missionnée pour remplir ce rôle ...
      Prétendre que c’est de l’argent privé n’a absolument aucun sens, c’est le contraire, il s’agit d’argent on ne peut plus publique !
      -
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_de_France

      La Banque de France (BDF) est la banque centrale de la France. Il s’agit d’une institution bicentenaire, de capital privé lors de sa création le 18 janvier 1800 sous le Consulat, puis devenue propriété de l’État le 1er janvier 19461 lors de sa nationalisation par Charles de Gaulle (loi du 2 décembre 1945).

      La Banque de France est une institution indépendante, membre de l’Eurosystème (ainsi que du Système Européen de Banques Centrales) depuis le 1er janvier 1999.

      Ses trois grandes missions sont la stratégie monétaire, la stabilité financière et les services à l’économie (traitement du surendettement, droit au compte, cotation des entreprises, médiation du crédit, accompagnement des TPE, enquêtes de conjoncture, éducation financière...)2.

      Pour l’exercice 2017, le dividende et l’impôt sur les bénéfices des sociétés versés par la Banque de France à l’État français s’élève à 5 milliards d’euros3


    • vote
      ged252 28 février 12:25

      Vous ne pouvez pas vous empécher de raconter des conn.ries, rien à faire, la dette n’a rien a voir avec l’emprunt sur les marchés.

      .

      Mais vous croyez qu’on va vous prêter de l’argent comme ça GRATUITEMENT .

      .

      Vous rêvez debout les gars.

      .

      Bon actuellement, Benoit Coeuré vient d’annoncer un TLTRO = Une opération de refinancement de long terme (c’était il y a une semaine)

      .

      depuis la bourse monte, monte et monte

      .

      Et les idiots sur les forum boursiers expliquent que cette fois ça y est, ça va baisser, ça va être le crash, on atteint le point le plus haut de l’année et autres niaiseries du même style ..

      .

      TLTRO ça veut dire que les entités endettés, c’est à dire l’Etat et les grandes entreprises (surtout) vont pouvoir refinancer leur dette à des taux toujours plus bas. Le TLTRO c’est un genre de QE, et regardez les effets d’un QE sur une bourse : ça monte et ça monte longtemps.

      Tout simplement c’est hélicopter’ BEN, la distribution d’argent gratuit, non pas aux citoyens, mais aux entreprises. Les QE enrichissent les riches, puisqu’il faut être endetté ou pouvoir s’endetter pour en bénéficier et que seuls les riches peuvent le faire, en temps de crise. Par contre les crises appauvrissent les pauvres, il est là le scandale.

      .

      Et s’ils (BCE) ont décidé de lancer un LTRO, c’est parce que la croissance n’est toujours pas là, on a même un début de récession, comme je vous l’avais dit, il faut donc soutenir l’économie ...


      • vote
        ged252 28 février 12:29

        Il annonceront les formalités du TLTRO le 7 mars, en attendant la bourse devrait monter au moins jusqu’au 7 mars, et si elle est contente des décisions prises, encore plus longtemps smileysmiley


      • vote
        ged252 1er mars 11:42

        Allez voir ici si vous voulez rire :

        https://www.boursorama.com/bourse/forum/1rPCAC/


      • 1 vote
        Reiki 28 février 14:08

        Les langues , les religions, les partis...

        Toujours divisé.... à se demander pourquoi Babel c est effondré... 

        Comme n importe quel peuple les Français, montre des désaccords avec sont Élites....

        Mais au Pays de la Révolution on vient avec une proposition.... 

        Le RIC RIC RIC 

         

        Pas nouveau et tellement décrier que ses meilleurs défenseurs semble perdu... 

        Pourquoi le Peuple pense que cela fonctionnerait il mieux aujourd’hui ?

        Car pour l Europe un Frexit es la fin de tous se qu il sont crée durant toutes ses années, jamais ils nous laisserons le briser par notre départ. 

        Si nous pouvons prendre notre indépendance, Un équilibrage des pouvoirs serai fais ou par un pays ayant la capacité de l imposé ou qu elle sois imposé par L union Européenne. 

        Le RIC es incontournable car il définit, l essence même de se que dois être l humanité selon la civilisation Européen. 

         

         


        • 3 votes
          crow crow 28 février 14:24

          En affichant publiquement son engagement politique personnel, il se devait de retirer son GJ.


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 28 février 14:33

            @crow
            Tous les GJ sont engagé politiquement , sinon ils ne seraient pas dans la rue. 
            Mais peut être voulez vous dire qu’il a affiché son adhésion à un parti ? A quel moment ? 


          • vote
            crow crow 28 février 20:58

            @maQiavel

            A d’accord ! je croyais qu’il s’agissait d’un membre de l’UPR déguisé en cantonnier pour l’occasion ! ... Brave garçon en tout cas, n’est-il pas ? ^^


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 28 février 14:55

            François Boulo a raison : il faut une stratégie pour sortir de l’UE (ou des traités européens, peu importe le nom qu’on donne, ce sont des discussions byzantines de juristes déconnectés de la réalité des rapports de force). Rappel : contrairement à la GB, la France est dans l’euro zone et ça change tout aux rapports de force. Par exemple, si un candidat était élu avec le programme de sortir de l’UE, dès le lendemain de son élection, le pays serait dans le chaos du fait de la fuite massive des capitaux et des attaques spéculatives entre autres. Donc annoncer qu’on va se servir de l’article 50, ça peut être utile dans une bataille d’idée contre l’hégémonie culturelle des défenseurs de l’UE dans les médias mais du point de vue opérationnel, c’est à proscrire. La seule façon d’en sortir, c’est par surprise et ça nécessite une préparation en amont.

            Après, il faut définir la stratégie. Je ne suis pas d’accord avec celle qui consiste à désobéir prônée par Boulot dans la vidéo, je vois surtout qu’elle apporte plus d’inconvénients que d’avantages. Il faut au contraire convaincre les autres « partenaires » européens que sortir n’est pas une option, pour que la surprise soit totale. Je me répète mais il faut envisager la sortie de l’UE comme une opération commando et l’effet de surprise constitue un avantage tactique considérable.

            Mais bon de toute façon , à l’heure qu’il est , le Frexit est un fantasme, sortir de la zone euro fait peur aux Français


            • 2 votes
              maQiavel maQiavel 28 février 15:22

              Cela étant , loin de moi l’idée de m’attaquer à Boulo pour de simples déssaccords stratégique … 



            • 3 votes
              joelim joelim 28 février 16:26

              @maQiavel
              "si un candidat était élu avec le programme de sortir de l’UE, dès le lendemain de son élection, le pays serait dans le chaos du fait de la fuite massive des capitaux et des attaques spéculatives entre autres"

              Je ne suis pas d’accord avec l’idée que ce serait un chaos. Asselineau dit qu’un pays avec une économie saine attirera toujours les investisseurs du moins à terme. Certes on douillerait sur le prix de l’essence mais ça ne durerait pas (du moins le sujet mérite réflexion) et au moins l’économie nationale repartirait. D’autre part un effet bénéfique à une attaque spéculative majeure est sous-estimé : celui de la possibilité de rachat à prix cassé des restes de notre industrie, c’est ce qu’a fait la Russie je crois et elle se porte bien macroéconomiquement en tout cas.


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 28 février 17:41

              @joelim

              Un pays qui afficherait sa volonté de sortir de la zone euro déclarerait la guerre aux marchés. Hors dans un cadre libre échangiste , de dépendance des investissement internationaux , du financement de l’Etat par les marchés et d’indépendance de la banque centrale , c’est une guerre qu’il ne peut gagner. Si un candidat ouvertement Frexit l’emportait, le lendemain de son élection, le pays connaitrait la plus importante fuite de capitaux de son existence et des attaques spéculatives sur la dette avec une hausse brutale des spreads sur les taux d’intérêt , ce qui entrainera des défauts de banques et d’entreprises en série , plongerait l’économie nationale ( et bien plus ) dans la dépression et déstabiliserait des classes moyennes confrontées à une chute vertigineuse de leur revenu, de leur patrimoine et une perte massive de leur emploi. Ce chaos économique fera naitre un chaos politique tel que l’élu n’aura plus aucune marge de manœuvre, même ceux qui l’auront élu se retourneraient contre lui. Et viendra un chaos social dont on imagine même pas toutes les implications. Donc non, je ne parle pas juste d’une montée du prix de l’essence smiley . Et dans ce chaos, la priorité de l’élu ne sera pas de racheter les industries à prix cassé smiley , il essaiera de survivre politiquement aux tentatives de destitution dans un brouhara médiatique invraisemblable qui fera passer le Venezuela pour de la gnognotte … 

              Comprenons nous bien : je ne dis absolument pas qu’il n’est pas possible de sortir de l’UE et de l’euro, je pense que c’est souhaitable , indispensable et faisable (même si je pense que les Français n’auront pas cette audace, trop conformistes ). Ce que je dis c’est qu’afficher sa volonté de sortir mènerait à la catastrophe. S’il faut sortir de l’euro, il faut commencer par sortir du cadre dans lequel on est par la réintroduction du contrôle des capitaux, la prise de contrôle de la banque de France et la fixation des taux d’intérêt. Au moment de l’annonce de la sortie de l’euro, il faut que les instruments techniques soient déjà prêts. Sauf que cela nécessite une préparation qui requiert le secret.

              C’est pour ça que je dis qu’il faut envisager le truc comme une opération commando bénéficiant d’un effet de surprise : avertir l’ennemi qu’on va frapper n’a aucun sens. C’est pourquoi annoncer à l’avance une sortie de l’euro n’est pas pertinent. 


            • 1 vote
              l'argentin l’argentin 28 février 18:42

              @maQiavel
              Tu oublies la légitimité du peuple car avec une élection remportée directement c’est plus probant et moins attaquable par les vautours. Imagine sinon il faut encore faire un débat avec une campagne médiatique de malade pour rester et un referendum qui pourra encore être contesté pour ceci cela. Tu es élu pour sortir de l’ UE c’est clair c’est net ; t’arrives là-bas et tu commences les négociations de sorties qui dureront au maximum 2 ans et voilà . De toute manière comme le dit Asselineau d’autres pays emboiteront le pas directement. On en revient toujours à cette phrase de Stiegliest ; les premiers partis sont ceux qui s’en sortiront le mieux. Le Chaos économique j’y crois pas trop car on pourra direct revoir nos amitiés en brisant l’embargo sur la Russie et en nouant direct des liens plus forts avec les BRICS. Je pense que beaucoup de nations seront ravis de revoir la france nucléaire indépendante comme une troisième voie .


            • vote
              tobor tobor 28 février 20:10

              @maQiavel
              "il faut envisager la sortie de l’UE comme une opération commando et l’effet de surprise constitue un avantage tactique considérable."
              .
              C’est malin, tu viens de cracher le morceau !


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 28 février 20:52

              @tobor

              Bof, pas grave, je ne suis pas politicien smiley . Si je l’étais, que j’avais une chance d’exercer le pouvoir et que mon objectif était vraiment de faire sortir la France de l’UE , je me contenterai de faire des critiques modérées de l’euro et du fonctionnement de l’UE , pour être certain de n’éveiller aucun soupçon je parlerai d’une autre Europe … smiley


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 28 février 21:47

              @l’argentin

              La légitimité du peuple, sincèrement les marchés s’en torchent le baril de moutarde , ils ne sont ni démocratiques, ni légitimistes, ils suivent leurs intérêts. Il faut se rappeler du bref instant de sincérité du commissaire européen Günther Oettinger qui avait déclaré , lorsque le taux d’emprunt de la dette italienne augmentait à la suite des élections , « Les marchés vont apprendre aux Italiens à bien votersmiley » Erdogan , malgré sa montée autoritaire , est extrêmement légitime en Turquie , c’est l’un des chefs d’Etat les plus populaires au monde et pourtant il doit se plier aux marchés.

              Attention, je ne dis pas que la légitimité est inutile, elle est indispensable dans le cadre d’un rapport de force, mais elle ne suffit pas à elle seule à faire pencher la balance , il faut une stratégie , l’élu ne peut pas se présenter à poil devant les marchés financiers en se disant que la légitimité sera son bouclier , tout ce qu’il fera c’est les faire rire à gorge déployée.

              Une antilope qui s’imagine qu’en allant boire au même moment et au même point d’eau que les lions, tout se passera bien parce que dans sa tête elle croit que les lions sont des copains herbivores, elle est foutue, elle va se faire bouffer. Je ne dis pas que c’est bien mais c’est juste le comportement attendu des lions. Elle a plutôt intérêt à se servir de ses atouts d’antilope comme l’odorat ou la vitesse pour ne pas se faire becter.

              Il y’a un moment ou l’Etat français sera extrêmement fragile aux attaques des marchés, comme l’antilope qui va au point d’eau, c’est celui qui précède la bascule vers le Franc et le mois qui va suivre. Annoncer qu’on veut sortir de l’euro, c’est entrer en guerre, il ne faut pas croire que ça va se jouer entre gens de bonne compagnie s’échangeant des amabilités dans des cabinets juridiques. Il faut plutôt le voir comme ça. 


            • 1 vote
              l'argentin l’argentin 28 février 22:57

              @maQiavel
              Ca c’est certain que ca sera pas une sinécure mais c’est pas pour autant que ca sera un drame comme on veut nous le faire croire. De toute manière on construit pas sur des fondations merdiques et autant le FREXIT on sait que ca durera maxi 2 ans mais l’autre solution ca prendra combien de temps ? de plus quand on commence à ne plus respecter ses engagements alors les autres aussi et là je crains le pire. Je pense que le BREXIT et la façon dont il va se passer va donner une vision plus précise même si effectivement eux ne sortent pas de l’ Euro ni de l’ OTAN . Mais quand même ça semble bien le bordel chez eux et je suis curieux de voir la suite. Bonne soirée à toi


            • 3 votes
              joelim joelim 1er mars 02:14

              @maQiavel
              Les métaphores ont une fiabilité limitée, je peux aussi en donner qui sont aussi convaincantes que celle de l’antilope :
              1/ un gars tombe d’un bateau et s’accroche à un morceau de bois, par chance il voit une terre au loin, s’il lâche sa bouée et nage c’est fatiguant et risqué mais c’est la seule façon de se sauver
              2/ une tribu se fait voler une bonne partie de sa récolte tous les ans ; quelques uns disent qu’il faut apprendre à se défendre et d’autres disent "chut, vous n’y pensez pas, ils vont nous punir car ce sont les plus forts, vivons plutôt en esclaves"
              Certes le problème de revirement des gens est réel mais ils auront été prévenus et les pénuries boosteront l’économie locale en quelques mois (selon les types de produit). Quand les actions d’un pays baissent beaucoup, si les fondamentaux du pays sont bons (très important) il attirera des capitaux car les spéculateurs ne s’intéressent qu’au dividende. Ce que je veux dire c’est que ça se discute et mérite approfondissement. Quant à la solution "on dit rien à l’avance mais on le fait" je n’y crois pas du tout. Il y aurait tollé et procès en traitrise de la part des européistes si FI ou RN sortaient de l’euro sans l’avoir dit avant. Il y aurait bien plus de volonté de vengeance (financière) que si un gars le dit dès le départ et est choisi par vote national. Si les français le choisissent (bon d’accord ils en sont loin) alors les hyènes (plutôt que les lions) ne pourraient rien trop dire, comme avec le brexit.
              Bien sûr qu’il y aurait déstabilisation, c’est d’ailleurs le principal argument macroniste, mais la baisse d’actions est d’un certain côté bénéfique, ne pas se laisser avoir par les médias qui sront à coup sûr hystériques.


            • 1 vote
              l'argentin l’argentin 1er mars 02:32

              @joelim
              Tout à fait ; de plus penser qu’une telle décision puisse se faire dans le secret le plus total, au nez et à la barbe de services de renseignements étrangers me parait illusoire et on pourrait justement voir des fluctuations du marché inexplicables qui pourraient générer un effet panique et un crise majeure.
              Ensuite il me semble que le but d’un politique c’est de donner l’impulsion en ayant une vision claire de l’ avenir ; pas de surfer sur l’ opinion publique pour épouser ses formes car il aura toujours un temps de retard. Le meilleur exemple en date est cette déclaration de rue (à mon avis bien préparée par l’ intéressé au préalable, ce journaliste de rue devenant connu de tout paris) faites pas Monsieur Dupont Gnan Gnan que je trouve assez dramatique pour quelqu’un sensé avoir une vision pour l’avenir : https://youtu.be/BRBtQQQJpaU


            • 1 vote
              tobor tobor 1er mars 03:23

              @maQiavel

              "Bof, pas grave, je ne suis pas politicien  . Si je l’étais, que j’avais une chance d’exercer le pouvoir et que mon objectif était vraiment de faire sortir la France de l’UE , je me contenterai de faire des critiques modérées de l’euro et du fonctionnement de l’UE , pour être certain de n’éveiller aucun soupçon je parlerai d’une autre Europe … "
              .
              Bien vu !



            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 1er mars 12:50

              @joelim

              Point 1 : aucun électeur ne voudra d’une voie qui consiste à tomber à l’eau et à s’accrocher à un morceau de bois.

              Point 2 : vous avez bien compris que ma position ne consiste pas à dire qu’il faut rester dans l’euro mais que sortir de l’euro est une déclaration de guerre et pour la gagner, il faut se préparer de façon adéquate.


              Lorsque vous écrivez « les pénuries boosteront l’économie locale en quelques mois » , je pense que vous ne réalisez pas que je parle d’un effondrement économique. Certes, les gens vont se raccrocher à des bouts de bois, un peu comme cela est arrivé aux Grecs mais ils seront furieux du gouvernement qui leur aura fait perdre leur bateau , un gouvernement qui de toute façon ne survivra pas à une telle crise à moins qu’il ne mette en place une dictature. En ce qui me concerne, je préfère encore que la France ne sorte pas de l’euro à ce scénario, car au moins , même si la zone euro s’effondre de l’intérieur , on ne pourra pas en rendre les « souverainistes » responsables , ils deviendront même les forces vives de la France d’après car ça fait des années qu’ils préviennent que l’euro ne tiendra pas. Alors qu’à l’inverse, un effondrement provoqué par la sortie de l’euro décrédibilisera totalement et à jamais les « souverainistes » qui seront rendus responsables de tous les maux, la France d’après sera encore entre les mains des européistes pour des décennies.


              Quand vous écrivez « Il y aurait tollé et procès en traitrise de la part des européistes si FI ou RN sortaient de l’euro sans l’avoir dit avant  » , il y’a quelque chose que vous devez comprendre : depuis 50 ans , aucun gouvernement ne respecte le programme pour lequel il est élu. Et ça ne pose aucun problème. Pourquoi ? Parce que les programmes ne valent rien dans notre régime. A l’élection présidentielle, on n’élit pas un programme mais un homme à qui on décide de faire confiance. Aucune présidence n’est la stricte application d’un programme, ça n’existe pas. Donc, ne pas avoir la sortie de l’euro dans un programme qui n’est rien d’autre qu’un outil de communication médiatique pour se faire élire , n’aurait aucun impact. D’ailleurs, l’élu pourrait justifier à postériori cette sortie de l’euro à ses électeurs en leur expliquant qu’il a vraiment voulu une autre Europe mais que les négociations ont échoués et que pour respecter ses promesses, il était dans l’obligation de sortir. On peut raconter n’importe quoi aux électeurs , ça fait 50 ans que les élus les prennent pour des veaux , pour une fois ce serait pour la bonne cause. Les européistes vont gueuler en effet. Et après ? Si ça se passe bien, leurs cris ne porteront pas très loin. Donc le problème n’est pas là, le problème c’est de réussir cette sortie le mieux possible.


              Pour ce qui est de la volonté de vengeance financière, le problème n’est pas là non plus pour une raison très simple : quel que soit la manière, sortir de l’euro est de toute façon déclarer la guerre aux marchés. Donc le problème n’est pas l’existence d’une volonté de vengeance, le problème c’est de gagner cette guerre. Avec la mise en place du contrôle des capitaux et d’un système de répression financière, la marge de manœuvre des marchés serait déjà tellement réduite que le rapport de force serait inversé, l’Etat français aura déjà quasiment gagné cette guerre, à condition de suivre de façon rigoureuse certaines prescriptions dans le mois qui suit la sortie.


              Ma position est très simple : si on se lance dans cette guerre (et sortir de l’euro, c’est déjà la commencer, je le rappelle) , il faut se donner les moyens de vaincre. Si on refuse de se donner les moyens de gagner, il n’y aurait alors aucun intérêt à la déclarer, ça n’aurait aucun sens, ce serait de la folie …


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 1er mars 12:58

              @l’argentin

              « l’autre solution ca prendra combien de temps ? »

               

              Là je parle du temps de préparation pour sortir de l’euro car c’est ça qui est le plus dangereux : quelques mois, voire quelques semaines, le temps de mettre en place les instruments techniques permettant la bascule d’une situation de libéralisation financière totale qui est la nôtre actuellement à une situation de finance contrôlée.

              Il faut bien évidemment que l’élu ait dans son équipe des cadres compétents et en nombre suffisant à qui il pourrait confier la tâche de préparer ces instruments. S’il n’a pas ce type de collaborateurs, il faut oublier l’idée de sortir de l’euro car en comptant sur les hauts fonctionnaires en place, la probabilité qu’ils soient rétifs à une sortie de l’euro est élevée, ils n’obéiront pas au président et mettront en place une administration parallèle pour le paralyser. Ça aussi c’est quelque chose à prendre en compte pour les gens qui s’imaginent que tout va se passer entre bonnes gens de façon juridique et honnête sans aucune stratégie, dans certaines circonstances même De Gaulle n’arrivait pas à se faire obéir des bureaucrates, alors comment imaginer qu’un homme n’ayant jamais exercé le pouvoir le pourrait ? La sortie de l’euro est une opération périlleuse qui nécessite de prendre en compte cette possibilité …

               

              « de plus penser qu’une telle décision puisse se faire dans le secret le plus total, au nez et à la barbe de services de renseignements étrangers me parait illusoire »

               

              Soit, l’élu qui pilote la sortie de l’euro est un véritable homme d’Etat avec des vertus machiavéliennes, soit-il ne l’est pas. Dans le second cas, quelle que soit la manière dont il veut sortir de l’euro, il conduira le pays à la catastrophe. Dans le premier cas, il peut s’en tirer à condition de préparer cette sortie dans le secret.

              Est-ce que ce secret doit être total ? Pas forcément. Il peut même laisser fuiter les informations en personne (moi, c’est ce que je ferais). Pourquoi ? Parce que pendant les quelques semaines (ou mois) durant lesquels son équipe préparera les instruments de sortie, il sera en négociation avec les instances européennes, un peu comme on a pu le voir avec l’Italie après l’élection. Eh bien dans ce cadre-là, il peut faire passer ces fuites pour un moyen de pression. Et ce sera d’autant plus vu comme un bluff qu’il rassurera aussitôt les dirigeants européistes sur ses intentions de ne pas sortir (ou en soufflant alternativement le chaud et le froid). A vrai dire, il peut même faire croire à son équipe que la préparation des instruments de sortie n’est qu’un bluff pour forcer la main aux autres pays pour changer les traités. Ainsi, même si son équipe est infiltrée, la seule information qu’il en sortira, c’est que c’est du bluff (« pour tromper ses ennemis, il faut commencer par tromper ses amis »). Ces bluffs, les Grecs et les Italiens les ont tentés et il ne s’est passé de probant. Là, ce serait pareil sauf qu’à la fin , il va s’avérer que ce n’était pas du bluff et que les négociations n’étaient qu’un moyen de gagner du temps. Il y’a plusieurs techniques possibles pour brouiller les pistes, tout dépend du talent de l’élu …


            • 1 vote
              l'argentin l’argentin 2 mars 04:58

              @maQiavel
              Intéressant mais ça ne me convainc pas et un peuple uni (et nucléarisé) derrière un projet et une volonté commune ça me semble quand même moins incertain et plus clair pour tout le monde ; les marchés compris. Le vrai danger à mon sens vient des USA dans le cas du FREXIT ; pour mener cette bataille on a besoin de tous, on peut pas mener ça dans les couloirs. Le peuple doit être informé régulièrement des forces en présence pour s’y prémunir car ce qui est le plus dangereux pour ces gens c’est la libération de la parole. Si demain un chef d’état Français nous explique ce qu’il fait ; pourquoi et dans quel but ; ca sera pas des secrets et des bluffs en sous marin mais ça sera 60 millions de gens le secret. Ingérable pour des pays des droits de l’ homme et de la liberté comme les USA. De plus la France bénéficie de cette image révolutionnaire auprès du reste du monde et on est un peu le dernier espoir contre cette mondialisation pour beaucoup de monde . On est regardé et soutenu ; le monde nous regarde et le mouvement gilet jaune est en phase avec le FREXIT. ça sera un rude combat mais à quoi bon continuer à vivre dans ce monde indigne et encore prendre le risque des trahisons une fois le pouvoir acquis ou de génuflexions secrêtes qui font plouf. On peut pas créé un nouveau monde pour nos enfants en utilisant les techniques vicieuses de l’ancien. Nous sommes les premières forces révolutionnaires de l’ Histoire à profiter d’une interconnexion qui fabrique peu à peu un cerveau collectif qui voit tout et attend tout. Nous sommes tous acteurs et les lanceurs d’alertes sont les maquisards d’aujourd’hui. Plus il y en aura et moins ils pourront se cacher. Le FREXIT n’est que le préalable d’un toilettage bien plus large de nos vielles démocraties représentatives. Le sens de l’histoire c’est de se libérer de nos chaines, pas de les négocier, peu importe le prix ; pensons aux luttes de nos anciens qui nous ont quand même laissé grâce au sang versé , des conditions d’existence de semi-esclavage. à nous de faire le boulot pour leur laisser la liberté et ça ça se fera pas par des bluffs de jeu de poker avec des gens jamais clairs qui refusent le débat . Car il y a un autre aspect qui rentre en jeu aussi que vous ne saisissez pas. Je remarque clairement chez mes amis d’origines immigrés un plus large soutient au FREXIT. L’ UE est perçu pour beaucoup de Français d’origine immigré comme un bloc de pays blancs chrétiens. Le nationalisme Européen pourrait voir le jour et ce serait certainement très mauvais pour la cohésion sociale. DIre merde à ce projet racialiste clairement et tous ensemble sans tortiller et faire semblant de discuter encore et encore ce projet racialiste, c’est aussi amener plus d’unité au sein du pays et permettre de proposer autre chose au monde en se servant de l’ espace francophone.


            • vote
              Belenos Belenos 2 mars 05:44

              Etonnant, ces écarts de sondages !!  smiley


              Le sentiment que l’appartenance à l’Union Européenne représente un bénéfice pour la France est en baisse (24 %, -7 points par rapport à mars 2017).
              https://www.institutmontaigne.org/blog/sondage-les-francais-et-lunion-europeenne

              Eurobaromètre 2018 : pour 64 % des Français, l’adhésion à l’Union européenne est une bonne chose
              https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/17/2890107-eurobarometre-2018-64-francais-adhesion-union-europeenne-est-bonne-chose.html


            • 7 votes
              Hieronymus Hieronymus 28 février 15:10

              je pige pas le sens de cette vidéo, est ce de taper sur Boulo en expliquant qu’il se plante ? que sa stratégie est mauvaise ?

              C pas clair du tout

              je trouve au contraire que François Boulo au delà de qq désaccords mineurs qu’on pourrait éprouver ça et là, est un mec bien, qu’il convient absolument de soutenir et d’encourager

              Boulo comme style et personnalité, c’est le contraire de l’arrogance et de la suffisance de toute cette classe merdiatico-pourritique qui nous étrangle et nous fait crever lentement mais sûrement depuis des décennies, il est d’une totale modestie et simplicité, il parle doucement, posément, avec clarté et précision tout en respectant son interlocuteur, y en a pas beaucoup des comme lui

              merci à Lui et soutien total aux Gj smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès