• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nucléaire : pourquoi la France va manquer d’électricité cet hiver
#65 des Tendances

Nucléaire : pourquoi la France va manquer d’électricité cet hiver

La situation du nucléaire français inquiète : s'il fournit habituellement 70 % de l'électricité du pays, 32 des 56 réacteurs sont à l'arrêt et ne produisent plus d'électricité. Alors que le patron d’EDF critique la politique du président Emmanuel Macron, celui-ci l’accuse en retour de ne pas avoir anticipé la maintenance du parc nucléaire. Aurons-nous assez d’électricité l’hiver prochain ?

Tags : Politique Energie Nucléaire Prospective et futur Polémique




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Conférençovore Conférençovore 21 septembre 09:10

    Les premiers responsables sont tous ces cons qui ont veauté pour cette merde. Entre son passif sous Hollande (dont la vente de nos turbines, véritable acte de haute trahison : là-dessus je suis d’accord avec PYR, Pécresse et Macron devrait être devant des tribunaux populaires*), son 1er mandat où il a nommé un Ministre comme Hulot qui a clairement déclaré la guerre à la seule énergie réellement propre et nous assurant une relative souveraineté énergétique et ce nouveau mandat avec ces décisions délirantes (apparemment nous serions "en guerre" contre la Russie, à savoir une puissance nucléaire... je ne sais pas si les gens réalisent ce que cela signifie), la première responsabilité incombe pleinement à tous ces gens qui ont préféré élire et réélire ce traître/collabo. Je n’oublie pas ceux qui ont préféré aller à la pêche les jours des élections et donc permettre sa réélection en ne faisant pas le minimum syndical. Les résultats sont là. Merci à eux.

    Plus ça va, plus je suis favorable à un permis de voter, après vérification des fondamentaux sur le fonctionnement des institutions, des bases de l’économie, du système monétaire, de la géopolitique (de base), de la stratégie énergétique, etc. Un tel permis permettrait de dégager une bonne partie des électeurs qui n’ont très clairement pas ou plus les capacités minimales pour faire des choix politiques. Dans un second temps, il faudrait mettre en place des citoyens-soldats qui seraient les seuls à avoir des droits civiques tels que le vote, à condition de donner un peu de leur temps pour leur pays, que ce soit par des actions civiles ou militaires.

    Au fait, nous vivons à partir d’aujourd’hui nos deux derniers jours d’été... alors profitez-en bien parce que... winter is coming ! Et ça va piquer et malheureusement surtout pour les pauvres gens de la France rurale qui ont pourtant, bien souvent, fait le boulot. C’est cela le plus révoltant dans l’histoire.

    * Lui explique que la place de Pécresse est en taule.


    • vote
      Olivier Perriet Olivier Perriet 21 septembre 14:51

      @Conférençovore

      Rassurez-vous, nous ne manquerons pas plus d’électricité cet hiver que l’hiver dernier, vu que la maintenance "impromptue" des réacteurs a débuté.... en décembre 2021 (dans l’indifférence générale entre parenthèse).

      Là dessus, tout le monde a intérêt à dramatiser :
      les opposants à Macron en papier mâché bien sûr
      Macron lui-même, qui veut mettre la pression sur EDF et relancer le nucléaire
      EDF qui veut se dégager de sa responsabilité.

      Rassurez-vous aussi, nous voyons bien que vous débordez d’amour pour la Russie de Poutine ("une puissance nucléaire", qui peut donc se permettre tout et n’importe quoi) et que vous soutenez avec enthousiasme sa guerre en Ukraine, mais la France n’est pas encore envahie par l’armée russe : vous ne pourrez pas donc collaborer autant que vous le souhaiteriez.

      Il faudrait en effet réserver le droit de vote à tous ceux qui pensent comme moi, ce serait le mieux, LOL


    • 2 votes
      Conférençovore Conférençovore 21 septembre 15:50

      @Olivier Perriet
      "nous voyons bien que vous débordez d’amour pour la Russie de Poutine ("une puissance nucléaire", qui peut donc se permettre tout et n’importe quoi) et que vous soutenez avec enthousiasme sa guerre en Ukraine

      "

      Qui ça "nous" ? Commence par parler pour toi-même, ce sera déjà pas mal. De plus c’est complètement idiot : depuis le début de cette guerre je n’ai eu de cesse de dire que c’était bien une agression de la Russie. Je suis un des rares de ce site à avoir proposé des articles qui n’étaient pas poutinolâtres...
      Ce que je dis surtout c’est que nous devons défendre nos intérêts avant tout (qui ne sont ni russes ni ukrainiens). Je dis depuis le début qu’il n’y a aucune raison d’envoyer des armes en Ukraine ni de les aider. Ce n’est pas notre guerre. Ce que je dis c’est que l’abruti-traître qu’une majorité de Français ont élu (t’en es ?) ne cesse de déclarer que "nous sommes en guerre". Si nous sommes en guerre et vu que nous soutenons l’Ukraine, c’est que nous le sommes contre une autre puissance nucléaire et que donc ce collabo de Micron nous met tous en danger en plus de nuos ruiner. Ce n’est en rien un satisfecit adressé à la Russie.
      Sur un autre post du jour, je dénonce moi-même les menaces du communiqué de Poutine de ce matin même.
       
      Quant aux coupures de cet hivers, je n’en sais rien. Ce qui est certain c’est que le prix de l’électricité/gaz est en train d’exploser. Les particuliers sont relativement épargnés (encore que nous allons nous prendre probablement deux augmentations à 2 chiffres l’année prochaine) mais les entreprises, elles, voient leurs factures multiplier par 8 ou 10. Et ces entreprises, ce sont également les employeurs de Français. Certaines vont cesser leur activité. Et ceci est le fruit d’une politique anti-nucléaire qui date de bien avant la guerre.

      "Il faudrait en effet réserver le droit de vote à tous ceux qui pensent comme moi, ce serait le mieux, LOL"

      Ca aussi c’est débile. Je dis que pour que des citoyens puissent voter, il faut au moins qu’ils soient politiquement un minimum formés. Autrement cela donne Madam Michu qui veaute pour Micron parce qu’"il est jeune", "dynamique" voire "beau" et cette voix a autant de valeur que celle de gens qui ont lu tous les programmes et les ont compris. Je n’écris nulle part qu’il faut forcément qu’ils "pensent comme moi". Ca ne pose aucun pb que d’autres pensent différemment. Du moment qu’ils ont des arguments qui tiennent la route, il n’y a aucun soucis. Le pb est que certaines ne pensent pas du tout. C’est toute la limite de la démocratie : Nabila et les débiles de chtis à Miami ont le droit de vote. Et il y a de plus en plus d’abrutis dans la pop fr : c’est clairement mesuré et cela se voit de plus en plus et explique en partie notre dégringolade dans tous les classements mondiaux.


    • vote
      Olivier Perriet Olivier Perriet 21 septembre 19:42

      @Conférençovore J’ai toujours un peu de mal à voir la différence entre "j’approuve" et "je désapprouve à mort mais je me garde bien de manifester concrètement ma désapprobation". Il n’y a que ce qu’on fait qui compte, pas tellement ce qu’on pense non ? C’est un choix merdique donc : soit je ne fais rien et je cautionne, soit je sanctionne et je me sanctionne aussi.

      Mais sincèrement faire croire qu’on passerait entre les gouttes en ne faisant rien, c’est bien la dernière escroquerie des pseudos patriotes. Mais c’est normal quand on est démagogue professionnel.

      Donc oui je préfère Macron à des pseudos insoumis ou patriotes comme Mélenchon ou Marine Le Pen


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 21 septembre 21:07

      @Olivier Perriet

      "J’ai toujours un peu de mal à voir la différence entre "j’approuve" et "je désapprouve à mort mais je me garde bien de manifester concrètement ma désapprobation"."

      Et je suis censé faire quoi pour "manifester concrètement ma désapprobation" ? Je défile tout seul dans la rue en hurlant "Poutine enculé !" ?
      Voilà ce que j’ai fait et ça vaut ce que ça vaut : j’ai fait campagne depuis des années pour des gens qui n’étaient ni pour Poutine ni pour Zelensky mais juste... pour la défense des intérêts de la France et des Français. C’est modeste, j’en conviens mais c’est cohérent. Entre défendre un NDA, une MLP ou un EZ et défendre des anti-français comme Macron ou le raciste antiblanc Merluche, il y a une marge.

      "Donc oui je préfère Macron à des pseudos insoumis ou patriotes comme Mélenchon ou Marine Le Pen"

      Ok. Tout est dit.


    • 7 votes
      Conférençovore Conférençovore 21 septembre 21:10

      * "il y a une marge."
       
      Pardon, un fossé


    • vote
      shouitte shouitte 21 septembre 22:22

      @Conférençovore
      Et après tu t’offusque quand on te qualifie (ou d’autres de ton bord) de facho.
      A garder dans les archives celle la.


    • 2 votes
      Conférençovore Conférençovore 22 septembre 07:05

      @shiteux
      Je ne m’offusque de rien. Ce qualificatif est juste débile. Le fascisme correspond à la fois à un mouvement politique précis mais aussi se caractérise par des prises de positions claires, par exemple un anti-parlementarisme radical (ce n’est pas mon cas ni celui d’EZ, NDA ou MLP... c’est même tout le contraire), une position anti-démocratique (ce n’est pas non plus mon cas : je dis qu’il y a des limites évidentes à la démocratie de marché et d’opinion et cette limite est la non-politisation de toute une partie de la masse, autrement dit le principe, ce système de gouvernance est le moins pire de tous mais à pêche dans son application*). Un autre aspect du fascisme, du moins qu’on lui prête serait une tendance à la censure et là, désolé de te le révéler (mais c’est tellement évident en même temps...) que les véritables "fachos" sont bel et bien du côté des staliniens dont tu te réclames et de l’extrême-centre. Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, ce sont bien eux et leurs alliances avec d’autres facsistes, ceux de l’islam dit radical, sont parfaitement cohérentes du moins à court terme, i.e. l’islamogauchisme - qui verrouillent les libertés publiques (quand ceux que j’ai cité veulent les préserver), eux aussi qui pratiquent la censure à travers leurs médias, la désinformation permanente. Ce sont encore eux à travers les juges rouges qui persécutent le moindre dissident à l’utopie vivre-ensembliste, la moindre contestation du narratif, qu’il soit sanitaire, historique, climatique, etc, etc, etc. 

      Mon pauvre gamin, tu ne comprends rien à rien à ce monde. Tu es formaté à répéter des mots creux dont tu ignores tout du sens profond, conditionné par tes maîtres à croire que tu combats courageusement la peste brune alors que tu en es le plus pathétique des pions. Qu’est-ce qu’ils doivent se marrer en lisant des ânes bâtés et soumis dans ton genre qui recrachent les rangaines qu’ils t’ont bien incrustés dans ce qui te sert de cervelle...

      * Je sais, c’est un peu subtil pour un antifa...


    • vote
      Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 10:12

      @Conférençovore

      vu les prises de positions de Marine Le Pen et de Mélenchon ces derniers mois sur la guerre en Ukraine, je ne vois pas :

      1) quelles sont les différences entre les 2.

      2) en quoi elles participent d’une insoumission ou d’un patriotisme (pour la France) quelconque.

      Un patriotisme pro russe oui, mais pro français, j’ai vraiment du mal de voir, ou alors très halluciné (du genre "la Russie va sauver la France", un peu comme le nazisme et l’invasion de juin 1940 étaient censé mettre à bas la gueuse et renouer avec les fondamentaux).

      Enfin bref, comme d’habitude, on retrouve la même trahison des "patriotes" qui ont échoué à faire vivre leurs idées dans leur pays, et se raccrochent désespérément au premier dirigeant étranger à poigne venu qui leur semble proche d’eux... Alors qu’il n’en a rien à faire.


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 22 septembre 11:55

      @Olivier Perriet

      Je me fous de ce que raconte le raciste antiblanc Mélenchiasse. Pour MLP, elle a eu une position équilibrée (comme NDA et EZ) consistant à dire en gros "on commerce avec la Russie parce que c’est un partenaire commercial, on dialogue avec eux mais surtout, on défend nos intérêts. Et nos intérêts, ce n’est certainement pas de priver du gaz russe ni de ce client pour nos propres produits : ça c’est l’intérêt des Américains, des Indiens qui nous refourguent du gaz russe à x fois son prix, des Chinois... de tout le monde sauf des Français". Voilà en gros la position du camp natio.

      Au fait, je te rappelle que tu préfères Macron qui est en train de ruiner notre pays et le livrer totalement à l’étranger depuis 7-8 ans déjà. Le même Macron qui va en Algérie pour nous humilier un peu plus, le même Macron qui rampe devant les esclavagistes qataris, saouds ou encore la dictature azérie.Je te trouve très très mal placé pour juger du patriotisme des autres (même de Mélenchiasse... c’est dire si tu es mal placé) puisque tu soutiens ouvertement le plus grand collabo/traître de toute la Vième République.

      Quant à tes histoires à base de "la Russie va nous sauver", c’est en effet une tendance qui existe et que je dénonce aussi (évidemment que Poutine s’en fout du sort de la Fr... encore qu’à mon avis, il déplore au moins que nous devenions "la colonie de nos ex-colonies... je le crois sincère là-dessus) mais elle est très minoritaire et en plus le simple effet d’un logique désespoir eu égard à la situation que les gens comme toi ont crée par leurs choix stupides.


    • 1 vote
      Et Hop ! 22 septembre 16:33

      @Conférençovore :Ce que je dis surtout c’est que nous devons défendre nos intérêts avant tout (qui ne sont ni russes ni ukrainiens). "

      Pierret a raison, c’est une position de repli égoiste sur soi, nationaliste, et le nationalisme est du fascisme.

      Ce que nous devons défendre avant tout, c’est l’OTAN pour que tous les pays qui ont des grandes réserves de pétroles ou de gaz comme l’Irak, la Libye, la Syrie, l’Iran, le Vénezuéla, et maintenant la Russie, puissent bénéficier de la démocratie anglo-américaine.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 22 septembre 19:01

      @Et Hop !
      On peut ironiser autant que l’on veut mais il faut regarder où sopnt les responsabilités ne serait-ce qu’à notre niveau. Et là j’en reviens à mon message initial : ce sont ces cons qui nous ont mis dans les bras de l’OTAN, ces mêmes cons qui font qu’on se retrouve "en guerre" selon Macron, le champion-de-Pierret. Merci Pierrot-le-fou !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès