• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un proche de Mélenchon quitte LFI et appelle à voter pour le RN aux (...)

Un proche de Mélenchon quitte LFI et appelle à voter pour le RN aux Européennes

Andréa Kotarac, conseiller régional LFI annonce sur BFM TV vouloir quitter son parti et voter pour la liste de Jordan Bardella aux européennes.

L’élu du Rhône, âgé de 30 ans, est considéré comme un proche de Jean-Luc Mélenchon. Il avait été candidat aux législatives en 2017 dans la 7e circonscription (13,34%).

Extraits de son entretien avec Ruth Elkrieff :

“J'ai vu une balkanisation, une communautarisation de la société française, j'ai vu des concepts diviseurs s'installer au sein de LFI ou à l'Unef : réunion réservée aux femmes, écriture inclusive, "Notre-Dame est un délire de blancs", IFCM (...)”

"Sur l'immigration, J.-L. Melenchon a un bon constat, il a dit que l'immigration était une souffrance. (...) puisque c'est une souffrance il faut l'arrêter. (...) Je préfère que les gens vivent dignement, fièrement, chez eux."

"On ne défend plus les intérêts du peuple mais ceux de la gauche (...) J'ai décidé de quitter France Insoumise (...) Mélenchon n'est pas un dictateur ou Dracula (...) mais sa pensée est minoritaire au sein de LFI."

"Si Macron est en tête il va accelérer ses réformes antisociales, la privatisation d'ADP, la retraite par points (...) Il est temps de lui faire barrage."

"Bien entendu, mes annonces sur BFM TV seront suivies par des actes forts : oui je vais rendre mon mandat de conseiller régional conformément à l’éthique qui est la mienne."

« J’ai été rassuré sur la fibre sociale, sur l’augmentation du pouvoir d’achat (...) Marine Le Pen m’a soutenu [après ma participation au forum de Yalta]. »

"J'appelle à voter pour la seule liste souverainiste qui met en avant l’indépendance de la France et qui est la mieux à même de faire barrage à Macron : la liste de Jordan Bardella." 

Tags : Immigration Marine Le Pen Jean-Luc Mélenchon Elections européennes Communautarisme Souverainisme France Insoumise RN




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Olivier Perriet Olivier Perriet 15 mai 14:14

    j’ai vu des concepts diviseurs s’installer au sein de LFI ou à l’Unef : réunion réservée aux femmes, écriture inclusive, "Notre-Dame est un délire de blancs"

    C’est tout le problème de Méluche :

    soit il garde ses amis gauchistes de la 1ere heure qui lui ont permis de faire 12% en 2012, mais ça restera minoritaire, communautariste et con.

    soit il fait comme Sarkozy : "il va changer" (évidemment ce sera faux, mais il faut le faire croire), il se débarrasse de ses boulets gauchistes, indigènes, et Cie, et là il est tout à fait capable de cartonner..... Vu qu’à droite il n’y a plus personne :

    Kotarac est sans doute bien sympa, mais on sait tous pertinemment que le FN/RN n’a aucune chance de gouverner et ne le veut pas d’ailleurs pas tellement. Quant à Marion.... c’est Fillon en pire.


    • 2 votes
      Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 16 mai 09:13

      @Olivier Perriet
      Melenchon est un islamo-gauchiste de première bourre, un lumineux fasciné par la table rase et l’islam maintenant. Quant à Marine Le Pen, si elle est peut-être de gauche, elle n’est pas de droite en tous cas donc ce départ n’est pas si risqué que ça. La gauche sociale anti-islam aujourd’hui comme demain, c’est le RN.


    • 1 vote
      Yakaa Yakaa 16 mai 09:55

      @Olivier Perriet
      "il se débarrasse de ses boulets gauchistes, indigènes, et Cie, et là il est tout à fait capable de cartonner..... Vu qu’à droite il n’y a plus personne "

      +1 Je suis tout a fait d’accord sur la possibilité de cartonner "dans l’absolu".
      Malheureusement la branche Indigéniste et sociétale a visiblement gagnée la partie et tous les principaux acteurs de l’aile "Populiste — Souverainiste" ont été dégagés à l’automne 2018...

      A partir de là il ne faut plus espérer grand chose de FI si ce n’est de très bonnes interventions de la part de certains.


    • 3 votes
      Joe Chip Joe Chip 17 mai 13:31

      Ce témoignage interne corrobore ce que j’avais écrit il y a quelques semaines au sujet de Mélenchon et de l’évolution politique de la FI :  

      Aussitôt ce succès acquis, Mélenchon, en bon idéologue, a réouvert la porte aux militants indigénistes, décoloniaux, islamo-gauchistes & cie tenus à l’écart ou mis en veilleuse durant la campagne (présidentielle). Il a mis au rancart les thèmes industrialistes, maritimes et écologiques portés avec coeur et intelligence durant la campagne pour revenir aux discours bornés de l’extrême-gauche en réaffirmant à chaque occasion possible son anticléricalisme. Il n’a rien fait pour s’opposer à la montée en puissance dans son parti des discours différencialistes et parfois ethnicistes, désormais relayés dans les facs de sciences humaines par des militants de la FI. 

      La vague provincialisation du mouvement amorcée durant la campagne a pris fin et la logique partisane et parisianiste a repris tous ses droits dans l’organisation du parti. Les souverainistes et les "laïcards" ont été l’objet d’une véritable purge interne à laquelle Mélenchon n’a pas pris part mais sans pour autant avoir le courage ou la volonté de s’y opposer, ce qui revient de fait à la cautionner, rappelant ainsi l’ADN trotskyste de son parti.

      Résultat, une perte de 10 points dans les sondages. La FI tente aujourd’hui de raccrocher le "peuple" en accaparant le mouvement des GJ, et on nous balance pour les Européennes une gentille petite Manon sortie de sa province qui s’efforce de montrer un visage aimable et d’évacuer les thèmes embarrassants (migrations) sous l’angle de la critique exclusive du capitalisme et des inégalités qu’il génère.  

      (...)

      Il est pratiquement acquis que la minorité indigéniste/différencialiste/gauchiste a pris le pouvoir au sein des structures militantes et dirigeantes du parti mais que cette mue idéologique en cours ne peut pas encore être assumée sur le plan politique ni portée auprès de l’électorat de gauche — plutôt "blanc", grisonnant et attaché à la laïcité —, donc on envoie en attendant des figures médiatiques lissées mais peu représentatives de l’évolution interne du parti, comme la petite Manon venue de l’associatif humanitaire ou un Corbière, que l’on voit partout mais qui est en fait le dernier représentant un peu déprimé de la ligne républicaine et souverainiste au sein du parti, le seul dont les gauchistes n’ont pas pu obtenir la démission en raison de sa proximité avec Mélenchon.

      Mélenchon me paraît usé politiquement, il semble moins s’intéresser à l’avenir du pays ou de son parti qu’à se venger de la gauche et des socialistes qui, à ses yeux au moins, l’auront sans doute empêché de réaliser ses ambitions et privé d’un destin politique national de premier plan. 


      J’ajoute à la lecture de ce témoignage édifiant que la FI a aujourd’hui clairement un double agenda politique. Le premier (républicain et souverainiste) est celui qu’on voit ou qu’on entend sur les plateaux télé ou en marge des manifestations. Le second (gauchiste et indigéniste) est celui qui prévaut en interne mais qui (pour l’instant) ne sort pas des réunions militantes et des facs de sciences humaines, attendant que l’opinion soit mûre et suffisamment réceptive aux théories du genre, "cultural studies" et autres "identity politics" importée des Etats-Unis. 


      Mélenchon, par égocentrisme et goût de la revanche, peut-être aussi par aveuglement et par haine d’une certaine majorité ethno-culturelle, a visiblement décidé de laisser cette évolution suivre son cours ("après moi le déluge") ; pire, il lui sert maintenant d’homme de paille, de caution intellectuelle et politique, de visage bonhomme réagissant avec émotion à l’incendie de Notre-Dame ou se réclamant de l’héritage politique de Jaurès.


    • 1 vote
      Joe Chip Joe Chip 17 mai 13:46

      @Olivier Perriet

      soit il garde ses amis gauchistes de la 1ere heure qui lui ont permis de faire 12% en 2012, mais ça restera minoritaire, communautariste et con.

      Non, c’est exactement l’inverse, le succès de la FI à la Présidentielle s’explique par l’ouverture idéologique du parti et le ralliement au premier tour d’une partie des "bobos"  attirés par les discours de Mélenchon sur l’écologie — et de la gauche souverainiste et "laïciste".
      Les bobos sont depuis repartis, retournés chez Macron ou les Verts, ou effrayés par la personnalité "autoritaire" de Mélenchon et ses penchants égocentriques.
      Les sociaux-souverainistes et les républicains laïcs ont été mis en minorité et ostracisés au sein du parti. Ils se sont probablement dispersés dans la nature (RN, abstentionnisme, éventuellement Philippot ou UPR).


    • vote
      Joe Chip Joe Chip 17 mai 13:52

      Ah mea culpa, j’ai confondu l’élection de 2017 et celle de 2012. Effectivement, en 2012 c’était un électorat plutôt "gauchiste" mais au sens traditionnel et social du terme. Les identitaires de gauche et les communautaristes étaient encore marginaux au sein du parti.


    • vote
      Zatara Zatara 17 mai 14:47

      @Joe Chip
      excellent


    • 4 votes
      berry 15 mai 14:38

      LFI collabore avec LREM pour dénoncer les opposants et les envoyer devant les tribunaux.

      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/yann-benedetti-tient-des-propos-negationnistes-devant-les-deputes_2077395.html

      C’est la nouvelle Union de la Gauche, version LFI.


      • 3 votes
        sls0 sls0 15 mai 16:20

        @berry
        Deux responsables d’une commission sont témoins d’un délit, ils le dénoncent. Ca n’a rien a voir avec la couleur politique. Un délit de fuite est aussi un délit, on le dénonce quelque soit notre couleur politique.
        Une loi qui ne profite qu’à une seule partie de la population est pour moi une loi raciste. Je mets les lois mémorielles dans cette catégorie. Mais elles existent et sont donc applicables tout comme la loi sur le délit de fuite.
        Pour vous il suffitait qu’un parti soit contre l’esclavagisme que les partis qui leur sont opposés soit automatiquement pour l’esclavagisme ?
        Le monde n’est pas binaire, avoir une vu binaire n’aide pas à la compréhension du monde.


      • 2 votes
        Clocel Clocel 15 mai 18:41

        Bon, c’est tomber de Charybde en Scylla, mais voir Mélenchon se prendre une tarte dans la gueule ne peut que me ravir !

        Mais, bon, encore une fois, ce sont les Marcheurs qui vont nous la mettre grâce au soutien zélé de ses auxiliaires...

        Va falloir acter, la sortie du merdier ne passera pas par les urnes.


        • vote
          Zatara Zatara 15 mai 20:08

           smiley smiley smiley


          • 4 votes
            Zatara Zatara 15 mai 21:51

            je rigole mais ce type a une sacrée paire.... être dans la politique et sortir de "l’esthétique" de la moraline fr, pour assumer ses idées d’un point de vue pratique...

            ... beaucoup de point commun entre les 2 enclumes idéologiques, mais fallait oser. Le début de la fin pour la Merluche, qui a clairement pris le virage des indigénistes, et autres joyeusetés ricaines...


          • vote
            simplesanstete 15 mai 21:04

            Pardon Mme Elcrif......il découvre l’eau froide, la Russie après l’UR++++que SS est devenue nationale socialiste malgré elle MDR, phénoménologie de...l’Histoire et de l’esp.... rit. Heil Hegel !


            • 5 votes
              Hijack ... Hijack ... 15 mai 21:46

              En quoi Mélenchon et/ou son parti sont-ils insoumis ? ... je vois pas !

              Ce qui lui arrive avec ce conseiller régional, fallait s’y attendre.

              Certes, ce Andréa Kotarac

              n’a pas l’air très au fait de ce qui se trame autour du R.N ... Je doute perso, qu’il y fasse carrière.

              J’ai eu du mal à tout entendre ... il donne l’impression de débuter ... mais va bientôt connaître d’autres désillusions.

              .

              Je peux me tromper, mais il aurait pu ambitionner un changement au sein même de LFI (ou du moins tout faire pour cela, d’autres l’auraient suivi) au lieu de retourner sa veste à 180° pour ces européennes surtout ...

              Tiens ... par exemple, s’il s’était rapproché de l’UPR ... c’eût été risqué mais ça aurait eu de la gueule.


              • 2 votes
                albert123 16 mai 09:00

                @Hijack ...

                Bof, l’upr et son 1,5 % ou le rn à 21/23 %’ face à lrem annoncé à 22/23 %,

                Ou bout d’un moment faudra se faire une raison, le seul parti d’opposition pour le moment suceptible éventuellement de l’emporter par les urnes c’est celui des lepen, une opposition bidon, une opposition républicaine, comme toutes les autres

                Au final, la chevre proposée par macron remportera les élections car chacun va voter pour son poulain préféré,

                Ils pourront alors reporter leur frustration sur les abstentionnistes pour ne surtout pas se remettre en question,

                Abstentionnistes qui eux seront les seuls à pouvoir encore se regarderdans la glace avec un minimum de dignité au passage


              • 3 votes
                Hijack ... Hijack ... 16 mai 13:27

                @albert123

                Sois un peu plus sympa avec les chèvres ... ne les compare pas avec ce truc.

                Vu comme ça, c’est sûr que Lepen est bien placé, nul ne le nie.
                L’UPR ... tout est fait pour les étouffer. Vu ce que j’entends autour de moi, dans les manifs Gilets Jaunes, sur la toile en général, je suis plus que surpris de ce faible %.
                Cela étant, l’UPR est en avance, sûrement trop en avance concernant l’U.E ... et peu son prêt à comprendre son programme, pas qu’ils soient plus cons, mais qu’ils ne sont pas prêts à entendre autre chose que ce qu’ils ont appris à approuver sans réfléchir depuis tellement longtemps.

                F.A doit compter sur les abstentionnistes ... du moins, c’est ce que je pense ...
                Mais quoi qu’il en soit, si ce n’est pas maintenant, ce sera pour plus tard ...

                Lepen, a peut-être quelques pions solides autour d’elle ... mais ça ne suffit pas pour gagner la partie. De plus, ne voulant pas quitter l’U.E ... contrairement à ce que le RN croit (ou fait croire) ... ils ne pourront rien modifier ! Ce dernier point est important.


              • 1 vote
                pegase pegase 16 mai 14:42

                @albert123
                -
                Il n’y a que deux politiques possibles, celle de l’UPR et celle européenne des autres partis, que ce soit RN ou FI, c’est exactement la même chose ...

                Maintenant si les gens comme vous ne veulent pas sortir de l’UE, c’est votre problème hein, moi je m’en fout je suis entrepreneur, ils veulent casser le social et diminuer les salaires avec un smic européen à 500 balles, c’est bon pour moi ... ça arrangera mes petites affaires !

                Ce sera inutile de venir jouer les pleureuses hystériques ...


              • vote
                pegase pegase 16 mai 14:48

                @albert123
                -
                D’ailleurs je me demande pourquoi je vote FA, je dois être maso smiley


              • 1 vote
                Hijack ... Hijack ... 16 mai 16:17

                ... et peu sont prêts ...


              • vote
                albert123 17 mai 17:45

                @pegase

                définissez "les gens comme moi", j’aime rire ...

                "Ce sera inutile de venir jouer les pleureuses hystériques ... "

                je ne vote pas, donc je ne fantasme pas, aussi le résultat je ne le subie pas en pleurnichant comme les veaux militants déçus après chaque élection,

                le résultat je l’anticipe, je le prédis, c’est un exercice intellectuel qui dépasse la compréhension du militant politique rendu hystérique par une campagne politique,

                et si je me plante, c’est l’occasion de revoir mon modèle prédictif, de l’améliorer, ce qui intellectuellement est un plaisir car me tromper me stimule bien plus que d’avoir "encore" raison.

                a part déterminer l’intensité de ma jouissance intellectuelle personnelle, cette élection ne m’apporte rien de plus.

                "Il n’y a que deux politiques possibles, celle de l’UPR et celle européenne des autres partis, que ce soit RN ou FI, c’est exactement la même chose ... "

                en bon militant rendu hystérique, vous confondez programme politique et chance de succès

                a part chez les 3 % potentiel d’électeurs de l’UPR, les gens n’en veulent pas du frexit, il veulent rester dans l’Europe et le sujet de ces élections européennes n’est pas de savoir si les gens veulent sortir de l’UE mais si l’électorat veut encore légitimé la politique de Macron.

                Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi il n’y aucun parti anti républicain dans une élection républicaine ?

                tout simplement car il n’y a rien de cohérent dans le fait de participer au rituel d’une organisation que vous ne validez pas.

                "ils veulent casser le social et diminuer les salaires avec un smic européen à 500 balles, c’est bon pour moi ... ça arrangera mes petites affaires !"

                si en plus vous votez contre vos propres intérêts ... soyez cohérents avec vous même votez LREM plutôt que de jouer au matador UPRiste.


              • 1 vote
                maQiavel maQiavel 16 mai 14:56

                De ce que j’ai compris , ce n’est pas un élu FI mais un élu sur la liste PS de Queyranne qui a ensuite décidé de prendre l’étiquette FI , il n’a jamais été investi par la moindre petite commission de la France Insoumise, pour la bonne raison que la FI n’existait pas aux dernières élections régionales !

                Si c’est vrai ( donc à vérifier ) on est encore dans une tentative médiatique d’accréditer l’existence de passerelles rouge /brun , afin d’associer la FI au diable RN.


                • 1 vote
                  Joe Chip Joe Chip 17 mai 14:49

                  @maQiavel

                  Sur le CV du personnage (France Info) :

                  "Né en 1989, ce Français d’origine serbe a fait ses premières armes politiques en militant contre l’extrême droite. Selon Le Parisien, il a été interpellé en 2012 après une échauffourée avec des personnes d’extrême droite, près de l’université Lyon-3.

                  Il s’est fait ensuite connaître à Lyon en se présentant aux élections municipales en 2014, sous les couleurs du Parti de gauche, la formation de Jean-Luc Mélenchon. Il a été élu en 2015 aux régionales sur la liste PS-MRC-EELV-PG du socialiste Jean-Jack Queyranne. Andréa Kotarac siégeait depuis au sein du groupe d’opposition Rassemblement citoyen écologiste & solidaire (RCES). En 2017, le jeune homme avait porté les couleurs de La France insoumise aux élections législatives, dans la 7e circonscription du Rhône." 

                  Un parcours "de gauche" militante relativement classique ; la filière jeunesse du PS, de l’extrême-gauche et des Verts était commune jusqu’à l’implosion du PS. Il n’était pas rare de voir passer un jeune militant d’une structure à l’autre en fonction de son évolution politique. Bref, je ne vois aucune contradiction à ce niveau. 

                  Si c’est vrai ( donc à vérifier ) on est encore dans une tentative médiatique d’accréditer l’existence de passerelles rouge /brun , afin d’associer la FI au diable RN.

                  C’est possible au niveau médiatique mais cette défection marque surtout la défaite politique des souverainistes de gauche. D’un point de vue strictement politique, ce type est cohérent, plus personne ne défend des idées à la fois sociales et souverainistes à gauche. Les thématiques sociales sont désormais intégrées, ou le seront à brève échéance, au paradigme de la gauche identitaire américaine qui est désormais culturellement dominant au sein de l’ancien espace idéologique de la gauche (ce qui montre qu’il existe toujours un clivage gauche/droite structurant, mais que celui-ci est en cours d’américanisation). Et à droite, le seul parti qui puisse prétendre défendre ces idées de manière efficace, c’est le RN, même si le rapport à la souveraineté est de plus en plus flou et ambigu au sein de ce parti.


                • 3 votes
                  Joe Chip Joe Chip 17 mai 15:27

                  @maQiavel

                  On ne peut pas non plus exclure un simple ralliement opportuniste tenant compte de la nouvelle répartition des forces consécutive à l’élection de Macron (progressistes/libéraux vs conservateurs/antilibéraux). Le jeune homme vient de se faire un coup de pub énorme, chacun pouvant voir dans son ralliement un acte de trahison ou au contraire une forme de courage politique.

                  Et puis il a une bonne gueule. Et ça, dans la société actuelle, c’est un atout décisif. J’avais déjà remarqué avec Marion Le Pen et Rochedy que les médias étaient moins enclins à traiter de nazi et de rouge-brun des gens jeunes et beaux, sans doute parce que dans l’imagerie médiatique l’extrême-droite a été longtemps associée par facilité à la laideur patibulaire d’un Himmler, au grotesque d’un Goering et à la difformité physique. Rappelons-nous de Gollnisch (tête de collabo) et de Mégret (physique de traître) souvent moqués et attaqués sur leur physique disgracieux. Ou de Delon, à qui la gauche a toujours passé l’éponge en rappelant qu’il était "beau comme un Dieu" durant sa jeunesse.
                  Le préjugé esthétique et jeuniste fonctionne donc dans les deux sens, et se retournent contre les bienpensants quand des gens jeunes et beaux défendent des idées "d’extrême-droite" qu’ils contribuent alors à (re)valoriser dans l’opinion. 


                • 3 votes
                  Tom France Tom France 16 mai 15:32

                  mélanchon veut une autre europe comme le RN et les 32 autres listes présentes (bien qu’apparemment, seul 14 seront présentes dans les urnes) veulent aussi une "autre europe" depuis plus de 40 ans !

                  Mais ils ignorent et mentent pour beaucoup. Dans les faits, il faudra voir si les US et leur subordonnés germanique seront d’accord pour changer l’europe (sans oublier les 26 autres pays alentours) !

                  Seul l’UPR pour le coup annoncent la couleur et propose la seule et unique alternative qui est le Frexit.


                  • 4 votes
                    Hijack ... Hijack ... 16 mai 16:24

                    @Tom France

                    Oui, à part l’UPR ... soient ils sont malhonnêtes, soient cons.

                    (en disant "cons" = ne voient pas loin, ne savent rien /// et malhonnêtes = savent mais au lieu d’informer leurs électeurs, trichent et mentent).


                  • 3 votes
                    Hijack ... Hijack ... 16 mai 19:48

                    pfffff !!!  smiley

                    .
                    ... soit ils sont malhonnêtes, soit cons.


                  • vote
                    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 17 mai 09:11

                    Y’a pas à dire, les robots-trolls militants de l’UPR sont bien les plus lourdingues. On va bien rigoler quand le gros fonctionnaire afrotrope va se manger encore moins de un pour cent...


                    • vote
                      Quasimodo 17 mai 12:49

                      Le Buzz entre entre 2 pubs pour les couches culottes et le dentifrice ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès