• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > "Venez voir la misère des Français !" : Un restaurateur normand interpelle (...)

"Venez voir la misère des Français !" : Un restaurateur normand interpelle Emmanuel Macron

Avec Laurent Marie, Gérant-Fondateur d'Oncle Scotts, chaîne de restaurants, habitant de Cherbourg-en-Cotentin

Tags : Energie Entreprises Travail Emmanuel Macron Médecine




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    rogal 8 janvier 15:55

    Écrire à Macron, quelle bonne idée ! Encore un qui a tout compris.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 9 janvier 06:40

      @rogal J’ai également entendu cette intervention du restaurateur et je dois bien admettre que les Français ne cessent de me consterner un peu plus chaque jour qui passe. On est clairement dans ce que j’appelle la mentalité d’esclave, même chez quelqu’un qui a plutôt un discours d’ordre libéral consistant à dire qu’il serait peut-être temps de rémunérer le travail plutôt que l’inactivité, de favoriser ceux qui produisent la richesse au détriment de ceux qui consomment des prestations sociales qui existent grâce aux premiers.

      La mentalité d’esclave c’est celle qui consiste à aller voir son maître pour lui demander de desserrer un peu ses chaînes. Et c’est exactement ce que font beaucoup de Français en manifestant et en interpellant des personnalités politiques qui n’en ont rien à battre. Il n’y a que deux possibilités pour un esclave : la première est de continuer d’en être un en faisant ce que font tous ces gens à savoir quémander auprès de leur maître : on appelle cela des "nègres de maison" et c’est un statut qui sied à la majorité. La seconde et la seule issue pour un esclave qui veut définitivement sortir de sa condition, c’est de briser ses chaînes : pour ce restaurateur, c’est par exemple de considérer que le système n’a plus à être respecté (par exemple en passer par du travail au noir, trafiquer les comptes, etc... beaucoup le font déjà et c’est un secret de polichinelle). Pour d’autres cela consiste à défiscaliser ou encore organiser son insolvabilité. Pour ceux qui veulent toujours bosser, se barrer du pays est de plus en plus la solution. La dernière option est d’y aller franco. Là on arrête les coups de gueules de tarl... et on entre dans une véritable démarche de type révolutionnaire avec tout ce que cela implique : j’entends par là d’aller les chercher comme ce que réclamait le poudré il y a quelques années, ou encore comme ce qu’ont fait des agriculteurs allemands avec un ministre récemment, bref de renverser la table. Je précise que je n’incite pas à commettre des actes de violence et délictuels. Je décris juste les options possibles sachant que, dans un pays comme la France, le rapport de force, c’est ce qu’utilisent en permanence certaines communautés avec succès, parce qu’en face, ils ont un État très fort pour exercer une coercition sur la masse domestiquée mais qui craint les minorités agissantes. L’une des issues (parmi les autres) est donc de devenir une minorité agissante.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès