• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Nous ne voulons pas d’un monde de précarité » - JL. Mélenchon au parlement (...)

« Nous ne voulons pas d’un monde de précarité » - JL. Mélenchon au parlement ...

Intervention de Jean-Luc Mélenchon le 6 février 2018 à l'Assemblée nationale sur la ratification des ordonnances du gouvernement sur le code du travail. Le président du groupe « la France insoumise » a dénoncé la vision étriquée de l'entreprise que portent ces textes et a dénoncé le monde de précarité qu'ils vont créer.

Tags : Politique Emploi Entreprises Travail Jean-Luc Mélenchon Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Pierre Régnier 8 février 12:22

    Il arrive à Mélenchon d’être très bon.
    Une grande surprise pour moi.


    • vote
      jimontheair jimontheair 9 février 17:38

      @Pierre Régnier

      Ce serait too much que cette sous merde raiepublicaine pourrie à la moelle et faux cul de toujours de mélenchon
      au travers des débiles et des sortes de criptonazisdegaussecenseursdetoujours qui veillent sur lui
      soient ceux qui "alertent". 

       smiley 

      Allez va... 


    • vote
      jimontheair jimontheair 9 février 17:40

      @jimontheair

      A moins que ce soit un de ces débiles de syndicalistes de la raiepublique qu’il reste dans ces organes idéologisés corrompus traitres et pourris à la molle aussi.

      Allez va...  smiley 

      Raiepublique pourrie à le moelle tenue par des porcs "en représentation" pour quelques temps encore smiley  


    • 1 vote
      pilule bleue pilule bleue 8 février 12:49

      Bof, il faudrait qu’il quitte le franc-maçonnerie pour être crédible...


      • 4 votes
        zygzornifle zygzornifle 8 février 13:08

        @pilule bleue
         pour aller dans la francmacronnerie ?


      • 4 votes
        zygzornifle zygzornifle 8 février 13:08
        « Nous ne voulons pas d’un monde de précarité »...

        Trop tard mec nous y sommes depuis des décennies .....

        • 4 votes
          Zatara Zatara 8 février 13:18

          @zygzornifle

          en effet.....toute la perfidie du Scapin dans sa besogne théatrale


        • 4 votes
          Pierre Régnier 8 février 17:14

          @zygzornifle

          On doit donc y rester, s’en contenter, dire à nos descendants de s’en contenter ?

          Votre remarque illustre bien le fatalisme politique, la philosophie du désengagement et de la soumission qui détruisent en ce moment, à grande vitesse, la démocratie et la recherche d’égalité


        • 2 votes
          Zatara Zatara 8 février 18:19

          @Pierre Régnier
          Votre remarque illustre bien le fatalisme politique, la philosophie du désengagement et de la soumission qui détruisent en ce moment, à grande vitesse, la démocratie et la recherche d’égalité

          Mais oui smiley mais c’est bien sûr smiley c’est le fatalisme qui fait qu’on en est là smiley c’est le fatalisme qui détruit la démocratie et la recherche d’égalité smiley smiley

          Cher Pierre Régnier, j’aime bien regarder des diapos de temps en temps, mais je ne m’attendais pas à trouver un négatif du "pensez printemps" macronien comme argument en 2018 (si tant est qu’on est déjà voté pour lui)...

          Votre remarque illustre bien toute la bêtise crasse bisounoursienne gauchiasse sous amphèts rêve bleu


        • vote
          Zatara Zatara 8 février 18:39

          @Pierre Régnier
          z’auriez dû vous pointez en URSS avant la chute du mur.....


        • vote
          bob14 bob14 8 février 16:21

          Les Schtroumpfs de l’assemblée avec Mélenchon en tête de gondole.. !


          • vote
            jimontheair jimontheair 8 février 17:50

            @bob14

            J’aime beaucoup les schtroumpfs. 

            Par contre les flaques de diarrhée non élues qui squattent cette assemblée et en vivent comme des porcs... 


          • 3 votes
            Pyrathome Pyrathome 9 février 11:49

            Et bien sûr, pas le moindre mot sur la véritable cause, Ô grand jamais, c’est à dire notre appartenance aux traités EU.......et la mise en application des grandes orientations de politique européenne qui nous est imposé par Bruxelles....malgré le "non" retentissant des Français au référendum de 2005 bafoué et oublié...
            Franchement, ça commence à bien faire L’ENFUMAGE, là !!!!!!
            Quand est-ce que ce monsieur va en venir au fond du problème ???????
            Jamais, et ça commence à se voir....

            • vote
              Orwell Orwell 9 février 13:36

              Bravo ! 


              • 1 vote
                Ar zen 9 février 16:30

                Le monde de précarité qu’on nous prépare vient de l’Union européenne qui a siphonné les pouvoirs des peuples. Les décisions de réforme du code du travail ne viennent pas de France, elles viennent de Bruxelles et des GOPE. Nous le savions avant l’élection de Macron mais Mélenchon a sans doute la mémoire courte. François Asselineau l’a assez martelé lorsqu’il en a eu l’occasion, si peut souvent il faut bien le dire. A qui, de Mélenchon ou d’Asselineau, les évènements de casse sociale auxquels nous assistons, impuissants, donnent raison ? Jamais Mélenchon n’explique que la France appartient à un système supranational, jamais !


                Il est marqué dans la Constitution française que les traités signés par la France ont une force supérieure aux lois nationales. Il peut pleurnicher Mélenchon, il peut faire de belles phrases, il peut émouvoir les âmes sensibles, mais c’est un escroc qui n’explique jamais qu’en restant dans l’UE c’est le chemin de la précarité qui s’ouvre au peuple. Il est impossible de désobéir aux traités, c’est marqué dans la Constitution française et le Conseil constitutionnel est là pour y veiller ! Il est impossible de renégocier les traités, parce que c’est la quadrature du cercle que de trouver des arrangements à 27 et une unanimité pour cela. 

                Je hais aujourd’hui Mélenchon qui passe son temps à dresser des rideaux de fumée entre l’UE et le peuple. Sans une pédagogie précise de ce qu’est l’UE nous allons dans le mur. L’universalisme de Mélenchon a vraiment bon dos ! 

                • vote
                  jimontheair jimontheair 9 février 17:21

                  @Ar zen

                  Et allez, encore un âne, d’un autre genre celui là, qui ne voit la poussirure intégrale mélenchon qu’au travers de la question de l’UE. 

                  Et en plus ce crétin pense que le conseil constitutionnel "veille" à quoi que ce soit de manière "détachée et constante"... 

                  Et qui suce du asselineau qui ne dit jamais tant de choses non plus sur la raiepublique, en bon dévot républicain d’énarque non démocrate à la con qui protége des instituions pourries à la moelle. 

                  ’tain, je crois que je vais quitte ce pays, il n’y a quasiment que des débiles ou des castrés qui s’intéressent à la "politique". 


                • 2 votes
                  Ar zen 9 février 19:18

                  @jimontheair

                  Vous n’avez donc jamais réfléchi à la manière de "renégocier" les traités ou de "désobéir" aux traités ?. Et vous venez mêler votre grain de sel. Vous manquez sérieusement de jugeote.Hormis votre vulgarité je ne vois rien de concret dans votre réaction. Vraiment rien. 

                  Si vous voulez vous cultiver sur les institutions de l’UE, parce que j’imagine que vous n’avez jamais lu les traités, mais que vous avez la science infuse pour les commenter, voici un livre écrit par un grand spécialiste, livre qui est utilisé par tous les étudiants qui travaillent leur connaissance des institution de l’UE. Jean Paul Jacqué

                  https://www.amazon.fr/Droit-institutionnel-lUnion-européenne-Cours/dp/2247120105

                  Je vous laisse méditer ce que dit cette personne sur la modification des traités. 

                  "Tout d’abord, une révision des traités suppose une longue préparation. Réviser les traités ne constitue pas un objectif en soi, mais un moyen destiné à permettre à l’Union d’atteindre ces objectifs. Il est donc essentiel d’identifier les points sur lesquels les dispositions actuelles des traités constituent un obstacle et de formuler des solutions. Ensuite, il faut trouver un consensus sur les réformes envisagées ce qui avec vingt-sept Etats membres constitue un défi proche de la quadrature du cercle. Que l’on songe que l’origine du cycle de révision qui a trouvé son issue dans le traité de Lisbonne se situe plus de vingt auparavant dans le projet de traité élaboré par le Parlement européen sous la direction d’Altiero Spinelli. Des années ont été consacrées à rechercher les consensus des institutions et des Etats membres au travers de révisions partielles des traités et lorsque la Convention sur l’avenir de l’Europe s’est réunie, l’accord était déjà largement trouvé. Enfin, peut-on se lancer dans un processus qui, dans l’état actuel, rencontrerait, compte-tenu des opinions publiques, les plus grandes difficultés à être ratifié ? Tant que l’Union européenne ne réussit pas à traiter les difficultés actuelles, il est vain d’espérer qu’une révision d’ensemble des traités puisse recueillir un soutien suffisant tant des Etats que des peuples."

                  En bonus, rien que pour vous, un extrait d’Etienne Chouard. Ecoutez bien il parle de vous !


                  https://www.facebook.com/groups/502030926584201/permalink/1579997512120865/


                • vote
                  jimontheair jimontheair 9 février 19:43

                  @Ar zen

                  On parle pas de la même chose, crétin obnubilé et incapable de comprendre. Je te parle du tropisme républicain dévot et foncièrement anti démocratique de cette caricature d’énarque ultraméritocratique à deux ballles et abruti de dévotion sur ce point et fossilisé en cela entre autre car fossilisé il l’est sur à peu près tous les sujets de politique intérieure,
                  et qui prend lui aussi les gens pour des cons en disant qu’il souhaite "rétablir la démocratie", toi tu me parles de UE que UE toujours que çà la rengaine.

                  Et comme si je ne connaissais rien à ce sujet de l’UE, crétin... Il se peut même que je le connaisse mieux que toi, je u rautour de Asselineau que tu ne connaissais même pas son existence bien possible. 

                  Enfin, sache que je ne suis jamais vulgaire je crois bien, par contre la grossièreté me plait, et de plus en plus. Comprenne qui peut ! 


                • 1 vote
                  Ar zen 9 février 20:15

                  @jimontheair

                  Vous aimez bien aligner des mots ? Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement, etc. Vous avez du pain sur la planche !

                  Vous connaissez donc les institutions de l’UE. Expliquez nous comment il est possible de "renégocier" les traités. Allez mon brave, à coeur vaillant rien d’impossible ! Des mots, des mots, toujours des mots, mais c’est bien tout ! Et puis, renseignez nous sur le rôle du Conseil constitutionnel. Après, on pourra, à tête reposée, parler de vos connaissances sur le sujet. Jusqu’ici vous ne montrez rien, absolument rien. C’est dommage pour un érudit de votre acabit.

                  Pour la grossièreté j’ai aussi un gros catalogue mais je m’abstiens d’aller y puiser trop souvent, réservant ce langage à ceux qui le méritent vraiment. Vous n’êtes pas encore dans ce cercle restreint. Il faut vous donner un peu plus de peine. 


                • vote
                  jimontheair jimontheair 9 février 20:47

                  @Ar zen

                  Vous savez bien qu’il est impossible de renégocier les traités dans le sens en tout cas des intérêts et des particularités d’une nation en particulier. 

                  Mais là où vous m’emmerdez, c’est que vous ne voulez pas voir ce vers quoi mon doigt pointe  ; ce rétrécissement intellectuel de asselineau (énarque dévot républicain oblige...) qui entend faire perdurer sans en rien modifier d’essentiel, alors qu’une fenêtre de tir démocratique est possible !, ces saloperies d’institutions républicaines diverses et variées et les bouffis de suffisance qui y pullulent et qui ont rendu possible d’imposer par quelques uns ces traités au pays. 

                  Et ne venez pas me parler des mesurettes à la con de cet énarque caricatural à la con  smiley 

                  D’ailleurs, dans son dernier entretien, quand il doit répondre à une question sur le texte de weil, il démontre à la perfection une fois de plus une énième fois en quoi il est un républicain dévot récitant le doigt sur la couture ses messes républicaines, et un bel et bien énarque fossilisé bien au service de la raiepublique si astucieusement a-démocratique. 


                • 2 votes
                  Ar zen 9 février 22:45

                  @jimontheair

                  Enfin vous ouvrez le débat ou niveau où il devrait l’être. 

                  Et je peux vous répondre que je ne suis pas d’accord avec vous. En effet, je ne crois pas me tromper en disant qu’Asselineau propose de prendre la direction d’une démocratie semi-directe, ce que l’on n’a jamais connue en France. Je copie-colle et vous me dîtes, vraiment, ce que vous en pensez. D’accord ?

                  • le programme de l’UPR est le seul à proposer des réformes essentielles, très concrètes et très précises de nos institutions afin de rétablir la démocratie en France  : 
                  • – réforme de la composition du Conseil Constitutionnel, afin d’en faire une instance dépolitisée et professionnalisée, ne jugeant qu’en droit,
                  • – prééminence de la Constitution française sur toute autre source de droit,
                  • – possibilité de saisine du Conseil Constitutionnel par des groupes de particulier,
                  • – suppression de l’article 89 de la Constitution (c’est-à-dire suppression de la procédure du Congrès qui a permis l’adoption du traité de Lisbonne malgré le NON au référendum de 2005),
                  • – interdiction constitutionnelle du vote électronique,
                  • – interdiction des « transferts de souveraineté »,
                  • – interdiction de la prise de contrôle des médias de masse par des fonds de pension ou des groupes multinationaux,
                  • – rétablissement et extension du crime de haute trahison pour le chef de l’État et les membres du gouvernement,
                  • instauration du référendum d’initiative populaire,
                  • reconnaissance du vote blanc comme un vote à part entière et conséquences concrètes,
                  • – instauration de l’équité dans le financement des partis politiques,
                  • – inéligibilité à vie de tout responsable politique condamné pour corruption,
                  • – interdiction d’effectuer plus de 2 mandats de suite pour tous les parlementaires, conseillers généraux et conseillers régionaux,
                  • – inscription dans la Constitution de la liste des services publics non privatisables par nature : EDF-GDF, SNCF, Poste, réseaux d’adduction d’eau, réseaux routiers et autoroutiers, Sécurité sociale.
                  • – suppression de l’actuel système de parrainage d’élus pour l’élection présidentielle par un système de parrainage par les citoyens,
                  • – réforme et démocratisation du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, transformée en une Cour Supérieure de l’Audiovisuel, dotée du pouvoir d’imposer aux médias une pluralité d’opinions, recueillie par des sondages sur Internet auprès de dizaines de milliers de citoyens,

                • vote
                  jimontheair jimontheair 10 février 14:37

                  @Ar zen

                  Et merde, un VRP avec sa fiche produit qui parait alléchante pour le profane mais qui suinte le foutage de gueule républicain comme d’hab pour celui qui connait un peu de tout cela et y a réfléchi, avec ses non dits ses flous et ses énormes diables dans les détails qui surgissent quand l’énarque dévot doit s’exprimer sur les "détails" ou déjà ici quand on pense au poids des fils de pute de politiciens et hauts fonctionnaires moisis et copains cooptés de ceux là qui contrôlent tout dans ce bastringue, et tout ça déguisé en "démocratie" forcément c’est vendeur par les temps qui courent. 

                  Il m’a même collé un décalcomanie démocratie semi-directe qui clignote sur le produit frelaté en me prenant pour un consommateur débile ! Ah le con de VRP...  smiley 

                  Je suis censé réagir à chacun de ces points et argumenter pendant des dizaines de lignes auprès de je ne sais trop qui pour montrer le foutage de gueule point par point et surtout systémiquement ? 

                  Ben non. 

                  Faux culs de raiepublicains dévots, beurk !  smiley 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès