• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Morts sous protection sanitaire
#32 des Tendances

Morts sous protection sanitaire

Cette vidéo est le sixième épisode de la série réalisée avec le média Kairos.

Dans le premier épisode, nous avons vu qu'il n'y a eu aucune hécatombe nulle part en Europe, ni en 2020, ni en 2021.

Dans le deuxième épisode nous avons vu qu'il n'y a pas eu la saturation hospitalière annoncée.

Dans le troisième épisode nous avons vu qu'il n'y a pas non plus eu un "déferlement" de malades. Il y a eu bien moins de malades comptabilisés que pendant les épisodes dit "grippaux" du passé. Nous vivons une épidémie de "cas" entretenue par les fameux "tests" qui n'ont pas de rapport avec la moindre maladie.

Dans le quatrième épisode nous avons vu le moteur même de la fraude : l'utilisation de codes spécifiques par les hôpitaux de façon à produire les "bonnes" statistiques.

Dans le cinquième épisode nous découvrions le socle de l'idéologie sanitaire actuelle qui ne repose sur aucune expérience et est contredite par les statistiques : la contamination.

Dans le sixième épisode nous faisons le tour des causes de décès depuis le début de la crise sanitaire à l'aide des rapports du Sénat, de Santé Publique France, de l'ATIH et des statistiques de décès de l'Insee.

 

Tags : Santé Covid-19




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    



    • 2 votes
      Le Glaude Le Glaude 12 août 23:53

      .
      .
      En ALLEMAGNE ......... 1 personne sur 25 à dû subir un traitement médical en 2021 pour des effets secondaires du Vaccin-Covid !
      .
      .
      Le plus grand assureur maladie d’Allemagne révèle qu’un client sur 25 a subi un traitement médical en 2021 pour les effets secondaires du «  vaccin » Covid
      .
      .
      D’après les chiffres de la Techniker Krankenkasse, pas moins d’une injection de vaccin contre le covid sur 500 devrait entraîner des effets secondaires graves.
      .
      .

      Le cloaque des effets secondaires des vaccins en Allemagne est enfin complètement ouvert. Selon le site d’information néerlandais Blckbx, cinq mois après une demande Wob (Demander des informations au gouvernement), il apparaît que 437 593 des 11 millions d’assurés de la plus grande caisse d’assurance maladie du pays, la Techniker Krankenkasse (TK), ont dû subir un traitement médical en 2021 pour des effets secondaires du vaccin Covid. Cela représente 1 personne sur 25, soit une augmentation de 3 000 %.

      .

      Cette semaine, la TK a enfin fourni des faits et des chiffres sur le nombre de traitements qu’elle a dû rembourser en 2021 en raison des effets secondaires (graves) des vaccins Covid. Mais malheureusement, il a fallu beaucoup de lutte et d’efforts pour obtenir des réponses à la demande Wob.

      .

      En 2021, le nombre massif de 437 593 assurés, soit 1 sur 25, a reçu un traitement médical pour des effets secondaires de la vaccination, rapporte la Techniker Krankenkasse (TK). Ce chiffre est presque deux fois plus élevé que tous les effets secondaires signalés par l’agence médicale fédérale allemande Paul Ehrlich Institute (PEI) et Lareb Germany. En outre, il représente une augmentation de 3000 % pour la TK par rapport à 2019 et 2020.

      .

      On s’attend à ce que jusqu’à 1 injection sur 500 provoque des effets secondaires graves

      .

      Les chiffres suggèrent également que le nombre de 1:5000 effets secondaires graves par injection rapporté par le ministère allemand la semaine dernière est, en réalité, beaucoup plus élevé. D’après les chiffres de la Techniker Krankenkasse, on s’attend à ce qu’une injection sur 500 provoque un effet secondaire grave, et 3,3 millions d’Allemands auraient dû être traités par un médecin d’ici 2021 en raison des effets secondaires des injections de covid. Les effets secondaires graves comprennent la paralysie (faciale), des douleurs persistantes, des problèmes nerveux, des réactions cutanées graves, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, des inflammations du muscle cardiaque, une invalidité permanente et la mort.

      .

      Dans la demande Wob à la caisse d’assurance maladie TK, les chiffres de facturation de 2019 à 2021 ont été demandés par trimestre et par personne pour les codes de déclaration T881 – Complications après vaccination (immunisation), non classées ailleurs, y compris éruption cutanée après vaccination, T88.0 – Infection post-vaccination (immunisation), y compris septicémie post-vaccination (immunisation), U12.9 – Effets indésirables liés à l’utilisation des vaccins COVID-19, non spécifiés et Y.59. .9 – Complications indésirables dues aux vaccins ou aux substances biologiquement actives.

      .
      .
      SUITE de l’Article

      .
      .
      https://www.anguillesousroche.com/sante/le-plus-grand-assureur-maladie-dallemagne-revele-quun-client-sur-25-a-subi-un-traitement-medical-en-2021-pour-les-effets-secondaires-du-vaccin-covid/

      .
      .



      • 2 votes
        christophe nicolas christophe nicolas 11 août 22:09

        De bien belles démonstrations qui apportent , j’en suis persuadé, de la satisfaction personnelle à son découvreur d’être justifié mais aussi de la souffrance altruiste de découvrir autant d’enfumage à l’oeuvre par des gens qui ont pignon sur rue.


        • 5 votes
          TchakTchak 12 août 08:40

          Eh bien voilà qui est désossé. Je croyais qu’il y avait des statisticiens, en France et même des instituts pour ça. J’ai dû me tromper.

           

          Pour rappel, publication en novembre 2020 d’une étude sur EHPAD de Seine et Marne où l’ivermectine a été distribué à tous les pensionnaires en raison d’un foyer de gale. 69 résidents, à âge médian de 90 ans, parmi eux 11 testés positifs covid au PRC, c’est-à-dire 13,9% des résidents. Parmi ces 11, 10 ont eu des symptômes légers, sans hospitalisation ni oxygénation.

           Pour comparaison 3062 pensionnaires ont été dépistés dans les 177 autres EHPAD de la région, âge médian 86, 2 ans, 22,6% ont été dépistés covid, 4,9% sont morts.

          https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S015196382030627X

           

          La suite à ces constats ? Ben, rien, on n’est pas des chevaux. Il n’y a donc pas erreur humaine, mais bien malfaisance criminelle. On aurait pu élargir la distribution d’ivermectine et continuant à vérifier les résultats, avant de passer au Rivotril ou au Valium pour les achever. Et c’était de l’iver sans le combo avec l’antibio + zinc ionosphère + vitamine, comme en Uttar Pradesh, 247 millions d’hbts qui fait des semaines discontinues sans morts depuis un an, ou comme le Bangladesh. Et sans la nigelle ni le curcuma dans les repas.  Bref…

           

          Il y aussi les relances de vagues épidémiques avec les campagnes d’injections.

          https://www.youtube.com/watch?v=xSrc_s2Gqfw

           

          Sachant qu’au lieu d’attendre la contamination, on injecte directement la spike à la seringue qui contient d’autres joyeusetés. Les vaccinés deviennent des vecteurs contaminants. Et c’est de la spike souche Wuhan qu’on injecte, alors qu’on en est au variant omicron dans les contaminations naturelles.

           

          Bref, bref…


          • vote
            Ar zen 13 août 09:15

            @TchakTchak

            copié-collé : "Et c’est de la spike souche Wuhan qu’on injecte, alors qu’on en est au variant omicron dans les contaminations naturelles."

            Savez-vous que jamais un seul virus n’a été isolé ? Que jamais un seul virus n’a été photographié ? Un virus se mesure en nanomètres et les bactéries en micromètres.

            Pour extraire les "séquences" ADN ou ARN des "virus" ont fait appel à l’informatique, comme on fait appel à l’informatique pour "imager" les virus.

            La question centrale maintenant : Comment un laboratoire peut-il intervenir sur des virus que personne n’a jamais vus ? Comment peut-on faire faire des "gains de fonction" à quelque chose que seules des "recompositions" ou des "interprétations informatiques" donnent existence ? 

            Il faut, avant tout chose, s’intéresser à la manière utilisée pour "extraire" le génome d’un "virus" et la manière utilisée pour interpréter son "image". On s’aperçoit que l’être humain est incapable de le faire et que l’on fait appel à des modèles informatiques pour cela. C’est simplement "de la théorie".

            Les "virus" n’ont jamais tué personne. Ce sont les "sur-infections" bactériennes qui provoquent la mort du malade. Ceci est parfaitement établi. 

            Et il serait grand temps de réfléchir aux effets monstrueux des "matières particulaires", macro-particules et nanoparticules, ces particules nocives et toxiques, présentent partout autour de nous dans une atmosphère polluée. Et il se trouve que les maladies respiratoires hivernales ont lieu lors des évènements "d’inversion thermique", lorsque ces matières particulaires ne peuvent pas être évacuées par le haut et augmentent le niveau de pollution. Et des "épidémies de maladies respiratoires" ont systématiquement lieu en présence d’une inversion thermique en hiver. 

            Parce que ces matières particulaires, les scientifiques savent très exactement ce qu’elles provoquent comme maladies : 
             Des maladies cardiaques
             Des maladies respiratoires
             Du stress oxydatif
             De la détresse respiratoire
             Une coagulation augmentée
             Des thromboses.

            Les organismes vivants ont développé des systèmes de détection des polluants environnementaux(dioxines, hydrocarbures,...) ; ce sont des récepteurs de xénobiotiques pour la plupart des facteurs de transcription. Ils détectent par liaison les polluants et activent la transcription d’enzymes qui conduisent à l’élimination de ces molécules.

            Les HAP ( hydrocarbures aromatiques polycycliques) sont connus pour stimuler la réponse des cellules eucaryotes en activant le facteur de transcription récepteur d’hydrocarbure arylique (AhR), qui à son tour active l’expression de gènes cibles par la liaison de motifs consensus d’ADN spécifiques, l’élément de réponse xénobiotique (XRE) et l’élément non canonique élément de réponse xénobiotique (NC-XRE) Nous avons identifié de tels motifs dans la région régulatrice du gène ACE-2.

            "Des expériences in vivo utilisant un modèle de souris ont clairement démontré que l’instillation de PM 2,5 (des matières particulaires inférieures à 2,5nm) dans les poumons induit une sur-expression de l’ACE-2, et que suite à une exposition persistante aux particules nocives, l’activité augmentée de l’ACE-2 induit une protection contre l’inflammation. .


            Des investigations supplémentaires sont nécessaires pour confirmer que la pollution de l’air peut moduler l’expression de l’ACE-2 par l’activation de l’AhR, et la comparaison de l’expression de l’ACE-2 dans les voies respiratoires des personnes vivant dans des zones fortement polluées, par rapport aux personnes vivant dans des environnements plus sains, serait fondamentale."


            Et l’on sait, par de nombreuses études, que les "virus coronavirus" pénètrent l’organisme par les récepteurs de l’ACE2 (l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2). Et les nanoparticules "polluantes" pénètrent également l’organisme par ces mêmes récepteurs de l’ACE2. Ainsi, mettre sur le dos d’un "virus" ce qui devrait être attribué à des nanoparticules polluantes peut détourner l’attention. Parce qu’il n’existe pas de vaccin contre les nanoparticules polluantes qui investissent l’organisme humain. Et l’on sait que c’est le "temps d’exposition" à ces matières particulaires qui est le plus préjudiciable à la santé. Et comme il se doit, une personne âgée a été exposée bien plus longtemps aux matières particulaires qu’une personne plus jeune. Et, en présence d’un système immunitaire diminué, les résultats sont catastrophiques dans la population âgée.


          • 1 vote
            TchakTchak 13 août 11:45

            @Ar zen

            Bonjour Ar Zen,

             

            Merci, d’abord, de votre offre sincère d’échange, difficile maintenant dans un site très pollué d’agressivité, de fiel, de déclarations péremptoires chargées d’insultes .

             

            Il est tout autant évident pour moi que la pollution atmosphérique dégrade de notre système immunitaire. Il pleut aussi du plastique, maintenant, partout. Il y aussi les perturbateurs endocriniens. J’ai assez d’âge, sans être encore vieux, pour voir la multiplication des asthmes, allergies, voire autismes, parmi la génération montante, alors que je ne les rencontrais guère durant mon enfance. Les travaux de Décoder l’Eco m’ont fait aussi revenir aussi cette évidence : le froid comme premier facteur de mortalité chez les vieux.

            Concernant les virus : on sait qu’ils font partie du microbiote sans lequel nous ne pourrions tout simplement pas vivre. On a besoin, par exemple, des virus bactériophages.

             

            Les virus sont ils tous des amis ? C’est comme les champignons, ça dépend.

            Les virus n’existent pas ? Je préfère laisser la réponse de Momotchi (que tout le monde ici connaît, je pense), qui est intervenue sur cette question. Ensuite, deux compléments.

            Je remets in extenso son propos, car c’est le cœur de la réponse à votre message, mais il est bien plus confortable de le lire sur son thread ici : https://twitter.com/mmtchi/status/1555941538777255936

             

            Il est temps d’en finir avec la théorie qu’il n’y aurait pas de virus ou qu’il n’y a pas de Covid.

            Bien sûr que si, ils existent, ainsi que le SARSCov2. Ceux qui vous disent le contraire sont massivement désinformés. https://stevekirsch.substack.com/p/if-viruses-dont-exist-then-how-can Alors quels sont les arguments ?

            La virologie ne sort pas de nulle part, elle s’est établie sur 100 ans d’observations. En science, l’hypothèse qui fonctionne le mieux gagne. Si on veut prouver que c’est faux, il faut DEMONTRER votre nouvelle hypothèse pour expliquer les données observées mieux que l’ancienne.

            Mais Kaufman, Cowan etc ne le font jamais. Ils disent seulement que les méthodes d’observation de virologie ne suivent pas LEURS standards. Ca me rappelle les nofake qui disent que seules les études randomisées sont acceptables. Mais c’est faux. Alors quels sont les arguments ?

             

            Aucun virus n’aurait été isolé/purifié ?

            Mais bien sûr que si. Cette étude par exemple décrit la purification et l’observation de SARSCov2 au microscope électronique. https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/26/6/20-0516_article Des dizaines d’équipes dans le monde ont travaillé et observé ce virus.

            Différent termes existent en virologie pour #isolation :

            -isolation dans le sens culture cellulaire (l’échantillon d’un #virus est mis dans une culture cellulaire séparé d’autres virus.

            -isolation dans le sens #purification (centrifugeuse, purification de l’échantillon lui même)

            Quand on extrait un échantillon d’un hôte, on les combine avec des fluides et sérums pour les préparer à une #centrifugation pour les purifier. Les cellules sont en suspension dans un médium de culture pour faciliter le développement des virus. Les détracteurs croient que...

            Ils croient probablement que les cellules peuvent exister sans fluide pour les maintenir, et disent faussement que ces fluides contaminent l’échantillon et font une soupe. Mais ces détracteurs oublient que c’est AVANT la centrifugation. Il est purifié et on retire les déchets

            Différent termes existent en virologie pour #isolation :

            -isolation dans le sens culture cellulaire (l’échantillon d’un #virus est mis dans une culture cellulaire séparé d’autres virus.

            -isolation dans le sens #purification (centrifugeuse, purification de l’échantillon lui même)

            Notez que vous pouvez acheter des virus purifiés à l’ATCC : https://atcc.org/microbe-products/virology/purified-viruses Zika, Influenza B...Kaufman aurait pu leur demander de le faire pour le SARSCov2. Mais ils n’ont pas envie de payer pour visiblement.

            Dans un autre point de vue : prenez le boson de #Higgs, on ne l’a pas #isolé. Mais la théorie et les observations sont cohérentes avec le boson de Higgs, et ça a pris 40 ans pour le prouver. Pareil pour la gravité. Bref, cette histoire de purification n’invalide rien du tout.

            L’autre théorie est que les virus que les postulats de #Koch ne seraient pas respectés ?

            Cette étude de Nature sur des souris infectées par SARSCov2 https://nature.com/articles/s41586-020-2312-y montre la réplication & lésions aux poumons. Elle satisfait les postulats de Koch et confirme la causalité

            Donc l’étude confirme que SARSCov2 est le pathogène responsable du Covid19.Mais elle ne plaît pas à Kaufman etc car ils ont leur propre interprétation des postulats de Koch et refusent d’accepter la causalité. Ca vous rappelle le refus de #causalité des effets secondaires non ?

            Kaufman admet lui même que les #bactériophages ont été isolés. Mais ce sont des virus ! Quelqu’un peut lui expliquer qu’il se contredit un peu beaucoup là ? C’est vers 6min50 https://cv19.fr/2022/01/11/dr-andrew-kaufman-la-theorie-virale-mise-a-mal

            L’histoire de l’expérience des #prisonniers avec la #grippe qui n’ont pas contaminé leur compagnon de cellule ? Il y a plein de possibilités mais peut être qu’ils avaient bêtement un bon système immunitaire ? Vous y avez pensé à ça ? :)

            Sur l’histoire comme quoi Pasteur était méchant et aurait dit sur son lit de mort que "Béchamp avait raison". Sérieusement ? Vous conviendrez qu’il y a une nuance entre "il avait raison"(sur quoi d’ailleurs ?) et "je renie toutes mes observations et la virologie est une imposture" ?

            Et on peut continuer, comment AstraZeneca a fait un vaccin à adénovirus ? Montagnier découvre le HIV, J. Enders qui a cultivé la polyomyélite ? Si c’était fake, on a fait sauter le LancetGate en 2 semaines, vous croyez que les scientifiques ne seraient pas motivés de le prouver ?

            Le souci c’est qu’initialement #Kaufman établit une crédibilité avec des choses vraies (les problèmes des tests PCR) pour ensuite dire de choses qui SEMBLENT plausibles mais où les gens ont une expertise limitée. Puis ils affirment des trucs énormes du genre "ça ne vaut rien".

            Tom #Cowan qui soutient la même théorie défend l’idée notamment que le Covid est causé par la 5G. Les théories complotistes c’est fun, mais il ne faut pas confondre avec de la science. Et comme ils se posent comme experts, les gens pensent avoir trouvé la nouvelle révélation

            Du coup les gens convaincus de cette théorie bidon de virus prennent de haut ceux qui le mettent en doute.

            J’ai l’habitude. Mais avant de me dire que je suis "dans la doxa" il va falloir des arguments scientifiques. Pas des arguments religieux.

            Merci

             

            Chabrière présente des photos de virus prises par l’IHU

            https://twitter.com/EChabriere/status/1556227967478530048

             

            Hélène Banoun s’inquiète que ce genre de débat comporte un piège :

            https://twitter.com/BanounHelene/status/1556232726847655936


          • vote
            TchakTchak 13 août 11:54

            @TchakTchak

            Vu sur le compte de Chabrière, pour distraction :
            https://twitter.com/EChabriere/status/1555895591384875010


          • 1 vote
            Eric_F 13 août 13:51

            @TchakTchak
            Il est en effet indéfendable aujourd’hui de nier l’existence des virus, surtout en se référant à des controverses remontant au 19è ou au début du 20è siècle, ou à des principes qui s’appliquent à d’autres organismes tels les bactéries. Depuis des décennies, les microscopes à balayage, la découverte de l’ADN et son séquencement, les connaissances biochimiques et physiologiques ont donné des outils pour visualiser, étudier, caractériser et dépister.
            Il ne viendrait à personne l’idée d’affirmer que les atomes n’existent pas parce qu’on n’a pas pu en isoler un dans un tube à essai, pourtant on pourrait par jeu développer une théorie de la matière récusant l’existence des atomes pour en revenir aux 5 éléments.

            Qu’il y ait également d’autres ’’agents’’ pathologiques est incontestables, les divers polluants de synthèse notamment, voire les ondes électromagnétiques sur certains aspects, et également l’action bactérienne sur des organismes atteints par les virus. Mais là encore une approche en tout ou rien est fallacieuse, tout cela entre en ligne de compte.


          • 1 vote
            Eric_F 12 août 11:46

            Les extrapolations statisticiennes alambiquées peuvent démontrer une chose et son contraire. Le ’’juge de paix’’ de la situation sanitaire globale est la courbe des décès quotidiens comparés entre les dernières années, tout en gardant à l’esprit que l’effet de vieillissement de population conduit à environ 7000 décès supplémentaires d’une année sur l’autre.

            En regardant ces courbes, on constate très évidemment la forte surmortalité des épisodes de mars/avril 2020 et de la fin d’automne 2021 (la négation de la réalité de l’épidémie n’est pas défendable). Pour la suite, on constate une étonnante similitude entre 2021 et 2022, avec un niveau assez élevé en début d’année et un rebond en avril (mais sans commune mesure avec 2020).

            Finalement, les variants successifs d’une part, et la vaccination d’autre part ont un effet limité sur la mortalité globale, même s’il y a diminution continue entre 2020 et 2021, puis entre 2021 et 2022 (ce qui inclut nécessairement l’amortissement de la surmortalité de 2020 parmi les plus âgés).


            • 5 votes
              Décoder l'éco Décoder l’éco 12 août 13:22

              @Eric_F
              Amen.
              Les extrapolations alambiquées sont des écrits de l’ATIH et de Santé Publique France. Vous devriez leur écrire pour vous plaindre :
              "Messieurs-Dames les statisticiens du gouvernement, nous trouvons très désagréable que vous laissiez transparaître dans vos rapports des éléments qui contredisent l’histoire que je m’évertue à répéter dans ma tête et dans les forums, merci donc de vous censurer à l’avenir pour préserver mon équilibre psychique".

              Surtout surtout n’allez surtout pas lire ou écouter les gens qui osent remettre en question la pathogénicité virale. Vous imploseriez. Contentez vous de répéter : "les malades sont dangereux, ils vont me transmettre leur maladie à cause des virus qu’ils envoient partout, il faut les enfermer et faire confiance à l’industrie pharmaceutique et aux gouvernements qui veulent mon bien." Je pense que 7 fois par jour à genou sur un tapis est suffisant. Allez en paix.


            • 1 vote
              Eric_F 12 août 15:44

              @Décoder l’éco
              La question n’est pas tant les chiffres en eux mêmes, mais ce que certains essaient de leur faire dire en leur tordant le bras : les catastrophistes une chose, et les négationnistes une autre. Alors je me base sur des données simples, les quelques connaissances que j’ai pu acquérir, et une réflexion à charge et à décharge (merci, à ce titre, de vos contribution comme advocatus diaboli)

              Pour ce qui concerne la contestation de la pathogénicité virale, je n’ai pas été convaincu par les arguments en ce sens, mais je n’ai jamais non plus considéré qu’il faille enfermer les ’’positifs’’ ni suivre aveuglément le maximalisme vaccinal. En toute chose, les mesures sont à prendre ’’en tant que de raison’’, et on ne peut effectivement pas se fier aux intérêts des uns défendus par la concussion des autres, ni à l’inverse à ceux qui veulent jeter le bébé avec l’eau du bain.
              La paix soit également avec vous, beati misericordes quia ipsi misericordiam consequentu 


            • 2 votes
              méditocrate méditocrate 12 août 19:29

              @Eric_F

              J’ai bien peur que les méta généralités que vous nous partagez n’aient de sens que dans votre tête...

              Les chiffres, quels chiffres ?
              Certains, qui ??
              Essaient de leur faire dire, quoi ???
              Je me base sur des données, lesquelles ????
              Etc.

              Cela dit, je comprends que parsemer son texte de formules latines devrait faire autorité sans discussion... :)


            • 4 votes
              Décoder l'éco Décoder l’éco 12 août 21:42

              @Eric_F
              Je ne tors le bras de rien du tout.
              Quand on met en place un décret disant que pour passer en palliatif les gens il faut utiliser tel produit et que la consommation de ce produit explose, on sait ce qu’il se passe.
              Il se trouve que j’ai pu discuter avec des médecins en palliatif aussi, ils m’ont exposé les ordres reçus : pas de place à l’hôpital, il n’existe pas de traitement, placez tous les vieux sous sédatif. Tout cela est public.

              Concernant les AVC et infarctus, c’est public et écrit noir sur blanc par l’ATIH et SPF. Je n’ai rien interprété. J’ai même sous-estimé par rapport à eux.

              Concernant la mortalité hospitalière ce sont les graphiques mêmes de Cauchemez et Fontanet.

              Vous avez juste besoin de ce virus car vous ne supportez pas l’idée de vous tromper. Il n’y a qu’une seule catégorie de gens qui ne change pas d’avis.

              conteram coleum meos cum culina latina


            • 1 vote
              Conférençovore Conférençovore 13 août 04:07

              @méditocrate
              Toujours là le donneur de leçons, le petit professeur qui exige des réponses et des données sans jamais rien apporter lui-même...
              Eric_F argumente, il tente de nuancer et tient un propos cohérent qu’on n’est évidemment pas obligé de partager pour autant mais qui tient la route entre, comme il le dit, catastrophisme délirant et négation complète du pb covid ; soit une position pondérée dans un débat hystérique qui a précisément conduit les gens à accepter massivement des mesures délirantes et liberticides. Le simple fait de participer à ces débats sans fin est déjà un peu céder à cette hystérie que certains nomment à juste titre corona-circus.
              Bref, c’est un point de vue nécessaire et je dirais même indispensable. Ce qui est en revanche parfaitement dispensable et même toxique, ce sont les propos des petits profs qui s’excitent sur leur touche point d’interrogation de leur clavier et multiplient les pronoms interrogatifs en sommant les autres de lui répondre. IRL, de tels gourdiflots prennent à juste titre la tarte qu’ils méritent. smiley


            • 1 vote
              Eric_F 13 août 12:12

              @Décoder l’éco
              ’’...placez tous les vieux sous sédatif’
              C’est un exemple de généralisation abusive. Lors des premiers épisodes épidémiques, le traitement de cheval que constituait la ventilation par intubation sous sédation entrainait une forte mortalité, cela ne convenait pas aux plus fragiles. Pour les malades très âgés en détresse respiratoire profonde irréversible, l’utilisation de sédatif était l’ultime recours face à l’étouffement dans l’angoisse. Il y a eu une situation de crise nécessitant des mesures exceptionnelles (cette situation ne se serait pas trouvée si cela n’avait été qu’une grippette).
              Concernant les traitements en phase précoce, cela a été une faute de ne pas les autoriser sous responsabilité des médecins traitants, même si leur efficacité était controversée (les résultats en situation réelle de l’IHU/MI me paraissaient alors plutôt probants).

              Par ailleurs, n’inversez pas les rôles, ce n’est pas moi qui me crispe sur des positions idéologiques a priori et ne supporte pas de se tromper, l’opinion se forge en fonction de la connaissance progressive et la réflexion contradictoire. Ainsi, vos chiffres m’avaient convaincu que les vaccins anti-covid étaient globalement néfastes pour les jeunes, les risques d’effets secondaires sérieux dépassant pour eux les risques liés à la maladie.

              Vous avez utilisé le premier des expressions à caractère religieux, à quoi j’ai répondu dans le même ton, on peut en rester là sur ce point. Bonne journée


            • 1 vote
              Eric_F 13 août 16:32

              @Conférençovore
              Merci pour vos remarques. Il apparait que Méditocrate a réagit sur un commentaire isolé sans le relier à l’ensemble de la discussion (qui avait du reste déjà commencé sur les articles précédents de la même série).

              J’ai parcouru certains de vos messages, et constaté que vous avez également été confronté aux visions manichéennes, par exemple sur le conflit ukrainien ’’Tout avis sur ce conflit qui n’est pas bêtement poutinolâtre est-il forcément pro-américain ?’’


            • 2 votes
              méditocrate méditocrate 13 août 18:33

              @Conférençovore

              Tiens, tonton la tartine !!!
              Ca faisait longtemps... Je ne trainais plus dans les rubriques de chiens écrasés que tu nous ponds régulièrement alors je ne t’écrivais plus. Tu t’ennuyais ? Tu cherchais mon attention ? Un ptit bisou peut-être ?

              Oh si je réagissais sur le sujet ce n’étais pas pour critiquer la volonté de pondérer le sujet, bien que ce soit un peu un sujet tarte à la crème, enfonçage de porte ouverte comme tu voudras...
              C’étais pour faire valoir la hiérarchie des paroles.
              Hé oui, je sais que tu penses que la moindre de tes tentatives de réflexions devrait être couronnée du pulitzer mais sur ce cas précis ou une personne vient émettre une vague opinion face à une autre qui a travaillé, sourcé, analysé, conclu, présenté, ...
              J’estime que l’humilité est de 1) aller chercher les données pour les travailler et les commenter/critiquer 2) fermer sa bouche.
              Ensuite, si comme je le lis plus bas des échanges de type 1) ont eu lieu au paravant qui m’auraient échappés, je m’excuse d’avance.

              La tarte que je mérite, ahah, à ta peur du monde, ton admiration pour la testostérone des autres et à ta volonté de donner de plus gros bâtons aux policiers, j’imagine que tu es toi même dépourvu de ces deux derniers attributs IRL :(
              Perso je suis affuté comme un couteau de chef, j’me promène à panam à toute heure du jour et de la nuit les mains dans les poches en sifflotant. Tu vois ce qui nous sépare ? Des caleçons propres... ;)


            • vote
              eau_du eau_du 13 août 14:08

              Un message qui s’adresse aux moutons apeuré au non !

              .
              Avez vous enfin compris comme vous êtes manipulé par des criminels ?


              • vote
                eau_du eau_du 13 août 15:22
                Excellent !! Je rejoint Bernard Clavière sur ce qu’il dit dans cette vidéo !
                .

                Entre autre la phrase suivante :

                En absence de vaccination, les épidémies régressent dans tous les pays ou l’hygiène s’améliore, le hygiène alimentaire, l’hygiène générale !


                  • 1 vote
                    vilayat vilayat 13 août 22:21
                    Grande Bretagne
                    -94% des morts de COVID sont complètement vaccinés(au Canada idem)
                    -20% des vaccinés ont des effets secondaires sérieux
                    -Le mortalité des vaccinés est de 1 sur 246 dans les 2 mois post vaccinaux
                    -180 000 vaccinés sont morts dans les 2 mois ,de Janvier 2021 à Mai 2022
                    -Thailand 29% des enfants sont atteints de problèmes cardiaques après la 2e dose Pfizer


                      • vote
                        ecometa ecometa 14 août 17:14

                        toutes les institutions démocratiques sont prévariquées : nous sommes en plein sophisme et en plein cynisme ! 


                        • vote
                          ecometa ecometa 14 août 17:53

                          Le Rivotril c’est tout bénéfice pour les fonds de pension : bon nombre de retraités sont décédés pendant cette période ! En France il y a eu, certainement une économie de l’ordre du milliards d’euros en 2 années pour les fonds de pensions ! 


                          • vote
                            christophe nicolas christophe nicolas 20 août 14:55

                            Vous savez qu’on ne peut pas calculer la morbidité des vaccinés car le sénat a refusé de créer une distinction entre les morts « vaccinés » et « non-vaccinés » alors qu’il l’a fait pour licencier les soignants non-vaccinés mais vous pouvez contourner cet obstacle en calculant l’évolution de l’espérance ce vie. En effet, on sait que la létalité du Covid n’a pas fait baisser l’espérance de vie en 2020 puisque la moyenne d’age des décédés du Covid était de 82 ans (source le figaro du 19/012021) et que cela correspond à l’espérance de vie moyenne des Français donc si l’espérance de vie diminue après la vaccination, c’est la preuve que c’est la vaccination et non pas une quelconque maladie.

                            « D’après les données de certification électronique des décès, l’âge moyen des victimes du Covid est de 82 ans et la moitié des morts ont plus de 85 ans. (le figaro du 19/01/2021) »
                            https://www.lefigaro.fr/sciences/plus-de-90-des-deces-du-covid-19-surviennent-chez-les-plus-de-65-ans-20210119

                            Certains diront que c’est la faute du confinement mais le confinement était une mesure radicale contre la contagion parce qu’il n’y avait soit-disant pas de soins efficaces contre le Covid ce qui a permis d’imposer le vaccin expérimental donc les coupables sont les mêmes ce qui fait qu’on peut leur imputer les mal soignés du confinement.
                            Mal soigné d’un coté, empoisonné de l’autre, ces deux facteurs font baisser l’espérance de vie mais pas le Covid donc la létalité des gestionnaires de cette crise liberticide, Macron en tête, est calculable.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Décoder l’éco

Décoder l'éco
Voir ses articles


Publicité





Palmarès