• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Visite dans un hôpital écrasé par le coronavirus Covid-19 en Italie - Mars (...)

Visite dans un hôpital écrasé par le coronavirus Covid-19 en Italie - Mars 2020

SYNOPSIS :

Pourquoi la pandémie de coronavirus n'est-elle pas une épidémie banale ? Pourquoi faut-il rester confinés ? Dans quel état se trouvent et trouveront les malades et les soignants dans nos hôpitaux ? 

Ce reportage montrant les malades du coronavirus dans les services de réanimation des hôpitaux italiens de Lombardie sont le reflet de ce qui attend les hôpitaux de France.

Vidéo provenant d'un reportage italien, repris et traduit en français pour permettre sa diffusion en France. 

Un reportage pour bien se réveiller sur la réalité concrète et terrible de la situation.

Restez chez vous !

Si vous devez sortir, mettez impérativement un masque (quitte à vous le fabriquer vous-mêmes, avec ce tutoriel par exemple : www.infirmiers.com/pdf/masque-tissu.pdf), et respectez les mesures barrières !

Tags : Santé Santé menacée Italie Coronavirus




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Mollah Homard 23 mars 18:46

    Apparemment selon de nombreux epidémiologistes italiens le match de ligue des champions atalanta bergame/Fc valence aurait été le "match zéro" , la bombe bioogique qui a massivement diffusé le virus dans ces 2 pays , particulièrement en Lombardie et Espagne .


    • 2 votes
      BlueMan BlueMan 23 mars 20:02

      @Mollah Homard : merci pour cette information.

      Dans ce cas, l’acceptation du déplacement de 3.000 supporters italiens pour le match de 8e de finale de Ligue des Champions le Mercredi 26 février 2020

      entre Lyon et la Juventus confirme que cela été un acte IRRESPONSABLE et CRIMINEL de la part du gouvernement français.


    • vote
      Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 24 mars 10:34

      @BlueMan

      Et après ? Tout le monde est responsable, ici et maintenant. Le Français gueulard gueulait avant et il gueule pendant, ce qui ne l’empêche pas de travailler au noir si possible pendant le confinement ou de voir ses copains comme si de rien n’était. Entre les incompétents qu’ils ont élus et les Gaulois réfractaires, toujours à râler et prêts à ne jamais respecter les règles, je ne vois pas tellement la différence.

      "Si le roi des cons perdait son trône, il y aurait cinquante millions de prétendants", chantait le jeune Renaud en 1975.


    • vote
      Mollah Homard 24 mars 14:32

      @BlueMan

      les pouvoirs publics lyonnais ont un temps hésité mais ont finalement accepté ce déplacement .
      fort heureusement le virus n etait alors que peu présent dans le bassin turinois ..


    • vote
      maQiavel maQiavel 24 mars 11:54

      Pendant ce temps, en pleine crise épidémique, une entreprise italienne vend 500 000 tests aux Etats-Unis.

      On peut lire dans l’article : « Mercredi l’Amérique a célébré en grande pompe l’arrivée sur le sol de l’Union de plus de 500 000 tests permettant de diagnostiquer le coronavirus. Le demi-million de tests en question a été fabriqué par l’entreprise Copan Diagnostics à Brescia, la zone la plus sévèrement touchée par l’épidémie. Sauf que l’Italie n’a pas de tests en quantité suffisante, au contraire. Tous les jours des milliers de personnes se voient expliquer qu’elles ne seront pas testées et doivent simplement rester chez elles en attendant l’apparition éventuelle de symptômes graves. Même les membres du personnel soignant qui sont en première ligne depuis le début de la pandémie et donc les plus à risques de contracter le virus n’y ont pas droit. Ils se demandent légitimement ce qui a pu mener à la situation dans laquelle une entreprise italienne a vendu à un autre pays plus de tests qu’il n’en a été utilisé dans une péninsule qui est désormais le pays ou le coronavirus a causé le plus de décès. Les tests auraient pu subvenir aux besoins de toute la moitié nord du pays. Copan Diagnostics a assuré que "tout a été fait à la lumière du jour. Nous n’étions pas tenus de prévenir les autorités italiennes. Ces tests sont un produit qui est en vente libre, et nous sommes une entreprise leader qui exporte dans le monde entier. » smiley

      Que ce soit bien clair, je ne suis pas communiste et je ne suis pas près de le devenir. Mais il ne faut plus venir me raconter des salades sur l’efficience absolue des marchés à satisfaire des besoins ou sur les vices privés qui feraient la vertu publique. 


      • 1 vote
        yoananda2 24 mars 12:20

        @maQiavel

        Mais il ne faut plus venir me raconter des salades sur l’efficience absolue des marchés à satisfaire des besoins ou sur les vices privés qui feraient la vertu publique. 

        Pas la même lecture que toi. Question d’échelle. Dans le cas présent. A l’échelle planétaire oui. A l’échelle nationale, non.


      • vote
        maQiavel maQiavel 24 mars 12:29

        @yoananda2

        Je parle bien évidemment de l’échelle nationale, et qui plus est de la perspective d’un pays qui est frappé de plein fouet par une épidémie.


      • vote
        yoananda2 24 mars 12:42

        @maQiavel
        et ben on n’en sait rien, peut être que l’Italie profitera à son tour de quelque chose d’autre plus tard, d’une commande de chloroquine produite par je ne sais qui, ou peut-être qu’elle à profité de quelque chose à l’échelle mondiale avant et que c’est une "compensation" (kind of).
        A l’échelle mondiale par la division du travail national on optimise la production de richesse globale. C’est la théorie du moins ; Je te t’apprends rien.
        Après la question c’est de savoir ou tu places le curseur entre le "globalisme" et "l’autarcie" ... mais ce qui est sûr, c’est que quelque soit le choix, il y aura des avantages et des inconvénients selon les situations. Bien sûr, si tu veux pousser une agenda nationaliste, c’est le bon moment pour dire "méchants marchés, méchants".


      • vote
        maQiavel maQiavel 24 mars 13:17

        @yoananda2

        L’Italie est le pays le plus touché par la pandémie. Son système sanitaire est au bord de l’effondrement. Le pays a besoin de ces tests, ne serait-ce que pour le personnel médical. Et voilà qu’une société les expédie aux Etats unis. Voilà les faits. Comment peut-on, à partir de ces faits, défendre l’idée que peut être que l’Italie profitera de quelque chose plus tard alors qu’elle a des besoins pressants ici et maintenant  smiley  ? Pour moi, ce type de réflexion va à l’encontre du bon sens le plus élémentaire, c’est une perspective qui part de la pétition de principe que le marché est toujours bon alors que là, dans l’immédiat, les faits montrent le contraire de façon fracassante. La théorie c’est bien, mais la pratique c’est encore mieux. Et là, nous avons un excellent cas pratique.

        Autre chose : j’ai un tempérament très libéral, pour moi, moins il y’a d’Etat, de régulations, de lois, mieux c’est, je préfère l’auto-organisation des individus à la puissance étatique car j’y vois une entité liberticide). Et non, je ne pense pas que le marché soit à jeter absolument, donc la carricature "méchants marchés, méchants" ne me correspond pas. Mais je ne suis pas libéral pour autant, cette croyance en l’autorégulation des marchés est absurde comme on le voit avec cet exemple ( et il y’en a des tas d’autres).

        Parfois, l’Etat doit intervenir dans l’économie pour le bien de la collectivité, comme dans ce cas précis en réquisitionnant ces tests pour le pays qui en a grandement besoin. Et ça, les extrémistes du Dieu marché ne le comprennent pas. Faire cette critique ne signifie évidemment pas qu’on veut porter au pinacle le Dieu Etat. Il faut dans ce genre de cas sortir de la binarité manichéenne : l’Etat a sa place, les marchés aussi, et on pourrait rajouter les communs pour fermer le triangle, et c’est à l’humain, aux collectivités humaines de décider en fonctions des fins qu’elles se donnent de la place à assigner à chacune de ces entités. Et je ne crois pas que les Italiens soient d’accord avec ce qu’a fait cette société alors qu’ils sont dans une situation d’urgence comme le montre bien la vidéo de l’article. 


      • vote
        yoananda2 24 mars 14:04

        @maQiavel
        heu ... tu prends les phrases qui t’arrangent ou tu lis ? Bref, tu penses ce que tu veux.


      • vote
        maQiavel maQiavel 24 mars 14:30

        @yoananda2

        Je réponds très précisément à ça : « et ben on n’en sait rien, peut être que l’Italie profitera à son tour de quelque chose d’autre plus tard, d’une commande de chloroquine produite par je ne sais qui, ou peut-être qu’elle à profité de quelque chose à l’échelle mondiale avant et que c’est une "compensation" (kind of). »

        Et à ça : « Bien sûr, si tu veux pousser une agenda nationaliste, c’est le bon moment pour dire "méchants marchés, méchants". »



      • vote
        pegase pegase 24 mars 15:38

        @maQiavel
        -
        C’est à l’administration de réquisitionner ces entreprises, s’ils ne le font pas, l’entreprise ne peut être tenue responsable .....

        En ce qui me concerne, j’ai vérifié 3 fabricants de tissus filtrants pour ces masques, tout leurs stocks ont été réquisitionnés, personne ne m’a sollicité dans ma région alors que d’autres concurrents dans d’autres régions ont été sollicités ...

        Comment ont ils pu se procurer du tissu pour les masques ? C’est un mystère smiley

        à moins de le faire venir de chine, mais étant donné les circonstances, est ce bien raisonnable ?

        Nervures dans les Pyrénées : https://www.ladepeche.fr/2020/03/23/elle-hisse-la-voile-pour-les-masques,8814290.php

        Les dispositions du ministère de la défense :
        https://www.defense.gouv.fr/aid/appels-a-projets/appel-a-projets-lutte-covid-19

        https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/le-ministere-des-armees-soutient-les-pme-et-eti-dans-le-contexte-de-l-epidemie-covid-19

        https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/minarm-pme-covid19


      • vote
        Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 24 mars 17:28

        Il y a des (gros) capitalistes qui se sont bien comportés durant cette crise, d’autres moins bien évidemment... Est-ce une réaction de "repli nationaliste" de votre part ? Vous évoluez vite !


      • vote
        maQiavel maQiavel 24 mars 17:50

        @Jean Robin contre Fantômette

        Encore une fois, mon obsession n’est pas d’accuser les marchés ou les gros « capitalistes » de tous les maux, ma vision de l’économie est beaucoup plus nuancée que ça, donc lorsque vous dites qu’il y a des capitalistes qui se sont bien comportés durant cette crise, je ne sais pas à quoi vous répondez exactement. Par contre, je défends l’idée que l’Etat doit parfois intervenir autoritairement dans l’économie pour contraindre les acteurs en faveur du bien commun. Et là c’est un exemple typique. « Replis nationaliste », je ne sais pas ce que ça veut dire, depuis que je suis sur ce site, j’ai toujours été en faveur d’une relocalisation de l’économie et j’ai toujours considéré que le principal acteur politique est la nation, donc je ne vois pas en quoi mes positions ici iraient à rebours de celles que je défends habituellement … 


      • vote
        Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 25 mars 08:53

        @maQiavel

        Dans ce cas, nous sommes sur la même longueur d’onde. Bernard Arnault, le PDG de LVMH, a proposé de livrer 10 millions de masques gratuits à la France il y a quatre jours qui devraient arriver ces jours-ci de Chine.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès