• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour ou contre le rétablissement de la monarchie en France ? Dialogue avec (...)

Pour ou contre le rétablissement de la monarchie en France ? Dialogue avec Enzo Sandré

Dialogue entre Grégory Roose, essayiste et chroniqueur, et Enzo Sandré, responsable national jeunesse d'Action française.

Un roi pour gouverner la France ? L'idée reste vivante pour une partie du peuple français. Pourquoi, comment, est-ce réaliste ? Enzo Sandré apporte des éléments de réponse en puisant ses références chez Mauras et d'autres auteurs historique de ce mouvement royaliste orléaniste.

 

Tags : Politique




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    Étirév 28 janvier 11:08

    La monarchie française, telle que nous la connaissons, nous vient de l’Empire romain, qui le tenait lui-même d’Alexandre le Grand, le vrai fondateur de toute sottise monarchique : l’idée du roi moderne, la cour et l’étiquette, nous viennent de lui.
    La conquête de la Gaule par césar laissa comme trace de son passage les luttes féodales, basées sur l’ambition et le despotisme de l’homme qui ne reconnaît plus aucune loi morale, puis les dissensions autour du principe de la monarchie dynastique, imitation de l’empire romain, qui firent régner pendant quinze siècles la barbarie latine sur le sol où s’étaient développées jadis, dans le calme et la sécurité, les Républiques Celtiques.
    L’unité des grands Etats sous un chef despote n’est pas un progrès, cela ne crée pas une civilisation, c’est un asservissement général, une décadence.
    La civilisation est dans le morcellement des Etats, dans les petites républiques confédérées et gouvernées chacune par la plus haute puissance spirituelle qui y fait régner la vérité, la justice, le bien de tous. Une unité fédérative de tous les Etats du monde dans la vérité définitivement acquise, voilà le progrès, voilà la base de la grande civilisation, de la prospérité et du bonheur des Nations.
    Mais le pouvoir de la force et de l’audace ou du hasard de l’hérédité centralisée en une seule main (Nouvel Ordre Mondial), qui peut être despotique ou imbécile (Sarkozy, Hollande, Macron, etc.) c’est une cause de ruine, de souffrances générales et de guerres perpétuelles.
    Rappelons que toutes les guerres de César ne sont qu’une suite d’attaques continuelles et d’attentats contre la vie et les biens de gens innombrables et inoffensifs, honnêtes et paisibles.
    Mais France n’a pas connu que des Rois.
    Après le départ des Romains, la Gaule fut envahie par des étrangers qui y apportèrent un nouveau ferment de révolte masculine.
    C’est ainsi que, vers l’an 241, on trouve tout à coup des peuples du Nord appelés Francs.
    Ce mot n’appartenait à aucune langue du pays. Il venait de frei et signifiait les fracasseurs, ceux que rien n’arrête.
    Mais les Francs comprennent deux peuples et deux partis : les Francs-Saliens (masculinistes), ainsi nommés parce qu’ils viennent de l’Yssel ou Sala, et les Francs-Ripuaires (féministes), qui viennent des bords du Rhin, de Cologne et d’une partie de la Belgique.
    Leurs chefs avaient un Roi suprême, ou roi inamovible, qui n’était autre qu’une Reine.
    Leurs prêtres étaient supérieurs aux chefs (petits rois), mais ils obéissaient au Roi des Rois (la Reine), appelé « si-nist ».
    Voyons ce qu’était ce Roi des Rois.


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er février 05:07

      @Étirév

      "C’est ainsi que, vers l’an 241, on trouve tout à coup des peuples du Nord appelés Francs. Ce mot n’appartenait à aucune langue du pays. Il venait de frei et signifiait les fracasseurs, ceux que rien n’arrête."

      Frei signifie libre en allemand. La forme gothique ancienne est "freis". En français, le mot franc signifie aussi libre
      En revanche, "fracasseur" en allemand, ce serait plutôt quelque chose comme "Zerstörer".


    • 2 votes
      sls0 sls0 28 janvier 12:37

      Charles Maurasse condamné à perpète à la libération. Sacré patriote.

      L’action Française c’est 3000 personnes maintenant.

      Pas assez pour relancer les camelots du roi et les croix de feu.


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 28 janvier 17:09

        @sslow
        Tu n’es même pas foutu d’écrire son nom sans faire de fautes... c’est dire à quel point tu n’as, sans aucun doute possible, jamais ouvert le moindre ouvrage de sa monumentale oeuvre (quoi qu’on en pense d’ailleurs). On est en dessous de tout là. Mais quel tocard...


      • vote
        sls0 sls0 28 janvier 18:39

        @Conférençovore
        Maurras si tu préfères.
        On dit qu’il y a pas de faute dans les noms propres.
        C’est le nom d’une salope de traitre à la patrie, un super collabo je fais ce que je veux avec son nom.
        Je me suis intéressé un peu à la bio de ton grand homme.


      • vote
        sls0 sls0 29 janvier 13:16

        @Roberval
        Un de mes quadrigrammes du boulot à la demande de collègues qui voulaient me suivre à la retraite. Il est neutre.


      • vote
        Quasimodo 29 janvier 12:58

        Avant les mégapoles , il y avait les métropoles , avant les villes, il y avait les villages , avant les villages , il y avait les bourgs , avant les bourgs il y avait les hameaux ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès