• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « On ne peut plus continuer à être gouvernés par un pouvoir financier (...)

« On ne peut plus continuer à être gouvernés par un pouvoir financier »

Entretien du 29/12/18 avec Julien Duclos, Gilet jaune, et Nicolas Vidal, directeur de la publication de Putsch. Ils étaient invités à s’exprimer sur les revendications des Gilets jaunes, de nouveau dans la rue ce samedi pour l’acte 7 de cette mobilisation.

http://jacquescheminade.fr/Loi-de-1973-Jacques-Cheminade-repond-aux-decodeurs-du-journal-Le-Monde

https://rutube.ru/video/e87613119ad64351e85e75861ccb64ce/?ref=search

Tags : France Economie Politique Prospective et futur Précarité Manifestation Polémique Finance Grève Gilets jaunes




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • vote
    louis 3 janvier 18:20

    Une vidéo très intéressante qui démontre que la classe ouvrière sait se défendre et qu’il suffit d’une lutte pour que des Femmes et des Hommes émergent pour combattre verbalement ( je ne représente que moi mais d’eux je suis fier ) des " politiques " rompus a cet exercice .

    Cette vidéo démontre que le mouvement gilets jaunes ne s’arrêtera qu’après satisfaction des doléances .


    • 1 vote
      Vraidrapo 3 janvier 18:56

      « La politique de la France ne se fait pas à la corbeille », la formule est restée célèbre. Le général de Gaulle entendait indiquer avec celle-ci que les intérêts privés des investisseurs ne sauraient dicter leur loi à la politique d’un État qui se voulait stratège, centralisateur et maître de ses choix.

      Depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et en particulier du côté du ministère des Finances à Bercy.

      https://saintdenisecologie.wordpress.com/2013/06/29/la-politique-de-la-france-ne-se-fait-pas-a-la-corbeille-disait-le-general-de-gaulle-en-1966-en-2013-elle-semble-bine-dictee-par-la-finance-et-la-cour-des-comptes-premieres-victimes-la-politiqu/


      • vote
        Vraidrapo 4 janvier 08:35

        je viens de recevoir le texte intégral d’un Article du Sociographe dont voici un extrait en ligne :

        À partir de mes expériences de recherche, de travailleur social et de militant, je développe l’idée que pour mieux faire des bénéfices sur le travail social, l’État et les « entrepreneurs sociaux » doivent d’abord le transformer en une grande usine facile à gérer, et les travailleuses et travailleurs sociaux en ouvrières et ouvriers. Pourtant ces réflexions peuvent nous rappeler qu’à ce jeu, l’État a toujours eu du fil à retordre de la part de ce qu’on appelait le « mouvement ouvrier », et qu’on appelle désormais plutôt le « mouvement social ».

        https://www.cairn.info/revue-le-sociographe-2018-4-page-95.htm



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès