• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Faut-il dérembourser l’homéopathie ?

Faut-il dérembourser l’homéopathie ?

Certains médecins estiment que les traitements homéopathiques n'ont pas prouvé scientifiquement leur efficacité. En France, pour le moment, les produits homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30 %. L'homéopathie est-elle un placebo ? Va-t-on vers le fin de son remboursement ?

La polémique a été relancée cette année, après une tribune signée par 124 médecins, rejoints ensuite par des centaines d'autres. Un texte au vitriol contre les médecines alternatives, que ces soignants qualifient d'ésotériques et charlatanesques.

Aucune étude scientifique sérieuse n'a jamais prouvé à ce jour l'efficacité de l'homéopathie. Rien de plus que l'effet placebo. 

Pourtant, près de la moitié des Français sont adeptes des petites billes blanches.

Le Conseil de l'ordre des médecins a aussi sonné la charge contre l'homéopathie. Et Agnès Buzyn, la ministre de la santé, a ouvert la porte à un éventuel déremboursement, sur l'antenne de France Inter en mai dernier.

Pour en parler, le 16 juillet sur France Inter : l'un des médecins signataires de la fameuse tribune, François Morel, chirurgien, Hélène Renoux, médecin généraliste, présidente du Comité Européen d’Homéopathie (ECH) et de la Société savante d’homéopathie (SSH), ainsi que Martin Winckler, médecin et écrivain.

---------------------------------

Voir aussi ce débat sur France Culture, en mars 2018, avec Bruno Falissard, pédopsychiatre et biostatisticien, Christian Lehmann, médecin généraliste, et Hélène Renoux.

Tags : Santé Sécurité Sociale




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • 5 votes
    njama njama 18 juillet 10:21

    Faut-il dérembourser l’homéopathie ?

    La réponse est dans la question puisque ce n’est pas une question portant sur l’homéopathie, mais sur le porte monnaie.

    Tout est dit, le ministère cherche à rogner quelques millions ou dizaines de millions d’€uros sur le dos non pas des homéopathes qui pourront bien sûr continuer tranquillement à exercer, mais sur le dos des patients, français, cotisants.

    Il y a peut-être également des questions idéologiques sous-jacentes, pour déprécier médiatiquement ce genre de soins que l’on fera passer pour "scientiste" au profit d’une médecine allopathique de plus en plus standardisée et sacralisée "académique".


    • 7 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 18 juillet 15:13

      Au point où on en est, 

      puisqu’on administre aux enfants 11 vaccins, de la télévision, des jeux internet, de la propagande LGBT à l’école, etc. Je ne vois plus le problème avec l’homéopathie


    • 1 vote
      ricauret 18 juillet 23:12

      @La mouche du coch

      Puis qu on est dans la merde a cause des banques et des merdias ainsi que des politiques trisomiques.

      ils vont bientôt nous prendre nos salaires nos pensions retraites nos pensions d invalidités et nous donner des tickets de rationnement la médecines allopathique vas mourir fautes de patients puis quelle guéri le patient du cancer en le tuant vous devriez donner aux gueulards des granules qui les feraient aller aux chiots en moins d un quart heure 

      comme cela ils verraient que l homéopathie est plus efficaces voir très efficaces

      c est toujours les mêmes qui crient aux sorcières et pendant ce temps ils encaissent des labos 


    • vote
      alibaba007 alibaba007 23 juillet 00:15

      @njama [Question de fric et détournement d’une clientèle...] "au profit d’une médecine allopathique de plus en plus standardisée et sacralisée "académique". "

      L’allopathie : la médecine de la mort !

      Un autre article au sujet de l’efficacité de l’allopathie publié sur Agoravox également : Pourrissement de la médecine allopathique qui relativise de beaucoup l’efficacité des traitements dits "conventionnels".

      Historiquement, la médecine occidentale se différencie principalement de la médecine orientale par l’argent qui est perçu pour soigner un patient, alors que l’approche en orient c’est que l’on paie le responsable médical tant qu’on a la santé. Si on la perd, le conseiller médical se doit de prendre toutes les mesures jusqu’au rétablissement du patient car il a failli à sa mission primaire de maintenir la communauté en bonne santé.


    • 8 votes
      Drugar Drugar 18 juillet 10:42

      Encore une énième attaque sur les médecines alternatives. Cela rend malade les labo tenant du tout allopathique de ne pas pouvoir capter l’intégralité de tous ce pognon. 


      Le fait que les gens puissent se soigner comme ils l’entendent afin d’adapter le traitement en fonction de leur physiologie et de leur tolérance aux médicament (nombre de personnes ont développé des intolérances aux solutions allopathique !!) n’effleure même pas l’esprit de ces médecins charlatant à la solde des labos et de l’idéologie du charcutage à tout va.

      En plus, qui dit que remplacer un traitement homéopathique par un traitement allopathique coûtera moins-chère d’ailleurs ??? Car en déremboursant l’homéopathie et autre médecines alternative, c’est bien l’idée sous-jacente : amener tout le monde à prendre de allopathie !

      • 5 votes
        hase hase 18 juillet 15:15

        @Drugar
        Il est impossible de remplacer un " traitement" homéopathique par un traitement allopathique ! les deux médecines sont complémentaires et ne soignent pas du tout les mêmes choses !

        Je défie quiconque de soigner une péritonite par homéopathie mais un rhume, une angine, et puis tous les symptômes (chez les animaux comme chez les enfants comme chez les adultes) qui s’ensuivent d’un problème émotionnel, par allopathie !


      • 5 votes
        njama njama 18 juillet 10:52
        Le 19 mars 2018 le Journal International de Médecine publiait Cent vingt médecins appellent à mettre fin aux « médecines alternatives », un appel lancé sur Twitter par un internaute utilisant le pseudonyme Asclépios. Derrière ce nom se cache un « cardiologue remplaçant » également auteur de vidéos sur l’histoire de la médecine diffusées sur You Tube

        Le docteur Jérémy Descoux, cardiologue alias Asclépios sur Youtube, (qui semble prendre la voie médiatique de Michel Cymes) serait l’initiateur de cet appel qui accuse le Conseil de l’Ordre des médecins de complaisance envers les médecins « charlatans » ... bien que officiellement, il y a quatre médecines complémentaires reconnues par le Conseil de l’Ordre des médecins : l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et l’ostéopathie et que 40% des Français y ont recours.

        suivant cet article de francetvinfo.fr du 19 mars 2018

        Quel mépris !

        • 5 votes
          njama njama 18 juillet 11:01

          Et donc cet Asclépios et sa cohorte de 120 confrères souhaiteraient que les résultats des pratiques homéopathiques ou d’acupuncture puissent être comparés à des résultats placebo ... question somme toute légitime quoiqu’il y aurait quelques difficultés méthodologiques.

          Soit, mais on n’attendrait pas moins de ce vaccinolâtre bien formaté des mêmes méthodes pour les mises sur le marché des vaccins ... ce qui n’a jamais été fait pour aucun !

          Vaccins : le vrai scandale des faux placebos
           S’il est bien un domaine où le recours à de véritables placebos devrait être systématique, c’est bien celui des vaccins. Car enfin, il s’agit là de médicaments prioritairement destinés à des personnes saines qui ont à priori plus à perdre qu’à gagner et pour qui le risque doit donc être particulièrement réduit.

          Pourtant, il faut savoir que cela n’est jamais le cas. Jamais, pour aucun essai clinique destiné à évaluer la sécurité des vaccins, on ne compare des personnes vaccinées avec des personnes qui n’auraient reçu qu’une substance neutre !

          lire l’article : http://initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html

          TOUS les vaccins sont expérimentaux : voici pourquoi
          14 juillet 2013
          http://initiativecitoyenne.be/article-tous-les-vaccins-sont-experimentaux-voici-pourquoi-118489412.html

          Vaccins : Laurette Onkelinx avoue le recours aux faux placebos
          14 août 2012
          La députée fédérale Ecolo Thérèse Snoy a adressé deux questions orales, le 21 juin dernier, à la Ministre de la Santé Laurette Onkelinx au sujet de la sécurité des vaccins.
          ...
           Laurette Onkelinx : « Pour évaluer la sécurité des vaccins, on les compare effectivement avec un autre vaccin, un vaccin dit référence. Ce choix de méthode est le résultat de débats, menés il y a quelques années, avec notamment les comités d’éthique. »

          « Cette méthode permet d’évaluer la plus-value réelle du nouveau vaccin. En outre, dans certains cas -dans le cas de l’oncologie par exemple- on ne peut admettre de soumettre des individus à des placébos purs. »
          ...
          http://initiativecitoyenne.be/article-vaccins-laurette-onkelinx-avoue-le-recours-aux-faux-placebos-109096577.html


          • 2 votes
            kaoelha kaoelha 18 juillet 12:06
            salut,
            vidéo a voir sur le sujet


            • 5 votes
              kaoelha kaoelha 18 juillet 13:03
              c’est vrais que c’est tellement couteux par apport a l’allopathie lol.
              mais aussi mon homéopathe (d’orientation anthroposophique) me prescrit depuis 17 ans en priorité les produits WELEDA. Il m’a en effet parlé des autres labos (surtout de BOIRON) qu’il condidère comme des labos profitant à fond du système ... donc ayant la même "philosophie" que les laboratoires classiques (allopathie) : le PROFIT avant tout, au détriment de la qualité et de l’éthique homéopathique.



              • 2 votes
                gerfran 18 juillet 19:32
                Homéopathie : l’étude EPI 3 prouve son efficience.


                Le leader mondial de l’homéopathie, Boiron, vient de présenter les résultats d’une vaste étude attestant de l’intérêt de l’homéopathie dans la pratique médicale. Ce travail a fait l’objet de onze publications dans des revues scientifiques internationales. Et cette méthode thérapeutique fait aussi son entrée à l’hôpital, où les consultations se multiplient, notamment dans les soins de support en oncologie. […]

                L’homéopathie fait ainsi son entrée à l’hôpital dans les soins de support en oncologie. Un premier test d’accompagnement de patientes ayant un cancer du sein, et souffrant de douleurs articulaires liées à leur traitement par hormonothérapie, a donné des résultats encourageants (12) et va donner lieu à un essai plus vaste à l’Institut de cancérologie Jean Godinot de Reims. 

                "Dans plusieurs hôpitaux, des consultations d’homéopathie ont été mises en place et les oncologues, autrefois réticents, sont de plus en plus nombreux à comprendre l’intérêt de cette pratique", a souligné le Dr Emmanuel Berland, oncologue radiothérapeute (CH de Chambéry).


                Homéopathie. Étude EPI 3 : la réponse de Boiron aux critiques des Académie.
                Par AFP le 05.10.2017 

                • 2 votes
                  pele mele pele mele 18 juillet 20:03
                  J’affirme que l’hypnose est utilisé dans les soins palliatifs, son efficacité est prouvé sans aucune ambiguïté...

                  Faut-il arrêter ce genre de prise en charge  ?

                  La ministre, le ministère, le président des riches(un pognon de dingue) et l’idiot du village/budget  vous répondront par l’affirmative... 
                  Par contre si un jour ils sont malade, ils feront faire le maximum pour leur intérêt personnel...et en plus je suis sûr qu’ils ont peur de mourir .... !
                  TOUS POURRIS
                    smiley 

                  • 3 votes
                    Djam Djam 18 juillet 23:11
                    Comme pour presque tout, la France crève de ses "spécialistes" et de ses "experts". Dans la domaine de la science et de la médecine, on a les plus arrogants. Faire croire depuis des décennies à des millions de malades que la chimie va vaincre le cancer, ça ne les gêne pas un instant. Des centaines d’études ont démontré la morbidité des traitements par chimiothérapie (c.à.d. tout chimie lourde) dans l’éternelle "lutte contre le cancer", mais ça n’empêche toujours pas tout ce beau monde de continuer à intoxiquer à des prix exorbitants pour le contribuable.

                    A savoir d’ailleurs que contrairement à ce qu’affirment en boucle les médias perroquets, les cancers réellement neutralisés ne dépassent pas 2% et dans ce % il s’agit presque toujours de cancers circonscrits et opèrable. Tous les autres ne sont jamais curés et le malade meurt d’une intoxication générale par la chimie qui épuise l’organisme déjà affaibli.

                    Ça c’est pour rappeler ce qu’est devenue la médecine moderne hors de prix et totalement divisée en une multitude de spécialités, ce qui produit une approche éclatée de la santé humaine alors que l’on sait sans l’ombre d’une ambiguïté aujourd’hui que la santé est bien un tout dont les maux ne sont que les expressions d’une problématique ) multiples origines. On ne rétabli pas une homéostasie (harmonie organique qui est l’état de bonne santé) par des comprimés uniquement.

                    Quant à l’homéopathie, ce n’est même pas la peine d’essayer de convaincre les antis, ils ne se sont jamais penchés sérieusement sur le principe même et ignorent quasiment tous que tout le vivant est le résultat d’informations subtiles, de vibrations impossible à mettre en équation. La France, pays du rationalisme le plus rigide qui soit, est connue pour son arrogance matérialiste caricaturale.

                    Tant pis, ce pays continue de perdre du terrain dans tous les domaines de recherches avancées et révolutionnaires... inutile de se fatiguer à discuter avec de tels esprits butés.

                    • 1 vote
                      Belenos Belenos 18 juillet 23:49

                      @Djam
                      "Faire croire depuis des décennies à des millions de malades que la chimie va vaincre le cancer, ça ne les gêne pas un instant."

                      Ne généralisez pas non plus dans l’autre sens. 

                      LA chimie est utile AUSSI dans bien des cas 

                      Et puis LE cancer, ça ne veut rien dire. 


                    • 1 vote
                      Djam Djam 19 juillet 09:36

                      @Belenos
                      Vous avez raison, modérons le propos... me suis un poil emporté tellement ce débat est récurrent et sort toujours à des moments ad hoc dans les manips politiciennes liées aux intérêts privés...

                      Lorsque vous écrivez "LE cancer ne veut rien dire", vous avez aussi raison et c’est bien pourquoi j’ai écrit qu’il y avait bien une large variété de cancer, ce qui explique qu’un traitement pour l’un ne vaut pas pour d’autres.

                      Quant à la chimie, elle est bien entendu utile, mais... dans beaucoup moins de cas qu’on ne le croit. Simplement, l’homme moderne a pris une sale habitude qui consiste à ne plus du tout supporter que l’ordre naturel organique ait besoin de temps pour retrouver son équilibre. Alors on avale de la chimie en espérant qu’en quelques heures tout rentre dans l’ordre. Et vous savez très bien que ce comportement est courant cher Belenos smiley


                    • 1 vote
                      ricauret 18 juillet 23:24

                      s il y a un effets placebos pourquoi vous ne faites aucunes recherches on pourrait soigner sans produits chimiques y en a marres des produits chimiques qui nous empoisonne voir nous tue 


                      • 3 votes
                        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 19 juillet 01:40

                        L’homéopathie a été extraite de la Médecine Sacrée Ayurvédique.
                        Les Médecines Sacrées sont les ennemis mortels de BIG PHARMA. Les Médecines Sacrées guérissent les maladies alors que Big Pharma soignent les maladies, pourvue que les soins nous rapportent beaucoup d’argent et sur le long terme ...
                         
                        Il manquerait plus qu’on guérissent les gens avec des micro-pastilles pas cher alors que de l’autre coté on sait soigner les gens sur 5 ans, 10 ans, 20 ans, à vie même, tant qu’ils payent ...


                        • vote
                          nephis 19 juillet 11:20

                          Voici trois autres moyens possibles afin de lutter contre un cancer en particulier et avoir une bonne santé en général :

                          – le jeûne (hydrique ou sec) : plus celui-ci sera long, meilleure sera la rémission ;
                          – manger des aliments alcalinisants (cf. indice PRAL) ;
                          – pratiquer une activité spirituelle : la vie intérieure est essentielle.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès