• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > DOCU : "Le Mur" ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme
#23 des Tendances

DOCU : "Le Mur" ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme

Ce documentaire choc de 52 minutes, réalisé en 2011 par Sophie Robert, expose le point de vue de 11 psychanalystes sur l’autisme. Ceux-ci ont accepté de confier à la réalisatrice leurs convictions intimes sur les causes de l’autisme et les perspectives offertes par la prise en charge psychanalytique et institutionnelle de ce trouble. Pour la première fois, des psychanalystes livrent aux profanes un discours qu’ils réservent habituellement aux seuls initiés. Interviewés : Alexandre Stevens, Esthela Solano, Eric Laurent, Bernard Golse, Pierre Delion, Geneviève Loison, Laurent Danon-Boileau, Daniel Widlöcher, Jacqueline Schaeffer, Yann Bogopolski et Aldo Naouri.

Controverse. Dès sa sortie en septembre 2011, Le Mur a cristallisé des oppositions vives entre deux camps, celui des associations de familles qui soutenaient la réalisation du film et celui de milieux psychanalytiques. En octobre 2011, trois des onze psychanalyses interviewés, Éric Laurent, Esthela Solano-Suarez et Alexandre Stevens entreprennent une action en justice, demandant l'arrêt de la diffusion du documentaire et notamment la saisie des rushes, afin de faire établir que leurs propos ont été dénaturés par le travail de montage. Ils estiment avoir été « piégés » par la réalisatrice, dont le film serait « une entreprise polémique destinée à ridiculiser la psychanalyse » et qui présenterait leurs propos de façon dénaturée.

Le , le tribunal de grande instance de Lille donne raison aux plaignants et condamne Sophie Robert à 30 000 euros de dommage et intérêts et à retirer les extraits d'interviews contestés. La décision du tribunal ayant un effet immédiat, la société de production est contrainte de retirer le film d'internet. Sophie Robert fait appel de ce jugement. Le film reste interdit pendant près de deux ans, jusqu'à la décision de la cour d'appel de Douai du , qui lève l'interdiction frappant Le Mur. Les juges infirment le premier jugement, invoquant la liberté d'expression et constatant que si les propos des trois psychanalystes « tels qu'ils apparaissent après montage sont incomplets et parfois dépourvus des nuances d'origine », ils n'ont pas étés dénaturés.

Pour aller plus loin :

- "Les déconvertis de la psychanalyse" : Sophie Robert interviewe un philosophe (Mikkel Borch-Jacobsen) et trois anciens psychanalystes (Jacques Van Rillaer, Jean-Pierre Ledru et Stuart Schneiderman). Ensemble, ils évoquent leur attrait pour la psychanalyse et les circonstances de leur déconversion d’un mouvement qu’ils n’hésitent pas aujourd’hui à qualifier de sectaire. Partageant leur expérience, ils parlent de « lavage de cerveau », de « dépendance à l’analyste », estiment que, « sur le divan, on peut faire croire à quelqu’un n’importe quoi », etc. Une déconstruction méthodique faite avec flegme et humour, en parfaite connaissance de cause.

- entretien de Sophie Robert avec Xavier Ristat (blog Cygnification) en septembre 2015 :

- entretien avec La Tronche en Biais en janvier 2016 :

« C'est quoi la psychanalyse ? Peut-on critiquer la psychanalyse et attendre de ceux qui la pratiquent un débat argumenté ? Comment distinguer un bon psychanalyste d'un mauvais ? La psychanalyse est-elle une dérive sectaire ?

Des questions un tantinet polémique que nous traitons avec Sophie Robert, réalisatrice de documentaire, et notamment du "Mur - La psychanalyse à l'épreuve de l'autisme" qui lui a valu procès et inimitiés dans ce petit monde. »

Tags : Santé Santé menacée Censure Secte Liberté d’expression Polémique Manipulation Psychologie Psychanalyse Zététique



Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • vote
    gaijin gaijin 13 octobre 13:43

    la critique de la psychanalyse est a la foi tout a fait fondée et un petit peu outrée dans le sens ou ce qui est dit pourrait ( et devrait ) s’appliquer a bcp de choses
    les études sont toujours sanctionnées par des examens qui vérifient la croyance dans le dogme ....y compris en science
    il faut voir l’aspect psychanalytique de la chose .......
    il y a bien chez les psychanalyste a la fois un problème d’inconscient collectif et un trouble du rapport entre le père ( freud , jung , lacan etc .....) et la mère source de tout les problèmes ( vieux retour du péché originel ) ....
    mais on a la même chose en science et surtout en psychologie pseudo scientifique : il n’y a pas de psychologie scientifique ( ou alors on parle de neurologie ) mais le terme science étant devenu le synonyme de sérieux , vérité etc tout le monde s’en réclame au prix de n’importe quelle contorsion
    pour comprendre il faut comprendre que la psychanalyse c’est l’histoire de la névrose de freud mais freud n’est qu’un malade parmi d’autres dans une société malade .....malade d’avoir tué le père ( dieu ) mais sans permettre a l’individu de devenir adulte donc on se trouve des substituts : freud , la science ....etc .....


    • vote
      gaijin gaijin 13 octobre 13:50

      @gaijin
      voir le lapsus révélateur a 47 ’ de l’entretien avec sophie robert ( france - science )

      révélateur de quoi ? de la prégnance dans l’inconscient collectif du scientisme : la france pays de descartes , pasteur etc ......dans le etc on oublie en général auguste comte son sens de l’histoire positive et sa religion de la science .....


    • vote
      sls0 sls0 13 octobre 22:05

      Il n’y a plus qu’en France et en Argentine où la psychalalyse a encore une visibilité.

      Elle n’a rien de scientifique, docteur en psychanalyse ou en scientologie même valeur.
      Refiler des gosses à des sectes pourquoi pas.

      • vote
        spoty spoty 14 octobre 11:01

        Je me souviens d’avoir entendu sur France Culture Caroline Eliacheff détruire ce documentaire, sans qu’il n’y ait droit de réponse évidemment.


        • 1 vote
          Djam Djam 14 octobre 11:53

          Il n’est pas étonnant que les psychanalystes aient pris la mouche envers une réalisatrice qui glisse effectivement, par le truchement d’un controverse intéressante et nécessaire, un effet "doute" envers les affirmations des psychanalystes.
          Je connais très bien le milieu psychanalyste et plus particulièrement l’école freudienne et les lacaniens.
          Ils fonctionnent indiscutablement comme des sectes mais nient systématiquement évidemment ce qualificatif !
          Pourtant, on oublie volontiers en France que la psychanalyste a été inventée par un homme (Freud) à une époque donnée. Ce qui signifie qu’elle (la psychanalyse) répondait à un certain état d’esprit d’une certaine époque.
          Les théories freudiennes ont été remises en question, à juste titre, plus d’une fois (par exemple : la drôlatique et supposée "envie du phallus" pour les femmes ou le "désir de tous les hommes de coucher avec leur mère" !). Freud projetait à l’évidence ses propres pulsions sur l’ensemble des humains et rien que ça ne peut que discréditer une approche qui n’est en aucun cas une science mais une voie parmi d’autres pour se mieux connaître.
          Car le seul avantage de la psychanalyse est qu’elle permet, au moins, de développer chez l’analysant la conscience de soi. C’est déjà pas mal. Pour le reste, c’est une véritable impasse en ce sens où elle pousse l’analysant à intellectualiser à peu près tout ce qui lui pose problème (filtre interprétatif des théories freudiennes). Conséquence de cette attitude : les cure analytiques durent des années et c’est tout bénef pour les... analystes qui, par ailleurs, exigent presque tous des paiements en fraîche (liquide).

          La petite plaisanterie très connue résume l’affaire :
          Ami 1 : Alors ? tu as réglé ton souci de pipi au lit avec ton analyse ?
          Ami 2 : Oui... maintenant je sais pourquoi je pisse au lit !
          Ami 1 : Super ! et donc ça a cessé ?
          Ami 2 : Non, je pisse toujours au lit, mais je sais pourquoi.

          C’est ça la psychanalyse. Ça vous offre des explications : complexe d’Oedipe, envie du phallus, complexe de Jocaste, hystérie féminine....
          L’étnopsychiatre (oui, ça existe !) Tobie Nathan a d’ailleurs remis en partie les pendules à l’heure en rappelant à juste titre que le complexe d’Oedipe, par exemple, théorie dont la validité culturelle ne peut concerner que les pays à culture hellèno-chrétienne comme la France n’a aucune résonance chez les peuples animistes ou autres.

          La secte des psychanalystes est très puissante, il faut le savoir. Leur poids dans les "éclairages" de tas de sujets traités dans les médias est énormes et, de mon point de vue, insupportable. Pas une émission qui ne fasse venir son "psy" qui y va de son explication freudienno-lacanienne, voire Jungienne depuis quelques années, pour crédibiliser telle ou telle névrose.

          Cette secte à en France sa porte parole médiatique : Madame Roudinesco. Une femme qui ne supporte pas que l’on puisse remettre en cause la moindre chose sur son mentor Freud. Souvenez-vous de ses cris d’orfraie lors de la sortie du pavé anti freud de Onfray ! Elle en devenait grotesque. Souvenez-vous aussi de l’inénarrable Miller sur le plateau du non moins insupportable Ruquier à l’époque de son "Rien à cirer". Un homme de gauche assumé mais donneur de leçon comme jamais.

          Bref, la psychanalyse a pris la place du curé chez qui femmes - et en moindre quantité, les hommes - allaient soulager leur conscience et "faire circuler la parole" pour ne pas avoir à trop souffrir du non dit. La pseudo science psychanalytique y a ajouter une laïcité très moderne pour arracher l’individu perturbé par la dévastation moderniste aux soutanes qu’elle continue d’ailleurs à accabler de tous les maux en leur enlevant les mots (!) apaisant qu’ils proposaient dans le secret des confessions.


          • vote
            ged252 14 octobre 12:32

            La Sophie Robert raconte n’importe quoi.
            .
            Elle dit que la psychologie est scientifique alors que la psychanalyse est une escroquerie, Hé bien c’est l’inverse ....
            .
            Et c’est Lacan qui le dit, encore une fois, dans la "causalité essentielle de la folie", il dit que la psychologie n’a pas atteint son objet, qui est l’imago.
            L’imago c’est l’outil qui est dans la tête et qui sert aux identifications, à construire l’image de soi. Tous les problèmes de psychologie sont en fait des problèmes d’image de soi.
            L’enfant de 7 ans va s’identifier à Zorro, à Tarzan, l’enfant de 14 ans à un chanteur, un acteur et celui de 25 ans à autre chose encore.mais toujours à quelque chose qui lui plait.
            C’est quand l’image de soi ne correspond pas à ce qu’on souhaiterait qu’elle soit, qu’on a un problème avec soi-même.
            .
            La psychologie qui est une pseudo science issu des lumières, des paiens, des anti chrétiens est une science qui est uniquement descriptive, ce n’est pas une science curative, donc elle ne sert à rien, c’est une arnaque.

            .

            Le problème de la psychanalyse, c’est uniquement sur sa capacité à guérir les gens.Fabrice Luchini est en analyse depuis 27 ans.

            .

            Mais sur les recherches, les analyses de la psyché ce sont les psychanalystes qui savent de quoi il s’agit,

            .Evidemment que le désir du phallus existe, toutes les femmes voudraient être des hommes.




            • vote
              ged252 14 octobre 12:44

              @ged252

              .

              Une psychose c’est une maladie de la psyché, dont le sujet n’a pas conscience et dont il ne souffre pas.

              Une névrose est une maladie nerveuse dont le sujet a conscience et dont il souffre.

              .

              .Ce qui dérange cette idiote c’est que les psychanalystes disent que ce sont les femmes qui rendent leurs enfants malades,(Elle dit que Lacan dit que la femme est l’agent, de la psychose).

              .

              Chacun sait très bien, que toutes les femmes naissent innocentes comme l’agneau, blanche comme la neige, plus pure que la rosée, et que donc rien se saurait ni ne pourrait leur être reproché, jamais et nulle part.

              .

               Tout le reste est crime contre la pensés comme chacun sait.


            • vote
              ged252 14 octobre 12:49

              Lacan qui n’était pas dupe, disait que : " La psychanalyse est un symptôme, mais il faut comprendre de quoi elle le symptôme, elle est le symptôme de ce "malaise dans la civilisation dont parlait Freud.""

              .

              Un symptôme ... ça veut dire que la psychanalyse est apparu parce que les occidentaux étaient malades.


            • vote
              gaijin gaijin 14 octobre 12:51

              @ged252
              " Tous les problèmes de psychologie sont en fait des problèmes d’image de soi."

              point de vue tellement réducteur qu’il pourrait passer pour du second degré chacun sait bien que tous les problèmes viennent du rapport a la mère ..... smiley

              ces querelles de chapelles n’ont aucun sens ! il peut arriver qu’il y ait un problème lié a la mère ou a l’image de soi ou .......ça dépend !

              mais ça dépend ça dépasse ....

              et puis ça oblige a bosser au lieu de faire comme l’automobiliste qui par peur d’être perdu avait décidé de toujours tourner a droite ..............

              " .Évidemment que le désir du phallus existe, toutes les femmes voudraient être des hommes."

              les pauvres si elles savaient ..........


            • vote
              ged252 14 octobre 12:58

              @gaijin

              .

              Tu raconte n’importe quoi, t’es à l’ouest complet.


            • vote
              ged252 14 octobre 13:03

              @gaijin

              .Sort-nous ta science.

              Avec tous ces païens, il y en aura bien un dans le tas, pour proposer sa propre science curative des psychoses et de l’autisme, ils ont bien leurs propres religions qu’ils inventent aux-mêmes ... alors !

              .

              De toute façon, ils savent tout, alors .. !


            • 2 votes
              Gollum Gollum 14 octobre 14:39

              @gaijin

              Pas la peine de perdre son temps avec ged252 il est à la ramasse complet…

              Pour un "chrétien" (je mets des guillemets on comprendra aisément pourquoi) prendre la défense de la psychanalyse faut le faire quand même…

              Sinon pour l’image de soi le mieux c’est de ne pas en avoir du tout ça règle le problème..

              " .Évidemment que le désir du phallus existe, toutes les femmes voudraient être des hommes." 

              Je crois surtout qu’elles voudraient que les hommes soient des hommes afin de pouvoir elles-même être des femmes. L’inverse est vrai d’ailleurs aussi.


            • 1 vote
              gaijin gaijin 14 octobre 19:10

              @ged252
              " t’es à l’ouest complet."

              euh ? vous n’avez pas du suivre mais moi c’est plutôt l’est ......enfin bon ......



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Donatien


Voir ses articles







Palmarès