• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’IGPN, une police politique ?

L’IGPN, une police politique ?

Harcèlement hiérarchique… Carrières brisées… L'IGPN est-elle une machine au service du pouvoir pour faire taire toute contestation policière… ? Eléments de réponse avec autour de Maurice Signolet, président d'Objectif sécurité, de Patrick Yvars, commissaire divisionnaire honoraire, et Bruno Attal, délégué syndicat de France police policiers en colère.

Tags : Politique Prospective et futur Police Polémique




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 24 septembre 13:12

    SI l’on tient compte des témoignages d’anciens flics... c’est bel et bien un organe politique ; sa mission ne consiste pas à dégager les ripoux de la police mais à sanctionner les "réfractaires"... ceux qui s’opposent à la politique du chiffre, ceux qui refusent le racisme, ceux qui ont une haute idée de leur fonction comme l’obligation non pas de moyens (matraquer, éborgner) mais de résultats. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès