• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > "Un climat malsain" selon Bayrou et André Vingt-Trois

"Un climat malsain" selon Bayrou et André Vingt-Trois


 
François Bayrou, invité de Nicolas Demorand, sur Europe 1, réaffirme son opposition à la politique de Nicolas Sarkozy à la suite, notamment, de Dominique de Villepin.
 
Il explique trouver les choix politiques de Nicolas Sarkozy "dangereux et voués à l’échec". Il y a le climat le plus malsain, toxique qu’on ait rencontré depuis longtemps.
 
"Malsain", un mot utilisé par le président de la conférence des évêques de France, André Vingt-Trois.
 

Tags : France Politique Sécurité Religions Racisme Discriminations François Bayrou Nicolas Sarkozy




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 3 votes
    simplesanstete 26 août 2010 16:22

    Ce sont les vraies guignols de l’info qui agitent nos écrans tres tres plats. et en 3D bientôt. Quelle rigolade ! Pas étonnant que les humoriste un peu abrasif perdent leurs boulots ils veulent conserver le monopole ;, cette engeance très sérieuse.


  • 1 vote
    albono 27 août 2010 10:31

    le mépris qui se diffuse dans votre commentaire est à l’image des gens que vous représentez, se prenant pour des dieux sur cette terre, n’acceptant pas la différence, s’accrochant à des valeurs si vieilles qu’elles font de vous plus des animaux que des êtres humains.

    Vous vous dites évolués mais enfin de compte vous restez campés sur vos positions sur vos soit disant valeurs, qui ne sont enfin de compte que des réminiscences des vos instincts animal.

    Vous êtes la tapis dans l’ombre, prêt à bondir sur votre proie, surtout que d’un seul coup vous ne vous sentez plus seul et que vous avez l’impression que l’on vous soutient alors que l’on ne fait qu’exploiter votre faiblesse.


  • 4 votes
    Maldoror Maldoror 26 août 2010 22:42

    Didier Porte et Guillon ? Applaudir leur départ ? Pourquoi pas, ils ne sont qu’accessoirement drôle déjà, se prennent pour les représentants de la liberté d’expression alors qu’ils ne parlent pas des vrais sujets mais que de l’accessoire. Donc oui, autant qu’ils se cassent ça fait de la fausse-subversion en moins, quant à la liberté d’expression, c’est plus sur les médias autorisés que ça se passe. De toute façon, Porte l’a dit au sujet de Dieudonné, il met des limites à sa liberté d’expression.

    Après pour Demorand, certainement comme tous les autres journaleux formatés par science-po.


  • 3 votes
    Maldoror Maldoror 27 août 2010 23:39

    Qu’est ce que la « vraie » subversion ?
    Bonne question, vaste débat, je n’entends pas en faire une vérité générale, cela part de mon ressentit aussi, mais appuyé sur une analyse que j’entends objective.
    Déjà qu’est ce que la « subversion » : l’action de bouleverser, de détruire les institutions, les principes, de renverser l’ordre établi.
    Il faut donc savoir quel peut être l’objet de la subversion, c’est l’ordre établi. Qu’est-ce que l’ordre établi, aujourd’hui en France ? Vaste question, mais qu’on peut circonscrire à partir d’exemples pratiques.
    Quelle est la politique économique du pays depuis des décennies ? Le libéralisme économique, qui ne se contente pas d’être un choix économique mais qui constitue le sommet de notre pyramide juridique : les Traités européens : Traité de Rome, Maastricht, Nice, Amsterdam, Lisbonne... Le droit économique européen, liberté de circulation des personnes, des marchandises, des capitaux, des services, constitue le corpus dans lequel doit se mouler la politique des gouvernements nationaux. Il n’y a pas de choix politiques qui vont en dehors de ça. L’intervention économique de l’Etat ne peut ainsi pas « fausser » la concurrence privée, des secteurs traditionnellement publics (en France) doivent être libéralisés etc.
    Quels sont les représentants politiques qui se partagent le pouvoir depuis des décennies ? L’UMP et le PS dans leurs formes actuelles. On pourrait rentrer dans le détail, mais ces partis bénéficient également de l’essentiel du financement public et ce de façon disproportionnée.
    D’où vient la majorité de notre législation depuis des décennies ? De l’Union européenne, Commission et Conseil. Les pouvoirs législatifs nationaux sont dans l’obligation de transcrire le droit européen dans les droits nationaux, avec plus ou moins de liberté, mais de façon toujours encadrée. Je ne sais plus quelle est la proportion de l’activité législative française qui est de la pure transcription de normes européennes, je crois qu’on est dans les 80/90%.
    Quelle a été la plus grande atteinte à la démocratie en France dans la période récente ? En ce qui me concerne c’est la ratification du Traité de Lisbonne qui constitue un coup d’Etat puisqu’il passe outre la volonté du peuple clairement exprimée.
    Concernant le pouvoir médiatique, la plus grande opération de propagande récente ? Pour moi encore, c’est la propagande médiatique en faveur du oui au Traité constitutionnel européen de 2005 (« Les nouveaux chiens de garde » de Serge Halimi donne une idée de la chose). Bon, bien sûr il y a l’élection présidentielle. La propagande du référendum, prouve l’importance du résultat pour le système. De même, la façon dont on a passé ce traité dans les autres pays européens prouve qu’il y a une volonté de passer outre toute volonté populaire qui irait à l’encontre des plans de l’élite. L’unanimité si criante des médias qui est allé à l’encontre de la population, c’est un ordre établi.
    On peut multiplier les exemples. A présent, s’agissant de la subversion, a contrario, qu’est ce qui n’en est pas, qui sous l’apparence de la subversion est en fait de la fausse subversion qui ne s’attaque pas au vrai pouvoir.
    S’attaquer au pape, au catholicisme, comme s’est fréquent dans les médias, chez Guillon ou la presse pseudo-subversive de gauche, est-ce subversif ? Le pape a-t-il encore une réelle influence en France ? Ou bien, justement parce qu’il est inoffensif, on peut s’en prendre au catholicisme à volonté sans craindre une riposte et ce pour perpétuer un semblant de subversion qui est aujourd’hui d’arrière garde et un leurre.
    En matière de liberté d’expression, domaine dans lequel les comiques devraient avoir une certaine légitimité, a-t-on entendu un Guillon ou un Porte critiquer la loi Gayssot qui institue un délit d’opinion et un nouveau dogme d’Etat, et qui est largement contestée par les juristes.
    Les comiques officiels ont-ils une quelconque idée de la liberté d’expression ?
    Bref, je crois qu’il y a une façon de s’en prendre au pouvoir sur des questions qui ne sont pas secondaires ou marginales, et qui est une façon de faire de la vraie subversion qui nécessite cependant de savoir de quoi l’on parle, savoir quels sont les vrais pouvoirs, qui prend les décisions.
    La libéralisation de la poste, ce n’est pas Sarkozy (qui est un guignol qui fait de la com’ sur tous les sujets mais ne fait absolument pas de vraie politique), c’est l’UE, par exemple. Mais pour ça il faut localiser le problème.
    Bref, les gens qui s’intéressent un peu les connaissent, les sujets où il y a matière à subversion, ils n’ont pas disparu, mais on voit bien qu’on essaye de nous faire croire que le libéralisme libertaire post-mai 68 est le seul point de vue à partir duquel on peut critiquer le système, alors qu’il est devenu lui-même un système cf. Philippe Val le pote à Sarko.
    Vous nous dites que Guillon et Porte sont virés parce que subversif ? Certainement sont-ils subversif du point de vue de Sarko ou DSK, mais cela ne prouve que le considérable recul en matière de liberté d’expression aujourd’hui atteint en France. Une mini pseudo-critique, la moindre contradiction n’est plus supportée par le pouvoir. S’ils ont été subversifs ça n’est qu’accessoirement pour moi, de manière limitée.
    Dernier exemple pour finir, le sketch de Guillon sur DSK au FMI, à mon sens le plus réussi, en tout cas celui que j’ai trouvé le plus drôle, et bien il a porté sur quoi ? La critique de cette institution capitaliste avec à sa tête un pseudo-socialiste ? Non, il fait rire avec les liaisons extraconjugales de DSK. Je ne dis pas que ce n’est pas drôle, mais ce n’est pas très subversif.
    De même, jamais on n’attaquera DSK pour les propos qu’il a tenu par rapport à Israël, aussi énorme pour un candidat à la présidentielle (française et non pas israélienne) soient-ils.
    Bref, pour la subversion, c’est pas vraiment du côté des comiques que ça se passe. J’espère avoir fait comprendre mon propos.


  • 3 votes
    JoelP 26 août 2010 15:10

    C’est assez normal pour un évêque et un demo-chrétien de trouver le climat malsaint.

    La devise en ce moment c’est plutôt "haïssez-vous les uns les autres !" Petits salaires contre RSA. SDF contre Roms... On est loin des béatitudes et si on sent des odeurs de canon ce ne sont pas celles de l’encens et des canons canoniques mais plutôt celles des canons canoneurs. Prions mes frères et mes soeurs ! Tous en choeur : "Pas de sarkozy avant vos prières du soir !"


    • 2 votes
      Maldoror Maldoror 26 août 2010 23:00

      lol Bayrou, me semble qu’on l’avait vu il y a peu tenter le rapprochement avec Sarko. Ce type est une vrai baudruche, le vide politicien avec une politique du milieu  : inexistante et impuissante, Bayrou l’européiste.
      Moi comme climat malsain je vois le fait qu’il n’y a plus de politique dans ce pays, que le peuple a été littéralement dépossédé de sa souveraineté, que les décisions n’ont plus rien à voir avec ses attentes, qu’on accomplit uniquement le projet néolibéral et mondialiste et rien d’autre. Que les décisions sont prises par une entité sans mécanismes démocratiques de contrôle, que c’est plus que du cirque, jours après jours, années après années, que du cirque à coup de com’, de lois qui ne sont que des artifices, de fumigènes médiatiques.
      Utiliser le parlement en vue d’un coup d’Etat dirigé contre ce que la majorité des français a décidé souverainement 4 ans plus tôt, et ce alors que tout l’appareil médiatique pratiquait une propagande jamais vue (voir Les nouveaux chiens de garde de Serge Halimi).
      Utiliser le parlement hollandais pour faire de même.
      Quant aux Irlandais, qui ont eu la possibilité de s’exprimer par référendum sur le Traité de Lisbonne, on les a fait revoter, après que tout le système ait mis bien la pression.

      Pourtant, quand les résultats vont dans le sens de l’élite, on ne refait pas voter pour être sûr que les électeurs ne se soient pas trompés...

      Tout ça s’est un climat malsain où les élites jouent contre le peuple.

      Bref Bayrou t’es une baudruche, une baudruche qui s’est recueillie sur la tombe à Schuman qui était un réformé, planqué, a voté les pleins pouvoirs à Pétain, employé des américains : http://u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/05/upr-dossier-la-face-cachee-de-robert-schuman-9-mai-2010.pdf

      Serge Halimi sur le libéralisme : http://www.dailymotion.com/video/xekmha_serge-halimi-sur-le-liberalisme-1-3_news


      • 1 vote
        Maldoror Maldoror 27 août 2010 21:46

        Les Roms, personne ne les a obligé à venir. Ils viennent de leur propre fait, en France et pas ailleurs, si on ne les traitais pas dignement et mieux que chez eux, ils ne viendrait pas, ou alors irait dans d’autres pays européens.
        Sauf qu’en France, ce pays raciste et xénophobe, on ne discrimine pas selon la nationalité pour un certain nombre de prestations sociales, médicales, parce que notre système de protection sociale est l’un des plus généreux.
        Ainsi, des personnes vivant de "combines" parfaitement identifiées peuvent venir chez nous et profiter de notre système aujourd’hui menacé sans contribuer ni à l’impôt ni aux cotisations sociales mais en contribuant souvent aux statistiques de la délinquance. C’est du parasitisme pur, peut être moins important que le parasitisme des gens les plus haut placés, mais ça reste du parasitisme qui doit être combattu.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès