• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

La discrimination des femmes au travail, un mythe ?

La discrimination des femmes au travail, la fin d’un mythe ?

 

Il est commun d’entendre que les femmes gagnent en moyenne 20 à 30 % de moins qu’un homme à travail égal. Si la première partie de la phrase est vraie, c’est le qualificatif "à travail égal" qui semble, selon les études sur l’écart salarial entre les hommes et les femmes, particulièrement abusif.
Cette phrase isolée et sortie de son contexte ne fournit aucune information sur les facteurs explicatifs. Elle semble présupposer qu’il s’agirait d’une injustice dont la cause serait ipso facto la discrimination pure des femmes dans le milieu professionnel.
Et pourtant, ne seriez-vous pas la première personne à crier à l’injustice si l’on distribuait la même récompense à deux individus n’ayant pas fourni le même effort ?
Qu’il y ait inégalité de salaire certes. Mais peut-on conclure pour autant qu’il s’agisse d’une injustice sociale ? Rien ne semble moins certain.

Cyrille Godonou

Cyrille Godonou, en présentant les très nombreux facteurs statistiques différenciant l’attitude des hommes et des femmes au travail, est parvenu à expliquer une grande part de l’écart salarial : les secteurs d’activité ne sont pas investis dans les mêmes proportions par les hommes et les femmes, la productivité n’est pas la même, les métiers à plus forte pénibilité (et les primes qui vont avec) sont davantage exercés par des hommes, les aménagements du temps de travail (3/4 temps, mi-temps, temps partiel) ne sont pas distribués de façon strictement identique entre la population des hommes et celle des femmes. Autant de facteurs qui peuvent expliquer en parti l’écart salarial observé ; ajoutez à cela des facteurs psychologiques, qui seront abordés en fin d’entretien.
L’étude la plus complète est parvenue à réduire le pourcentage d’écart non expliqué à 3%. Écart non expliqué signifie que potentiellement, certains facteurs n’ont pas encore été pris en compte et pourraient éventuellement réduire encore cet écart.
Autant dire que la réalité de la discrimination pure semble bien loin de la tenace croyance populaire qui voudrait que les femmes soient moins payées que les hommes, simplement parce qu’elles sont des femmes.

 

 

Le statisticien Cyrille Godonou, compile et synthétise depuis plusieurs années, l’ensemble des travaux sur l’écart salarial entre les hommes et les femmes, et nous livre ici une analyse bien différente de celle dont vous avez été accoutumés à entendre jusqu’ici.

Tags : Société Femmes Travail




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Lisa Sion Lisa Sion 30 juin 2014 12:55

    Bonjour,
    les femmes font déjà suffisamment de travail pénible pour ne pas aller leur imposer les travaux les plus pénibles utiles à la survie de la société nomad’s land : http://amalgameheteroclite.centerblog.net/237.html
    Les femmes et les enfants participent ouvertement à la publicité de cette électrophone sur moquette au salon contigu à la cuisine et qui libère, une fois la tache de la vaisselle accomplie : http://amalgameheteroclite.centerblog.net/242.html


    • 11 votes
      Aldo Berman Aldo Berman 30 juin 2014 13:20

      L’idée de l’être humain vu seulement comme un agent économique est devenue si banale que l’on pourrait presque dire qu’au début était le Chiffre ! ;)


      • 2 votes
        coinfinger 30 juin 2014 19:52

        Cette vidéo m’a beaucoup amusé . J’ en ris encore .
        Je ne me permettrais pas de discuter la question statistique Cyrille Godonou m’a l’air tout à fait compétent . Ce que je vais écrire n’est pas lisible à ’gooche’ . C’est pas juste du tout .
        Ce qui m’amuse c’est que ce soit un noir (enfin , métis ) qui nous fasse cette révélation .
        Je pense , ayant quelques prétentions à connaitre les femmes et leur propension à l’objectivité , que s’il a une conférence à faire sur le sujet mieux vaut qu’il prévoit un parapluie , à cause des tomates d’un éventuel public féminin .

        Je comprend qu’il existe une injustice motivée par des raisons morales indiscutables , au point de vue statistique , parce que l’on ne doit pas faire de discriminations raciales . Donc comment savoir , si les Noirs sont traités encore plus injustement que les femmes . Exemple , au hasard .

        Personnellement , je dois dire que en mon for intérieur , je suis macho . J’estime qu’il est dans le bon ordre des choses que les femmes soient plus au foyer , par ex . Qu’il ne faut pas forcer pour leur donner des postes d’autorités . Que çà devrait rester un privilége des hommes . Méme et surtout les femmes ( à part des cas spéciaux) preferent en général avoir un chef homme que femme . Mais les hommes il est vrai ont abusé de leur position sociale , et les femmes au foyer aujourd’hui s’ennuient mortellement .

        Quelque chose me dit que pour un homme noir , aujourd’hui , en France et dans des activités de bureau , la situation ne doit pas étre facile . Je lui souhaite de ne pas avoir de chef femme , ou alors il est trés courageux .


        • 1 vote
          logan2 30 juin 2014 21:04

          Comment prendre les gens pour des cons.

          Les comparaisons de salaire ne sont évidemment pas faites entre métiers différents, d’autant plus que les femmes supportent l’essentiel du temps partiel, mais entre hommes et femmes pour les mêmes métiers et pour les mêmes qualifications.

          agence info extrême droite encore dans son rôle de bataille des idées pour faire avancer les idées réactionnaires

          sachez que le FN veut remettre en cause le droit à l’avortement et nous rammener à des temps où les femmes étaient obligés de se mutiler ou d’user des soins de charlatans et beaucoup y perdaient leur vie, sans parler des meurtres ou abandons de nourrissons ...
          de plus ils veulent renvoyer les femmes au foyer en leur fournissant une prime si elles restent à la maison pour s’occuper des enfants ...

          voilà l’extrême droite, toujours aussi rétrograde et sournois


          • 6 votes
            Tartoquetsches 1er juillet 2014 08:57

            Non justement.

             Quand le sujet est abordé par les médias, c’est l’ecart global qui est donné jugement hors de toute différenciation catégorielle (TPS partiel, poste, coefficient, etc...)
            C’est bien la tout le problème, l.ecart de salaire ne veut rien dire en soit, la bonne question c’est pourquoi les femmes occupent des postes moins valorisés.
            Mais la super bonne question ce n’est même pas celle la, mais pourquoi les métiers du social (plutôt féminin) sont moins valorisés que ceux de la finance (plutôt masculin)... Ça c’est une excellente question de société et qui permet d’eviter la réponse inepte apportée par la théorie du genre....
            Les métiers les plus valorisés sont ceux qui "font de l’argent" : productif, financier.
            Majoritairement occupés par les hommes, non par discrimination mais par affinité.
            Les femmes préférant globalement le partage, le social... Les hommes plus individualistes préfèrent les métiers qui rapportent (ce sont des généralisations, mais faciles à vérifier par les statistiques et les comportements). Et comme nous sommes dans une société néolibérale, évidement les métiers "qui rapportent" sont plus valorisés et promus par le système.
            Le jour ou les féministes auront compris que la solution ce n’est pas que les femmes deviennent aussi "rapaces" que les hommes pour gagner autant mais que le travail de la sage femmes ou de l’infirmiere soient plus rénumérés que celui du trader, du banquier, de l’assureur ou du chef d’entreprise, métiers nuisibles pour le bien commun, vu que soumis au libéralisme le plus débridé. Bref, la question est sociale et pas societale. 
            C’est pourquoi la théorie du genre est promue par le système néolibéral, il tue la question sociale évidente pour la transformer en combat factice homme/femme.

          • 4 votes
            Stof Stof 1er juillet 2014 09:33

            Les femmes ne sont pas payées 20 à 30% de moins à travail égal. Elles le sont, mais pas à travail égal (ce qui ne veux pas dire que ça ne peut pas arriver ponctuellement).
            C’est de la pure propagande et en plus c’est impossible, surtout en moyenne :
            - Beaucoup de salariés sont payés au SMIC, hommes et femmes confondus (ce qui aplanit la moyenne)
            - Il n’existe pas de barême "femme" dans la fonction publique.
            - Les commerçants, les commerciaux sont payés au résultat
            - Il y a beaucoup de femmes dans les professions libérales.
            etc.
            Maintenant, que les femmes sous emploient leur diplôme, volontairement ou non ou encore qu’elles n’aient pas le même temps à consacrer à leur carrière, ou encore qu’elles soient moins disposées à écraser les autres (collègues, famille, concurrents) pour parvenir à grimper l’échelle sociale, c’est possible.
            Il est possible aussi qu’elles trouvent plus utile et plus valorisant de s’occuper d’enfants en crèche ou en maternelle que de vendre des bagnoles de luxe. Mais le fond de la question n’est pas la dévalorisation de leur sexe mais bien la dévalorisation de certains métiers et la survalorisation de certains, franchement néfastes.


            • vote
              Tartoquetsches 1er juillet 2014 10:08

              tout à fait, nos commentaires se rejoignent.


            • 2 votes
              Borniol Borniol 1er juillet 2014 18:43

              C’est tellement évident et exact que cela méritait d’être dit !


            • vote
              Serge ULESKI Serge ULESKI 7 juillet 2014 22:07

              Qu’est-ce que c’est que cet enfumage ?!!!

              La question est : "Pourquoi à travail égal, les femmes sont payées entre 20 et 30% en dessous des hommes ?"

              Point barre.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Agence Info Libre

Agence Info Libre
Voir ses articles







Palmarès