• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’alliance des souverainistes
#50 des Tendances

L’alliance des souverainistes

2022 approche. Ségolène Royale n'exclut pas une candidatude, heuuu candidature, Laurent Joffrin se lance en politique après plusieurs décennies passées à cirer les mocassins des politiciens, Bigard se rêve en coluche et qui sait, Hanouna pourrait être en embuscade... Au milieu de tout ce fatras, les souverainistes amorce une alliance. L'UPR, Les Patriotes, Debout la France, République souveraine et les autres... bientôt tous rassemblés sous la même bannière ?

Tags : Nicolas Dupont-Aignan Souverainisme Florian Philippot Vincent Lapierre




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Parrhesia 18 juillet 09:28

    Une alliance des souverainistes... Il serait enfin temps !!!

    Et ce ne pourra pas être pire que les actuels mondialistes...

    A condition, bien entendu, que leur chef de file ne soit ni trop compétent, ni trop honnête, car sans cela l’État-Major mondialiste trouvera toujours un moyen de le déglinguer d’une façon ou d’une autre !!!

    Et vous verrez que le dit État-Major mondialiste trouvera toujours des "citoyens" français pour le faire !!!


    • 5 votes
      Nigari Nigari 18 juillet 10:08

      @11:54 Dupont-Aignan dit : "C’est pas les Petits Coqs qui l’emporteront". Est-ce un clin d’œil à cette allégorie de RavRonChaya : https://www.dailymotion.com/video/xdpocx

       smiley


      • 3 votes
        alphomega 18 juillet 11:58

        Voici une hypothèse surprenante mais assez intéressante, compte tenu de la très faible envergure de ces candidats putatifs. En tout cas c’est vraiment rafraichissant comme raisonnement.

        https://www.youtube.com/watch?v=WyRXU0Qr9JA

        Si le souverainisme est une idée forte, comme le frexit, il est simple de constater que ses promoteurs n’ont pas beaucoup d’allure, et encore moins de réseaux médiatiques activés par la "caste".

        PDV peut incarner le maillon manquant. Sans quoi je pense que c’est clairement fichu pour 2022, et 2027 installera pour longtemps le chaos et la violence, partout en France. 


        • 1 vote
          louis 18 juillet 12:01

          Même avec des coqs balaises , ce sont très souvent les petits coqs teigneux qui domine la basse cour , Dupont Aignan devrait mieux les observer .


          • vote
            louis 18 juillet 12:02

            @louis
            Com pour Nigari


          • 1 vote
            V_Parlier V_Parlier 18 juillet 12:07

            L’alliance est incomplète car elle n’inclut pas le parti néo-souverainiste principal, qu’on l’aime ou pas. Donc c’est hélas voué à l’échec.


            • 2 votes
              Hijack ... Hijack ... 18 juillet 18:38

              Ben si c’est ça "les souverainistes" ... on peut tjrs rêver. Les anti-souverainisme .. n’ont pas à s’inquiéter, peuvent dormir tranquilles.

              Souverainiste ... ne veut pas dire grand chose, sauf pour ceux qui cherchent à exister à travers un parti éventuel, mais sans aucun but.

              Je les vois déjà, les Gallois, Philippot, les D.Aignan et les autres ... sur les startingblocks pour une course sans arrivée, mais rassurez-vous, on parlera d’eux. 


              • vote
                maQiavel maQiavel 19 juillet 17:32

                Reportage intéressant.

                Selon moi, le principal obstacle d’une alliance souverainiste au-delà des logiques d’appareils, c’est la prégnance du clivage gauche/droite qui ne fait que s’accentuer avec la crise identitaire.

                On peut toujours hurler haut et fort que ce clivage n’existe pas et n’est qu’une invention des journaleux pour se tirer la nouille mais même si on ne considère que la possibilité d’une union des bases, comment réunir au sein de la même alliance un militant intersectionnel LFI sympathisant du comité pour Adama et un militant DR qui adhère à toute la rhétorique Fdesouche de l’invasion/colonisation extra européenne ? On va me répondre que le principe de l’alliance est justement de s’unir avec celui qui pense différemment mais là je ne vois pas comment ça peut se faire, à moins de mettre les thématiques sociétales et identitaires de côté momentanément et se concentrer essentiellement sur les questions de souveraineté mais c’est exactement ce qu’a fait l’UPR et le résultat a été que ce parti a été considéré d’extrême droite par les gauchards et considéré comme baboucholatre et immigrationniste par les droitards, finalement on lui a reproché ses silences. 

                Le sentiment que j’ai en matant ce reportage, c’est que l’union des souverainistes ne peut pas être autre chose que l’union des droitards souverainistes. Et électoralement, ça ne pèse rien. 


                • vote
                  beo111 beo111 19 juillet 19:18

                  @maQiavel

                  D’accord.

                  Même si "rien", c’est sans doute les 13% de Villiers à des européennes. À mon avis seul lui est capable de prendre des voix à MLP (facile, car beaucoup croient que voter pour elle au premier tour c’est faire gagner un mondialiste au second. Les gens qui vont faire ce pas seront du reste beaucoup moins à blâmer que ce ceux qui ont voté Sarkozy en 2007) et au fillonistes (là c’est moins évident, mais étant donné que c’est un sarkozyste qui a donné le coup de grâce des costumes à mon avis ils ne voteront pas pour un atlantiste).

                  Bref, à droite les choses me paraissent claires.


                • 1 vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 juillet 19:26

                  @beo111

                  Villiers a la voix qui dérape vers l’aigu quand il est énervé ou ému, ça le dessert (ou fromage). 


                • vote
                  beo111 beo111 19 juillet 19:35

                  @Qaspard Delanuit

                  C’est vrai. D’ailleurs perso la première image que j’ai eu de lui c’est celle véhiculée par les guignols de l’info, je vous laisse imaginer qu’elle n’était guère à son avantage.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 19 juillet 19:59

                  @beo111

                  Les 13% ça remonte à loin, l’eau a coulé sous les ponts en 20 ans, aux dernières présidentielles, NDA était le seul souverainiste de droite et pourtant il n’a pas percé électoralement. On pouvait penser que Philippot allait emmener avec lui des cohortes d’électeurs en quittant le FN mais au regard des dernières élections européennes il a encore fait moins que l’UPR avec une présence médiatique bien supérieure. Si cette union des souverainistes arrive à réunir ne serait-ce que 5 % des électeurs, ce serait déjà un bon résultat. Finalement, quand on analyse rétrospectivement, la véritable dynamique souverainiste en 2017 n’était pas à droite mais à gauche avec LFI. Et depuis, cette dynamique a implosé au regard des résultats de ce mouvements aux dernières élections et à son changement de ligne ( même s’il y’a un retour en force vers les thématiques souverainistes depuis la pandémie).

                  Sinon, je suis d’accord avec le fait qu’une émergence électorale souverainiste ne pourra jamais se faire à droite tant que la SARL Lepen maintiendra son OPA sur le bloc populaire. Mais bon courage pour déloger cette famille, Mélenchon a essayé en 2012 en allant labourer les terres touchées par la désindustrialisation et l’échec était cuisant, NDA a essayé d’aller à fond sur les thématiques identitaires en 2017 et ça n’a pas marché, Philippot a tenté de rameuter les souverainistes aux élections locales et européennes ça n’a pas fonctionné non plus et ne parlons même pas de l’UPR qui a tenté d’expliquer sans succès aux électeurs que le FN est un cul de sac électoral. Les LePen sont les boss du bloc populaire qu’on le veuille ou non et avec la Marion qui fait tomber tous les droitards à ses pieds, ce n’est pas près de changer.

                  Il peut se passer beaucoup de choses en deux ans, la crise peut créer des reconfigurations, on verra bien, mais ici et maintenant, la tendance vers 2022 nous amène à une nouvelle bataille des boss du bloc populaire ( LePen) et du boss du bloc oligarchique ( Macron) et avec le théorème de la chèvre morte dont parle PYR, on sait déjà qui la remporte. Après tout dépend de la capacité de LFI de surfer sur la crise et de changer la donne électoralement. 


                • vote
                  beo111 beo111 19 juillet 20:44

                  @maQiavel

                  Holola, mais en fait sa base électorale c’est pas 13%, c’est les 20% de Fillon en 2017 ! Pour s’en convaincre il suffit de regarder les archives des Guignols à son sujet. Un mec qui a voté Fillon en 2017 votera clairement de Villiers en 2022 (et une femme, n’en parlons pas smiley). Ensuite le théorème de la chèvre morte lui permettra de prendre là où il y a (bref, au RN).

                  Ce mec n’a même pas besoin de participer au débat télévisé du premier tour, il a les réserves de voix suffisantes compte tenu des circonstances. Il n’a qu’à attendre le second, pour discuter avec ce qui restera de son adversaire.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 19 juillet 21:37

                  @beo111

                  De Villiers aurait pour base électorale les 20% de Fillon en 2017 ??? smiley

                  Il n’aurait même pas besoin de participer au débat télévisé du premier tour car il a les réserves de voix suffisantes ??? smiley

                  Je ne sais pas si vous faites dans le second degré mais si ce n’est pas le cas, ok, moi je demande à voir.  smiley


                • 1 vote
                  maQiavel maQiavel 19 juillet 21:39

                  Ah oui, en relisant c’est bien du second degré, je me disais bien que c’était trop absurde. smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

JOVTOD

JOVTOD
Voir ses articles







Palmarès