• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Taxe sur les dividendes : un scandale d’Etat à 10 milliards d’euros

Taxe sur les dividendes : un scandale d’Etat à 10 milliards d’euros

Dans la série Scandale d'Etat & République bananière, voici la Taxe dividendes : anticonstitutionnelle... Oups ! Donc 10 milliards d'euros à rembourser aux entreprises taxées depuis 2012. Et on va les trouver où ces 10 milliards ? Facile et pas du tout ubuesque : 5 milliards de surtaxe sur les bénéfices des entreprises et 5 milliards payés par l'Etat (quel que soit le mode de taxation ou de remboursement, ce sont les contribuables et les consommateurs qui payent au final...)

La taxe sur les dividendes n'en finit pas de faire des vagues. Aujourd'hui c'est une facture à 10 milliards que Bercy doit rembourser aux entreprises concernées. Qui va payer ? Comment en est-on arrivé là ? Guillaume Guichard fait le point. (Le Figaro)

 

Des explications complémentaires données par La Croix et Europe 1 :

 

(Extrait de Bercy comble le trou laissé par la taxe dividendes)

« Le gouvernement envisage faire supporter aux entreprises environ la moitié de l’addition, soit 5 milliards d’euros. Il devrait en passer par une surtaxe exceptionnelle sur les bénéfices applicables aux entreprises affichant un chiffre d’affaires supérieur à un milliard d’euros. Voté avant fin 2017, ce nouveau prélèvement pourrait s’imputer sur les bénéfices de l’année en cours. et remplir immédiatement les caisses de Bercy.

« Le périmètre de la mesure est encore en cours de calage, mais cela concernerait environ 300 entreprises, avec le but d’être le plus proche possible de celles qui étaient impactées par la taxe sur les dividendes, » a expliqué Amélie de Montchalin, chef de file des députés LREM de la commission des finances. »

 

(Extrait de L'UE demande à la France des précisions sur ses efforts budgétaires en 2017 et 2018)

« Dans une lettre adressée à Paris, la Commission européenne écrit "souhaiter demander des précisions sur le respect des efforts budgétaires prévus par la France en 2018". Concernant les budgets 2017 et 2018, "l'analyse préliminaire de la Commission indique que la correction du déficit excessif et sa pérennité sont toujours sujets à risque", ajoute-t-elle.

"La correction du déficit excessif" sujette à risque. "Les informations supplémentaires (...) nous seront utiles pour évaluer si le déficit excessif sera corrigé d'une manière durable, en particulier au vu de l'impact de l'invalidation de la taxe à 3% sur les dividendes par le Conseil constitutionnel", écrivent le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis et le Commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici. »

 

Oui, vous avez bien lu : c'est - le sûrement fort sympathique - Valdis Dombrovskis qui dicte à la France comment elle doit gérer son budget.... La France, une mineure sous tutelle qui doit montrer patte blanche à un homme politique letton quand elle veut utiliser son argent de poche... Pathétique !

 

Pour continuer dans le pathétique, nous pourrions aussi parler de la suppression de l'ISF (impôt sur la fortune)...

 

Fin de l'ISF : Open bar pour les riches ?

Le 20 octobre, une poignée de députés votait la fin de l'impôt sur la fortune, soit la perte pour la France de 3 milliards d'euros d'argent public, au profit des 1% les plus favorisés. "Réforme nécessaire", ou mesure injuste et absurde, alimentant les inégalités et la spéculation ? On vous laisse vous faire votre avis (Le Fil d'Actu)

 

Ne reste plus que la dérision devant une telle déchéance...

 

ADIEU ISF

Pour fêter la probable suppression de l'ISF, Marie S'Infiltre dans les palaces Parisiens, dans notre beau 16 ème arrondissement, au golf ... Pour souhaiter un bon retour parmi nous aux exilés fiscaux ! (Marie S'Infiltre)

 

Scandale d'Etat & République bananière, c'est maintenant !

(et ce "maintenant" dure depuis bien longtemps... Voir Sarkozy et l’argent de Kadhafi : un scandale d’Etat étouffé par certains médias)

 

Tags : Economie Politique Fiscalité Scandale Entreprises Humour François Hollande Polémique Finance Emmanuel Macron Union européenne Impôts




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • 1 vote
    bob14 bob14 28 octobre 12:26

    Nos politiciens ont ouvert la boite de Pandore...démontrant leur incompétence à gouverner la France !


    • 3 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 28 octobre 13:30

      Pas du tout. Cette taxe vient de Bruxelle. Il faut sortir de cette dictature européenne, vite !


    • 5 votes
      Et Hop ! 28 octobre 13:32

      @bob14 : Ils ne sont pas incompétents, ils réussissent très bien à remplir les objectifs que leur ont donnés ceux qui les ont mis au pouvoir : aider les plus riches à s’enrichir et à piller notre pays.

      Le fait que les gens s’appauvrissent, que l’État s’appauvrisse en vendant son patrimoine et en privatisant ses secteurs rentables, prouve que leur politique est très bien conduite.


    • vote
      wendigo wendigo 28 octobre 15:54

      @Et Hop !

       Nous sommes principalement d’accord, sauf sur le fait de rendre les riches plus riche ; car en fait, tout cela est fait non pas pour qu’ils gagnent, mais pour qu’ils ne perdent pas, ou moins. Je vous rappelle que le monde de la finance est à la faillite, que la rentabilité aujourd’hui est assurée par les licenciements, qu’il ni a plus de "reprise" (hors mis pour les chaussettes ; misère oblige) que la croissance ne passe jamais le plafond de verre des 2% (autant dire, pas de croissance).
      Donc ces cadeaux ne sont fait que pour éviter aux riches de maigrir, chose qu’ils feront plus tard, la fuite en avant n’étant qu’une vue d’esprit malades. C’est d’ailleurs là où réside le problème de ces gens là, les psychopathes ne peuvent pas se projeter dans l’avenir, il ne savent que réagir à l’instant présent ne réagissant qu’avec leur esprit reptilien, c’est pour cela qu’ils sont dit "opportunistes".
      En fait macron leur signe un avis de décès bien pire mais en différé , dans l’interval 2022/2025 ces gens là le maudiront. Car il les fait tenir en lévitation artificielle au dessus d’un précipice qui lui ne cesse de s’approfondir, ce qui, quand tout va lâcher les fera tomber d’encore plus haut, bien plus haut qu’ils n’auraient oser l’imaginer dans leurs pire cauchemars.


    • vote
      wendigo wendigo 28 octobre 16:00

      @La mouche du coche
      Pas du tout. Cette taxe vient de Bruxelle. Il faut sortir de cette dictature européenne, vite !

      ***

      C’est paradoxale et stupide ce que vous dites, on ne sort pas d’une dictature, avec elle deux solutions, soit on se jette à fond dans ces bras, soit on la renverse, parce que le principe même d’une dictature, c’est de justement ne pas vous laisser partir ...
      Et vous savez le plus drôle ? c’est qu’une dictature c’est comme un cuirassé, c’est par l’intérieur que ça se torpille, donc si vous voulez la détruire, il vous faudra vous jeter quand même dedans ! (les européistes devraient être bien plus parano qu’ils ne le sont, m’est avis)


    • 2 votes
      Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 octobre 16:39

      Je n’ose comprendre !

      Successivement, les gouvernements français ont instauré une taxe sur les dividendes versés par les entreprises, taxe qui vient d’être déclarée illégale. Moralité, le gouvernement actuel devra rembourser 10 milliards d’Euros aux entreprises.

      Là, tenez-vous bien ! ! !

      Il se dit, dans les milieux bien informés, que, pour réunir les 10 milliards, le gouvernement envisagerait d’instaurer une taxe sur les bénéfices des entreprises.
      En clair, les entreprises ayant été taxées sur les dividendes versés seraient remboursées par une taxe qu’elles, toujours elles, paieraient sur leurs bénéfices.
      Comme de « bénéfices » à « dividendes » la nuance relève du papier à cigarettes, cette opération participerait de « l’auto-sodomie ».
      Est-ce donc cela la « pensée complexe » de Macron ? ? ?
          

      Addendum :

      Logiquement, les « unes » entreprises ayant payé 10 milliards sur leurs dividendes seront remboursées par les « autres » entreprises qui paieront la taxe sur les bénéfices.
      Mais, au total, il n’y aura pas remboursement par l’État mais 10 milliards de taxes payés par les « autres » pour rembourser les « unes ».
      Scandaleux ! ! !

    • 1 vote
      wendigo wendigo 28 octobre 16:55

      @Jean-Pierre Llabrés

       En fait ce ne sera qu’une partie des 10 milliards qui sera prise par taxe sur les bénefs. Maintenant les dividendes proviennent des bénefs, mais ne dépendent pas de ces derniers ... rien ne vous empêche de garder les même dividendes, et de diminuer les réinvestissements et autres fantaisies inutiles aux actionnaires que vous voudrez bien faire avec vos bénefs.
      L’important est là de ne pas impacter au confort de la pièces maîtresse de l’entreprise, l’actionnaire.
      Maintenant toutes les entreprises ne versent pas de dividendes, mais toutes payeront sur les bénefs, en bref on va foutre à poil pierre paul jacques, pour fagoter jean.

      Moi je reste quand même curieux de savoir quel a été le gugus qui a instauré cette taxe sous holland et pourquoi le conseil d’état ne réagit que maintenant, soit 5 piges plus tard ... non je plaisante, je pense avoir très bien compris les pourquoi du comment.


    • vote
      CoolDude 28 octobre 17:08

      @wendigo

      La pièces maîtresse de l’entreprise, l’actionnaire.

      Yep... C’est une façon poli et joli de le dire. Moi, j’aurais dit : "...des maîtres des entreprises, les actionnaires".

      Et peut être de la France aussi, d’ailleurs...


    • 1 vote
      Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 octobre 17:11

      @wendigo

      Mais, apparemment, l’État, qui devrait rembourser 10 milliards d’Euros aux entreprises dans le cadre de son Budget 2017, semble se diriger vers une nouvelle taxation (des mêmes ou d’autres) afin de ne pas rembourser ce "trop-perçu illégal".


    • vote
      CoolDude 28 octobre 17:13

      @CoolDude

      Et de façon encore moins poli, je dirai : "On a voulu les faire payer... Maintenant, c’est tout le monde qui va trimer pour les rembourser."


    • 2 votes
      le celte le celte 28 octobre 17:37

      @Jean-Pierre Llabrés
      Vous vous méprenez, les "autres" c’est nous, le consommateur lambda, puisque les taxes seront forcément répercutées sur les prix de vente.


    • 1 vote
      Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 octobre 17:09

      @le celte

      Je ne me méprends pas : au final, c’est toujours le citoyen-électeur-contribuable-consommateur qui paye ; même ce qui est supposé gratuit.


    • 2 votes
      pegase pegase 30 octobre 15:39

      @Jean-Pierre Llabrés

      Mais, au total, il n’y aura pas remboursement par l’État mais 10 milliards de taxes payés par les « autres » pour rembourser les « unes ».
      Scandaleux ! ! !


      Ce sont des manigances de la commission européenne pour nous faire crever, les allemands eux ne sont pas soumis au même traitement ...

      La France est littéralement pillée comme sous l’occupation !


    • 2 votes
      CoolDude 28 octobre 14:13

      J’ai bien aimé cette vidéo aussi :
      https://www.youtube.com/watch?v=aE2sAjS6ufs&feature=youtu.be

      Et ça vient de médias MainStream !

      Sinon, mon avis personnelle sur le sujet des 10 Milliards : Ce n’est pas une erreur. C’est juste les conséquences logiques de notre perte de souveraineté et un changement de politique qui devient pro-capitaliste et ultra-libérale. Bref, ça va faire mal.


      • 1 vote
        CoolDude 28 octobre 14:46

        @CoolDude

        Un peu plus humoristique, mais dans le même genre :

        https://www.youtube.com/watch?v=NjxbjCtMnIQ

        Sketch – Une responsable Lidl répond a cash investigation !

        La vérité par l’humour : Quand une responsable marketing de Lidl répond au reportage de cash investigation sur le travail. par La Bajon.


      • 4 votes
        jeanpiètre jeanpiètre 28 octobre 16:14

        On pourrait aller chercher dans les 416 milliards d euros non collectés auprès des grande surfaces en infraction d extension de zone commerciales....


        • 1 vote
          wendigo wendigo 28 octobre 16:57

          @jeanpiètre

           Ouais, ou soumettre la dette publique à la TVA .... smiley


        • vote
          jeanpiètre jeanpiètre 29 octobre 14:34

          @wendigo
          habile ! 

          un gouvernenment qui met en place les 2 serait pour le coup citoyen


        • 2 votes
          Pyrathome Pyrathome 28 octobre 22:13

          Maqueron, c’est bien le père Noël des riches.....aucun doute là-dessus !

          Mais à la fin, ça se termine très mal......

          • vote
            jeanpiètre jeanpiètre 29 octobre 14:35

            @Pyrathome
            pas pour les riches , ne revons pas, ils auront toujours des pauvres à exploiter


          • 4 votes
            Jean Keim Jean Keim 29 octobre 09:39

            Toute l’actualité directement ou indirectement concerne l’argent-fric, il est la source de tous nos maux, certains vont rétorquer que ce n’est pas l’argent qui est en cause mais l’usage qui en est fait, argument banal, fallacieux, le fric est le cancer n° 1 et les métastases sont bien trop étendues pour espérer un retournement vertueux, il est d’ailleurs vertueux de gagner beaucoup d’argent dans notre société, la richesse (excessive ?) justifie tout et engendre la misère, le remède est là évident devant les yeux dessillés.


            Tout cancer a une cause, quelle est-elle ? 
            Elle est le facteur commun à tous les êtres humains sous toutes les latitudes quelle que soit leur culture ; laisser tomber Marx et tous les autres, le facteur commun agit en chacun de nous comme un outil détourné de son utilité première.


            • 1 vote
              Sonya V... Sonya V... 29 octobre 17:39

              @Jean Keim
              Oui malheureusement, ils ont réussi à ancrer dans les esprits que le fric était le besoin primordial à satisfaire pour avoir le droit de vivre. Enfin, de survivre...

              Seuls ceux qui savent s’organiser pour capter le plus possible de ce fric méritent de bien vivre... Les autres peuvent crever. Et comme leur monde est décidément bien fait, plus ils captent, plus les autres crèvent. Ils ne sont pas près de changer ce monde où le fric règne... ou alors quand le fric ne leur sera même plus nécessaire pour dominer ce monde... (nous ne sommes probablement plus très loin du point de bascule où l’outil fric sera totalement remplacé par des outils de domination bien plus cyniques et surtout bien plus efficaces...)


            • 1 vote
              Jean Keim Jean Keim 30 octobre 09:43

              @Sonya V...
              Il est possible et même probable que vous ayez raison, le parcours est toujours pratiquement le même : si un individu ne nait pas dans un milieu fortuné mais qu’il devienne riche, à partir d’un certain seuil de richesse cette dernière ne lui suffira plus et il désirera en plus le pouvoir, il va dans un premier temps œuvrer pour l’acquérir et ensuite il fera tout pour le conserver et le consolider ; et si un individu naît directement dans un milieu fortuné, son éducation le portera directement à exercer le pouvoir.

              Ce constat n’explique pas pourquoi il en est ainsi, il ne met pas directement en lumière le facteur funeste commun à tous les êtres humains, et pourtant il est bien en vue dans notre champ d’observation, étalé au grand jour, visible en nous-même.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès