• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Grande soirée du Brexit à Paris, avec Dupont-Aignan, Asselineau, Pascot, (...)

Grande soirée du Brexit à Paris, avec Dupont-Aignan, Asselineau, Pascot, Philippot, Cheminade...

Le 31 janvier à minuit, le Royaume-Uni a officiellement quitté l'Union européenne ...

François Asselineau (Union Populaire Républicaine), Nicolas Dupont-Aignan (Debout La France), Jean-Frédéric Poisson (Parti Chrétien Démocrate), Jacques Cheminade (Solidarité & Progrès), Dominique Jamet (Union Nationale Citoyenne), Djordje Kuzmanovic (République souveraine), Florian Philippot (Les Patriotes), se sont réunis le soir du 31 Janvier pour fêter l'évènement du Brexit...

Grands absents, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen...

Commencez la vidéo vers 1h28 min :

Tags : Politique Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Jacques Cheminade Royaume-Uni Union européenne Brexit Florian Philippot FREXIT Jean Bricmont Philippe Pascot Boris Johnson




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • 1 vote
    mat-hac mat-hac 1er février 10:06

    Coovi vous invite par ses sommets de la Maât. Je suis étonné que le PCF ne vienne pas. Du coup il y a Poisson !


    • 14 votes
      pegase pegase 1er février 10:36

      @mat-hac
      -
      Superbe discours de Cheminade, je suis étonné ...

      NDA aussi ... belle brochette de souverainistes, une telle coalition aurait un poids certain auprès des électeurs ...

      Soyons fous, un gouvernement ainsi constitué serait fantastique smiley


    • 9 votes
      V_Parlier V_Parlier 1er février 18:44

      @pegase
      Quand on voit les derniers résultats des européennes on oublie vite tous ces rêves. Non non, les électeurs préfèrent élire des néolibéraux européistes pour pouvoir après protester dans la rue en prétendant qu’ils ne savaient pas que c’étaient des néolibéraux.


    • 2 votes
      mat-hac mat-hac 1er février 22:14

      @CLOJAC
      J’ai détesté les applaudissements du début parce que je ne m’étais pas branlé avant.
      Je pense à ma Maât de l’Ubuntu Kemeth désolé !


    • vote
      CoolDude 1er février 23:13

      @CLOJAC

      Il faut toujours laisser du temps à l’influence minoritaire !

      En réalité pas tant que ça...
      Il suffit d’un pour foutre une dissonance pas possible !

      Une sorte de virus. C’est tendance en ce moment.

      5%

      Il suffit d’un...


    • vote
      CoolDude 1er février 23:16

      @CoolDude

      Certain appelle ça le R0...


    • vote
      Hieronymus Hieronymus 1er février 23:25

      @mat-hac
      Je pense à ma Maât de l’Ubuntu Kemeth désolé !

      on aimerait voir comment elle a l’air, vu l’effet qu’elle vous fait smiley


    • 7 votes
      Norman Bates Norman Bates 1er février 23:35

      @mac-hac

      "J’ai détesté les applaudissements du début parce que je ne m’étais pas branlé avant."

      Il y a décidément beaucoup de secoués et "d’agitation" dans la ségosphère...
      Encore un pour qui la maladie de Parkinson serait une bénédiction... smiley


    • 1 vote
      Lucy Lucy 2 février 11:13

      @mat-hac

      Il ne faut jamais boire de l’eau trop tiède. Un peu tiède ça va... mais pas trop tiède car c’est extrêmement moyen.


    • 4 votes
      Lucy Lucy 2 février 11:15

      @mat-hac
      J’ai celle-là aussi.

      J’ai mangé une pomme verte avec un ver dedans, je ne savais pas quoi faire du ver, je l’ai fait rentrer dans mon nez et ressortir par ma bouche.


    • 6 votes
      Lucy Lucy 2 février 11:24

      Après l’appel du 18 juin et la politique de la chaise vide de Charles De Gaulle, Asselineau veut lui aussi marquer son époque en organisant le jamboree des stroumphs souverainistes du 31 janvier, une soirée qui restera gravée dans les livres d’histoire comme un pas décisif vers la libération de la Fronce. L’émotivité des militants de l’Upépère était palpable comme le gras sur le jambon, ils en avaient les larmes aux yeux et certains pleuraient pour le bouquet final lorsque qu’Asselineau entonna la marche des résistants, une chanson paillarde devenue le tube de l’hiver des militants de l’Upépère : « Macron si tu savais ton europe où on s’la met… au cul… au cul… aucune hésitation… ». Quelle bonne surprise de voir notre Arbre à canne céleste s’encanailler à ce point, un vrai régal républicain. Sans doute le souvenir ou l’influence des GJ dont il se proclamait le chef sur cnews juste avant les dernières européennes.  

      Je suis taquine, mais l’équation pour le frexit est loin d’être résolue avec les stroumphs souverainistes sachant qu’ils ont déjà oublié l’enseignement principal de 2017 : les Français ne veulent pas sortir de l’euro. Deuxiemement, le brexiter Nigel Farage qui a fait basculer le référendum vers le « oui » réagissait sèchement en 2017 : « Nigel Farage prévient les élites britanniques qui semblent oublier aujourd’hui que le Brexit s’est joué sur l’immigration ». Un peu comme nos stroumphs souverainistes qui ne veulent pas être taxés d’extrême-droite par la bien-pensance, ni voir leurs effectifs militants foutre le camp !  smiley


    • 7 votes
      Norman Bates Norman Bates 2 février 11:59

      @Lucy

      Ouh, je reconnais bien ton esprit taquin...tu as toutefois raison, ce 31 janvier va laisser une marque dans l’Histoire...ou du moins une traînée liquide...le 14 juillet va en devenir une date anecdotique, ce qui n’est pas plus mal...
      Loin de moi l’idée de jouer au rabat-joie farci de perfidie mais cette épique et triomphale sauterie est aussi porteuse d’un fâcheux retour de manivelle...
      La croisière des brexiteurs s’amuse et les binettes des frexiteurs apparaissent au hublot, en quête éperdue d’une miette de gloire, fut-ce par procuration...le contraste est cruellement mis en lumière entre les rosbeefs qui célèbrent la victoire et leurs homologues frenchies qui n’ont dans leur fête triste que leurs échecs, leurs défaites, et leur incapacité chronique à présenter...


    • 4 votes
      Djam Djam 2 février 14:26

      @Norman Bates
      Bonjour cher Norman smiley
      Je retrouve avec un sincère plaisir vos quelques remarques pertientes sur la fête française (?) du Brexit.
      Je ne vais vous la raconter à l’envers, je suis ravie que le Brexit soit enfin validé, et je n’ai guère peur de redire ici que je rêve d’un Frexit aussi. Mais, mais, mais... la France n’est pas l’Angleterre, les mentalités et l’histoire nous ont structurés très différemment sur certains points cruciaux.

      En vrac, je dirai :

      1/ le peuple anglais est fier de lui-même pendant que les français pratique leur petit jeu préféré : s’auto flageller.
      2/ un Nigel Farrage français, pour le moment on en a pas... j’ai beau chercher à l’assemblée européenne des costardés par "I think like an american", je n’entends ni ne vois de Farrage français avec son art oratoire.
      3/ Asselineau fait, n’en déplaise à certains, un sacré boulot quand même. Mais le point faible de FA c’est qu’il est un formidable professeur mais pas un futur président à stature. Les français attendent un Grand Homme..
      4/ le drame de la droite (authentique, pas celle qui se ridiculise ici depuis des années) c’est que les diverses factions sont trop orgueilleuses (j’aurai pu écrire "connes"....) pour s’unir.

      Mais contrairement à ce que rabâchent les merdias et un certain nombre de commentateurs amers, beaucoup de français de la base rêvent d’une récupération de notre souveraineté, sauf que... dès qu’ils l’ouvrent publiquement, ils se font écharpés.

      Personne n’a envie de sacrifier son petit confort à domicile pour affirmer et combattre le Frexit. Le français a un lourd handicap : son individualisme maladif. Les "lumières" tamisées sont passées par là et le "moi, ma vie, mon œuvre" et le "moi, personnellement, en ce qui me concerne, Je..." sont intégrés dans la cervelle française comme le sparadrap du capitaine Haddock smiley

      Passez un bon et reposant dimanche...


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 2 février 18:56

      @Djam
      Même si Asselineau a un style "vieille école" je ne pense pas que ce style reste indéfiniment placardisé après le défilé de clowns qui nous avons eu. Il est bien possible qu’un jour il soit à nouveau bien vu qu’un pays ait pour représentant un gars qui a l’air sérieux, même s’il a l’air d’un "prof" comme vous dites. Pour moi l’obstacle n’est pas là. L’obstacle est que la place a déjà été prise depuis 20-30 ans par la concurrence (toute discutable qu’elle soit) et qu’il part de zéro.


    • 1 vote
      V_Parlier V_Parlier 2 février 19:07

      @mat-hac
      En ce moment vous écrivez des trucs tellement farfelus sans queue ni tête que quand j’ai lu "du coup il y a poisson" je croyais que c’était ce qu’il y avait au buffet...
      Bon, pour ce qui est du Brexit, tant mieux mais loin de moi l’occasion d’encenser la GB. Ses méfaits ne cesseront pas : https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/le-brexit-ne-changera-rien-76591 . En revanche ça servira d’illustration intéressante à titre économique pour les exitophobes...


    • 4 votes
      Norman Bates Norman Bates 2 février 20:01

      @Djam

      Bonsoir chère Djam... smiley
      Je ne peux que confesser mon ravissement de suivre les virevoltantes envolées de votre plume et vos appréciations elles aussi pertinentes...
      Je vous rejoins sur les quatre points que vous avancez...il y a des explications judicieuses sur le pourquoi d’un poids électoral famélique du Frexit auxquelles j’ajoute la puissance de la propagande médiatique...
      J’ai une approche divergente sur le Frexit synonyme de souveraineté et d’émancipation du peuple...selon moi l’UE n’est qu’une salle de commande centralisée aux mains des puissances dominantes...un instrument, en quelque sorte, dont la dislocation totale n’engendrerait que des désagréments d’ordre pratique...et que la GB, par son positionnement spécifique au cœur de ces "puissances dominantes", soit la première "évadée" de ce système européen ne me semble pas si innocent...voila un fugitif en cavale dont l’appartenance à l’UE n’était qu’accessoire pour complaire aux desiderata du lobby mondialiste...bref, je crains que ce Brexit ne soit qu’un rideau de fumée tant la perfide Albion demeurera docile...
      Vous avez raison, la comparaison avec la France serait trompeuse, ne serait-ce que par l’Histoire, la mentalité des peuples respectifs, les figures de proue de la "dissidence" égocentriques maladifs et incapables de nommer "l’ennemi", et les liens avec ces "puissances dominantes" qu’il est possible de combattre pendant des siècles sans résultat tangible...le bulletin glissé dans l’urne reste selon moi une illusion et un exutoire, une compensation, ces gens là n’ont en réalité que deux points sensibles, la bourse et la vie...combattre cette pieuvre nécessite, me semble t-il, des moyens dont la radicalité effrayerait les esprits conditionnés qui préféreront toujours la soumission à la vaisselle cassée...
      Je vous souhaite une agréable fin de ouikend...et au plaisir...


    • 1 vote
      Djam Djam 2 février 23:25

      @V_Parlier
      Ne lisant pas dans le marc de café et n’étant pas plus futurologue, peut-être avez-vous raison... je veux bien croire que le pays saura, un jour (?) porter Asselineau aux hautes fonctions...
      Après tout, à force d’entendre les baltringues actuels appeler à faire "de la pédagogie", AF est le effectivement le mieux équipé.


    • 16 votes
      Conférençovore Conférençovore 1er février 10:18

      Si l’on veut l’emporter en 2022, il faut que tous ceux-là s’unissent. A nous tous nous serions probablement la première force politique de France. Il serait catastrophique d’y aller de nouveau avec 5 ou 6 candidatures faisant quelques pourcents chacune. Le plus rassembleur de tous est NDA mais Asselineau a toutes les compétences requises pour gérer un ministère de l’eco-finance (ou le budget), Philippot à l’Intérieur, Monnot au logement, pourquoi pas Polony à l’Educ Nat, etc.

      Rien que DLF+UPR c’est le double des militants du RN. Seule LFI nous dépasse mais les contradictions des lignes internes ont affaibli ce mvt. Certains d’entre eux nous rejoindraient d’ailleurs (les souverainistes de gauche).

      Si on ne fait pas cette primaire patriote, le scénario est écrit d’avance : la blonde en tête ou presque au 1er tour et la victoire du système au second 55-45.

      Est-ce qu’on veut ça ? Est-ce que l’on veut 5 années supplémentaires d’ultra-répression du peuple et d’ultra-laxisme des racailles ? De cynisme (Micron et son t-shirt, ses travelos...), de mépris, de démantèlement de tous les acquis sociaux, de braderie de tous nos intérêts stratégiques, de poursuite de l’immigration de masse et de peuplement ingérable, de criminalité qui explose, d’islam de plus en plus problématique, de dumping social et environnemental de la part de pays qui ne respectent rien (Chine, Inde, pays du golfe...), de puissances qui nous oppressent (EUA, Turquie qui se montre de plus en plus agressive en Méditerranée, d’Allemagne qui nous impose tout en UE...), nous concurrencent (paradis fiscaux, bancaires, juridiques), de Sécu et autres caisses pillées de toutes parts, d’hosto qui ferment et d’écoles-universités en déliquescence complète ? Même si la blonde passait nous serions attaqués par les marchés , la "communauté inter", les lobbies de toutes sortes (éco, confessionnels...)...

      Nous avons de grandes divergences mais un point commun essentiel : la souveraineté.

      Les "alternatives" pour 2022 sont simples : Nous ou l’une des trois possibilités suivantes :
       L’incompétence (RN) et le probable chaos eco et civil et l’impossibilité de conduire une politique
       Le démantèlement du pays qui se poursuivra "parce que c’est leur projet" (LREMPS)
       La tiers-mondisation avec un parti qui veut faire rentrer la moitié de l’Af chez nous et dont les propositions eco delirantes vont nous transformer en Grèce-bis (LFI)

      La seule solution viable et saine est l’Union Patriotique avec un prog commun raisonnable de renégo du traité et sortie de l’UE en cas d’échec après un référendum, de remise en ordre (justice, sécurité, police...), relance eco (en favorisant nos entreprises, PME notamment, une agri propre...), de débureaucratisation, de démocratisation (introduction de la proportionnelle à l’A.N., RIC...). Ça pourrait d’ailleurs être un prog sur 10 ou 20 ans avec des stratégies sur l’energie, le transport, l’espace maritime, le logement, etc.

      Si vous êtes militants d’une des formations présente à cette soirée, vous avez le devoir de solliciter vos cadres dans le sens de la raison : ni système, ni extrême. A la limite vous pouvez même copier/coller ce post, le modifier et y mettre vos idées issues de vos sensibilités pol respectives... et l’adresser aux bureaux politiques et responsables.

      Avec la base militante dont on dispose, c’est jouable. C’est ça où l’une des trois autres options, toutes catastrophiques. A chacun de voir...


      • 14 votes
        Joe Chip Joe Chip 1er février 11:53

        @Conférençovore

        Non, actuellement, le souverainisme "pur et dur" c’est 5%. Les eurosceptiques ont pris une claque dans tous les pays, comme au Danemark, où le leader du parti eurosceptique a annoncé que son mouvement avait disparu alors qu’il était encore relativement puissant il y a 5 ans. En Italie le M5S est quasiment revenu dans le giron de la gauche gouvernementale et Salvini, qui a visiblement surestimé les cartes qu’il avait en main, vient de subir un nouveau revers électoral après avoir été écarté du pouvoir.

        Donc il faut bien analyser la situation, le seul fait qu’ils acceptent de s’afficher ensemble, de manière très tardive, montre moins une volonté d’union qu’une prise de conscience de la nécessité de s’unir.

        Il me semble que les propos élogieux de NDA sur Farrage étaient un message directement adressé à Asselineau :

        "Ecoute, je reconnais que tu étais le premier sur le créneau et le plus fervent partisan du frexit, mais tu devrais faire comme Farrage en Angleterre qui a accepté de laisser la main à un politicien plus établi et consensuel comme Johnson"

        Le souverainisme "continental" est en lambeaux et je trouve cela d’ailleurs erroné d’interpréter la victoire des nationalistes anglais comme un signe d’un basculement du rapport de force politique. L’Angleterre est à part en Europe, même politiquement, ses institutions ont un caractère original et traditionnel que l’on ne retrouve pas ailleurs.
        Les nationalistes ont pu aussi gagné parce que cette mouvance, dans l’imagerie populaire, est associée à la "victoire" de 45 et non à une humiliante défaite. Les Anglais n’ont pas connu non plus de mouvement anticolonial (interne) et les brexiters associent spontanément l’Empire et le commonwealth à la prospérité, à la domination linguistique de l’anglais, à la mondialisation... c’est pour ça qu’ils estimaient à tort ou à raison que l’Europe était "trop petite" pour le RU.

        Donc en gros Il n’y a pas chez les Anglais les complexes et cette haine de soi très spécifique et la culpabilisation que l’on retrouve aujourd’hui à différents degrés chez les Français et les Allemands. Une récente étude a montré que dans ces deux pays, seuls 5% et 6% estimaient vivre dans le "meilleur pays du monde", taux les plus bas parmi les pays développés. 

        En fait les Anglais ont le problème inverse, ils sont tellement sûrs de leur supériorité politique, militaire, économique et culturelle, en particulier vis à vis des continentaux, qu’ils finissent par manquer totalement de réalisme, c’est ce manque de réalisme qui a d’ailleurs permis le brexit au moment où tout le monde pensait que le remain était acquis.
        Les europhiles se sont bercés d’illusion pendant des années, en expliquant qu’il n’y avait pas de nationalisme en Angleterre (c’était juste pour ces salauds de Français et d’Allemands), que les Anglais étaient trop "pragmatiques", trop "libéraux" et trop "ouverts sur le monde" pour se laisser berner par des méchants populistes-souverainistes.

        Autre particularité britannique : chez eux il n’y a pas de rupture entre les conservateurs et les nationalistes, c’est un continuum politique alors qu’en France toutes les idées défendues par les brexiters sont encore cantonnées politiquement à "l’extrême-droite" quoiqu’en pensent Asselineau et NDA. Philippot est pratiquement gauchiste et pourtant il est encore classé à l’extrême-droite. 

        Ces souverainistes français semblent d’ailleurs en prendre acte. Ils ont tous encensé l’Angleterre (et pas seulement celle du Brexit) sans pratiquement rien trouver à dire de positif sur la France.

        C’est donc sur cette base qu’il faut construire ou reconstruire un souverainisme fonctionnel, ce qui est une gageure. 

        A mon avis ils devraient vraiment se concentrer pendant deux ans, au minimum, sur une vraie refondation idéologique et une modernisation de leur pensée, de leur rapport au monde. Parce que les hommes blancs un peu bougons  pour parler en termes actuels  qui pondent des vidéos d’analyse métapolitique et géopolitique de 2h ou 3h sur la situation de la France et du monde, ça n’intéresse personne en réalité. Farrage n’a jamais fait ça et Johnson incarnait un conservatisme fantasque et porté vers l’avenir, au moins dans le discours.

        Et surtout arrêter de se gargariser en comptant le nombre de militants ou en croyant pouvoir automatiquement profité du brexit ou imité les Anglais.  


      • 11 votes
        medialter medialter 1er février 12:37

        @Conférençovore
        "Si l’on veut l’emporter en 2022, il faut que tous ceux-là s’unissent"
        *
        Ben ça va faire une belle brochette de caves. Le Young Leader à géométrie variable, Mr 0,98%, Mr Faut aller sur Mars, Mr Tafiole reclus du RN. Y a pas à dire, la représentation politique en France, c’est pas du Poutine, c’est du Muppet Show alternatif smiley Ha ben le Frexit, il est pas aidé, avec ceux-là, on rajoute Jean Yanne, Dany Boon, Jamel DeBouse, et en route pour la présidentielle smiley Sans compter qu’il vont se crêper le chignon pour cette place pour le strapontin, ça pourrait faire la présidentielle du siècle. Aïe Aïe Aïe mon Qiro, keski t’es arrivé étant jeune, t’es tombé du berceau ?


      • 8 votes
        Conférençovore Conférençovore 1er février 14:21

        @medialter Ça se passe bien ton traitement hormonal ?


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 1er février 14:50

        @Joe Chip

        "Non, actuellement, le souverainisme "pur et dur" c’est 5%"

        Je ne sais pas ce que tu entends par "pur et dur" mais NDA fait déjà 6-7% à lui seul. Par ailleurs, toute position extrême en Fr est vouée à l’échec. Tu annonces aux Fr que tu veux sortir de l’UE/€ cash, c’est 0,92%. "Pur et dur" ça n’a pas de sens dans le contexte fr, mais globalement, pour un souverainisme de base, on est sans doute aux alentours de 20 actuellement : l’idée serait aussi d’aller siphonner LR et le RN. Bcp votent pour ce dernier par dépit. Et dans le cadre d’un 2ieme tour, on peut passer : parce que autant les gens de gauche préfèrent passer leur tour ou soutenir même un Macron face à Marine, autant on en trouvera une bonne proportion pour soutenir un candidat un peu plus sérieux et consensuel.

        L’intérêt d’une union est aussi d’avoir plusieurs personnes capables de défendre correctement un même prog.

        "A mon avis ils devraient vraiment se concentrer pendant deux ans, au minimum, sur une vraie refondation idéologique et une modernisation de leur pensée, de leur rapport au monde. "

        Ça va avec ce que j’estime être la seule possibilité de solution chez nous. Maintenant je ne crois pas qu’il soit nécessaire de réinventer la poudre non plus, juste de regarder ce qui ne fonctionne pas (la fonction publique pléthorique et mal organisée, le millefeuille admin, le droit du travail ultra contraignant, la fiscalité cobfiscatoire, les pbs de la justice, de l’école, de la sécurité, de l’immigration, etc.) et faire un programme commun par thématiques. LFI en a fait un excellent en 2017 (sur la forme au moins...) et leur campagne et le resultat de Merluch ont été une reussite (même s’il a échoué). On peut s’en inspirer, mais de toutes les manières, cela passe par une union. Si tu vois une autre solution que celle-ci...

        Le cas britannique est unique à de multiples points de vue (territorial, monétaire, militaire, international, etc.), le prendre comme référence n’est pas pertinent tant la singularité de celui-ci est évidente.


      • 14 votes
        medialter medialter 1er février 15:11

        @Conférençovore
        "Ça se passe bien ton traitement hormonal ?"
        *
        Oui, justement j’attendais la suite de ta liste ministérielle pour savoir si t’avais prévu d’y mettre Bachelot smiley Alors je propose en toute modestie mes idées pour t’aider dans ton effervescence :
        *
        "Asselineau a toutes les compétences requises pour gérer un ministère de l’eco-finance (ou le budget), Philippot à l’Intérieur, Monnot au logement, pourquoi pas Polony à l’Educ Nat"
        *
        Jean-Frederic Poisson, au ministère de Dieu
        Jacques Cheminade, au ministère intergalactique
        Fabien Roussel au ministère de la Presse, pour ressusciter le journal "L’Humanité"
        André Chassaigne, au ministère des Kolkhoses
        Nathalie Arthaud, au ministère des ouvriers
        Kuzmanovic au ministère de la résistance
        Arnaud de Montebourg, au ministère de l’écologie, avec Ségolène Royal en suppléante
        Thierry Mariani & Jacques Lyardaux aux Affaires étrangères, et particulièrement préposés au régime Syrien
        *
        Je compte sur toi pour la suite, cette chance pour la République est inespérée. Dans le pire des cas, restera toujours le musée des bouffons smiley


      • 6 votes
        Norman Bates Norman Bates 1er février 15:49

        @medialter

        Mon éminent confrère psychopathe, je dois admettre que ce gouvernement a fière allure...avec une aussi prestigieuse équipe le redressement de la France c’est comme si c’était fait...il reste à nos ennemis la seule solution du suicide collectif pour éviter le cruel châtiment que ces redoutables libérateurs ne manqueront pas de leur infliger...(après avoir été cernés et identifiés, cela laisse un peu de marge...)
        Je suis toutefois dépité de l’absence d’une incontournable figure de proue de ce mouvement empli d’espoirs, c’est gros nigaud...il faut le caser, l’infirme, quitte à créer un ministère sur mesure, à la hauteur de ses compétences...
        Une espèce de secrétariat d’Etat des traumatisés, de la censure et des pensées convenables, de l’arbrissage sans shekel, de monsieur-pipi de la mémoire, avec surtout une attribution spécifique à l’égalité entre les hommes, les femmes, et les "effaceurs de pénis", noble cause s’il en est...
        https://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/job-effaceur-de-penis-sur-les-82402
        Snober un talent aussi fulgurant serait insoutenable... smiley


      • 3 votes
        medialter medialter 1er février 16:18

        @Norman Bates
        "Je suis toutefois dépité de l’absence d’une incontournable figure de proue de ce mouvement empli d’espoirs, c’est gros nigaud"
        *
         smiley smiley smiley
        J’ai honte de cet impardonnable oubli. Lui et Rachel auraient pu relancer l’industrie Bloch. Sans parler de la création du ministère dreyffusard, des justes, des fichiers S Nathan. Et architecte de l’implantation des boutons rouges en réseau à chaque foyer, reliés à sa personne, avec Hiero comme suppléant. Bon, je sors avant que ça dégénère smiley


      • 7 votes
        Joe Chip Joe Chip 1er février 16:44

        @Conférençovore

        Je sais pas dans quelle réalité tu vis mais dans celle des électeurs DLF a fait 3,5% aux dernières élections, ce qui ajouté aux autres "forces" souverainistes donne un score cumulé d’environ 5%.

        Mais bon continuez de penser qu’il y a "40% de souverainistes en France", que l’UPR peut faire 10% voire 15% quand il fait 0,9%, que "dans le cadre d’un deuxième tour" vous allez défoncer Macron à la tête de la ligue du progrès, ça ne me pose pas de problème.

        Enlève l’expression "pure et dure" si ça ne te va pas, mais les contournements sémantiques ne changent rien à à la réalité du rapport de force politique qui est très défavorable aux souverainistes en France, et qui n’ont pas l’air de le comprendre et font comme si le problème venait des électeurs qui ne comprennent rien.

        Les Anglais y sont parvenus parce qu’ils ont autre chose en tête que des comptes d’apothicaires, de l’idéologie et des "programmes communs" à la mode de la gauche des années 70. Farage est allé porté le fer au sein du parlement européen, a traité le président en exercice de petit employé de banque au charisme de serpillière humide, a dit aux Belges que leur pays n’était pas un pays, et qui se faisait toujours photographié au pub avec ses chaussettes aux couleurs de l’Union Jack en sirotant une pinte. Ca vous a quand même une autre gueule que NDA, Philippot et Asselineau et leurs photos souvenirs du CNR, leur nostalgie de haut-fonctionnaire de "quand la France avait encore une industrie" et leur image sainte de De Gaulle en bandoulière. 

        Bon allez, je vais me mater une vidéo de 3h de PY Rougeyron et l’écouter débiner la loi de 73 et les "boches", voilà un programme d’avenir. smiley


      • 5 votes
        Norman Bates Norman Bates 1er février 17:34

        @medialter

        Maxima mea culpa itou !! j’ai oublié la vioque...je veux dire la "pauvre petite Rachel"...un gouvernement de libération nationale sans elle c’est comme une plage sans mouette mazoutée, et d’évidence le portefeuilles de l’Education nationale lui revient de droit, elle qui arpente inlassablement nos écoles pour prêcher la bonne parole et faire de notre jeunesse une armée de "traumatisés"...
        Quant à gros nigaud, qui décidément donne le pot d’échappement de camion pour se faire battre, il faut à son intention multiplier le budget de la recherche...à défaut de faire de "l’effaceur de pénis" l’emblème patriotique de cette nouvelle France, il devient urgent d’inventer l’effaceur de conneries... smiley


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 1er février 18:01

        @Joe Chip

        "Je sais pas dans quelle réalité tu vis mais dans celle des électeurs DLF a fait 3,5% aux dernières élections, ce qui ajouté aux autres "forces" souverainistes donne un score cumulé d’environ 5%."

        Dans la réalité, tout le monde se fout des Européennes. Faut regarder au niveau des Présidentielles.

        "Mais bon continuez de penser qu’il y a "40% de souverainistes en France", que l’UPR peut faire 10% voire 15% quand il fait 0,9%, que "dans le cadre d’un deuxième tour" vous allez défoncer Macron à la tête de la ligue du progrès, ça ne me pose pas de problème."

        Propos caricatural. S’il y a bien qq’un qui est conscient que la question européenne n’est pas cruciale c’est bibi. Je remarque aussi que tu ne proposes rien. Si c’est foutu, pourquoi commenter ? On s’en moque puisque c’est foutu...

        Les Anglais sont/étaient surtout dans une config unique (pas dans l’€, insularité, commonwealth...). La comparaison est presque sans objet.


      • 3 votes
        pegase pegase 1er février 18:03

        @medialter
        -
        Après avoir raillé les pauvres ouvrières vosgiennes smiley

        Voilà qu’il raille les partisans du Frexit ...


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 1er février 18:19

        @medialter "Oui (...)"

        C’est bien ce qui me semblait. Parfait. C’est tout ce que je voulais savoir.


      • 10 votes
        Joe Chip Joe Chip 1er février 19:01

        @Conférençovore

        Les Anglais sont/étaient surtout dans une config unique (pas dans l’€, insularité, commonwealth...). La comparaison est presque sans objet.

        C’est pas à moi qu’il faut dire ça mais aux partisans d’Asselineau qui acceptent de payer l’organisation d’une soirée coûteuse à propos donc d’un truc qui n’est pas comparable et qui ne les concerne pas en dehors de tout contexte électoral ou politique.

        Enfin si ça leur plaît de dépenser des sous pour faire semblant de faire de la politique, après tout, c’est un hobbie comme un autre. Quand on sait que ce parti affiche en ce moment une jauge de donation pour financer sa campagne des municipales à hauteur de 400000 euros, je trouve ça un peu étonnant, mais passons.

        Dans la réalité, tout le monde se fout des Européennes. Faut regarder au niveau des Présidentielles.

        Non, les Européennes et les législatives donnent une image plus représentative du paysage électoral, n’importe quel politologue pourra te le confirmer. C’est pour cette raison que le FN faisait souvent de meilleurs résultats aux Européennes qu’aux autres scrutins. L’élection présidentielle en France porte avant tout sur le choix d’un homme. 
        Donc l’UPR a financé une campagne inutile, logique. Si tout le monde se fout des Européennes, il ne faut pas s’y présenter ni chialer ou hurler à l’injustice quand l’UPR fait 0,9%.

        Tout ça ressemble à de la méthode Coué. C’est pas croyable ce refus de voir la réalité ou ne serait-ce que d’admettre que vous ne représentez qu’une faible partie du corps électoral. 
        Donc je répète la mouvance souverainiste (c’est à dire pour la définir actuellement, les gens qui sont favorables à la sortie de l’UE et/ou de l’euro) pèse environ 5% de l’électorat. Et même en élargissant la définition et en intégrant les "souverainistes de gauche" et autres "néo-souverainistes", les cocos désaffiliés et les laroucho-soucoupiens, ça fait pas plus de 10% :

        Propos caricatural. S’il y a bien qq’un qui est conscient que la question européenne n’est pas cruciale c’est bibi. Je remarque aussi que tu ne proposes rien. Si c’est foutu, pourquoi commenter ? On s’en moque puisque c’est foutu...

        Donc la question européenne n’est pas cruciale mais vous fêtez le Brexit, ok. Au fait je croyais que l’article 50, l’euro, tout ça, étaient justement les seuls trucs qui comptaient d’après Asselineau ?

        Je ne suis pas membre de l’UPR ni souverainiste (pour paraphraser Clémenceau je pense que la souveraineté est une chose trop grave pour la confier aux souverainistes) donc je n’ai rien à proposer sinon un regard critique et des observations neutres. Je sais que c’est parfaitement inutile du reste puisque vous êtes enfermés dans votre bulle depuis 10 ans et que vous n’acceptez aucun avis extérieur.

        Je n’ai jamais dit que "c’était foutu" mais que c’est cuit pour l’UPR et une certaine forme de souverainisme, oui, sans doute, et depuis un moment. Il serait déjà bien que vous vous débarrassiez de ce complexe du sauveur incompris qui vous fait croire que vous êtes les seuls à comprendre la situation actuelle et à détenir la clé de notre salut collectif. 


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 1er février 19:54

        @Joe Chip "C’est pas à moi qu’il faut dire ça mais aux partisans d’Asselineau qui acceptent de payer l’organisation d’une soirée coûteuse..."

        Déjà pour que ce soit clair : contrairement à ce que tu sembles penser. je ne suis pas l’UPR. Alors qu’ils claquent leur pognon en noubas brexiteuses, u’ils chialent parce qu’ils font 1% et toutes les autres considérations m’en touchent une... Je pense que leur analyse sur l’UE est en partie erronée et que politiquement leur positionnement est voué à l’échec.

        "Non, les Européennes et les législatives donnent une image plus représentative du paysage électoral, n’importe quel politologue pourra te le confirmer. C’est pour cette raison que le FN faisait souvent de meilleurs résultats aux Européennes qu’aux autres scrutins"

        Tx de participation aux Présidentielles (1er T : 78%, 2nd T : 74%) vs. Européennes 2019, de mémoire autour de 50%.

        Propos confus entre intérêts des gens et représentativité des élus. Si on avait un système à la proportionnelle aux législatives (comme dans d’autres pays : Hollande, Suède, Israël...) le RN aurait ses 140 députés au lieu de 6. A contrario le RN bénéficie de la proportionnelle aux Européennes. Pas besoin de supers politologues pour comprendre cela. De plus les Européennes de 2019 arrivant au 1/3 du mandat, il y a eu vote sanction.

        Pour les législatives c’est un peu moins faux : elles ont une forte dimension locale (l’A.N. actuelle avec une majorité de tocards LREM illustres inconnus élus avec le label Macron est un contre-exemple : tu refais les élections en 2020, l’a.N. n’aura plus du tout la même tronche) en province, avec des figures locales justement mais c’est aussi un système à deux tours propice aux magouilles d’entre deux tours, avec les triangulaires, les barrages au RN systématique...

        "Donc je répète la mouvance souverainiste (c’est à dire pour la définir actuellement, les gens qui sont favorables à la sortie de l’UE et/ou de l’euro) pèse environ 5% de l’électorat. Et même en élargissant la définition et en intégrant les "souverainistes de gauche" et autres "néo-souverainistes", les cocos désaffiliés et les laroucho-soucoupiens, ça fait pas plus de 10% "

        Ah parce que les souverainistes n’existent pas au RN, chez LR ou LFI... ? Première nouvelle. C’est bien ce qui me semblait : tu en as une vision ultra restreinte, une définition stricte qui, en pratique, est très éloignée de ce que le quidam met derrière ce mot. Pour info, sonde des gens autour de toi qui votent RN : tu verras qu’ils se définissent volontiers patriotes/souverainiste. Ils ne vont pas rentrer dans les subtilités pour expliquer exactement ce qu’ils mettent derrière comme qq qui auraient une certaine culture politique. Tu sembles largement surestimer le niveau de connaissance et d’analyse des masses...


      • 3 votes
        yoananda2 1er février 20:24

        @Joe Chip

        Donc je répète la mouvance souverainiste (c’est à dire pour la définir actuellement, les gens qui sont favorables à la sortie de l’UE et/ou de l’euro) pèse environ 5% de l’électorat.

        je suis d’accord avec toi, je pense aussi que le souverainisme est minoritaire. D’ailleurs, j’ajoute qu’il ne faut pas confondre souverainisme et anti-immigrationisme. Si demain l’UE fermait les frontières, tu verrais combien sont vraiment souverainiste : podzob !


      • vote
        Eric_F 1er février 20:40

        @Conférençovore
        Une "Union Patriotique" sans le RN fera le même score que faisait le MNR. S’il s’agit de piquer des électeurs au RN, ça peut marcher, mais lorsqu’il faudra voter au second tour, retour de ceux-ci au bercail.


      • 6 votes
        Laconicus Laconicus 2 février 07:04

        @CLOJAC
        "Peut-on faire confiance à une telle girouette ?"

        Oui, pour indiquer le sens du vent. Je plaisante, mais bon, il faut arrêter de renvoyer constamment les gens à leurs errements passés. Il n’est pas sérieux de reprocher à quelqu’un d’avoir travaillé dans le cabinet d’un ministre qui, lui-même dans sa jeunesse aurait participé à la fondation d’une association qui... etc." D’une part ces diabolisations par associations en chaîne sont indigentes sur le fond et d’autre part tout être humain a le droit de cesser d’être stupide. Faudrait-il préférer louer ceux qui persistent dans l’erreur, en estimant que le glorieux destin de l’être humain est de s’enfoncer dans la même connerie toute sa vie (?) Un esprit vif et réaliste se contrefout de l’argument mystique de la constante pureté idéologique et ne reprochera éventuellement à un acteur politique que ses erreurs personnelles et actuelles. 


      • 3 votes
        pegase pegase 2 février 09:28

        @CLOJAC
        Après avoir appartenu au cabinet de Gérard Longuet, co-fondateur d’Occident, du GUD et d’Ordre nouveau...

        Il s’est mis à psalmodier le coran en arabe sur une radio communautariste :

        Peut-on faire confiance à une telle girouette ?

        Il parait même qu’il a fait pipi au lit jusqu’à l’âge de 5 ans smiley

        Horreur et abomination !


      • vote
        kéké02360 2 février 17:56

        @Conférençovore
         << "Je sais pas dans quelle réalité tu vis mais dans celle des électeurs DLF a fait 3,5% aux dernières élections, ce qui ajouté aux autres "forces" souverainistes donne un score cumulé d’environ 5%." 

        >>

        Ouais et en 1965 à la présidentielle Tixier Vignancourt pour l’extrème droite faisait , 5,20 % et en 1974 JM Lepen faisait 0,75 % , on connait la suite !!

        Ce qui revient à dire que tout est possible et rien n’est acquis définitivement , on en reparle dans 3 mois ....  smiley


      • 1 vote
        V_Parlier V_Parlier 2 février 19:01

        @kéké02360
        Non, plutôt dans 30 ans si on se fie à la vitesse de montée de JMLP.


      • vote
        Mahler 2 février 19:39

        Les scores politiques à l’instant T ça ne veut rien dire, il suffit d’un changement brutal à un moment et tout peut basculer. L’exemple le plus parlant c’est le Parti Nazi, en 1928 son score législatif c’était que dalle(2,6%), en 1933 à peine 5 ans plus tard il prend le pouvoir. Qui en 2012 aurait pu penser qu’à peine 5 ans plus tard (et surtout maintenant) le PS et l’UMP se seraient cassés la gueule de cette manière(bien que en Marche représente une fusion des deux, une sorte de renaissance du centre) ? 


      • 2 votes
        Laconicus Laconicus 2 février 19:54

        @CLOJAC
        "Pouvez-vous expliciter la position de votre guru"

        Mon guru est souvent dans la position du lotus. Et le vôtre ? 

        Quel rapport avec Asselineau ?? 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès