• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La création monétaire, c’est le pouvoir. Pas de démocratie sans (...)

La création monétaire, c’est le pouvoir. Pas de démocratie sans crédit

Une intervention de plus, cette fois-ci à l'UNESCO, à l'occasion du 70ème anniversaire des Citoyens du Monde, le 26 novembre 2018...

Tags : Monnaie Banques




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    



    • vote
      barbarello barbarello 13 décembre 2018 13:37

      @mat-hac

      Alors ça avance ce coupage des banques en 2 ? 
      Vous utilisez quoi comme matériel ? 
       smiley  smiley 



    • vote
      barbarello barbarello 13 décembre 2018 13:59

      @mat-hac

      Oui, oui, j’ai entendu parler de ce fameux Steven Seagal Act...  
       smiley 


    • 1 vote
      edwig 13 décembre 2018 17:51

      Cher Français, Je suis Belge et je suis fier de vous avoir pour voisin. Vous êtes géniaux.


      • 1 vote
        ged252 13 décembre 2018 19:32

        La seule chose qu’il dit c’est que le capitalisme, c’est le pourvoir des banques de préter de l’argent A QUI elle le veulent. De choisir à qui elles préteront et à qui elles ne prêteront pas.

        .

        Le fait de cultiver ses propres légumes, c’est du libéralisme, et on n’est pas dans une société libérale, contrairement à ce que tout le monde dit


        • vote
          Jean Keim Jean Keim 14 décembre 2018 09:02

          Je suis content de ne pas être passé à côté de cette vidéo, je ne sais pas trop qui est le monsieur qui parle et l’UNESCO fait partie de ces nombreux machins qui sont sur la liste des grands machins qui existent pour..., bon ! Peut importe, mais rares sont les gens qui identifient clairement le problème des problèmes, à savoir l’argent-fric, et qui disent cette chose inouïe, que modestement je crie à tue-tête chaque fois que je le peux, il faut supprimer l’argent-fric, tant qu’il sera actif, il n’y a aucun espoir qu’un monde nouveau, c’est-à-dire une nouvelle civilisation émerge.

          L’argent ne doit pas pouvoir être thésaurisé, détourné, spéculé, prêté avec intérêt..., il doit être automatiquement détruit quand au bout d’un laps de temps à définir, il n’est pas utilisé ; chacun doit en avoir une part suffisante pour vivre décemment, cela s’appelle le partage, le plus évident serait que le travail et ce qu’il produit soit partagé, le travail est du temps de vie donné pour la communauté, une heure de vie d’un travailleur manuel vaut autant, ni plus ni moins, qu’une heure de vie d’un travailleur intellectuel et vice-versa, personnellement je pense que toute heure de travail devrait être rémunérée de la même façon, mais pour le moment les consciences ne sont pas prêtes pour accepter cette évidence, alors les différences de revenus doivent être raisonnables, je ne saurais avancer un chiffre.

          Dans une telle perspective, il n’est pas question que des gens restent sur le carreau parce qu’ils sont pour quelques raisons que ce soient, malades, inadaptés, handicapés, inaptes...

          Il est évident, toujours dans cette perspective, que la sécu, les mutuelles, les caisses de chômage, de retraites, les assurances, les comptes en banque, etc., seront des dispositions obsolètes.

          Dans un telle environnement où chacun se sent en sécurité, beaucoup de problèmes de santés disparaîtront, l’industrie pharmaceutique devra se recycler dans les tisanes.


          • vote
            Jean Keim Jean Keim 15 décembre 2018 07:20

            Un chiffre toutefois : Certains allèguent qu’un rapport de 1 à 10 dans les revenus serait une mesure équitable, le plus petit revenu est le RSA, environ 550 € par personne, donc un plafonnement desdits revenus à 5500 € serait équitable.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès