• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Entretien avec Evelyne Sullerot : parcours d’une féministe authentique

Entretien avec Evelyne Sullerot : parcours d’une féministe authentique

Évelyne Sullerot a un parcours qui a suscité toute notre attention. Féministe engagée dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle n’a pourtant jamais hésité à pointer du doigt les excès que le mouvement avait pu prendre dès les années 60.
Devenue par la suite marraine de SOS Papa, elle sensibilise la société à la souffrance des pères divorcés, dont la garde est très majoritairement attribuée aux mères (à hauteur de 75% en cas de désaccord entre les parents), ce qui lui a valu d’être laissée pour compte par certaines militantes féministes.
Elle s’inquiète aujourd’hui des dérives sociales et sociétales qui touchent de plein fouet la génération de ses arrières petits-enfants : une « génération désorientée » regrette-t-elle.

 

Loin de tout dogme, elle nous narre les difficultés de son époque et comment sa génération les a dépassées, dans l’espoir non dissimulé que nous puissions en tirer quelques leçons. Sans pour autant se poser en modèle à suivre, elle nous livre par moment une touchante auto-critique.
Une vidéo, qui nous l’espérons, permettra à notre génération déracinée par l’actuelle fuite en avant, de renouer avec certaines valeurs traditionnelles, tout en conservant les valeurs émancipatrices portées par le progressisme.

 

Une dialectique nécessaire.

Le noyau révolutionnaire, dit Léo Strauss, doit être soigneusement protégé par une enveloppe traditionnelle.

 

Tags : Témoignage




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Frida Frida 28 avril 2014 16:20

    toujours la pleurniche ha ha ha ha, les hommes s’y mettent aussi ha ha ha, faites comme les Femen ha ha ha
    sinon il y a un autre marronnier, il n’y a que la lutte des classes qui vaille ha ha ha ha ha
    une marraine ne peu rien, il faut faire appel à Belghoul, elle est très efficace, elle leur trouvera une sorte de JRE pour les papas divorcés ha ha ha , par ailleurs, c’est aussi sa rengaine, il faut sauver la figure du père ha ha ha ha

    plus sérieusement, on n’est pas à une contradiction près, autant on reproche aux féministes de cloisonner et de fragmenter les luttes, autant certains prennent le même chemin de cloisonnement et de fragmentation....
    Cette femme, comme beaucoup, est attirée par ce qui dénote, et ben oui, le féminisme c’est ringard, has been, tandis que les papas divorcés et les JRE c’est cool, c’est nouveau, et c’est avant-gardiste....

    on n’est pas sorti de l’auberge, après les médias progressistes et gauchistes, voici les médias qui prônent les valeurs traditionnelles et le retour aux fondamentaux, en gros, des médias toujours engagés.....pour montrer la voie à suivre.... aux moutons de Panurge...


    • 9 votes
      gerfaut 28 avril 2014 17:21
      Y a pas plus mouton que les féministes par les temps qui courrent. On entend que le mot égalité à toutes les sauces... Et Frida voudrait nous faire croire que trois pères qui montent dans des grues de chantiers, ce serait de la pleurniche généralisée. Qu’ il n’ y aurait plus que ça.

      Ainsi celles qui se battent pour les femmes en Inde ont le monopole de la ’pleurniche’ ? 

      Et pourtant, même les Indiens aiment leur mère. C’ est d’ ailleurs pour ça qu’ ils respectent les vaches. Elles peuvent faire ce qu’ elles veulent les vaches dans les rues en Inde, bien tranquilles, enfin jusqu’ à récemment.

    • 2 votes
      Frida Frida 28 avril 2014 18:22

      allez, on va être pacifique,
      on va prôner "égalité et réconciliation",
      sur une grue, on met hauts perchés une Femen et un papa divorcé......


    • 2 votes
      Frida Frida 28 avril 2014 18:27

      et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants....


    • 9 votes
      la mouche du coche 28 avril 2014 19:11

      Cette femme n’a pas compris que son "feminisme" a été voulu et installé par des lesbiennes. C’est en réalité un lesbianisme mysandre (pléonasme)


    • 5 votes
      gerfaut 28 avril 2014 19:19

      Aux chiottes les féministes, idiotes utiles des homosexuels et de la destruction des familles


    • 7 votes
      Agence Info Libre Agence Info Libre 28 avril 2014 23:42

      Vous ne connaissez vraisemblablement pas le sens de la dialectique.
      Il n’a jamais été question de prôner un retour aux valeurs traditionnelles. Mais de la nécessité de les prendre en compte, de les comprendre en d’en tirer le meilleur.
      Tout comme le progressisme qui nous est plus familier.
      Je trouve vos commentaires enfantin. Vous devriez avoir un peu plus de respect pour cette dame de 89 ans. J’ignore votre age, mais il faut savoir rester à sa place parfois, savoir se taire et écouter les ainés.
      Il n’y a aucune pleurniche ici, juste le constat.
      Les croyances orientent l’attention. On perçoit ce qu’on s’attend à voir. On sélectionne dans notre environnement ce qui conforte nos idées.
      Le risque de s’enfermer dans ses croyances est grande.
      Le fait qu’elle soit parvenu à passer du féminisme à SOS PAPA montre justement cette capacité de remise en question. Une approche dialectique des choses. Autrement dit la capacité de comprendre ses propres contradictions et de les dépasser.
      C’est un enseignement que votre irrépressible besoin de commenter toutes les vidéos vous a caché.
      Vous faites un procès d’intention à cette dame en nous dévoilant à la suite d’une analyse très fine les vrais motivations de son engagement.
      Sachez que ce type d’interprétation en dit plus sur votre façon de fonctionner que sur celle de cette dame.


    • 3 votes
      la mouche du coche 29 avril 2014 01:04

      Excusez nous mais si nous respectons cette femme, nous ne respectons aucune de ses idées.
      Nos commentaires ne sont nullement enfantins. Nous savons parfaitement ce que nous disons. A CAUSE D’ELLE, nos enfants apprennent maintenant à l’école comment s’enc.ler, alors nous ne restons pas à notre place, nous ne nous taisons pas et nous n’écoutons pas nos ainés.
      Je me fiche complètement qu’elle adhère à SOS PAPA. C’est encore un truc de pédé que vous pouvez sans doute retrouver dans les journaux "féminins" "progressistes", ce qui est la preuve qu’il y a un loup. Ce que nous voulons, c’est retrouver des HOMMES, des vrais, des qui puent et qui ne font pas ce que les femmes veulent. Alors je repecterais le parcours de cette femme lorrsqu’elle adhèrera à SOS DSK qui lui est un vrai homme bien gras, bien répugnant à souhait et n’est pas validé par le système. Tout le reste n’est encore qu’un nouveau piège derrière lequel nous allons découvrir dans un an le parti socialiste derrière. Désolé. Sinon félicitation pour cette interview très bien faite qui nous montre bien les idées qu’il nous faut combattre.


    • 3 votes
      Emile 29 avril 2014 08:35

      Voila les deux camps réunis pour faire front commun face à la remise en question. Frida est totalement pour la théorie du genre et la mouche du coche totalement contre... Vous ètes tous les deux ridicule à mon sens, vous n’avez toujours pas compris que rien n’est jamais tout blanc ou tout noir... Bien évidemment qu’il faut lutter contre certains stéréotype, par exemple : "les filles sont nuls en math", et non il ne faut pas dire à un enfant qu’il est nul. Mais c’est pas pour ça qu’il faut faire table rase de tous les stéréotype qui constitus notre culture notre civilisation : "les femmes sont douce, maternelle et sociale", mais c’est très bien ça pour quoi vous voulez le détruire ? Et les hommes aussi doivent savoir être doux. Mais bien évidemment il ne faut pas être doux tout le temps que ce soit pour l’homme comme pour la femme...

      La mouche du coche tu dis que tu n’est pas d’accord avec l’ensemble de ses idées, tu est donc contre la génétique ? Ca serait vraiment nul et dogmatique de ta part...
      Et je ne comprend pas cette histoire de "pleurniche"... vous ètes vraiment bizard, vous voulez quoi ? que le vrais homme viril sorte le fusil de chasse et tire dans le tas ?

      Et la mouche du coche votre haine des homos c’est du racisme, vous n’ètes qu’un extrêmiste. Je pense qu’il faut être radical, mais ne pas tomber dans l’extrêmisme ; Dans tout les cas vos lunettes crasse de religions ne vous permettrons pas de changer d’avis, je le sais d’avance... Je ne fais que m’exprimer, je suis sûr de ne convaincre personne ici ; les uns comme les autres vous ètes juste manichéen et fermé d’esprit, peut-être même limité ; je ne vous en veux pas, je vous plains, vous, les extrêmistes...


    • 3 votes
      la mouche du coche 29 avril 2014 10:18

      Où avez vous lu que j’étais homophobe ? Je me fous des homos. Vous délirez. Arrêtez de lire Tétu et buvez frais, ça ira mieux.


    • 2 votes
      Emile 29 avril 2014 10:58

      Si vous n’avez que ça à dire... Déjà je ne suis pas obligé de vous croire, de plus vous ne contredisez qu’un fragment des choses très négatives que j’ai dis à votre encontre, vous les validez donc ; et dans ce cas je n’ai rien à dire à un fermé d’esprit qui pense détenir la vérité, pire qui pense la trouver dans un bouquin écrit il y a 2000 ans par de sains manipulateurs. Vous n’êtes qu’un humain la vérité ne fera que vous effleurerez ; la confiance en sois est obscurantisme, à mon sens rien n’est pire que quelqu’un qui est sûr... 

      Nombre de gens sur ce site sont très très décevant... 

      à bas le PS : Je ferais tout pour que mes enfants puissent étudier à la maison jusqu’en 4ème-3ème ; et n’aurais pas de TV ; comme ça je ne pleurnicherais pas, comme vous dites.Vous abandonnez vos enfant au formatage et après vous vous plaignez, vous êtes ridicule, comme sont ridicule tous ces demandeurs d’emplois, de servitude.


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 29 avril 2014 12:13

      Il n’a jamais été question de prôner un retour aux valeurs traditionnelles. Mais de la nécessité de les prendre en compte, de les comprendre en d’en tirer le meilleur.Tout comme le progressisme qui nous est plus familier.

      ---> + 100

      On ne fait que le répéter cela mais ça ne passe pas …

      Le fait qu’elle soit parvenu à passer du féminisme à SOS PAPA montre justement cette capacité de remise en question. Une approche dialectique des choses. Autrement dit la capacité de comprendre ses propres contradictions et de les dépasser.

      ---> + 1000

      Vous faites un procès d’intention à cette dame en nous dévoilant à la suite d’une analyse très fine les vrais motivations de son engagement.

      ---> Ça c’est un grand classique chez madame Frida , que je commence à connaitre par cœur : psychologiser pour déceler les intentions cachées !


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit (le vrai) 29 avril 2014 12:18

      "psychologiser pour déceler les intentions cachées"


      Au quotidien, avoir une relation avec une personne qui fait ça, c’est un enfer. 

    • 2 votes
      Emile 28 avril 2014 19:39

      Merci pour ce témoignage. Je salut sa capacité de remise en question et son discernement. J’ai du mal à comprendre des commentaires si négatifs et si peu constructifs...


      • 2 votes
        la mouche du coche 29 avril 2014 10:18

        Quand on expliquera à vos enfants comment se sodomiser, vous comprendrez.


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit (le vrai) 29 avril 2014 08:29

        Un témoignage qui constitue un document historique intéressant, venant d’une femme qui a su rester raisonnable et sensible dans une époque tourmentée par de nombreux excès idéologiques. (En regardant cette dame, j’ai deviné qu’elle devait être une très belle femme il y a quelques années et je suis allé vérifié... Bingo !)


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit (le vrai) 30 avril 2014 03:22

          "VerifiER"


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit (le vrai) 30 avril 2014 03:23

          Enfin, je suis allé vÉrifiER, quoi !


        • 1 vote
          Frida Frida 29 avril 2014 11:31

          d’une, si je rencontre cette dame dans le bus ou dans le métro, je lui laisserai ma place, volontiers. Au cours d’une discussion, dirait-elle une sottise, je sourirais en guise de réponse... ça c’est dans la vraie vie...
          mais ici, on discute de ses propos, comme on le fait d’habitude sans distinction ni de sexe ni d’âge... je ne vois pas pourquoi parce que cette dame trouve la sympathie de AIL que l’on doit s’encombrer avec le respect de l’âge... d’autant plus que l’on n’ a rien dit de désobligeant contre sa personne....
          mais bien sûr les mêmes tares que l’on reproche aux médias mainstream sont dans l’oeuf chez les médias dits alternatifs.... intimidation par la morale et appel à la censure sous prétexte de pédagogie et de politesse .... on tombera dans le discours de velours, la langue de bois et patati patata....
          deuxièmement, dire que je soutiens la théorie du genre est d’une sottise abyssale...relever les incohérences, les bêtises, les mensonges, les tricheries, les manipulations des adversaires des études du genre ou si vous voulez de l’idéologie du genre ne fait pas de moi une adepte du genre....
          troisièmement, si les adeptes du genre se mettent à publier sur le forum, et je relève les mêmes tricheries, les mêmes sottises, les mêmes manipulations etc, je n’hésiterai pas une seconde à les contredire, à exercer mon esprit critique et leur mettre le nez dans leur caca....on voit bien la limite de votre déduction et de votre raisonnement...
          Troisièmement, le féminisme n’est pas une religion, que l’on quitte et renie, c’est juste une méthode critique pour déjouer les manipulations, les prêts à penser, etc...je ne porte pas de croix, pas de voile etc qui marque une appartenance au féminisme, dire féministe c’est se dire libre des a priori d’où qu’ils viennent ...
          ceci dit, je ne crois pas à la guerre des sexes ni à la lutte des classes, ou en tout cas je n’en fais pas l’alpha et l’oméga pour tout expliquer... et pour vous illustrer mon propos, il suffit de se reporter à un article du jour...
          http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/discours-de-la-servitude-44902
          une dernière chose, comme le dit cette brave dame, la théorie du genre date, de bien longtemps, ce n’est pas pour autant que la société est devenue unisexe, n’en déplaise à certains...il faut raison garder et ne pas tomber dans le n’importe quoi.

          L’école est laïque, elle a enseigné à des millions d’enfants d’immigrés musulmans, ce n’est pas pour autant que ces enfants sont devenus tous des laïcs....il faut exercer son esprit critique pour comprendre que derrière cette histoire de théorie du genre il y a aussi une guerre contre l’école publique (laïque ou pas), une fois que vous l’aurez compris, vous aurez fait un pas en avant...tous les pauvres et tous les gens n’ont pas les moyens ni la disponibilité pour faire l’école à la maison....sinon il reste les écoles coraniques, talmudiques, paroissiales,
          quant à reprocher aux gens d’aller chercher la servitude en cherchant un emploi... que dire ? ça se passe de commentaire...


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 29 avril 2014 12:08

             

            intimidation par la morale

            R / Non mais celle là, c’est la meilleure … smiley smiley smiley


          • 2 votes
            Emile 29 avril 2014 13:32

            Frida : Vos commentaires ne sont que railleries, suffisance et façade de réflexion. Je n’ai pas envie de discuter avec vous, rien de constructif n’en sortira, maQiavel a déjà essayé mainte fois ; j’avoue ne pas avoir le temps et plus la patiente...

            à bas le PS : Qu’est-ce-que vous voulez que je vous dise... continuez à demander votre servitude ; je sais très bien qu’il faut survivre dans cette société, mais il faut aussi essayer de penser à cotés, pour se donner les moyens future de vivre ; personnellement je suis à 0, si ce n’est pas moins, toutes les fin de mois, mais ce n’est pas contradictoire avec le fait d’essayer de se donner les moyens de vivre. La plupart on fais le choix de se complaire dans cette société et se plaignent maintenant de leur dépendance... Pathétique... Le pire c’est qu’ils critiquent ceux qui essaye, dans leur conception, de faire bouger les choses...   


          • vote
            gerfaut 29 avril 2014 11:34

            Sur ce qu’ elle dit sur le narcissisme féminin, mot que je n’ aime pas mais je m’ en sers pour désigner l’ idée, son histoire sur Ravensbruck est interessante, voici la mienne, cette histoire libyenne ne cesse de me fasciner.


            Voici les mots d’ une coiffeuse de Tripoli, dans le chaudron avant la prise de la ville lors de l’ intervention française et anglaise en 2011. 

            La coiffeuse a eu ces mots, l’ ordre dans lequel elle les a mis est étonnant

            « Je ne reconnais plus rien, ni mon salon, ni ma ville *, ni mon pays, ni mon propre visage ! »

            http://archives.lesoir.be/les-larmes-de ... 19WR8.html

            * : l’ article était dans Libération à la même époque, il y avait les mots ’ni ma ville’, je ne l’ ai pas retrouvé.


            • 2 votes
              gerfaut 29 avril 2014 13:21

              Vous me faites marrer avec vôtre progressisme, il n’ y a pas de progrès hors le progrès technique qui n’ apporte pas forcément du mieux d’ ailleurs. L’ Homme et la femme ne savent que détruire pour s’ apercevoir ensuite de ce qu’ on n’ aurait pas dû casser. 


              C’ est un perpétuel recommencement..., on n’ apprend rien à chaque fois, pas de sagesse. Une espèce de danse sur des sables mouvants. Les gens ne sont pas moins salauds aujourd’ hui qu’ hier, au contraire, quand je vois que le sacrifice pour le bien être de ses enfants disparait.

              • vote
                Emile 29 avril 2014 13:44

                Vous pensez vraiment détenir la vérité, hein.. ? Ce genre de discours me sort par les yeux !! Y en à marre des suffisants, vous faite chier avec vos certitude !! Le pire c’est que vous vous croyez intelligent, mais vous n’êtes rien et si vous ne doutez pas pour pouvoir dépasser votre état actuel vous restez immobile, mort-vivant...  


              • 1 vote
                gerfaut 29 avril 2014 13:51

                La pensée dominante est le progressisme, il me semble et cela signifie que vous vous croyez supérieur aux gens du passé. Le mépris vient de chez vous !


                Vous n’ êtes pas plus humain qu’ eux ! Quel mépris et en plus on en accuse les autres !

              • vote
                Emile 29 avril 2014 15:41

                Vous vous trompez, je pense que la société moderne est un épiphénomène dans l’histoire de l’humanité. La plupart des communautés humaine s’adaptaient à leur environnement et en faisaient un allier. Pour moi le progressisme c’est le retour à la nature. Vous parlez de progrès comme quelque chose de négatif, désolé je ne comprend pas, à mon sens le progrès est intrinsèquement positif.

                Mais pour le comprendre il faut faire la distinction entre progrès et innovation. Le progrès enrichis toutes la communauté quand l’innovation reste l’exclusivité d’une minorité. Lorsque la connaissance du feu c’est démocratisée, elle passe du statut d’innovation à celui de progrès, à mon sens.


                Le progrès n’est pas que quelque chose de nouveau ; ces deux notions (innovation et progrès) se placent sur un continuum ; on pourrais, par exemple, mettre aux extrêmes : le langage et, actuellement, le tourisme spatial. Chacune à T0 étaient des innovation, à T1 un peu moins... Et chaque objet à son inertie, ses propre facteurs inertiques et son potentiel progressiste...


                Après avoir dit ça il faut définir la communauté...
                 L’humanité est notre communauté ? Si oui, le confort technologique que nous connaissons en occident, la consommation quotidienne de viande et bien d’autre choses ne serons, toujours dans ma conception des choses, jamais un progrès puisque pour les généraliser à toute l’humanité il faudrait plusieurs planète terre... ?


                Et d’un point de vu plus radical on pourrait étendre à la sphère du vivant, car nous ne sommes que des être vivant, particulier certes, mais de la classe du vivant quand-même. Il n’y a que deux direction : la nature ou la société. Et nous sommes en droit et en capacité de faire le choix de la sobriété heureuse.


                Je ne critiquais pas le contenu de ce que vous disiez mais votre façon de faire. Toutes les société dites "primitive" sont pour moi un exemple de finitude ; et je considère les Athéniens de l’antiquité bien plus intelligent que n’importe lequel d’entre-nous.


                Il faut laisser tomber tout ce qui potentiellement n’est pas facteur de progrès.


              • 1 vote
                gerfaut 29 avril 2014 16:41

                Pour moi l’ Histoire n’ a pas forcément un sens. (Le feu n’ est qu’ une technique maitrisée mais pas une invention.)


                Si pour vous, le progrès, c’ est le retour à la nature, cela montre justement qu’ il n’ y a pas de progrès, sinon, on n’ aurait pas à y revenir. Et d’ ailleurs 60 milllions de Français dans les champs, est-ce possible ? Compromis...

                Le problèmes des écolos, je ne dis pas pour vous, c’ est qu’ ils disent aimer la Nature mais font tout pour défoncer la nature humaine. 

              • vote
                Emile 29 avril 2014 18:03

                Il est vrai que dans "progrès" il y a la notion de progression... on peut voir une contradiction dans ma thèse qui voit le progrès dans un retour ^^ merci. Cependant, si vous voulez bien accepter la nuance que je fais entre innovation et progrès - c’est à dire pour qu’un objet soit vu comme un progrès, il doit être un gain pour toute la société - nous pouvons voir où nous nous sommes trompés et identifier les domaines où reculer vos mieux pour tous. Et n’est-ce pas le principe fondamentale de la science, savoir se remettre en question et applaudir lors de l’infirmation d’une thèse ?

                Je pense que l’on peut dire qu’une technique s’invente sur base de l’expérience du passé.

                J’aimerais préciser cette histoire de continuum entre innovation et progrès : Un objet se situe sur ce continuum. Plus il est bénéfique à une large partie de la communauté plus il est vertueux. Cependant la technique du feu peut être bénéfique ou maléfique. Prenons un autre exemple, plus contemporain : l’automatisation. Cette innovation porte en elle l’enfer et/ou le paradis ; je dis "et" car déjà actuellement c’est le paradis d’une minorité (ils vont pouvoir se passer des pauvres, donc s’en débarrasser...). L’automatisation en tant que progrès nous permettrait de nous libérer des tâches les plus aliénantes, inhumaines et répétitives - qui n’exploite pas à fond le potentiel infinis de l’être humain - et d’œuvrer, enfin, librement.

                J’aimerais vous dire que pour être autonome alimentairement il suffirait que 15% de la population se mettent à faire de la permaculture et/ou que dès que possible chaque personne plante un arbre fruitier, si cela dans 15 ans plus besoin de se soucier de la bouffe, elle sera en abondance, donc gratuite smiley ; pour tout les problème que pose la gratuité, le revenu de base y répond.

                Après je vous pose la question : qu’est-ce-que la nature humaine ? Personnellement je pense avoir redécouverts, entrevoir le rôle naturel de l’homme, sa place dans la nature - un peu prétentieux le bonhomme lol - avec l’aide de la permaculture. Cette discipline nous montre que l’homme peut catalyser la Nature. Cette dernière peut être vue comme un immense laboratoire qui effectue des expérience et l’homme avec ses capacité cognitive, d’analyse reproduit ce qui marche. Bref je vous conseil de vous renseigner sur ce nouveau monde naturel qui émerge et que je considérer comme un progrès car il permettra de nourrir tout le monde en respectant la vie et la nature de chaque chose.

                 


              • 2 votes
                maQiavel maQiavel 29 avril 2014 13:40

                En tous cas, ce que je retiens de cet entretient, c’est la haine hystérique de la nature par certaines féministes.

                « Crache tes chromosomes » !!!

                Mon Dieu … smiley


                • 1 vote
                  gerfaut 29 avril 2014 13:58

                  En France et pendant tout le 19 ème les femmes faisaient moins d’ enfants qu’ ailleurs, et puis après la guerre et le baby boom, voici que ces dames se disent harassées par les grossesses ! Au 18 ème on était la Chine de l’ Europe, le temps des françaises faisant plein de gosses était révolu depuis longtemps !


                  Et voici cette génération de dames qui disent qu’ elles n’ en peuvent plus. La faute du baby boom et de la guerre mondiale est retombée sur les Hommes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Agence Info Libre

Agence Info Libre
Voir ses articles


Publicité





Palmarès