• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Ruffin : Bonne année... sans BlackRock !
#33 des Tendances

François Ruffin : Bonne année... sans BlackRock !

Pour cette nouvelle année, François Ruffin a publié une vidéo sur sa chaîne Youtube où il dézingue à tout va le gestionnaire d’actifs américain BlackRock ainsi que le PDG de la branche France, Jean-François Cirelli suite à sa nomination au grade d’officier de la Légion d’honneur, à l’occasion de la promotion du Nouvel An. Et bien entendu sur la proximité de BlackRock avec le gouvernement français et son intérêt vorace pour la réforme des retraites.

Tags : Retraites Nouvel an François Ruffin




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    



    • 6 votes
      capobianco 4 janvier 19:13

      @Grobou de LalornietK
      Merci pour les liens qui confirment la propagande médiatique. Ah les "experts" de la télé, ils sont si beaux et tellement en soutiens du pouvoir... 


    • 10 votes
      zygzornifle zygzornifle 4 janvier 18:05

      LaREM est composée de MacronRock ....


      • 3 votes
        beo111 beo111 4 janvier 19:07

        Merci pour ces vœux très intéressants, bon perso j’aime pas les tons de sa cuisine et de ses fringues, ni l’allure de sa coupe de cheveux, mais vous savez sans doute de ce que l’on dit des goûts et des couleurs.

        Quelques remarques sur le fond, donc.

        Puissante sa remarque sur les orientations du Conseil National de la Résistance. Indépendance par rapport aux puissances financières et indépendance par rapport aux puissances étrangères. On remarquera donc que Nicolas Sarkozy s’est employé à vassaliser la France par rapport aux États Unis d’Amérique en la réintégrant dans le commandement intégré de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, et à la mettre à genoux si ce n’est à plat ventre devant les banques en endettant le pays à un niveau record.

        D’ailleurs le jeune banquier actuellement à l’Élysée jouit de tous les avantages instaurés par cet ennemi de la France (traité de Lisbonne, endettement phénoménal, contenu du CETA) pour aggraver la mainmise de la finance multinationale sur notre pauvre pays. Donc le premier vœu qui vient à l’esprit est la mort politique de tous les sarkozystes et de tous les macronistes, et ce dans d’horribles souffrances médiatiques en 2020. Nous le savons bien, ce n’est un vœu pieu tant les milliardaires maîtrisent les médias, mais il n’y a pas de mal à se faire du bien, ne fût-ce qu’en pensée.

        Un autre point où je trouve que le jeune député ne va pas assez loin, c’est qu’il reste dans l’optique du hollandisme révolutionnaire. Bref, il ne part pas très loin. Dire que son ennemi c’est la finance c’est pas mal, mais ce n’est pas assez précis. Car après tout les financiers, ce sont des humains, comme nous. Et je ne comprends pas comment il peut faire coexister des pensées humanistes en pointant du doigt des gens qui nous donnent les moyens de réaliser nos projets. Par exemple, à moins d’être un héritier il vaut mieux avoir le soutient d’une banque pour acheter son logement.

        On a besoin des financiers, donc il est puéril des les désigner comme des ennemis, c’est la limite principale de la "pensée" hollandienne, et il est presque heureux que cette frontière se soit matérialisée dans la réalité. Alors c’est vrai que le jeune député va un peu plus loin, il remarque que ceux qui sont sensés défendre l’intérêt général en sont devenus en quelque sorte les fossoyeurs, mais là justement c’est sa position de député qui l’empêche de voir l’ennemi, ou pour être plus exact, le problème du point de vue du peuple. Et c’est vraiment là où je voulais en venir.

        Le problème c’est que le peuple ne sait pas comment se choisir des représentants, alors que le capital, lui, a les moyens pour l’influencer dans son vote. D’autant plus que les candidats sont in fine, et quoi qu’on en dise, désignés par le ministère de l’Intérieur. Bref l’État filtre la liste des candidats possibles mais en plus c’est lui qui organise l’élection des députés, qui dans ces conditions ne seront que très rarement de réels représentants du peuple auprès de l’État. En fait en majorité ce sont des représentants de l’État devant le peuple. Et cela est inévitable tant que l’on ne se pose pas la question "quel suffrage ?".

        Car le problème ce ne sont ni les financiers ni les politiques, nous avons besoin des deux pour rester dans une optique de civilisation, le problème est dans le lien entre les financiers et les politiques, et ce lien est matérialisé dans les règles électorales.

        Vous ne m’avez sans doute pas compris, mais je vais employer ce premier trimestre à clarifier un peu tout cela.

        Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2020.


        • 1 vote
          Vraidrapo 5 janvier 05:33

          @beo111
          Par exemple, à moins d’être un héritier il vaut mieux avoir le soutient d’une banque pour acheter son logement.

          Vous avez touché en partie seulement le cœur du "problème" ( de la "problématique" comme on dirait aujourd’hui...).
          Après l’affaire des fonds pourris mise à jour par l’explosion de la bulle boursière yankee, le contribuable français a été mis à contribution pour renflouer les banques (selon document des services fiscaux). De sages commentateurs avaient (naïvement) émis l’idée que Talonnettes avait l’opportunité d’imposer aux banques la scission de leurs activités en 2 entités indépendantes : l’investissement et le dépôt. Comme il fallait s’y attendre l’Homme de Lisbonne, s’est assis sur cette idée démocratique.
          Aujourd’hui d’autres économistes révèlent que les Banques Centrales achètent des Actifs à tour de bras en faisant croitre le CAC40 de 30% en 12 mois grâce aux "miracle" de la Planche à Billet, c’est un exercice appelé "Assouplissement Quantitatif" qui devait prendre fin en septembre 2018 après une émission de 1600 Mds € et qui n’a jamais cessé jusqu’à aujourd’hui. Chacun peut imaginer le Tsunami que les "Dei ex machina" ( pourront Goldmann-Sachs, BlackRock, Rockfeller, Rotchild etc...) en évoquant la fatalité, le moment venu. Et le Français lambda ignorant et impuissant, prié d’accepter cette nouvelle fable du même tonneau qu’un Boeing dans le Pentagone....
          Furtivement, certains avaient suggéré de faire comme l’Islande en 2008 :
          refuser la Dette,
          nationaliser les Banques
          D’autres ont répondu que la France était trop importante pour calquer sa posture sur l’Islande. Mais qu’est-ce que la Dette, qui est le Créancier que personne jamais ne désigne ? Les Banques allemandes, le Japon, la RPC... ?
          Aujourd’hui, il semble que la BCE est LA créancière !
          A partir de rien, d’aucun patrimoine, la BCE ouvre un cahier avec 2 colonnes  : "Créance", "Dette" ( personne n’explique jamais cette subtilité au petit peuple )
          elle émet de la monnaie "artificiellement" que les Banques privées empruntent à taux zéro pour prêter aux États qui sont priés de s’endetter auprès d’elles.
          Dans l’Hypothèse imaginaire où un État rembourse sa Dette, l’opération est enregistrée dans le Cahier et la monnaie est détruite. Fin rêvée de l’Histoire !!!

          Je dis, présenté ainsi, on ne rembourse rien et les populations ne s’en portent que mieux. Jadis, quand les Présidents français ( Pompon, Giscard l’Africain... ) faisaient le tour de l’Afrique française en effaçant les dettes, on désignait l’opération " un Moratoire".
          Il vaut mieux mettre quelques banques privées, qui se sont goinfrées pendant des siècles sur la paille que pousser les gens à la guerre civile à cause de dettes irremboursables.

          Ne pas emprunter est mal vu : Saddam et Kaddafi en savent quelque chose . Non contents d’être autonomes financièrement, ils ont voulu s’attaquer l’un au franc CFA, l’autre au pétro-$... ils ont dû se terrer comme des rats avant d’être respectivement sodomisé agonisant ou avoir la tête arrachée par pendaison ( pour la défense des minorités smiley ) .
          "On touche pas au grisbi !" Non mais des-fois... !!!


        • vote
          beo111 beo111 5 janvier 08:10

          @Vraidrapo

          Si vous intéressez à la souveraineté monétaire vous serez sans doute plus intéressé par les vœux de Dieudonné M’Bala M’Bala qui propose un outil d’émancipation monétaire à l’usage des épargnants français.

          On remarquera d’ailleurs qu’il est un universitaire étasunien, David Schaum, qui a travaillé sur des outils à l’usage du peuple dans le domaine des moyens (cryptomonnaies) et de la délibération (VÉA vote sur des échantillons aléatoires).

          Prions pour que sa pensée irradie un peu plus nos consciences.


        • vote
          yoananda2 5 janvier 09:27

          @Vraidrapo

          A partir de rien, d’aucun patrimoine, la BCE ouvre un cahier avec 2 colonnes  : "Créance", "Dette" ( personne n’explique jamais cette subtilité au petit peuple )
          elle émet de la monnaie "artificiellement" que les Banques privées empruntent à taux zéro pour prêter aux États qui sont priés de s’endetter auprès d’elles.

          Ce n’est pas à partir de "rien", il y a un collatéral, du moins pour les QE. Les taux par contre, sont "artificiels" : le plus haut possible (pour que ça rapporte) mais le plus bas possible (pour que ça aide les banques).


        • vote
          pegase pegase 5 janvier 12:38

          @yoananda2
          -
          Ce n’est pas à partir de rien, c’est faux de prétendre cela, un billet de banque est un titre de créance, il représente de l’argent que vous doit la banque de France qui est une entreprise appartenant à l’état, lorsqu’il s’agit de monnaie électronique émanant d’un emprunt à une banque privée, il s’agit d’un titre de créance émanant d’une entreprise privée ... la nuance est de taille...

          N’importe qui peut signer une reconnaissance de dette à un tiers, ainsi vous pouvez me signer une reconnaissance de dette de 10 000 euros, voilà vous venez de créer 10 000 euros smiley

          Blague à part, seule la monnaie centrale (émanant d’une banque centrale) et surtout l’or et l’argent ont une réelle valeurs ... le reste, crypto monnaies, monnaie électronique, monnaies locales et autres jetons c’est de la monnaie de singe dont on ne peut avoir qu’une confiance très limitée ...


        • vote
          Vraidrapo 5 janvier 14:40

          @yoananda2

          1. qu’est-ce qu’un collatéral... ?
          2. quand un artisan prête de l’argent, c’est un capital qu’il a acquis par la vente de sa production (sa sueur) . Quelle est la justification des sommes mises en circulation par une BC ? Je ne vois pas !

          Si demain, l’UE décide qu’un SDF est "banque centrale", il pourra émettre de la monnaie, oui ou non ?

          il ne faut pas noyer les gens derrière du vocabulaire abscons, sinon on fait le travail de l’Oligarchie et de ses media enfumeurs.


        • vote
          yoananda2 5 janvier 17:08

          @Vraidrapo
          Je réponds parce que tu poses des questions (pertinentes qui plus es) et que je pars du principe que tu essayes de comprendre comment ça marche malgré la masse de desinformation qui traîne sur le net souvent de type "anti-système" (je n’ai pas la vérité infuse mais j’ai suffisamment étudié le sujet pour savoir qu’il y a beaucoup de conneries qui sont dites). Si ce que tu cherches ce sont des arguments anti-banquiers, j’en ai, mais ça ne sera pas l’objet de ce post.

          il ne faut pas noyer les gens derrière du vocabulaire abscons, sinon on fait le travail de l’Oligarchie et de ses media enfumeurs.

          Tout à fait d’accord.

          qu’est-ce qu’un collatéral... ?

          En fait c’est un peu comme un prêteur sur gage : tu lui file ta montre et il te refile 100 boules, le contrat étant qu’il te rends ta montre quand tu lui rends les 100 boules avec les intérêts (faut bien qu’il gagne sa vie).

          Concrètement, "tout" ce qui représente une richesse peut être un collatéral : une maison, une entreprise, de l’or, et dans l’absolu, même un contrat peut être un collatéral.

          Pour la banque centrale, elle ne peut pas prendre n’importe quoi comme collatéral, et la, je n’ai pas les détails. Mais dans la pratique je crois savoir (75% de certitude) que ce sont des obligations d’états, parce que c’est censé être le truc le plus sûr.

          Ce qui n’est pas totalement con parce que au final c’est l’état qui donne de la valeur aux choses : si l’état ne garantit pas la propriété privée, ta baraque elle ne vaut pas grand chose, on ne sait même pas avec certitude que c’est la tienne. On peut discuter si c’est pertinent ou pas, truqué ou pas, mais c’est comme ça que j’ai compris que ça marche.

          Si demain, l’UE décide qu’un SDF est "banque centrale", il pourra émettre de la monnaie, oui ou non ?

          Dans l’absolu oui, dans la pratique, il faut qu’on ai "confiance" dans ce qui sert de collatéral. Généralement on a plus confiance dans des institutions qui sont depuis des siècles parfois que dans un gus qui a "raté" sa vie (du point de vue économique, il est peut-être très content de son sort).

          Quelle est la justification des sommes mises en circulation par une BC ?

          C’est un peu complexe, je vais essayer de résumer ça. La création monétaire ce sont les banques privées qui s’en occupent. Donc quand TOI tu fais un prêt, c’est TOI qui crée de la monnaie, par l’intermédiaire de ta banque. C’est d’ailleurs pour ça que l’argent ne t’appartient pas, mais que la banque à une reconnaissance de dette envers toi. Les banques centrales servent à coordonner la création monétaire entre les banques privées. Si tu veux les détails je t’invites à aller voir les superbes vidéos de vulgarisation de la chaine YT Heu !reka. Tu comprendras à quoi servent les banques centrales, et comment elles fonctionnent et le solde target 2 et le reste.


        • vote
          le421 5 janvier 17:22

          @beo111
          Je pense que lorsqu’on parle de "finance", on ne parle pas du banquier qui monte avec vous un dossier de crédit pour financer votre maison. Là, on est dans le concret et l’utile, on va faire bosser des entreprises et les intérêts perçus par le prêteur ne sont pas remis en cause.
          La finance pourrie par contre, c’est celle du THF et de "l’optimisation fiscale", celle qui fait plein de fric sans rien apporter de concret à la société, celle qui enrichit des types qui n’en branlent pas une au détriment de ceux qui triment.
          Je pensais que vous aviez fait la différence.


        • vote
          pegase pegase 5 janvier 18:03

          @beo111

          Vous ne m’avez sans doute pas compris, mais je vais employer ce premier trimestre à clarifier un peu tout cela.

          Sisi, excellent et pas grand chose à redire, sinon qu’il faudrait imposer un plafond maximum à ne pas dépasser aux plus grosses entreprises ... banques privées, gafa et fonds d’investissements y compris ...


        • vote
          Vraidrapo 6 janvier 18:26

          @yoananda2
          Merci de tes efforts à chaque fois que je te sollicite smiley

          J’irai voir les vidéo de vulgarisation sur YT. En attendant :

          Mais dans la pratique je crois savoir (75% de certitude) que ce sont des obligations d’états,

          La dernière "perf" , connue de moi à part les misères de la Troïka, concernant la BCE c’est le QE.
          Il était question d’injecter 1,600 Mds € dans le Système ( "de la fausse monnaie" selon De Sertine), jusqu’en septembre 2018 !!!
          Le "malheur" est que la BCE a continué le QE jusqu’à aujourd’hui... alors si la CAC40 est monté de 28% en 2019, c’est selon les sources que :
          les Banques privées ont acheté des Actifs vu qu’elles ne savent plus quoi faire de ce pognon,
          la BCE elle-même a acheté les Actifs
          Dans cette perspective, les Obligations d’État ne sont pas concernées par ma question !?

          Moralités :
          1 les Commentateurs économistes ne sont pas d’accord entre eux. Combien la question est difficile !? ( J’rigole...),
          2 Ça sent vraiment mauvais pour le contribuable et les Assurances-Vie, pour le jour où la Clique Goldmann-Sachs / BlackRock / Rotchild etc... va siffler la fin de cette dernière Partie comme en 2008.
          Les détenteurs de bas de laine sont prévenus audelà de 100k€ et de 70k€ les comptes courants, rsp. les A-Vie ne sont plus couverts par les Fonds de Garantie.

          Putain, j’en reviens pas de l’inconscience des gens... ils se font manipuler dans tous les compartiments et continuent de s’agiter invariablement avec cette consommation de Merde... Ils ne voient même pas les Alertes répétées de l’Ecosystème ( quant à ce PM Australien éco-sceptique, mon père aurait dit "il faut le pendre par les couilles" )


        • vote
          yoananda2 6 janvier 20:51

          @Vraidrapo
          oui oui oui.
          Il faut bien différencier le fonctionnement "normal" de l’économie et ce qui se passe en ce moment, qui est un fonctionnement, comment dire, dénaturé. En fait le QE est effectivement censé être un truc temporaire, exactement comme avec le prêteur sur gage, t’es censé récupérer ta mise.
          C’est ce qu’on appelle le "taper" (enfin ce que la FED à nommé ainsi).
          Mais la un QE qui dure, qui n’en finit pas, c’est quasi de la création monétaire pure et dure. Bon, selon Maurice Chevalier, qui s’y connait quand même un peu, aux USA l’argent est sain, c’est à dire qu’il corresponds à de la création de valeur (j’ai des gros doutes mais bon), alors qu’en europe, ce n’est pas le cas, c’est bien de la création ex-nihilo.

          Le but évidement est de maintenir les bourses artificiellement (dans les 2 cas) sous peine de que l’économie mondiale ne s’effondre complètement, comme elle aurait du le faire en 2008, mais en pire. Est-ce que il vaut mieux la création monétaire qui fabrique un faux effet de richesse dont les plus riche profitent (pour l’instant du moins) ou un vrai effet de pauvreté dont les plus pauvres patiront ? je te laisse juger, moi perso, j’en sais fichtre rien.

          Dans tous les cas oui, il va y avoir une chypriotisation de l’épargne des gens. En fait elle a déjà lieu, en ce moment même par la réduction de retraites, des pensions chomages, et de l’inflation (bien que ça c’est un poil plus compliqué car on a en même la déflation pour les petits prix < 3000€ en gros, et inflation pour les gros prix). On est dans un système très pervers.
          Est-ce que les gens sont inconscient ? oui en partie, mais même ceux qui sont conscient sont pieds et poing liés, il n’y a pas des tonnes de solution en réalité (je veux dire pour les gens conscients). Tu peux pas retirer ton argent des banques comme ça, et même si tu le pouvais, ça ne résoudrait pas grand chose.


        • 2 votes
          ETTORE 4 janvier 23:09

          Encore un qui pense (et puis oublie) que alzheimer est nécessaire pour gouverner.

          Pour un "opposant " ayant approché de très prés macron....je pense qu’il en resteras contaminé.

          C’est quand même désolant de ne pas se protéger d’une telle maladie et de faire croire qu’on est dorénavant immunisé, par une vaccination à la Roselyne Bachelot !


          • vote
            le421 6 janvier 08:40

            @ETTORE
            Ah là là !!
            Encore un qui va dire que Macron et Ruffin sont copains comme cochons.
            Les mêmes qui parlaient de Dassault et Mélenchon...


          • 3 votes
            ETTORE 6 janvier 12:54

            @le421

            Ahhh... Mais " l’amitié " Dassault/Mélenchon......c’est pas moi qui l’ai inventé !
            Bel univers glauque, où ceux qui font semblant de se marcher dessus, ne font que s’aider ......à faire la courte échelle !


          • 1 vote
            albert123 7 janvier 16:46

            @le421

            Et sinon il va bien Carlos Ghosn ?

            c’est le nouveau pote du gourou, entre frères de la même loge ça se comprend.


          • 1 vote
            tobor tobor 6 janvier 23:08

            L’histoire de la grenouille n’est pas un test (gare aux animalistes !) mais plutôt un syndrome, mr Ruffin...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès