• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Christophe Guilluy chez Frédéric Taddeï : « Le temps des gens ordinaires » - (...)

Christophe Guilluy chez Frédéric Taddeï : « Le temps des gens ordinaires » - Interdit d’interdire / Culture : numéro 168, sur RT France

Frédéric Taddeï poursuit sa petite aventure YouTube avec RT France, en invitant le fameux géographe de la France périphérique Christophe Guilluy, dont on entend parler depuis quelques années maintenant, pour le meilleur. A la fois analyste et passeur culturel (Jack London, Georges Orwell, Christopher Lasch). On en a besoin.

Ici, il est simplement question de la recomposition des enjeux du "monde d'en haut", suite à la multiplication et l'implantation de ce qu'il aurait tendance à nommer "complotisme", "fascisme" populaires ... malheureusement, quand 50% de la population tombe sous ce coup, les gens ont comme un doute - nous explique Guilluy en substance.

Les véritables séparatistes contemporains seraient-ils au pouvoir ?

 

 

 

Tags : France Europe Amérique du Nord Société Finance Multinationales




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 2 votes
    lacsap151 30 novembre 2020 10:40

    Incroyable qu’il n’y ait aucune réaction sur un partage aussi intéressant !
    Guilluy fait une analyse aussi dérangeante que juste sur l’état de la société actuelle bien au-delà des poncifs habituels et des concepts idéologiques communs.


    • 1 vote
      Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 novembre 2020 13:10

      Vous avez votre réponse : "les gens" sont tellement galvanisés ici et là qu’elles ne peuvent plus y souscrire. Mais oui, sinon, je vous rejoins.


    • 1 vote
      Tchakpoum 30 novembre 2020 13:29

      @lacsap151

      Je l’avais regardé, mais les événements passionnels sont nombreux ces semaines ci et réduisent les commentaires à la surface des informations.

      Christophe Guilluy est en effet la seule personne qui a annoncé et décrit les Gilets Jaunes avec sa "France périphérique". Macron l’avait lu, d’ailleurs, peu après son élection, il n’est pas l’idiot que l’on décrit souvent réseaux sociaux. Sarkozy et Hollande n’ont pas été réélus, Chirac ne devait pas l’être sans la surprise de Le Pen au premier tour. Rien n’indique que Macron ne le sera pas, il a notamment su verrouiller d’avance le système électoral.

      Je partage évidemment son analyse sur cette "France oubliée" qui a attiré aussi Didier Maïsto. Le mouvement GJ a au moins posé son existence à l’opinion publique et surtout aux négationnistes politiques qui jouent tous le jeu de la gauche et de la droite pour se partager les mandats d’élus.

      Mais je n’arrive à suivre son optimiste sur la bascule qui viendra. Les élites et ceux qui s’y croient ont peut-être peur, mais la caste qui décide est solide. Le système (économique, social, politique...), peut en effet s’effondrer, mais les décideurs le savent au moins autant et ont les moyens de préparer la suite. Pas la France populaire.


    • vote
      Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 novembre 2020 17:43

      Il ne me semble pas que ce soit le propos de Guilluy. Avant tout, il dit que ces populations ont su se rendre visible et qu’on doit compter avec désormais. Pas qu’elles ont plus de puissance. Il est vrai alors, que sa forme d’optimisme ne semble pas spécialement justifiée. Du moins ça le réjouit.


    • vote
      Tchakpoum 1er décembre 2020 08:07

      @Mervis Nocteau

      Ce n’est qu’à la fin l’entretien qu’il le dit, sa dernière phrase : il y aura une bascule de toute façon, soit gentille, ce qu’il espère, soit violente.
      J’aurai bien voulu en savoir un peu plus, parce que je n’ai pas sa conviction.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès