• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Guerre pour les consciences : des États ou des GAFAM, qui vaincra (...)

Guerre pour les consciences : des États ou des GAFAM, qui vaincra ?

Donald Trump a été le premier chef d’État en exercice à être banni des réseaux sociaux. Il pourrait inaugurer une longue série.

Le Léviathan, dans la Bible, est un monstre marin. Au XVIIème siècle, le philosophe Thomas Hobbes a théorisé un Léviathan, monstre métaphore de la République ou de l'Etat. Robert Redeker, avec toute la force de sa pensée, dessine un nouveau Léviathan : les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), les nouveaux maîtres du monde se placent au-dessus des Etats. Ils se veulent dorénavant la vraie souveraineté ! Et peuvent censurer sous de véritables motifs l'ancien président de la première puissance mondiale : Donald Trump. Pour le philosophe, l'affaire va plus loin. Les réseaux sociaux suppriment l'intériorité de chaque humain. C'est la fin de l'être humain comme être privé. Dans "Réseaux sociaux : la guerre des Léviathans", Robert Redeker évoque aussi les moyens d'éviter "l'abolition de l'homme", les moyens de la renaissance qui porte un nom : l'âme. L'âme et la culture, remparts à l'univers numérique qui impose son ordre de vie.

Tags : Politique Informatique Censure Guerre Réseaux sociaux GAFAM




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • 2 votes
    sls0 sls0 28 septembre 20:20

    Google, facebook, twitter c’est pour les esclaves volontaires, les nuls.

    Trump en allant dans un endroit pour les nuls a perdu son statut de non nul, facebook et twitter sont en droit de faire ce qu’ils veulent avec des esclaves volontaires.

    Les GAFAM, c’est pour les esclaves volontaires. Pour moi ils n’ont plus le statut d’humain complet, qu’on fasse ce qu’on veut de ces sous-hommes.

    Certains objets chez moi demandent parfois une modification de firmware, c’est moi qui décide.

    Le seul objet qui est connecté c’est mon drone, DJI sait où je suis quand il vole ce qui ne me dérange pas.

    Le jour ou je veux voler discrètement je m’en fait un.

    Les objets connectés c’est une mode et comme disait mon grand-père la mode ça se trouve en dessous de la queue d’un chien.

    La domotique n’a pas à être connectée hors de son champ d’influence.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès