• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Michéa : "Laurence Parisot est un peu à la gauche de Martine Aubry"

Michéa : "Laurence Parisot est un peu à la gauche de Martine Aubry"

Au lendemain du 3ème débat télévisé qui a opposé les six candidats aux primaires socialistes, Jean-Claude Michéa était l’invité de France Culture. Le philosophe, très rare dans les médias, considère que la "gauche", ralliée au libéralisme, s’est éloignée de la cause du peuple. Les primaires citoyennes du PS remettent-elles en cause son analyse ? Pas vraiment...

 

Son jugement sur le PS, et même une partie de l’extrême gauche, est impitoyable, puisqu’il considère que tous - à l’exception de Montebourg - pourraient signer le dernier livre de la patronne du Medef, Laurence Parisot. Selon Michéa, Parisot est même à la gauche de Martine Aubry et aurait sans nul doute pu être la 7e candidate de la primaire socialiste (écoutez à la 19e minute).

 

Héritier du socialisme de George Orwell, Michéa revient, au cours de l’émission, sur la constitution historique de la notion de "gauche", au lendemain de la Révolution française, mais surtout à la suite de l’affaire Dreyfus, et montre comment d’une division politique tripartite entre "blancs", "bleus" et "rouges", nous sommes arrivés aujourd’hui à une lutte entre diverses fractions de la seule catégorie des "bleus".

Tags : Politique Histoire Philosophie PS Medef Martine Aubry Ségolène Royal Arnaud Montebourg Jean-Claude Michéa




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 19 votes
    Vla l'Jean Jean Valjean 8 octobre 2011 12:40

    Toujours aussi lucide et d’une grande honnêteté intellectuelle !
    Un intellectuel digne de ce nom, ça nous change des imposteurs de type BHL ou Soral.


    • vote
      arpontar 11 octobre 2011 15:57



      PARISOT DE GAUCHE ...DE L ’UMPS PEUT ETRE ...AVANT D ETRE DE GAUCHE IL FAUT
       
      QU ELLE VIRE LES 1000 LOBBYSTES QUI CAMPENT AU SENAT...A LA CHAMBRE ET A LA CEE.....................et les indemnise grace au cac 40 et a nos banques...riches de nos impots......

      J’ ESPERE QU ELLE LES RELOGERA SINON ON VA LES RETROUVER SDF...SOUS LA TENTE....LES POOVRES LOBBYSTES...UN METIER DE CHIEN..


    • 2 votes
      simplesanstete 8 octobre 2011 16:05

      Debord, reconnu par ce triste trafiquant universitaire, c’est très mauvais signe mais il n’ira pas plus loin. AUTOPSIE pathétique d’une vraie gauche toujours introuvable. Ces abrutis discutent encore du sexe des anges et encore et +.


      • 6 votes
        Walid Haïdar 8 octobre 2011 20:17

        non, aubry n’est certainement pas à droite de Parisot.


        Le goût de la formule n’autorise pas à dire des conneries pour faire le buzz.

        Parisot a fait les 35 heures et Aubry a tout fait pour les démanteler si je me souviens bien. Et les congés payés c’était Pétain, qui était à gauche de Léon Blum.

        Ce genre de formule n’apporte rien à son moulin, bien au contraire.

        • vote
          arpontar 11 octobre 2011 16:03

          @walid haidar

          bravo ...que c est bien dit...


        • 3 votes
          Alsace Alsace 9 octobre 2011 01:20

          D’accord avec vous Nilasse , un échange de grande , grande qualité, ce qui est assez rare sur les grandes radios pour être rapporté. Michea est ou sera un grand intellectuel de notre temps.

          Par contre Walid Haidar, d’accord avec vous : Aubry n’est pas à "droite" de Parisot. Si on entend ici "droite" par néolibérale" , alors il est plus exact de dire : Aubry est aussi néolibérale que Parisot.

          Est ce de l’ironie quand vous dites que Parisot a fait les 35 heures ? C’est plutot le contraire, non ?


          • 1 vote
            Walid Haïdar 9 octobre 2011 12:04

            oui, c’est de l’ironie.


            Aubry est engoncée dans la pensée unique libérale, mais n’est pas pour autant aussi libérale que Parisot.

            Les mots ont un sens : beaucoup plus, plus, un peu plus, autant, un peu moins, moins, beaucoup moins.

            D’ailleurs, une fois qu’on a dit plus ou moins et à quelle raison, on a rien dit : il faut juger qualitativement des choses, et des idées.

            • vote
              arpontar 11 octobre 2011 16:08

              @walid haidar

              le second degré ...il n’y a mas mieux pour éloigner...les imbéciles... les politiques vèreux...les députés et les sénateurs lobbystes...les philosophes qui se prennent pour des dieux (ex....lévy...) et des chroniqueurs de radios qui ne savent plus qui niquer...
              car ils critiquent tout le monde et pas seulement les....cons


            • 1 vote
              Walid Haïdar 9 octobre 2011 20:59

              très intéressant sinon.


              Une approche essentielle, où malheureusement on ne sent que poindre l’idée-force d’autonomie, à la toute fin, avec la superbe citation de Camus : "c’est un homme libre : personne ne le sert".

              Qui résume toute la solution de sortie de la servitude capitaliste comme de sa destruction des ressources vitales : l’autonomie.

              Il serait temps que la masse se rende compte qu’elle aspire à un mode de vie aristocratique, et que c’est une folie totale. Nous devons donc aspirer à un mode de vie simple, et développer une technologie et des formes d’organisation qui nous le permette, sachant que toute machine permettant d’économiser du labeur sans détériorer la valeur de nos productions, est bonne à prendre.

              En cela je ne suis pas du tout Michéa sur son conservatisme trop forcené à mon goût. Ce n’est pas parce que les capitalistes nous vendent du progrès qui n’en est un que pour eux et qui n’est pas durable, qu’il n’existe pas de progrès. Ce n’est pas non plus parce que le capitalisme néo-libéral a pulvérisé le lien social en même temps que ses normes, que la seule issu pour le lien social est la norme sociale.

              La seule issue du lien social est la paix, pas la norme, et la rigidité des normes conduit à la guerre, et corsette la liberté, d’autant que les normes ne déscendent pas du ciel : elles ont en partie été érigée par les dominants, pour asoir leur domination.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès