• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Gilets jaunes : des faux comptes pour attiser la contestation (...)

Gilets jaunes : des faux comptes pour attiser la contestation ?

Des agents et sophistes ont été déployés sur la France par la finance. Mais il est plus facile de déployer des robots sur internet, sachant par ailleurs que les réseaux sociaux privatifs sont eux-mêmes contrôlés. Donald Trump et ses services ont même indiqué que les réseaux sociaux privatifs sont à éviter, alors que Donald Trump a été élu grâce à l'activisme sur les réseaux sociaux. Le mot activisme s'est par ailleurs affiché au moment où les réseaux de neurones faisaient surface. Avant on parlait de militants, ce qui signifiait qu'il s'agissait d'être vu. Facebook désinforme beaucoup les internautes et permet de ne fournir aucune nouveauté gênante. Gogole lui déclasse des vidéos anti-financières, donc optimistes par exemple.

Si l'ampleur de la mobilisation des Gilets jaunes est telle qu'elle a concentré l'attention de la presse, une société de cybersécurité voit derrière ce mouvement spontané... des comptes « liés à la Russie ». Fabrice Epelboin, entrepreneur français et spécialiste en cybersécurité et en médias sociaux décrypte cette thèse.

Tags : Economie Société Google Robotique Informatique Prospective et futur Manifestation Monnaie Facebook Finance Intelligence artificielle Transhumanisme Gilets jaunes




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • 1 vote
    barbarello 11 décembre 2018 09:50

    Guerre informationnelle, qui sont les warriors et les désinformateurs les plus inquiétants pour le pays et les Français ? 

    Voyons voir qui sont les boss de New knowledge, qui tente de répandre l’idée selon laquelle les russes travaillent à alimenter la colère des gilets jaunes et en seraient donc une cause 

    (d’autres ont affirmé carrément que les russes seraient à l’origine de la victoire -affreuse, of course— de Trump ou du Brexit — abomifreusité, of course). 

    Jonathon Morgan
    CEO, CO-FOUNDER
    Jonathon has spent the past 12 years building new technologies and digital products. He’s also published research with the Brookings Institution, served as a Special Advisor to the State Department, and leads Data for Democracy, a volunteer collective of 3,700 data scientists and technologists.

    Ryan Fox
    COO, CO-FOUNDER
    Ryan spent 15 years at the NSA championing next-generation SIGINT solutions, driven to support national security interests. Prior to his civilian roles as a Counter Terrorism Fellow and NSA Representative European SIGINT partners, he served under U.S. Joint Special Operation Command (JSOC), as a CNO Analyst for the U.S. Army.

    Renee DiResta
    DIRECTOR OF RESEARCH
    Renee has a decade of experience in technological, marketing, and business capacities in a variety of industries including supply chain logistics, venture capital, and derivatives trading. She has served as an advisor to the State Department, Congress, and other state and federal government institutions concerned with the spread of disinformation and propaganda. She is the Head of Policy at Data for Democracy.

    Clair ? Assez... 


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 12 décembre 2018 01:18

      C’est drôle mais à chaque fois que nos médias mainstream se mettent à tirer sur Macron à boulets rouges (il ne suit probablement pas le plan de la "bonne" manière), ils viennent ensuite dire que c’est un coup de la Russie. BFM, Le Monde et France TV seraient-ils des médias crypto-russes ? hmmm... à poster dans les Tweets des militants En Marche ! smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès