• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Revenu universel : la bonne idée pour relancer l’économie ?

Revenu universel : la bonne idée pour relancer l’économie ?

Cette proposition de Benoît Hamon lors de sa candidature à la présidentielle en 2017 revient actuellement sur le devant de la scène.

Face à la crise actuelle causée par la pandémie, un revenu versé à tous pour contrer la précarité a récemment été demandé par 24 présidents socialistes de départements. L’Assemblée nationale, de son côté, s’est prononcée en faveur d’un débat national sur le sujet. Alors qu’est-ce que le revenu universel ? Est-ce une bonne idée ? Est-ce envisageable et combien cela couterait-il à l’Etat ? Pour répondre à ces questions, C’est Cash reçoit Dany Lang, économiste et membre des Economistes atterrés.

Tags : Economie Politique Benoît Hamon Revenu de base




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 12 votes
    Étirév 18 décembre 2020 15:59

    « Revenu universel : la bonne idée pour relancer l’économie ? »
    Au commencement on détruit l’éducation nationale puis on occupe, l’humanité, 7/7, 24/24, avec des divertissements d’une stupidité sidérante. L’ignorance aidant, on lui fait croire qu’ARTE c’est intelligent.
    Ensuite, après avoir progressivement augmenté le chômage, on le fait exploser.
    Dans le même temps on créé une société anxiogène dans laquelle on entretien une peur permanente de tout : santé, vie chère, précarité, attentat, guerre, etc.
    Une fois les masses fragilisées et parquées dans cet enclos psychologique, dans un premier temps on les rassure en leur proposant de raser gratis : le revenu universel.
    On commence donc à parler du revenu universel qui réjouira rapidement les éternels assistés, les feignasses, et les « fragiles ».
    Viendront éventuellement après, les propositions d’une banque universelle, d’une entreprise universelle, etc. Et finalement d’un homme universel, l’homme-machine, LE ROBOT. L’homme robot pourra continuer à dépenser son revenu universel en C........ dans l’entreprise de M.... qui l’emploie.
    En résumé, ne vous faites aucune illusion : aucune bonne idée ne viendra plus du système politique qui est en place et de ceux qui en ont la charge .
    Aujourd’hui, les seules bonnes idées ne peuvent et ne doivent venir uniquement de nous.


    • 7 votes
      Joe Chip Joe Chip 19 décembre 2020 10:14

      @Étirév

      C’est qui "on" ? Les illuminatis ? Les francmacs ? La communauté qu’il-ne-faut-pas-nommer ? Les capitalistes ? Les protestants ? Les gauchistes ?

      Bon sinon comme 99% des commentateurs sur ce site vous n’avez qu’une vague idée caricaturale de ce dont vous parlez et vous vous contentez d’éructer en mode réac courroucé en débitant au passage quelques poncifs "complotistes" venant confirmer vos certitudes mortifères (ou "biais cognitifs" pour reprendre une expression à la mode chez les dissidents du web).

      Le terme "revenu universel" est un mot générique qui renvoie à des approches et des modalités d’application très différentes. Ce que vous évoquez, c’est une rente inconditionnelle qui est en réalité défendue par très peu de monde (quand bien même elle serait possible). D’autres préfèrent parler de "revenu de base" qui serait en gros un minima social accessible aux moins de 25 ans. Les conditions de ce revenu sont discutées et conditionnées : "universel" ne veut pas dire "gratis". 

      Vos arguments reprennent quasiment à la lettre ceux des anciens esclavagistes ou du patronat du XIXème siècle quand des revendications ont commencé à émerger du prolétariat mais aussi d’une partie de la bourgeoisie pour interdire le travail des enfants, exiger la diminution du temps de travail quotidien puis hebdomadaire, créer des systèmes de rente pour les retraités, des caisses d’assurance pour les travailleurs, etc.

      A chaque fois les réacs s’y sont effectivement toujours opposés avec une rare virulence, piégés dans leur conception du pêché originel (la vie est un enfer terrestre et doit le rester pour ceux qui n’ont pas été élus) et convaincus que la société ne pourrait jamais s’organiser en dehors des carcans induits par la naturalité des rapports de dominations présentés comme "traditionnels". 

      Et ce sont quoi vos "bonnes idées" ? Non, en fait, pas la peine de les étaler, on les connaît déjà.


    • 5 votes
      Joe Callagan Joe Callagan 20 décembre 2020 21:08

      @Joe Chip

      Impressionnant ! Quelle omniscience ! Quelle précision ! Quelle structuration du discours et des idées !

      Comme c’est rassurant et noble qu’un membre des 1% intervienne afin de sauver l’honneur de cette cour des miracles qu’est Gogoravox.

      Un grand merci à toi Djoe Cheap et que Science avec un grand S t’accompagne jusqu’à ton dernier souffle !


    • 1 vote
      JL 19 décembre 2020 08:37
      Revenu universel : la bonne idée pour relancer l’économie ?

      Non !


      • 4 votes
        LUCA LUCA 19 décembre 2020 09:19

        Le revenu universel c’est l’asservissement total de la société, les menottes qui nous manquaient dans la panoplie dictatoriale, pas de bras, pas de chocolat.


        • 1 vote
          V_Parlier V_Parlier 19 décembre 2020 21:21

          @LUCA
          En effet, comme dit l’adage : "Quand c’est gratuit, c’est toi le produit". A quoi faudra-t-il donc se plier pour avoir accès à ce revenu en devenant officiellement un sans-emploi professionnel ? Mmm... j’ai déjà des idées...


        • 1 vote
          LUCA LUCA 20 décembre 2020 04:05

          @V_Parlier
          Je n’ose imaginer l’inimaginable ! 


        • 8 votes
          News 19 décembre 2020 10:58

          C est un projet alléchant au premier abord mais délétère. C est un bon moyen pour l oligarchie d asservir le peuple en le rendant dépend d une ressource garantie selon le bon vouloir de nos maîtres. Le risque pour les citoyens mal pensants est un chantage à l obéissance.


          • 2 votes
            yoananda2 19 décembre 2020 11:49

            @News
            c’est gros comme une maison !
            mais ça pourrait passer parce que beaucoup n’ont plus d’opinion politique et s’en foutent, alors, autant monnayer son silence et sa docilité.
            Le problème est la en fait, dans la dégénérescence du capital humain.


          • 1 vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 décembre 2020 12:22

            @yoananda2

            Si le revenu universel est administrativement et juridiquement conditionné à la docilité sociale, je suis contre aussi, évidemment. Mais qui propose cela ?

            En revanche, je ne vois pas pourquoi il en serait spontanément la cause, davantage que le fonctionnariat, le salariat ou l’aide à l’entreprenariat. 


          • 1 vote
            yoananda2 19 décembre 2020 12:57

            @Qaspard Delanuit

            Si le revenu universel est administrativement et juridiquement conditionné à la docilité sociale, je suis contre aussi, évidemment. — Mais qui propose cela ?

            Personne évidemment. Doit-on en déduire que ça ne serait pas une conséquence plus ou moins inéluctable ?

            Tu peux bien sûr penser le contraire. Je pourrais être plus nuancé et dire qu’il y a un risque et donner une probabilité. Mais bon ... on est sur un forum, je vais pas faire une dissertation.

            En revanche, je ne vois pas pourquoi il en serait spontanément la cause, davantage que le fonctionnariat, le salariat ou l’aide à l’entreprenariat. 

            Oui.

            Le fonctionnariat est un bon exemple de docilité (au sens politique) acquise.

            Le salariat c’est différent puisque c’est explicite et encadré, il y a un lien de subordination.Tu signes. Tu sais dans quoi tu t’engages. Et ça ne t’obliges (en principe) à aucune soumission politique.

            L’aide à l’entreprenariat, bon, faudrait savoir de quel aide tu parles. Si c’est l’ACRE, ben, en principe le gus à cotisé pour ça. Donc c’est son "droit".

            Par contre les aides aux grosses entreprises, alors, en un sens on pourrait que oui mais en fait, c’est à double sens en France. En fait l’état et la caca-rente se confondent plus ou moins chez nous. L’influence est bi-directionnelle.


          • 2 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 décembre 2020 13:24

            @yoananda2

            Un anarchiste pur et dur pourrait toucher un "revenu universel" sans être empêché pour autant de continuer à chier sur l’État autant qu’il veut, et je ne vois pas en quoi cette aide financière le rendrait plus docile. 


          • vote
            yoananda2 19 décembre 2020 13:31

            @Qaspard Delanuit

            Un anarchiste pur et dur pourrait toucher un "revenu universel" sans être empêché pour autant de continuer à chier sur l’État autant qu’il veut

            Tu raisonnes à l’envers il me semble. Ce n’est pas ça la question à poser mais plutôt :

            "est-ce que les anarchistes pur et dur qui sont pro-revenu-universel toi ?"

            Tu ne crois pas ?

            Faisons confiance en leurs instincts / intuitions pour savoir si le revenu universel est une arnaque ou pas.

            Si oui, je veux bien lui parler. Moi j’en connais un, je vais lui poser la question à l’occasion.

            Si tu m’en trouves un qui est pro, alors, je réviserais mon opinion.


          • vote
            pegase pegase 20 décembre 2020 17:25

            @News
            -
            Il faut tout d’abord se poser la question dans quelle société nous voulons vivre ?

            S’ils font ça, plus personne ne voudra se lever à 6h du matin pour aller bosser en se pliant aux réprimandes de son patron ... Le travail c’est quelque chose qui n’est pas très naturel, c’est comme ça !
             


          • 2 votes
            yoananda2 19 décembre 2020 11:48

            je ne sais pas s’il faut relancer l’économie.

            je ne sais pas si c’est la mesure qui relancera l’économie.

            je sais en revanche que c’est une bonne idée pour détruire la société et esclavagiser les gens.


            • 2 votes
              Joe Chip Joe Chip 19 décembre 2020 11:57

              @yoananda2

              Savoir des choses avant même qu’elles aient été débattues ou expérimentées est la définition même de la décadence.


            • 1 vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 décembre 2020 12:17

              Le "revenu universel" est une idée trop mal définie pour qu’on puisse se positionner "pour" ou "contre" de manière catégorique et presque dogmatique. 

              Il existe déjà des aides régulières apportées aux plus démunis et plus généralement une bonne part des revenus des foyers français proviennent depuis longtemps d’une redistribution sous la forme de diverses allocations. Par conséquent, un "revenu universel" ne constituerait pas forcément un changement de paradigme culturel et encore moins de doctrine sociale. 

              Plutôt que le concept lui-même, c’est surtout les détails de son application qui doivent être examinés. Il s’agit de savoir si une nouvelle formule pourrait être plus claire, plus juste et moins hypocrite que les diverses et parfois labyrinthiques mesures d’assistance actuelles.  


              • vote
                yoananda2 19 décembre 2020 12:32

                @Qaspard Delanuit

                Le "revenu universel" est une idée trop mal définie pour qu’on puisse se positionner "pour" ou "contre" de manière catégorique et presque dogmatique. 

                Je ne trouve pas.

                A la base, la définition est simple : revenu donné à tous, sans conditions. Donc, tu le reçois que tu travailles ou non, que tu sois mineur ou pas, etc...

                Après, et seulement APRES il y a eu des donnes de propositions différentes qui ont gardé plus ou moins le même nom. Pour savoir si les gamins y avaient droit, comment on le finançait, le montant, si on rajoutait des conditions, etc ...

                Plutôt que le concept lui-même, c’est surtout les détails de son application qui doivent être examinés.

                Oui, et ça pose un paquet de questions très profondes sur la société et même l’humanité. On peut en débattre 10 000 ans sans avancer d’un pouce. Le mieux c’est d’essayer et de voir ce que ça donne. Il y a eu différentes tentatives et, à ma connaissance, elles n’ont pas été satisfaisantes. Sauf celles qui l’ont été bien sûr.

                (Explication de ma dernière phrase : cf la vidéo de Heu ?reka sur le revenu de base qui est très intéressante : https://www.youtube.com/watch?v=WUtjf5dXuig)


              • 6 votes
                Joe Chip Joe Chip 19 décembre 2020 12:47

                @Qaspard Delanuit

                C’est d’ailleurs un des argument des libéraux pour le revenu universel : donner une simple allocation sur une base claire et égalitaire permettrait en réalité de mettre fin au système actuel qui permet aux uns d’empiler aides et subventions tandis que que d’autres, pas forcément mieux lotis, n’ont le droit à rien. Et aussi de supprimer les administrations qui gèrent ces différents guichets.

                C’est pourquoi il est stupide de présenter ce revenu de base comme une idée "gauchiste".


              • vote
                ZardoZ ZardoZ 19 décembre 2020 19:17

                @Joe Chip

                Exact, le revenu universel permettrait de se passer de toutes ces administrations dispendieuses. Un seul revenu universel pour tous, de la naissance à la mort, mais en contrepartie, plus aucunes aides, plus d’allocations chômages, plus de réductions d’impôts pour tout et n’importe quoi, etc...
                 


              • vote
                V_Parlier V_Parlier 19 décembre 2020 21:27

                @ZardoZ
                Vous ércivez : "le revenu universel permettrait de se passer de toutes ces administrations dispendieuses". Or je n’y crois pas. Alors qu’ils auront continué de virer tous les fonctionnaires de terrain les plus indispensables pour satisfaire aux GOPE, cette moyenne et haute administration indéboulonables existeront toujours. Que le gouvernement soit de gauche, libéral, ou les deux "en même temps" comme on connait aujourd’hui.


              • vote
                pegase pegase 20 décembre 2020 17:35

                @Qaspard Delanuit
                Le "revenu universel" est une idée trop mal définie pour qu’on puisse se positionner "pour" ou "contre" de manière catégorique et presque dogmatique. 

                Le problème numéro 1 de notre société, ce sont les prélèvements que je qualifierais d’abusifs sur le travail, en France le travail est beaucoup trop taxé, trop de paperasseries administratives, trop de contraintes ... C’est juste démentiel, à tel point que c’est mettre sa vie et son patrimoine en danger que de monter une entreprise.

                En plus nous subissons les importations asiatiques d’entreprises prédatrices complètement en roue libres sans contraintes sociales ou environnementales ...

                Donc un revenu universel ? smiley

                En fait ils veulent nous faire crever ces cons là !!!


              • 1 vote
                pegase pegase 20 décembre 2020 17:45

                @ZardoZ
                -
                On peut retourner le problème dans tout les sens, ce seront toujours les charges sur le travail qui devront financer ce revenu universel ...

                donc d’un côté on pique du fric aux gens qui se cassent le cul à bosser, et de l’autre on va le redonner aux rebeus des cités qui doivent bien rigoler ....

                Sauve qui peut de ce pays de fous furieux, aux fous smiley smiley


              • vote
                ZardoZ ZardoZ 21 décembre 2020 16:26

                @pegase

                Absolument pas mon bon pégase, les machines remplace les salariés, il suffit de taxer les machines, sans compter les taxes sur la spéculation boursière.
                Le revenu universel sera un passage obligé pour la société de demain (sous réserve d’auto-annihilation). Le travail est en voie de raréfaction.
                Encore mieux... La fin de l’argent tout court !


              • 4 votes
                Joe Chip Joe Chip 21 décembre 2020 17:07

                @ZardoZ

                Par ailleurs les économies réalisées par la réforme des systèmes existants permettraient sans doute de financer une bonne partie de ce revenu.
                Mais le vrai verrou est psychologique. L’homme est tellement conditionné par le travail depuis l’existence des sociétés organisées que la seule idée de ne plus devoir travailler pour vivre constitue aux yeux de certains une proposition anthropologique impossible à accepter. On présume donc que l’homme, délié de cette obligation du travail se mettrait à dégénérer, à ne plus rien faire, à sombrer dans une oisiveté abrutissante. 

                En réalité un nombre grandissant d’économistes constate qu’une part de plus en plus faible du revenu des ménages est consacrée à la consommation utilitaire. Par conséquent, on ne pourra pas continuer à baser l’organisation sociale sur ce mode de production révolue où le travail permet la consommation et inversement. 
                L’automatisation et l’Intelligence Artificielle vont également supprimer la plupart des fonctions exécutrices, manuelle ou intellectuelles, libérant de l’obligation du travail une part grandissant d’individus qui ne pourront pas tous êtres reclassés ou reformés.
                Ensuite, beaucoup d’économistes dénoncent aussi le remplacement du travail d’autrefois (qui apportait un salaire mais aussi un statut dans la société) par les "bullshit jobs" ou boulots précaires qui n’ont parfois aucune utilité sociale sinon de maintenir superficiellement des gens dans l’emploi. 
                Comme il n’y a plus assez de travail pour tout le monde, on parle désormais de maintenir les gens dans l’employabilité, et donc en gros, on entraîne les gens à être de "bons" chômeurs, qui remplissent docilement leur fiche à la fin du mois, enregistrent leurs démarches, suivent des formations et des ateliers bidons qui coûtent en réalité beaucoup plus qu’ils ne rapportent. Plus rien ne justifie ce paternalisme institutionnel.
                La vérité c’est qu’on ne sait pas ce que feront les gens avec ce revenu universel. Certains en profiteront pour vivoter dans leur coin, c’est certain, et après tout, cela existait déjà avant que le principe du salariat s’impose. Des tas de gens, riches et pauvres, vivaient sans occupation statutaire ou suivie. 
                Mais beaucoup en profiteront sans doute pour reprendre des études, se consacrer à des activités peu lucratives mais socialement utiles sans avoir besoin de recourir à des administrations complexes (et coûteuses). Les plus ambitieux continueront de s’investir dans une carrière ou à vouloir gagner de l’argent ou acquérir un statut plus élevé. 
                 Donc oui je pense qu’on y viendra naturellement, et que ce revenu universel accompagnera d’autres évolutions, notamment sur le plan démographique et environnemental. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès